14 Nov.
+ 61 histoires en accès privilège.
11 Nov. : +33 histoires en accès public

A noter.
Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.

VIP?
Accès privilège :
Des histoires en +, juste avec un don

Don anonyme, en paypal ou CB

DESTOCKAGE DVD GAY
PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

La pute de mon pote (suite 4)

Après une longue absence et je m’en excuse voici la suite de ma vie de pute. Petit rappel vite fait… j’étais un pur hétéro avant  de céder aux exigences de mon pote qui pour moi n’était qu’un jeu au départ mais qui au finale c’est avérer être une descente aux enfers car m’obligeant à obéir à tout ses caprices pour faire de moi sa pute puis me vendre à un de ses pote bien plus pervers et sadique que lui…

Comme préciser dans le récit NO3 le jour arriva où maître Franck m’emmena dans un club pour me mettre à l’abattage.

Il est environ 21h ce soir là lorsque j’entends les clés rentré dans la serrure de la porte, n’étant pas prévenu de son arrivé je ne m’étais pas préparer et donc pas « propre » néanmoins je me dessape vite fait et vint à sa rencontre à 4 pattes et tout en le déchaussant je lui avoue que je n’avais pas fait de lavement. Comme dit le dicton ; faute avoué est à moitié pardonner mon cul reçut quand même 20 coups de martinet.

-       Allez… va t’laver la chatte putain…

-       Oui maître…

Dans la glace de la salle de bain j’ai pu constater les marques des lanières du martinet sur mon cul qui était à la limite du saignement tellement il y avait été fort sur les coups. Une fois lavé je revins vers lui qui, tranquillement était assis sur le canapé les pieds sur la table :

-       Voila maître… ma chatte est lavé…

-       Ouai et alors ??? t’attend que je te félicite ? et mon apéro il va venir tout seul ? magne toi le cul de me le servir ensuite tu me décrasse les panards…

-       Oui maître…

Son verre servi il le sirota pendant que je m’affairais à lui lécher ses pieds puant de sueur en suçotant chaque orteil. Bien sûr le reste ne fut pas épargner puisqu’il m’ordonna de lui nettoyé sa bite et ses couilles qui, emprisonné dans son calbute toute la journée avait une forte odeur de sueur et de pisse à croire qu’il ne s’égouttait pas la bite âpres avoir pissé…

Alors que j’avais sa bite en semi érection dans la bouche il me tint la tête en me disant

-       Bouge pas…reste comme ça…

Quelque seconde après un liquide chaud m’emplie la bouche qui était sa pisse :

-       Avale tous salope…

Après avoir tous dégluti tans bien que mal il m’ordonna bien évidemment de le pompé… sa bite bien raide il me dit :

-       Viens t’assoir dessus…

Je me mis donc à cheval sur son pieu et me défonçais la chatte se qui, à chaque va et viens sur sa queue faisait claquer le cadenas de ma cage de chasteté.

-       Hummm…. Mouaiiii…. C’est bon ça…. Vas-y…. défonce toi la chatte batard… fait moi giclé dans ta chatte de pute…t’aime ça hein p’tite chienne ?...t’aime la bite hein salope ?...allez… dis moi c’que j’veux entendre…

-       Oui maître… j’aime la bite… han, han… je suis une salope…han, han je suis votre petite pute…un p’tit batard…han, han… je vous appartiens maître… han, han…et suis votre esclave maître…

-       Putain !!! t’es vraiment devenu qu’une sous merde…une vraie pute à bites… une race inferieure et une pompe à foutre…allez… continue à t’défoncé la chatte sale putain…

Après un bon ¼ d’heure à faire des vas et viens sur sa bite il gicla dans ma chatte.

-       Haaaaaa !!! putain !!!!  j’t’engrosse sale pute…

Resté assis sur sa bite jusqu'à ce qu’il débande et qu’il est repris son souffle il me dit :

-       Allez… vire de là et nettoie-moi la queue…

Sa tige nettoyé  il m’ordonna de me bouché le cul avec le Plug affin de garder son foutre en moi, puis il me retira ma cage de chasteté et m’ordonna de me branler et m’obligea de juté devant lui. Curieusement,  malgré mon excitation et ma forte envie de jouir, ma queue étant habituée à être encagé celle-ci bandait mou et ai donc juté avec une bite à moitié molle.

M’intimant de lécher ma semence répandu à terre il ne pu s’empêcher de me dire avec un rire moqueur tout en me remettant ma cage :

-       Et ben tu vois p’tite fiote ? après 2 mois d’enfermement ta queue n’arrive plus à bander complètement… encore quelques mois encagé et tu ne pourras vraiment plus bander du tout ha, ha, ha…de toute façon t’as pas besoins d’avoir un plaisir quelconque à part d’en donner aux autres mecs… d’ailleurs je m’demande même si je ne vais pas prendre rdv chez un toubib pour te couper les couilles histoire de te castré…comme ça plus besoins de cage…  ta p’tite bite ne te servira plus qu’a pisser et à se dandiner dans tout les sens pendant que tu te fait enculer… ha, ha, ha…. Là au moins tu seras certain de n’être qu’un sac à foutre… bon… en attendant va t’habillé mais pas la peine de mettre grand-chose car tu va vite te retrouvé à poil… ce soir j’te mets à l’abattage…

Avant de partir il me met un collier autour du cou et me place des bracelets aux poignets et aux chevilles, sur la route tout en conduisant il sort sa bite et me dit :

-       Suce moi la teub salope…

Je m’exécute et avale son foutre. Après au moins 1h de route nous arrivons au club, apparemment maître Franck connait le patron car il ne paie pas l’entrée. Il y a déjà pas mal de monde dans le club, en fait c’est une backroom agencé comme à peu prêt toute backroom, le bar à l’entrée puis des escaliers au bout du bar qui descend au sous sol. Certain mecs sont au bar torse-nu en harnais, d’autre habillé de cuir…

-       Allez batard… à poil…

Surpris (même si je ne doit pas l’être) je mets un petit temps à réagir mais maître Franck me remet vite l’esprit en place en le flanquant une gifle.

-       A poil j’tai dit…

En un rien de temps je me dessape pour me retrouvé à poil devant tout ces inconnus, là, maître Franck commence à m’enchainer, mes poignets attaché dans le dos relier à une chaine fixé à mon collier et mes chevilles également relier entre elles par une chaine, fit glisser une ficelle entre l’anneau qui enserre mes couilles qui fixe la cage de chasteté et en faisant une boucle y attachât une laisse, il me trainât ainsi par les couilles en me disant :

-       Allez salope… on va s’amuser un peu…

C’est ainsi que je me suis fait exhiber dans tout le club toute la nuit, le seul à être à poil et enchainer comme je l’étais, je fus la risée de l’établissement, certain mecs qui passaient à coté de moi n’hésitaient à me claqué le cul en disant « alors salope… ça gaze ?... ho ! mais elle a déjà été puni la chienne…»

Lorsque nous sommes descendus au sous-sol je fus bien sûr obliger de sucer les bites qui se présentaient à moi ou bien de filler ma chatte à fourré sous les ordres de maître Franck qui prenait un malin plaisir à me dire :

-       Suce lui la bite batard… ou en me retirant le Plug… donne ta chatte  salope…

 Curieusement souvent les mecs se faisait sucer ou m’enculaient sans jouir mais revenaient peu de temps après…

Après un bon moment passé au sous-sol nous remontons au bar, maître Franck s’installa sur un tabouret et commanda à boire pendant que devais être à genoux à ses pieds, il demanda alors au serveur de lui apporter une écuelle remplie d’eau qu’il posa à terre en me disant :

-       Allez chien… lape…

Comme un chien j’ai bu pour étancher ma soif lorsque tout à coup un mec chaussé de bottes de cuir vint chouté  dans l’écuelle et s’adressant à mon maître :

-       50€ pour me laisser ton batard  un moment…

Il lui répondit ok en lui tendant la laisse attaché à mes couilles, le mec tira d’un coup sec dessus en me disant :

-       Allez debout la chienne et suis moi…

Redescendu au sous-sol il m’entraînât dans un coin dont le sol était carrelé et humide, je compris vite pourquoi car il m’ordonna de lui lécher ses bottes pendant qu’il me pissait dessus. Une fois sa vessie vidée il m’entraînât dans un autre coin où il m’enserra la tête dans un carcan. Il retira le Plug et me fouilla le cul de ses doigts en l’écartant comme pour en tester l’élasticité.

-       Humm… parfait… t’as la chatte bien large et humide…t’es bonne pour te faire baiser comme une pute…

Puis de ses grosses paluches il me flanqua une grosse claque le cul, surpris j’émis un :

-       Aie !!!...

-       Ferme ta gueule batard… se n’est pas 10 fessés que tu va recevoir si tu l’ouvre encore une fois mais le double…

Je pris mon mal en patience et serrant fortement les dents pour ne pas crié et subit les 10 claques qui me chauffa le cul.

Il vint face à moi et me sortie sa bite d’un diamètre énorme qu’il m’ordonna de sucer. Sans ménagement il me baisa la bouche s’enfonçant jusqu’aux amygdales manquant presque de m’étouffé. Il revint derrière moi y frotta son gland à l’entrée de mon cul et m’embrochât d’un grand coup de rein. Je poussai un cri de douleur tellement sa queue était énorme mais mes cris fut bientôt étouffé par une autre bite.

-       Haaaaaa !!!! putain ! c’est bon ça….tu sent comme j’t’éclate ta chatte de pute ? tu la sens bien passer celle-là hein salope….

Il me déchira le cul comme un âne en rut pendant que l’autre me pinais la bouche qui au finale se retira pour m’envoyer son foutre en pleine gueule. Une autre bite ne tarda pas à venir s’enfoncé dans ma bouche pendant que la brute continua à  me bourriner la chatte, cela dura un bon moment avant qu’il ne lâche sa purée m’inondant les intestins. Lorsqu’il se retira je sentie un flot d’air frais s’engouffré dans mon cul tellement mon trou était béant laissant échappé son sperm dégouliner entre mes cuisses. Il me libéra du carcan et me ramena à mon maître toujours installé au bar en train de discuter avec un  mec.

-       Alors ? il t’a donné satisfaction mon batard ?

-       Hummm… ouai super… j’te le rends avec le fion  déchirer… merci mec…

-       De rien…

Puis s’adressant à moi :

-       Vas-y… montre moi ta chatte salope… whouuuu !!! t’as le trou encore bien ouvert dis donc… combien de mecs te sont passé dessus ?

-       Lui seul maître…

-       Ha, ha, ha… et ben putain ! c’est pas une bite qu’il a mais un tuyau d’aspirateur… bon… en attendant d’y retourner à genoux et bouffe moi les panards… exécution…

-       Oui maître…

Alors que je commençais à lui lécher les pieds il recommanda à boire pour lui et son nouveau pote qu’il était en train de se faire. Dans le brouhaha je ne pu vraiment comprendre de quoi ils discutaient mais j’ai pu entendre quelques bribes de mots comme :

(Proposition… W.E… traité… chien…) j’ai su plus tard que ce que je venais d’entendre signifiai.

Maître Franck m’ordonna de lécher les pieds de son nouveau pote qui ne se fit pas prié pour se déchausser et me les donner à bouffé puis nous sommes redescendu au sous-sol pour une nouvelle séance de baise, balader de coin en coin je du me mettre plusieurs fois à genoux pour sucer les bites qui m’étais soumis et tendre mon cul pour me faire enculer. Certain se faisait sucer ou m’enculais sans juter alors que d’autre se vidaient les couilles dans ma bouche ou dans mon cul.

La fin de soirée arriva, maître Franck me libera de mes chaines des poignets et de mes chevilles pour que je puisse me rhabillé sans que je puisse m’essuyer voir même me laver un peu du sperm dont j’étai immaculés. Après quelques KM avec le chauffage dans la voiture il me dit :

-       Putain ! tu pue le foutre salope… t’es vraiment qu’un sac à merde…

Arrivé à la maison il m’envoya prendre une douche puis m’ordonna de lui servir une bière et de me mettre entre ses cuisses pour le pompé avant d’aller se couché. Assis sur le canapé, cuisses écarté, je le pompais pendant qu’il sirotait sa bière, il fit un gros rot avant de me dire :

-       Vas-y pompe moi bien le dard pendant que je t’annonce quelque chose…

C’est là que les mots que j’avais entendu dans le brouhaha du club prenaient tout son sens.

-       Le W.E prochain tu va faire un stage chez un mec ou tu seras traité comme un bon clébard…je te préviens… t’as intérêt de te préparer psychologiquement à être à la hauteur et d’être un bon chien avec lui si tu veux que tout se passe bien sinon tu risque de le regretté car apparemment c’est un mec qui sait dresser les clebs… bon aller… accélère le mouvement là… dépêche toi de m’faire giclé que j’aille me pieuté…

Je fis ce que je pu et accéléra ma suce en le branlant en même temps.

-       Haaaaaa… ouai… vas-y salope… j’vais t’enfoutré la gueule chiennasse… hummm… ouai…ouai…ouai…putain de pute !!!! prend tout dans ta gueule de salope…

Il me largua tout son foutre que je dû bien sur avalé avant de lui nettoyé sa queue, quelques instant après alors qu’il me tenait la tête sur sa bite il m’inonda la bouche de sa pisse en me disant :

-       Aller… bois salope…

Il m’autorisa à dormir a ses coté dans le lit, a son réveille il me flanqua un coup de coude dans les côtes en me disant :

-       Hey batard… c’est l’heure de ton biberon…

Je me mis donc entre ses cuisses pour le pompé et reçu ses giclés de foutre avant d’aller préparer son petit déj. Il partit en milieux de journée sans m’avoir rappelé que le W.E prochain je serais à la botte d’un maître chien.

La suite de mon histoire si ça intéresse quelqu’un.

rick.lope

rick.lope@yahoo.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Je fais ma pute au sauna et ailleurs - Esclave sexuel - Exhib - Pute de mon pote - Fric facile - Vision facile

s

Dernière mise à jour publique

11/11 : 9 Nouvelles

Dans les toilettes Ed.Nygma
Sucé par un mec ... Young hetero
Minet bi travesti Zephyre66
Je suis un vide-couilles Chopassif
Féminisé par mon voisin Pasdeproblem
Bonne séance au ciné Mathias
La nuit dans la cité Noprise2tete
Rencontre avec mon maître H
Voyeur Lucas

La suite...

Jeune, riche et gâté -07 Matt
Ma gorge défoncée -03 MâleLope
Sucé par un mec -02 Young Hetero
Chambres à louer -11 Jeanmarc
Un amour de soumis -04 Elfe
Séjour à Marrakech -02 Pierrot
Colocation -04 Emerick
Colocation -05 Emerick
La prison -02 Licko
Ascenseur -02 YvesChalons51
Le moniteur moto -08 Sketfan
Quand le prof dérape -02 Benoit25
Mon ami l’escort -03 Pititgayy
Mon ami l’escort -04 Pititgayy
Mon ami l’escort -05 Pititgayy
Rencontre avec mon maître -02 H
Soumise à mon concierge -02 Aline
Soumise à mon concierge -03 Aline
Mon amour pour les TTBM -02 Dann
Mon âme au diable -03 Pititgayy
Mon âme au diable -04 Pititgayy
Le prof amoureux de son élève -02 Jerem72
Le fils prodige aime obéir -06 Charles.lope
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

01/11 : 7 Nouvelles

Sur une aire d’autoroute Pascal 89
Derrière le vice Etiel
Le gérant de magasin me dépucèle Ada
Fahres Kevinpass77
Je mouille de woof Anon-pup
J’ai filmé mon copain Frank
Consultation privée Seneo

La suite...

Soumission & Domination -510 Jardinier
Soumission & Domination -511 Jardinier
Voyage Initiatique -10 Ninemark
Les amours de Francky -02 Francky
Un amour de soumis -03 Elfe
Ma vie avec mon Maître -02 AdrienSchild
Le fils prodige aime obéir -05 Charles.lope

PUBLIE TON HISTOIRE

RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

DESTOCKAGE DVD GAY

Chercher :

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Video

Video Gay

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)