20 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Natation -05

Une semaine après ma baise avec Hervé, je devais le retrouver à la piscine, pour espérons le, un moment de sexe. Le fait qu'il m'ait sodomiser la fois précédente, moi l'actif, dans la douleur, n'entachait en rien mon envie de le revoir. Nous étions d'accord pour ne pas rééditer la sodo.

Cependant j'étais en retard. Je devais arrivé avant la fermeture... Je pénétrai les lieux à peine dix minutes avant la fermeture. J'indiquai à la caissière que je connaissais le maître nageur Hervé et que je venais m'entraîner avec lui. M'ayant déjà vu la semaine précédente, elle me laissa entrer. Je croisai les baigneurs qui quittaient les lieux. Je me changeai rapidement dans les vestiaires : speedo bleu pour cette fois. Je passais rapidement devant la porte des douches, le bruit de l'eau m'indiquait qu'encore quelques baigneurs étaient dans la place, sur le départ. Je me dirigeai vers le bassin et... trouvai porte close. Plein de dépit, je repartis en direction des cabines. Mais, en repassant devant les douches, j'y jetai un coup d'œil et vis Hervé seul.

« J'ai cru que tu ne viendrais pas... J'ai dit à la caissière de partir. Nous sommes seuls. »

Il joignit à ces mots un sourire enjôleur et un geste des mains vers le sol devant lui... une invitation. Je m'approchai. J'allais m'agenouiller quand il m'attira à lui et m'embrassa. C'était à chaque fois une surprise de voir ce mec si charpenté, si viril et pourtant si tendre. Je me sentais à chaque fois fondre et durcir à la fois. Il me serra fort contre lui. Colla son paquet au mien. Speedo contre speedo. Cela bandait déjà chez lui comme chez moi.

Il me saisit à la taille et me poussa délicatement vers le mur avant de se baisser devant moi.

« Monsieur à changer la couleur mais la forme est heureusement toujours la même.

_ Monsieur est observateur, répliquai-je. »

Il détacha ses yeux des miens et fourra son visage contre mon paquet. Il y frotta ses lèvres le long de ma queue, ses joues et sa barbe naissante grattant si doucement ma verge à travers le tissu. Il pressait ma queue dans la largeur avec ses lèvres. Il me léchait avidement. L'eau de la douche ruisselante sur mon corps et sur mon speedo, plaquait le tissu. Il poussait de petits gémissements étouffés et moi des souffles haletants. Il lécha mes couilles, appuyant sa bouche dessus, puis, il passa entre mes jambes, se retourna (je voyais son speedo noir prêt à craquer) et joua, toujours avec sa langue, contre ma raie. Le tissu mouillé du speedo y entrait légèrement et il le poussait avec sa langue. Sans comprendre j'écartai les jambes pour lui en faciliter l'accès. D'un pied je lui flattais le paquet et lui, continuait son œuvre contre ma raie. Et, pour la première fois, je sentis une chaleur dans mon anus.

Il se releva dans mon dos. Baissa mon slip de bain à mi cuisses. Il saisit ma queue et la branla doucement. Il appuya son paquet contre mon cul. Je sentais la douceur du tissu et inconsciemment, me frottais contre de haut en bas. Lui m'embrassait dans le cou et et caressait mon torse de l'autre main. La suite, je ne la compris pas, je ne l'anticipai pas. Ce fut une impulsion de mon corps tout entier. J'ôtai mon speedo, me retournai et lui retirai le sien. Sans une attention pour sa queue, je le fixai du regard et lui ordonnai :

« Porte moi »

Son regard indiquait la surprise et l'indécision. Je soulevai une jambe et il l'attrapa, puis l'autre. Je m'accrochai à sa nuque, tirai pour me soulever au dessus de ses 22 cm dressés, durs. De ses mains, il saisit mes fesses, les écarta, je sentis d'abord quelques gouttes d'eau descendre et marquer le cercle de mon anus avant de sentir la rondeur et la douceur de son gland qui se présentait. Sans savoir ni comprendre pourquoi, il put entrer sans problème. Difficile d'expliquer ce que je ressentis. Je descendis lentement mais sûrement sur son pieu. Je sentis toutes mes entrailles, non pas se déchirer comme la première fois, mais s'ouvrir. J'ai l'impression de m'empaler... sans avoir pourtant de douleur. Juste la sensation de faire entrer en moi un corps étranger, énorme, titanesque. La descente fut interminable, il remplissait mon corps. Hervé poussa un long soupir de plaisir tout le long, je l'accueillais sans résistance. Alors, je sentis pour la première fois de ma vie qu'on me touchait à un endroit précis. Une vague, une onde, une vibration m'emplit le bas ventre. Prostate ?! Nous commençâmes les va et vient. Le poids de mon corps musclé lui permettait de toujours entrer entièrement sa queue et de chaque retoucher le point et redéclencher la vague, l'onde. Je voyais ses biceps et ses pectoraux contractés au maximum pour me porter et me mouvoir. Moi, je crois que je découvrais la jouissance anale. Nous continuâmes nos mouvements : Hervé respirait si fort. Il posa sa tête sur mon torse. Moi, à chaque coup, je gémissais, de petits soupirs partant parfois dans les aigüs : un nouveau son pour un nouveau plaisir.

Les mouvements de mon bassin se faisaient moins amples. L'impact de l'onde aussi. Les bras d'Hervé faiblissaient. Il se retira et je posai les pieds au sol. Avec un clin d'œil amusé, je le taclai :

« T'es pas si musclé en fait.

_ T'es pas si actif en fait. » Nous rîmes de cette réponse. Mais je n'avais pas fini, lui non plus.

Je m'allongeai sur le ventre sur le sol mouillé, la douche s'était éteinte. Jambes écartées, cul offert, Hervé se mis au dessus de moi, bras tendu comme pour faire des pompes. Il approcha sa queue qui entra avec une facilité déconcertante. Dans tant de plaisir, j'eus même de la fierté : je ne suis pas passif et pourtant je suis sûr que j'encaissais comme rarement le gourdin d'Hervé. Il commença alors ce que je crois être un pilonnage en règle. Dans cette position, il pouvait largement ressortir sa queue et me la renfourner sur toute la longueur. Là je me faisais littéralement défoncer. Je criai un peu... de plaisir. Il poussait des râles masculins, au summum de sa virilité. Puissant, conquérant mon inimité presque vierge de son dard triomphant. Mais il faisait ça sans me soumettre réellement, ponctuant certains coups de rein de remerciements : « j'adore » « putain t'es un ouf » « rarement ressenti ça » « je veux ta queue en même temps ».

A ces mots, il se retira et s'allongea sur le dos. En me retournant, je vis la taille gigantesque de ce que j'avais fait entrer : massive, veineuse, droite et large. 22 cm sur lesquels je m'empalai à nouveau, insatiable, infatiguable. Face à lui, je voyais le plaisir et l'extase sur son visage. Il saisit ma queue et la branla énergiquement pendant que j'astiquai son mât avec mon cul. Je saisis ses pectoraux durs, les caressais. J'avançai mon index vers sa bouche et il se jeta dessus, il le suça avec autant d'application que si ce fut ma queue. Deux minutes plus tard, mes cuisses n'en purent plus. Je me relevai et me plaquai contre le mur de la douche.

« Encore, soupirai-je.

_ Autant que tu veux. »

Il se plaça derrière moi, il dut s'y reprendre à deux fois pour me prendre, notre différence de taille rendant l'opération plus difficile. Et cela recommença, lui me branlant, mon corps vibrant de plaisir, ces râles et mes gémissements, nos deux corps en plein effort. Le rythme de ses coups s'accéléra, et il me branla avec moi de régularité. Il allait jouir ?

« Tu perds le rythme mec ». J'avais prononcé cette phrase dans un sourire, il le comprit je n'en doute pas. Cependant, il se retira presque totalement et m'asséna un fabuleux coup de rein, ses couilles pendantes vinrent frapper l'arrière de mes cuisses. En même temps, il avait serré ma queue à la base. Je rejetai ma tête en arrière, sur son épaule. Il m'embrassa sur la joue.

« Petit con » En levant les yeux, je lui vis un sourire... ah ce sourire.

Il desserra son étreinte sur ma queue, remonta tout du long et flatta mon frein de son index. Puis, saisissant ma taille des deux mains, il se lança dans un dernier assaut. Une minute de baise intensive, de plus en plus rapide, je peinai à respirer entre deux coups, je n'avais plus le temps de gémir. Je me branlais en même temps. J'exultais du cul et ma queue elle aussi allait exploser. Il enchaîna les « oh oui », et libéra son foutre en moi. Je sentis ce liquide chaud en moi, je sentais qu'il y en avait de plus en plus à chaque à-coup de sa verge qui tressautait en moi pendant qu'elle se vidait. Il posa sa tête contre ma nuque, restant bien au fond de moi. A mon tour, je me vidai : de longs jets de sperme que je voyais tracer de grands raies sur les carreaux du mur.

Hervé se retira à bout de souffle. Le conquérant était vaincu. Nous nous embrassâmes longuement sous la douche que nous avions rallumée pour nous laver. Nos queues se frottaient encore et peinaient à débander totalement.

« Avec un actif comme toi, qui a besoin de passif. »

Hervé était toujours tendre et doux dans les quelques paroles qu'il m'adressait. Nous allâmes dans le bureau pour nous rhabiller. Hervé avait sa main dans mon dos. J'étais habillé, je lassais mes chaussure mais Hervé s'approcha, prit délicatement ma tête et la posa contre son ventre. Son beau paquet moulé dans un boxer coton dont la proéminence frôlait ma gorge, il n'était toujours pas totalement au repos. Il saisit mes mains et les posa sur ses fesses. Il les guida pour qu'elles les écartent légèrement.

« Et si on échangeait les rôles la prochaine fois ? »

A suivre.

Formand

formandstyl@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : Natation -

Dernière mise à jour publique (20/7)

Je suis spermivore Jaimeavaler
Mon meilleur ami m’a dépucelé  rom.3004
J'ai fait mieux qu'elle Youg2004
Etalon brésilien Bearwan
Chaude rando -01 Carolito

Nouvel épisode

Domination par Stéphane -63 Pattlg
Domination par Stéphane -64 Pattlg
Domination par Stéphane -65 Pattlg
Chaude rando -02 Carolito
Chaude rando -03 Carolito
Chaude rando –04 Carolito
Chaude rando –05 Carolito
Chaude rando –06 Carolito
Chaude rando –07 Carolito
Chaude rando –08 Carolito
Le petit short blanc -04 Frank
Un oncle parfait - 03 Will23mtl
Adam -02 Ethan De Rouge
Voyage Initiatique -03 Ninemark
Soumission & Domination -496/2 Jardinier

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet 2018

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)