1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 227

Vacances 2012-3

Les jours se suivent et se ressemblent. Nous passons notre temps à dormir, à bronzer et à baiser en ordre et proportions variables selon les jours. Bien sûr, les matinées sont consacrées au sport. Nous alternons nage à contre courant, et utilisation des équipements et poids. Nos invités se prennent au jeu et je leur concocte un programme soutenu.

Pablo est revenu nous voir. Ses patrons suisses lui laissent quelques heures entre le déjeuner et le diner. Bien sûr il en profite pour se faire vider les couilles ! Faut dire que nos invités, déjà en extase devant la queue d’Ernesto, ne sont pas revenus d’en voir une autre toute pareille.

PH prend une jolie couleur dorée foncé alors que j’atteins une teinte intermédiaire entre lui et le pain brûlé d’Ernesto. Le principal, c’est que nous gardions tous les trois nos fesses bien blanches !  Marc lui est intégralement brun, c’est à peine si ses poils châtains contrastent avec sa peau.

Nous prenons notre temps et organisons la prochaine touze. Tous les participants de la première sont invités. Il s’y ajoutera Pablo et son pote qui ont réussis à obtenir une journée complète (enfin d’après le déjeuner et jusqu’au petit déjeuner du lendemain), plus deux amis de Javier que nous avions déjà vu l’année dernière. Les participants de la première touze nous ont envoyé par mail des photos des mecs qu’ils se proposaient de nous amener. Autour du portable de Marc, nous avons fait notre choix et avons passé la barre assez haute vu le choix que nous avions.

Parmi les jeunes, nous avons choisi ceux qui le paraissaient le plus (jeune) mais tout en privilégiant les plus musclés. Les crevettes, c’est pas trop notre style !

Pour les plus âgé, ce qui est entré le plus dans la balance, ça été en premier l’allure générale plutôt massive/musclée et le contenu du maillot.

Quand nous faisons le compte nous devrions touzer à plus de 30 mecs !  Nous l’annonçons à Paco qui nous demande deux jours pour avoir le temps de tout organiser coté bouffe. 

C’est finalement 3 jours plus tard que la touze à lieu.

La plus part des mecs arrivent dès le début d’après midi alors que c’est l’heure de la sieste !!

Leur excuse à tous : l’impatience de voir les mecs qui les invitaient. Du coup après les présentations, c’est retour au farnienté d’avant dépenses physiques extrêmes.

Les mecs correspondent bien aux photos qu’on nous avait fait passer et ils nous trouvent à leur gout. 

Pablo arrive avec son collègue/copain. Il est pas mal mais rien à voir avec Pablo. De toutes les façons connaissant l’homme, son copain doit être surtout un bon passif avec une rondelle bien accueillante pour abriter ses 24 cm.

Il est chaud et surtout veut absolument tester ceux d’Ernesto pour voir la différence entre les deux frères.

Paco fait passer les rafraichissements et tous nous bullons, bronzons en attendant les derniers invités. Javier et ses deux invités arrivent vers 19h. Je les reconnais, ils étaient venus à nos touzes de l’an passé.

Le soleil est passé derrière la montagne et la grosse chaleur avec.

Paco envoi l’apéritif. Les bouteilles d’alcool sont sorties et se vident assez vite.

Effet immédiat, les p’tits jeunes commencent à rire facilement et se retrouvent les premiers à poil. Comme prévu, ils sont mignons. Pas de grosses teubs mais quelques unes correctes (dans les 18/20cm).par contre de beaux petits culs ronds et bien fermes. Ils ne tardent pas d’ailleurs à être pris en mains (les dits culs).

J’ai flashé sur un bel hidalgo très massif. S’il ne prend pas autre chose que des vitamines, je veux bien être pendu ! Mais ça lui a fait de putains de larges épaules, une taille étroite et des cuisses de cycliste. Heureusement que la bite est en conséquence. Je dirais à vu de nez dans les 23cm mais en cône (gland fin et allongé, hampe conique très large à la base) surplombant une paire de couilles rasées, grosses comme des œufs.

J’en ai la rondelle qui démange de me prendre cette copie de signalisation routière !

Je commence par en déterminer la taille exacte avec ma bouche. Le gland fin pénètre bien ma gorge sans la déformer plus que ça, par contre j’ai la mâchoire qui se décroche, écartelée par les dernier cm de sa bite.

J’ai une pensée pour Ric qui se serait fait un bon plaisir sur une telle teub. Je lui raconterais en rentrant !

Le mec est directif. Il m’accroche par les oreilles et pilonne ma gueule. J’ai l’impression de me faire sodomiser du mauvais coté ! Je n’ai que le temps de penser à quand je peux respirer. Mais c’est trop bon, ça me rappelle les premiers temps de Marc.

Je sens une langue me bouffer l’oignon. Je jette un œil, c’est PH qui me prépare. Il a du voir ce que j’allais me prendre et gentiment veut m’éviter la déchirure anale !

Je suis vite repris en main et je salive un max sur la bite (mieux vaut prévenir que guérir).

Je ne sais combien de temps il m’a enfoncé sa bite dans la bouche et quand il cesse, j’ai du mal à la refermer. Ce n’est que pour se couvrir et venir se mettre entre mes cuisses après m’avoir placé en levrette.

Je me détends un max en prévision de l’empalement que je vais subir. PH toujours à mes cotés me fait sniffer notre poppers. Effet immédiat, je chauffe et ma rondelle s’assouplie. Le mec en profite et m’encule d’une seule et forte poussée me retenant par la taille. Si j’avais voulu me dérober, pas possible. Mais le poppers m’a aussi rendu bien salope et je n’ai aucun mal à me prendre les premiers ¾ de sa bite. Je réclame une nouvelle dose de poppers pour la fin. PH me fait sniffer et je me prends comme une reine les 5 deniers cm très épais.  PH m’encourage, il se met sur le dos et me roule une pelle. Evidement, sa position attire un mec et alors que nous mélangeons nos langues, il se fait lever les jambes à la verticale et sodomiser dans la foulée. J’ai juste le temps de jeter un œil pour m’assurer que la bite en question est bien enveloppée, c’est heureusement le cas.

C’avait été le postulat de base de la touze, pas de pénétration anale sans kpote, pas de sperme dans la bouche ni dans les yeux et pas de jute dans la piscine, tous y avait souscrits.

Je sens à la pelle qu’il me roule que la bite qui l’encule fait son effet et qu’il aime bien les coups de rein sec de son enculeur.

Moi de mon coté je profite bien de la queue qui me lime. Alors que mon « laboureur » pensait être en terrain conquis, je lui ai fait sentir que ce n’était que par ma volonté qu’il pouvait me planter. En deux /trois contractions anales, j’ai bloqué son va et vient. Il a été effectivement surpris, il ne pensait pas cela possible. Il avait du tomber que sur les garages à bites !

Je l’ai vite relâché, j’aime trop quand une queue me fait un tel effet. Vu le beau monde qui était avec nous, je n’ai pas voulu jouir tout de suite, d’autant plus qu’il y avait des petits jeunes qui me branchaient bien.

J’ai diplomatiquement négocié avec mon actif pour qu’il aille limer ailleurs. Pour le remercier d’accepter, j’ai serré mon anneau tout au long de sa sortie pour lui faire un dernier massage, il a apprécié l’attention.

Avant de repartir dans la mêlée, j’ai maté qui faisait quoi et avec qui.

Marc était bien sûr en train de sodomiser un des nouveaux jeunes et ce dernier semblait bien prendre son pied. En passant près d’eux, je lui ai demandé comment il trouvait mon mec. Un peu désorienté par la question, il m’a dit, avec un débit un peu haché par les coups de rein de Marc, que j’avais beaucoup de chance d’avoir un tel mec à la maison. 

J’ai trouvé plus loin les deux frères (Pablo et Ernesto) en train d’enculer, cote à cote, deux mecs en levrette. Quand je me suis avancé, j’ai eu la surprise de voir qu’ils faisaient théoriquement parti des actifs !! Comme quoi, il y a certaines queues auxquelles on ne dit pas non !

En passant je roulais un patin à Ernesto.

En tournant au coin de la maison, j’ai pu voir que notre espace « sport » était lui aussi mis à contribution. Les deux bancs servait de supports à deux mecs en train de se faire enculer et sur la machine, un musclé faisait monter et descendre des poids tout en se faisant sucer.

J’ai trouvé Paco dans sa cuisine mais en train de sodomiser un petit jeune qu’il avait mis sur sa table tout en se prenant une queue dans son propre anus.

De retour sur la terrasse, j’ai chopé un des nouveaux jeunes qui me branchait bien et l’ai plaqué sur mes pecs pour lui rouler un patin. Réciproque directe, j’aime ça !

C’est un petit blond aux muscles dessinés imberbe de partout, un véritable appel au viol (joke). En attendant il me fait bander un maximum et ma queue s’insinue entre ses cuisses jusqu’à coller son périnée.la sienne (de bite) se dresse bien droite entre nos deux corps. Il passe une jambe puis l’autre autour de ma taille. J’écarte les miennes pour assurer la stabilité et ma queue se présente toute seule à sa porte arrière.

Je ne sais comment il s’y prend mais il déroule sur ma bite une kpote qu’il avait au creux de sa main. Je le laisse faire. Il se soulève en prenant appuis sur mes hanches et mes épaules puis s’assoit dès qu’il a senti que mon gland était bien positionné.

Je le pénètre sans problème, je ne suis pas son premier de la touze. Je l’aide de mes mains passées sous ses fesses et je l’encule comme ça un bon moment. Mais même s’il n’est pas très lourd (dans les 55 Kg) je fatigue et j’avise le hamac. Il est vide. Du coup je le pose dessus, les fesses au bord. Je profite de la capacité du hamac à se balancer pour récupérer des forces.

Marc qui passait par là à la recherche d’un nouveau p’tit mec à se mettre au bout de la queue (vu la forme insolente de cette dernière), profite de la bouche du mien. Il lui tire la tête en arrière et enfonce ses 22cm dans sa gorge.

Je tire sa tête vers moi et ferme le triangle en lui roulant une pelle.

Que je l’aime mon mec ! Il est trop chaud, trop bon au lit et trop gentil d’accepter mes délires. Bon, c’est vrai que de son coté il ne se prive pas non plus.

Entre le cul du mec que j’encule et la langue de Marc qui me fouille la bouche, je n’en peux plus et pour la première fois je me lâche. J’accentue mes coups de rein, mon petit enculé en gémi malgré le bâillon de chair fourni par Marc. Puis je bloque bien enfoncé et largue la purée. Marc se retire et mon enculé peut enfin se lâcher et crier son plaisir alors qu’il jute sur ses abdos. Temporairement vidé, je me couche sur lui. Je me retire avant d’être complètement débandé et de lui laisser la kpote dans le cul. Nous nous relevons et je l’emmène se laver.

Dans la salle d’eau, nous trouvons deux mecs en train d’enculer ensemble Diego. Nous nous faufilons sous la douche et nous nous débarrassons mutuellement du sperme et de la sueur de notre équipée.

Quand nous sortons, ils sont toujours à l’œuvre. Felipe, mon p’tit mec, est scotché par ce que la rondelle de Diego est en train de se prendre. Je m’approche, effectivement les deux bites qui l’enculent sont correctes dans les 4/5cm de diamètre chacune.

Diego déguste grave. Mais il a l’air de bien prendre son pied vu comme il bande dur et le « mas, mas, mas » qui sorte sans discontinuer de sa bouche.

Les deux mecs qui m’ont remis, me félicitent pour la soirée. Puis continuent leur sodo.

Nous rejoignons les autres. Il y a comme un retour au calme. Les mecs sont dans les bras des uns et des autres mais le sexe semble en stand bye sauf du coté de la maison ou des bruits suggestifs nous parviennent.

Curieux je vais voir.

Beau spectacle, du coup j’appelle les autres et nous entourons tous deux de nos invités en train de sodomiser en même temps un des p’tits jeunes.

C’est le deuxième qui se prend une double sodo ! Ils sont volontaires et gourmands cette année !!

Les deux bites coulissent bien et nous voyons que l’enculé prend un grave plaisir. Il accentue chaque poussée d’un coup de rein qui enfonce les queues jusqu’aux pubis.

Nous attendons tous le moment où ils jouissent tous. C’est le p’tit jeune qui se lâche en premier et jute abondamment sur les pecs d’un des enculeurs puis, c’est au tour des autres qui le maintiennent enfoncé sur leurs queues alors que nous les voyons sursauter à chaque éjaculation.

Nous les aidons à se désassembler et avec PH je prends soin du p’tit jeune. J’étais intéressé de voir les effets secondaires de la double sodo. Dans la salle d’eau où nous l’avons emmené, je l’ai fait se pencher en avant afin de lui examiner le conduit.

Son anus s’est déjà bien refermé. Nous le questionnons et il nous dit très naturellement que ça lui arrive assez souvent, à croire que son cul était un aimant à ce type de plan. Je lui mets mon majeur dans le cul et lui demande de serrer. Si mon doigt est entré facile, là impossible de le sortir. Je le félicite pour un tel exploit surtout aussitôt après une double sodo.  Il me dit qu’il fait des exercices pour garder son anneau ferme sinon il serait déjà devenu plus lâche qu’une moule de meuf. Nous le lavons sous la douche tout en répétant nos félicitations

La touze s’interrompt le temps du diner souvent interrompu de plongeons dans la piscine. Les bouteilles se vident, les plats aussi. Je chope un mec qui veut se faire une ligne. Pas de ça chez nous ! Je lui explique que s’il veut se « poudrer » le nez il peut le faire mais dehors. Ce n’est pas un des mecs arrivés avec Javier, mais un autre, je lui demande de ne pas recommencer sous peine de se faire virer. Il insiste arguant du fait qu’une bonne partie de nos invités tâtent de ce genre de substance.  Il m’énerve et je le vire. Ernesto qui était à mes cotés m’aide. Nous l’accompagnons reprendre ses affaire et le guidons jusqu’au portail avec le consigne de ne pas revenir.

Du coup le reste de la soirée, j’ai l’œil à ce que sniff les mecs. Le poppers ok mais pas autre chose ! Marc, PH et ceux du noyau dur de la touze, prévenus font de même.

Nous passons quand même une bonne seconde mi temps. Les partenaires changent et j’explore de nouveau culs alors que le mien teste de nouvelles bites. Pas mal mais aucune ne vaudra celle de mon hidalgo hyper dopé  du débute de soirée.

De nouvelles doubles sodo sont réalisés sur les autres jeunes invités.  J’en connais quelques uns qui marcheront les pieds écartés sur la plage le lendemain, et ce ne sera pas dû aux sables brulants !!

Marc est des enculeurs doubles avec Pablo. Belle prestation de l’enculé qui se prend quand même en même temps une bite de 22 x 6 et une autre de 24 x 7 !!

Le départ de touzeurs se fait avec échanges de n° de portable et désir de tous de remettre ça avant que nous partions.

Les derniers invités nous quittent avec le lever du soleil. C’est Pablo et son majordome de copain qui vont préparer le petit déjeuner de leurs suisses.

Nous tombons dans les bras de Morphée éparpillés dans les chambres de la maison.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Dernière mise à jour publique

9 Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23

Nouvel épisode

Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan

5 Juillet

Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste

Nouvel épisode

Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan

1er Juillet

Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis

Nouvel épisode

Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)