1er Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie photo "Daddy" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 259

Internationalisation de ma société.

Depuis déjà quelques temps, Ernesto peine à assurer le service auprès de ses nombreux clients espagnols.  Faut dire qu’il arrive maintenant à un portefeuille de plus de 20 clients. Entre eux, ses études et son mec, il commence à manquer de temps. Les dernières fois où il est monté chez nous,  nous en avions discuté et il voulait savoir s’il pouvait se faire aider. Il avait déjà repéré quelques jeunes mecs en boite et à son club de sport et qui pourraient bien faire l’affaire.

J’en ai parlé à André (le père de Ric et mon banquier conseil). Il me rappel la semaine suivante pour m’exposer son idée sur le sujet. Il préfère une société totalement indépendant, de droit espagnol avec, comme seul point commun, ma présence à sa tête.
C’est lui qui nous trouve un avocat Catalan pour construire notre société.

En attendant que les statuts soient effectifs, Ernesto me fait venir à Barcelone (avec PH) pour me faire rencontrer  les postulants qu’il avait sélectionnés.

Ernesto s’est calqué sur la sélection que j’avais faite en France et qui correspond aussi à la demande de ses clients. Il a fait même mieux puisque les mecs sont tous calqués que son propre physique !
Pas des clones mais plutôt comme une fratrie. Ils ont tous la taille entre 178 et 187, poils noirs, musclés, imberbes ou épilés avec des bites entre 22 et 24cm dans le genre épais.
Il me dit que contrairement à mes clients français, les siens sont majoritairement passifs.

Nous passons les « auditions » dans un appart d’un hôtel-suite de l’aéroport. Ils comportent un coin bureaux avec de quoi se désaltérer et une chambre avec lit King-size et une salle de bain avec douche géante.

A raison de 4 mecs par WE, en trois fois nous avons bouclés les sélections.
 
J’ai effectué les mêmes essais que pour mes Escorts Français. Ernesto avait déjà trié des jeunes mecs en études supérieures en commerce, droit et langues.
 
Après avoir bien vérifié qu’ils avaient compris les tenants et aboutissants de ce job, qu’ils étaient d’accord sur les conditions de salaire et la déontologie que j’avais décidé d’incorporer à ce taf, il ne restait plus qu’à valider leurs « capacités » sexuelles.

Pour tous, ça commence par un strip-tease.  Ils le réalisent avec plus ou moins de dextérité mais les résultats sont sous nos yeux : de beaux jeunes mecs bien faits, musclés raisonnablement sauf deux plus conséquemment ! Après questions, il s’avère qu’ils jouent dans l’équipe universitaire de lutte, miammm !!

Ils ne font aucunes difficultés à ce que, avec Ernesto, nous les essayions. Comme nous ils sont tous « recto-verso » et endurent les 24cm x 6 d’Ernesto en seconde sodo. Je passe en premier et en dernier pour vérifier l’élasticité de leurs rondelles.

Ils passent aussi le test de la gorge profonde. Ils prennent tous mes 20cm facilement mais peinent avec les 24 d’Ernesto, même sur le dos et la tête en arrière sauf pour l’un des deux lutteurs.
Quand je creuse avec lui,  c’et pour apprendre qu’il s’est fait initié à l’époque, par son prof de lutte, une véritable bête, ancien champion local et monté comme un âne !
Merci les moniteurs de sport ! Ils font de bons formateurs.

Ernesto m’avoue les avoir déjà essayés avant de me les avoir présentés. Je le félicite de ses choix.
J’avoue que j’ai un bon feeling avec les deux lutteurs ! Leurs masses me rappellent celle de Ric. Ernesto me fait remarquer qu’il avait vu ça vu que leurs auditions avaient duré le double du temps consacré aux autres !
 Puisqu’il m’énerve, je lui dis de les convoquer à son appart le troisième WE pour une touze à 7, Marc et Hervé ayant prévus de nous rejoindre. 
 Ils arrivent le jour dit vers les 19h. Ernesto nous entraine dans ses bars préférés où avec Hervé, il est assez connu. Il est 21h quand nous rentrons, légèrement gris.
Marc est content de nos recrues. Nous leur avons rien dit des liens qui nous unissent. Du coup ils ne sont pas gênés pour draguer Marc et Hervé, leur mettant même la main sur leurs pantalons pour vérifier l’effet qu’ils faisaient.

Dès l’arrivé, ils sont les premiers à se mettre à poil. Leurs physiques hors normes font l’effet escompté. Marc et Hervé leurs roulent des pelles pleines de langues. Avec Ernesto et PH nous nous ajoutons et, bien que partie prenante, je note leurs aptitudes à la baise de groupe.

J’aime beaucoup les coups de rein du plus âgé (21ans) pour pilonner le cul de PH alors qu’il se prend mon Marc dans le cul. 
Marc me dit que nous avons là une superbe recrue ! Hervé, à l’entendre, dit pareil du lutteur qu’il encule.
Et les deux mecs de prendre leurs pieds sous les coups de bites de nos deux hommes.
Quand Marc en a fini, je prends le relais et j’ai le plaisir de bien sentir la rondelle du lutteur se serrer sur ma bite. Je le pousse à 4 pattes et m’accroche à ses épaules pour bien assurer la pénétration totale de son trou. Il apprécie la sécheresse de la prise et relève le torse et la tête, jusqu’à ce que je puisse lui rouler un patin en me penchant un peu.
Il me roule une pelle où il me suce la langue plutôt que nous nous battions avec.
C’est finalement super bandant. Ça me fait même plus d’effet que de me faire sucer l’oreille !
Je le sens bien salope cette masse de muscles. J’accélère mes coups de reins et il laisse échapper des gémissements qui s’intensifient en fonction de la fréquence de mon pilonnage.
Il se met à juter dans sa main alors que je rempli ma kpote dans deux rugissements qui se confondent.
Quand je m’extirpe de lui, je le vois le lécher les doigts. Il est bien la salope que j’avais sentie !
 Nous nous apercevons alors que tous les autres nous regardaient nous finir.
Gros éclats de rires de tous les participants, mon jeune lutteur aussi.

Les deux mecs nous remercient pour ce bon moment. Je leur dis qu’ils avaient bien fait d’en profiter car à partir de maintenant, ils allaient devoir se réserver pour la clientèle.
Ils rigolent tous les deux et s’attrapent leurs paquets pour m’assurer qu’ils ont une production non stop.

Nous finissons la soirée en engloutissant un diner traiteur. Ils nous racontent leurs vies d’étudiants qui, finalement, ressemblent comme deux gouttes d’eau à celle de leurs homologues français.

C’est eux qui nous demandent s’ils pouvaient rester avec nous. Ce qui m’a surpris c’est que ce soit Hervé qui le premier accepte. Marc ets bien sûr d’accord et nous autres aussi.
Pour la « nuit », pour éviter de nous partager nous défaisons les deux grands lits et nous posons au sol les deux matelas collés. Cela nous fait une couche de 3m80. Nous sommes 7 et devons quand même nous serrer. Je fais en sorte de récupérer mon préféré et le coince avec Marc de l’autre coté.
Quelques heures plus tard, réveil. Je sens sur ma bite une douceur moite. Quand j’ouvre un œil, c’est pour voir mon lutteur téter mon gland. Je pose ma main sur sa tête tondue et pousse légèrement pour le lui enfiler dans la gorge.
Ça rentre facile. Je me tourne doucement, nous sommes les seuls réveillés. Avec mes mains et tout bas je lui dis de me suivre.
Nous nous isolons dans la salle de bain.
 J’ai envie de me vider la vessie. Mon lutteur me la tient gentiment et s’ »occupe de la laver avant de se remettre à me sucer le gland. Je reviens au maximum de ma dureté. Comme il est à mes genoux, je pose mes mains sur ses deltoïdes et les masse. Il a un sacré cou de taureau ! Tout en lui rappel cette bête. L’es épaules larges et le torse musclé, le bassin étroit et une bite qui ne laisse pas sa place !
Alors qu’il alterne jeux de langue sur mon gland avec plongées profonde vers mes abdos, je me dis que la « section » espagnole pourrait arborer un piercing de téton  Taureau +, à l’image des notre Tigre +.

Mais son activité buccale me tire de mes réflexions.  Je me penche et lui fout direct un doigt dans le cul. Sa rosette s’est bien refermée mais laisse passer mon indexe recouvert de salive.
 Il cesse sa pipe pour lever son visage vers moi et me demande de l’enculer.
Quand c’est demandé si gentiment et par un beau mec comme lui, y’a pas à hésiter. Je le redresse, le pli sur le lavabo et kpoté commence à m’introduire.
C’est le moment où la porte s’ouvre, poussée par l’autre lutteur suivit de près par Ernesto.
Sans que je change de position, ils viennent nous dire bonjour. Ernesto r attrape le temps perdu et pliant directement son lutteur à coté du mien et l’enfile dès que protégé.
Si le mien s’était bien excité sur ma bite ce qui avait ouvert sa rondelle, le sien est plus « froid » et prend grave à l’entrée des 24cm. Il serre les dents et demande juste à Ernesto d’ajouter plus de gel.
Une fois en place, nous les enculons en rythme et  nous les voyons se rapprocher pour se rouler pelles sur pelles. Leurs bites, coincées devant le meuble sont raides et mes couilles tapent celles de mon lutteur dès que je suis à fond dans son cul.

Bien qu’ils se mangent la langue, ils ne peuvent s’empêcher de laisser passer des petits gémissements de plaisir.
Je leur demande s’ils se connaissaient avant.  Mon lutteur se décolle et me dis qu’ils étaient dans la même équipe de lutte mais qu’ils ne savaient pas que l’autre était gay.

Je demande à Ernesto d’échanger. Quand j’encule son lutteur, je rentre facile. Je lui demande se serrer sa rondelle et au troisième coup de rein, je sens bien les bords et il continu à serrer. Ça devient bon ! Je le félicite. Nous jouons de nos archers sur leurs rondelles comme des musiciens sur leurs violons.  Lentement ou rapidement, nos assauts se succèdent pour nos plus grands plaisir à tous.
 Nous finissons d’ailleurs par exploser en cascade. Ernesto et moi dans nos kpotes et les deux lutteurs sur le carrelage.

Quand nous sortons, le jour se lève ! Ok, on n’a plus qu’à préparer le petit déjeuner.
Ernesto descend chercher du pain frais et des gâteaux. Je fais du thé et du café pendant que nos deux lutteurs se douchent.

Quand le reste de la maisonnée de réveille, nous sommes sur la terrasse à prendre  le soleil levant en buvant un bon café.
Ils nous rejoignent avec qui un mug, qui un bol et piochent dans la corbeille de gâteaux.

Nos invités nous quittent.

Avec Ernesto, je passe la fin de la matinée à implanter sur son PC, le logiciel de gestion des rendez vous et à lui expliquer son utilisation.
Nous entrons ensemble les données concernant son équipe : la fiche signalétique personnelle et leurs emplois du temps. J’en prends une copie sur une clé USB. Je tiens à suivre les deux lutteurs de plus près. Ernesto s’en rends compte, ça le fait rire.
Nous entrons ensuite les coordonnées de ses clients dans un autre fichier. 

Je lui explique comment en positionnant un nom de client sur une plage horaire de l’agenda général, il apparait tous les noms des Escorts potentiels. Là il ne lui reste plus qu’à choisir qui va y aller et la validation envoi automatiquement un message sur son téléphone pour le prévenir de l’attribution d’une prestation et les coordonnées du client à aller voir.
Ernesto n’en revient pas de la simplicité du système. Je lui donne aussi les coordonnées du compte bancaire de la société, sur lequel il a la main, permettant les virements directs ou les dépôts d’espèces. Il servira aussi à payer les Escorts. La clientèle est exclusivement Barcelonaise et dans un premier temps nous ne fournirons pas de véhicules de fonction. Nous sélectionnons juste une société de location de voiture pour les besoins ponctuels non résolus par un service Taxi.

L’après midi, nous organisons un système d’enchères pour les premières prestations de nos collaborateurs. Il faut bien profiter de l’effet « nouveauté ».

Avant de partir PH me donne l’idée de faire venir de temps en temps mes Escorts espagnols pour mes clients français. J’appel mes deux préférés (les lutteurs) pour leur proposer ce genre de plan, sachant que les transports seront pris en charge par la société et que ce ne serait que des WE entiers donc des prestations de gros rapport.
Ils sont partants quand je veux.

Quand nous rentrons en France, je suis tranquille. Ernesto est tout à fait capable de gérer tout ça. Il sait qu’il peut toujours m’appeler en cas de problème.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)