14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 214

Organisation au et du Blockhaus

Le projecteur vidéo du 4ème est génial. Ok, il faut reculer un peu quand on projette la télé mais dans l’ensemble c’est génial d’avoir une image de plus de 2m de large.

La cuisine marche bien et les tubes d’évacuations sont efficaces (les déchets triés tombent bien dans les poubelles 4 étages plus bas).

Pour le linge c’est pareil mais le tri se fait dans les panières de la lingerie.

Samir et Ammed sont venus prendre leurs marques. En fonction de notre villégiature, ils auront plus à s’occuper du Blockhaus ou de la maison de Marc. S’ils ont besoin de rester sur place, les chambres du premier les accueilleront. Ils apprécient surtout le système d’aspiration centralisé, même si, pour s’amuser, nous avons mis en route un aspirateur autonome au 4ème.

Marc a trouvé l’ensemble intelligent (merci, il y avait comme un sous entendu !!) et la réalisation parfaite. Même si le chantier était dirigé par Maçon et Second, notre architecte (Olivier, le mec de Pierre) a surveillé les artisans pour obtenir le rendu qu’il avait en tête. Il faudrait être dedans (sa tête) pour trouver les imperfections ou tout du moins les réalisations non conformes à sa vision du projet.

Marc a apprécié notre chambre et ses aménagements, TV géante, installations de vidéo, le dressing et la salle de bain, seule installation sanitaire à disposer d’une baignoire à bulles trois places au moins (les autres ne comportent que des douches communes).

Emma est venue voir, dans la semaine, à quoi ressemble l’habitation que j’ai conçue avec l’architecte.

A part que l’ensemble lui semble trop industriel, elle trouve l’installation intéressante (façon gentille de me dire qu’elle ne pourrait vivre dans un tel environnement).

Quand elle est partie, elle m’a demandé l’adresse de mon architecte.

Je saurais un peu plus tard qu’elle l’a appelé pour savoir pourquoi il n’avait pas pensé à poser un dôme en verre sur le toit pour que le jardin puisse servir en toute saisons.

Quand il lui a dit que c’était une question de budget, elle a balayé l’argument et lui a dit de commencer les travaux, elle réglerait la note. Merci M’man.

Maxou est rassuré de nous savoir dans le Blockhaus avec lui, même si c’est trois étages plus haut. D’autant plus que notre aménagement l’avant veille d’un départ de Marc a ramené à son étage Samir et Ammed accompagnés de Jimmy.

Il me restera à décider du devenir des 600 m² de la cour. Encore encombrée des matériaux et matériels des artisans, elle ne m’inspire pas encore. Je verrai plus tard.

Y’en a qui se posent la question du sous sol, j’en suis sûr !

La cave à vin est prête à recevoir les vins et bières, les étagères sont posées et les casiers en bois aménagés dessus. Elle forme un corridor à la sortie du monte charge qui se termine sur une porte en fer.

Une fois passé cette porte, c’est l’entrée dans la débauche.

Murs recouverts de cuir noir, sol en parquet vitrifié de la même teinte, éclairages rares mais ciblés sur les slings, bancs ou autres emplacements d’entraves. Au fond, comme à la maison, mais séparé de la pièce par un mur en verre, les douches et les WC.

Sans oublier quand même que le mur coté cave est lui blanc pour pouvoir servir de surface de projection de vidéo. Le PC qui l’alimente est en réseau avec celui de notre chambre et du salon, ce qui permet avec un code d’accès, de projeter tout type de films (bien que je pense que ce sera surtout des films de cul).

Un vrai petit donjon prêt à servir.

Je me promets que nous le baptiserons tous les trois Marc, PH et moi seulement.

La seule chose auquel j’ai renoncé c’est l’atelier de mécanique. Après réflexion, nos véhicules retourneront tous en concession pour l’entretien. Pour les modifications, le garage du père de Cédric est tout prêt pour cela.

Pierre qui a accompagné et même souvent aidé Olivier (son architecte de mec et le mien temporairement) à la réflexion et réalisation de mes désirs trouve maintenant la maison d’Olivier trop conventionnelle. C’est pourtant une belle maison originale et très confortable à habiter.

L’entée en possession officielle de mon Blockhaus s’est faite un samedi PM. Olivier et Pierre, Maçon et Second étaient là ainsi que nos hommes de services et Jimmy.

Visite guidée par Olivier qui, pour chaque niveau, nous a fait la démonstration des spécificités. La découverte s’est faites de bas en haut. Le très bas (cave & donjon) ne sera visité que plus tard en comité restreint..

Rez de chaussée :

Parking, chaufferie, poubelles et lingerie, qui a beaucoup intéressé Samir et Ammed.

1er :

Siège de ma société. Le bureau à été trouvé original et les chambres en annexes pratiques. Un petit coucou à Maxou qui était là et qui, du coup, a été invité par Marc à continuer la visite avec nous.

2ème :

Salle de sports. Passé un mini vestiaire vitré (faut bien que les envies de voyeurs soient satisfaites), le plateau de 180m² juste coupée par les panneaux vitrés délimitant au fond de la salle le sas sanitaire et derrière la piscine fait de l’effet. Pour la seule et unique fois j’autorise le groupe à y entrer habillé. Comme à la maison le seul vêtement autorisé en sortant du vestiaire sera le Jock.  Le passage du sas sanitaire équipé de lavabos et douches donne sur la piscine : 10 m x 5 avec nage à contre courant.

3ème :

Etage nuit. Les chambres sont toutes visitées. Sauf le réduit « informatique » de la notre, pas la peine de montrer à tous les installations de surveillance/sécurité dont est équipé l’immeuble. Les sanitaires uniques pour les chambres d’invités (comme au premier) amusent les visiteurs. Evidemment, notre chambre est équipée, elle, de tous les sanitaires indispensables à usage réservé aux occupants.

4ème :

Lieu de vie.  Le plateau unique est impressionnant quand on sort du monte charge. L’éclairage apporté par la paroi de verre de la piscine donne un aspect « sous marin » assez étrange, s’il n’y avait quand même de grandes baies vitrée pour complémenter l’entrée de lumière.

Il n’empêche, la piscine semble suspendue au dessus de nos têtes ! J’ai hate de voir ce que cela donne avec des beaux mecs dedans.  

La cuisine/salle à manger au fond, sous le plafond abaissé par la piscine de la terrasse, attire aussitôt Samir et Ammed. Ils trouvent dans le frigo géant, le cocktail qu’un livreur du meilleur traiteur de la ville a apporté plus tôt.

Les bouchons du champagne volent au travers de la pièce alors que crépite sur le mur la projection, pas encore en 3D, d’un feu de cheminée.

L’effet est quand même saisissant

Les flutes s’entrechoquent, les félicitations pleuvent, de l’archi à Maçon et Second, réciproquement et moi à tous, d’avoir couché sur le papier mes envies et d’avoir réalisé ces dernières avec brio.

Comme je m’en doutais, je retrouve Maxou avec le bras de Marc sur ses épaules.

Je ne sais plus qui a ouvert les « hostilités » mais, après la 4ème bouteille de champagne, alors que Maçon s’était excusé de devoir partir le premier, la petite fête s’est transformée en touze.

En trois minutes ce qui était une mini pendaison de crémaillère s’est transformée en scènes de luxure.

Marc a mis à genoux Maxou pour se faire sucer, Second est passé à l’attaque sur PH alors qu’Oliver était entrepris par Jimmy et que Pierre se rappelait à mes souvenirs.

Depuis qu’il est tombé amoureux d’Olivier, avec Pierre, nous nous voyons évidemment beaucoup moins !

Sa pipe fait remonter en moi les souvenir de nos premières étreintes, même si maintenant elles sont mieux faites qu’à l’époque (les pipes).  

Nous laissons Marc faire connaissance avec Maxou et échangeons nos partenaires de notre coté.

Je ne peux m’empêcher de demander à Marc comment il trouve la dernière recrue de mon écurie.

Alors qu’il lui rempli la gorge à chaque poussée de ses reins, il me dit que j’ai encore mis la main sur un numéro gagnant.

L’inconvénient des meubles à roulettes, c’est qu’ils ont tendance à s’effacer alors que tu pousses sur les pieds (le mec en train d’enculer un autre qui est positionné le dos sur l’assise d’un fauteuil à roulettes, quand il pousse son bassin, le fauteuil roule et il doit avancer jusqu’à être bloqué par un obstacle fixe, en l’occurrence le mur le plus proche). Pour la table basse, ça va, il y avait été prévu des roulettes à freins.

Malgré ces petits inconvénients, dont j’ai l’impression d’avoir été le seul à les remarquer, la baise évolue calmement des pipes aux sodos. Marc n’a pas changé de partenaire et encule Maxou, tous les autres, nous nous emmêlons, démêlons et ré-emmêlons joyeusement.

Comme je félicite Pierre pour son anneau toujours aussi compressif, il me fait un clin d’œil et me dit continuer régulièrement ses exercices de musculation anale.

Alors que je l’encule, je sens dans mon dos un corps se plaquer et un gland chercher un passage. Sans me retourner pour savoir qui me cherche, je m’enfonce dans Pierre, cesse mes va et vient et écarte les jambes.

Aussitôt, je sens de nouveau la pression d’un gland couvert de latex (premier indice, ce n’est pas PH, Marc ? Je sais que ce n’est pas lui puisque je l’ai sous mes yeux à pilonner le cul de Maxou).

La pression s’accentue et je me fais pénétrer. Bonne queue raide, épaisse mais de longueur normale. J’opte pour Olivier bien que ce type de bite pourrait être celle de Second. Après quelques mouvements calme pour se caler, j’accentue les va et vient. Je n’y tiens plus et tourne la tête. C’est Olivier. Il me dit que puisque je prends le cul de son mec, ce n’était que justice. Je lui roule un patin pour le faire taire. Quand je me penche à nouveau sur le corps de Pierre, je lui glisse à l’oreille qu’il doit bien prendre son pied avec un tel engin dans le cul. L’effronté me répond « tous les jours, quand ce n’est pas plus ! ».

Olivier, dans mon dos, nous demande d’arrêter les messes basses.

Je me laisse distraire quelques instants par la combinaison d’équilibristes dont nous gratifie le second trio, PH, Second et Jimmy. Les deux premiers sont debout l’un en face de l’autre et sont relié par le corps de Jimmy embroché sur leurs bites. PH est dans sa gorge alors que second lui défonce le cul. Je dois y regarder à deux fois pour m’apercevoir que les pieds de Jimmy ne touchent pas le sol. Il lévite par bites interposées (introduites plutôt !).

La position étant par trop précaire, ils en changent. Sous nos yeux curieux pour ne pas dire ébahis, Second prend Jimmy dans ses bras, le soulève pour qu’il lui passe les jambes autour des reins puis le fait descendre lentement pour planter sa queue (à lui, Second) dans son cul (à l’autre Jimmy).

Pas facile de décrire !! (Surtout à postériori).

Une fois le Jimmy bien calé (sur sa bite), Second l’a écarté de lui, rejetant le haut du corps de Jimmy en arrière. Il l’a retenu par les bras jusqu’à ce que son torse soit à l’horizontal et qu’avec la tête rejetée en arrière, sa bouche soit à la hauteur du sexe de PH.

Ce dernier qui n’attendait que cela y a vite mis sa queue jusqu’aux couilles. Le triangle s’est refermé quand Second et PH se sont roulé un patin.

Trop beau l’ensemble !

Alors que ma distraction avait amené Olivier à prendre les commandes de l’enculade, je le laissais faire quelques minutes de plus. Ses coups de rein secs, me propulsaient dans le trou de son mec qui avait l’air de bien apprécier vu les gémissements qui sortaient de sa bouche.

Je me suis dégagé pour laisser la place au mari légitime d’enculer son homme. Dès que le couple s’est ressoudé, je me suis kpoté et ai passé à l’attaque. Le trou d’Olivier, bien que peu utilisé s’est ouvert sous ma pression. J’ai apprécié d’être bien serré, même si par moment, j’avais du mal à coulisser dans son trou.

Nous avons tous terminés à peu près en même temps. Surtout en ce qui concerne les deux trios. J’ai juste eu le temps de voir que PH et Second explosaient dans Jimmy que chez nous aussi, les orgasmes se sont déclenchés en cascade.

Pierre s’est répandu sur le sol alors que les contractions anales qui étranglaient ma bite me signalaient que son Pierre de mec l’ensemençait.  Je n’ai pas tenu longtemps contre le massage qui pressait ma queue et j’ai rempli ma kpote.

Comme Jimmy reprenait contact avec la terre, j’ai remarqué qu’il s’était noyé le nombril sous son sperme.

Les derniers à jouir ont été Marc et Maxou. Ils ont explosés à peu près simultanément alors que Maxou chevauchait Marc au grand galop.

Samir et Ammed, qui entretemps s’était mis dans leurs uniformes de service (rappel : boxer en cuir près du corps), sont arrivés aussitôt avec des essuie-tout.

Deux nouvelles bouteilles de champagne sont venues à bout de la soif induite par nos ébats.

Etalé dans les profonds canapés en cuir, je recueillais les premières remarques.

Marc a commencé, ayant remarqué comme moi que les meubles à roulettes n’étaient pas faciles à gérer.

Réponse de mon architecte, « t’inquiète pas, c’est facile à changer ».

Marc a trouvé aussi que la pièce avait tendance à résonner. Une nouvelle fois c’est Olivier qui s’y est collé. Il nous a expliqué que c’était le risque de ces grandes pièces surtout tout béton. Il avait attendu que tous l’aménagement soient en place pour étudier la problématique et y apporter des solutions. Il connaissait une société spécialisée dans l’acoustique.

Une question est venue de Samir quand à la maitrise des odeurs de cuisine.

Tous, un peu rhabillés, nous avons suivi l’archi pour la démonstration.

En quelques explications, il a montré à Samir et Ammed comment mettre la cuisine en position « utilisation ». Un interrupteur général déclenche le branchement électrique de l’ensemble (hors frigo toujours alimenté). Des vitres épaisses descendent du plafond jusqu’à mi hauteur et un courant d’air laisse entendre son souffle. Là, il nous fait la démonstration que la cuisine est isolée aérauliquement. La fulmée de la cigarette test, même soufflée en direction du salon, est capturée par le rideau d’air et absorbé au niveau des grilles implantées en bordure du comptoir. Par contre pas de problème pour passer au travers un plat, un verre ou quoi que ce soit.

Il a continué sur l’utilisation des plaques, équipées elles aussi de ce type d’isolation.

Les blocks prises qui sortent des meubles par simple pression, comme tous les ouvrants totalement lisses et dépourvus de la moindre indication de « poignées ».

La visite s’est terminée par le tiroir où se trouve le recueil des modes d’emploi de tout l’électroménager.

Nous sommes ressortis de cette pièce avec de nouvelles bouteilles de champagne.

Olivier comme Second ont décliné un nouveau verre mais tous les autres nous y avons cédés. Après tout, nous sommes sur place !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)