20 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Cop

Samedi 17 mai début d'après midi, gare Montparnasse direction Nantes. Je vais rejoindre mon meilleur ami, Stéphane. Nous avons tous les deux 20 ans et depuis notre naissance nos parents sont voisins à Clamart. On se connaît comme des frères, toute notre scolarité jusqu'au bac on l'a fait ensemble. 20 ans d'une vie c'est important, on a connu nos premiers émois d'ados. Aucune pudeur entre nous, on nous appelle même parfois les jumeaux tellement notre complicité est intense. Apres le BAC, séparation, il a choisi une grande école à Nantes et moi la Fac à la Sorbonne. La séparation a été difficile mais on s'y fait.
Ce week end je l'attends depuis Noel, notre dernière rencontre pour les fêtes. Comme il vient de finir ses exams, il m'a proposé de venir passer le week end à Nantes entre potes.

Il m'accueille à la gare, il est souriant, bises et quelques mots échangés sur la vie de tous les jours, nous prenons le tram direction son appartement dans le centre ville de Nantes. Ses parents se sont sacrifiés pour lui louer un petit bijou. Dernier étage d'un immeuble cossu avec salle à manger, cuisine, 1 chambre, salle de bain avec douche ; il a super bien arrangé son intérieur et comme moi il est maniaque donc il l'entretient. Apres la visite, il me propose un verre, nous échangeons sur nos études, des nouvelles des familles, des potes de lycée puis nous allons manger dans un fast food avant de rejoindre un de ses copains de fac pour aller trainer dans les bars. Ce copain s'appelle Loïc et il ne rentre pas chez lui ce week end. Steph m'indique alors qu'il dormira chez lui. En tout bien tout honneur, je ne voyais aucun mal sauf un problème logistique, celui du couchage. Steph m'indiqua qu'il avait un matelas gonflable et que cela ne poserait pas de problème. Seul hic, Loïc souffre du dos et ne peut pas dormir sur le gonflable ; je concède en bon esprit à Steph que je me sacrifierai en lui laissant la place. A cet instant je précise que même si nous nous connaissons bien, physiquement également (premières branlettes etc.) il ne s'est jamais rien passé entre nous d'autant que bien que célibataires depuis 2 ans, nous sommes hétéros. D'ailleurs, Steph me raconta quelques plans qu'il avait eus avec des filles de la Fac mais sans plus. Moi, c'est l'abstinence forcée, il ne me reste que mes désirs érotiques pour soulager mes envies, comme nombre de mes congénères, je m'en contente.

Nous finissons par retrouver Loïc. 21 ans 1,85, châtain, yeux marrons, une barbe de 3 jours, un physique robuste et semble t-il au regard de ses poils qui dépassent de son tee shirt, un mec velu.

Très sympa au demeurant, inconnu pour ma part, je fais sa découverte. Il est très avenant mais je le trouve un peu efféminé et surtout très tactile. Au bar, les verres se vident à la vitesse d'un train. Nos esprits sont un peu alcoolisés et surtout les discussions tournent beaucoup autour du sexe. Cela m'étonne de Steph car c'est plutôt son intimité et comme moi il ne la partage pas au risque de ne pas répondre à certaines questions et créer des quiproquos. Plus étonnant, et n'étant pas ivre donc totalement conscient,  j'ai cru voir la main de Loïc caresser les cuisses de Steph et même à un moment donné, Loïc m'a fait du pied. A mon regard il s'était excusé prétextant ne pas avoir fait attention. Comme je me demandais quel jeu jouait Steph, je profitais que nous allions aux toilettes pour lui poser la question sur ses relations avec Loïc. Tout deux devant les urinoirs, sexe en main, je lui demandais tout de go. Connaissant bien Steph j'avais pu voir un sexe gros et tendu quand il avait sorti son sexe pour uriner. Un peu évasif il m'avait répondu : « rien, c'est un poste c'est tout, pourquoi tu me poses la question «. Je lui avais répondu que je le trouvais bizarre. Ne mettant pas en cause 20 ans d'amitié et peut être avais-je des préjugés débiles, nous ne revenions pas sur cet intermède.

La soirée avançait, Steph ne voyait qu'en Loïc, cela commençait à m'agacer et je jalousais celui qui venait s'incruster. Encore une main baladeuse de Loïc, sans réaction de Steph. Apres un dernier verre au risque de ne pas avoir de Tram, nous regagnions l'appartement de Steph.

Là il devait être 1h, nous organisions le coucher. Comme tous les soirs, je voulais prendre une douche. La salle de bain donnait face à la chambre et la cabine de douche était dans le prolongement de la porte. Cette cabine vitrée transparente laissait peu d'intimité. Avec Steph cela ne me posait aucun problème, mais Loïc sans être pudibond, cela me gênait un peu d'autant que je ne le connaissais que depuis 7 ou 8 heures. Loïc étant un mec après tout, je n'avais pas à rougir de mes attributs.

Par politesse, Steph me proposait de prendre ma douche en premier. N'étant pas pudique, j'ai fait du foot et les scouts, la nudité ne me pose pas de soucis pas plus qu'à Steph. J'avais posé mes affaires à côté de mon matelas et je saisis ma serviette, retire mon jean, chaussettes, tee shirt et boxer pour me rendre à quelques mètres dans la douche. Alors que je commençais à me laver, j'avais le sentiment d'une présence, je me retournais, Loïc était dans la salle d'eau en train de farfouiller dans sa trousse de toilettes. Il me matait c'était clair et cela ne le gênait pas. Je terminais ma douche, me séchait quand Loïc vint prendre ma place, nu comme un ver ; soit il avait un gros sexe, soit il avait un début d'érection. C'est vrai je l'avoue sans même vouloir regarder volontairement, j'avais été attiré par ce garçon mais sans plus. Je quittais la salle de bain et à ma surprise alors que Loïc n'avait pas terminé et alors que j'étais dans la chambre donc avec vue sur la douche, Steph arriva, lui aussi nu et poussa la porte de la salle de bains. Apres quelques minutes alors que je m'étais allongé sur le matelas, Loïc sortait avec sa serviette autour de la taille et laissait apparaître un sexe droit, raidi.

Il se mettait sur le lit donc je ne l'avais plus en vue ; A son tour Steph sortait, même situation, une serviette, un sexe raide. Steph sautait dans son lit et éteignait la lumière. Il faisait chaud dans la pièce. Même nu sous mon duvet (réminiscence des camps scouts) prêté par Steph, j'avais chaud.

Je n'arrivais pas à trouver le sommeil. En contre bas du lit dans lequel trônaient Steph et Loïc, j'entendais des bruits de grincements, l'un ou l'autre se retournait souvent et chaque mouvement j'entendais un cliquetis. Puis je commençais à entendre des bruits bizarres, plus humains vais-je dire.

Des petits râles. Je me disais alors que l'un ou l'autre devait se faire un plaisir solitaire, ce qui est humain en soi. Comme j'avais toujours chaud, je décidais de me lever pour aller boire. Mais dans le noir complet pas facile de se diriger surtout quand on ne connaît pas les lieux et que le matelas est confiné entre une commode et un lit. Le mieux pour moi était de m'accrocher au lit et à tâtons de le longer. Perdu dans le noir, je tâtais le lit, je sentais un corps mais surtout une tête à l'envers donnant côté porte. L'un ou l'autre devait dormir tête bèche comme nos parents nous faisaient dormir enfant pour gagner de la place. Sauf que là le lit est grand et surtout ils ont 20 piges.
Je gagnais la porte et la salle de bain où se trouvent les WC. J'allumais la lumière et allais faire mes besoins quand je vis Loïc entré, le sexe raide pointé vers le plafond, sans aucune pudeur, il prit sa trousse de toilettes et l'emmena avec lui. Je terminais d'uriner, me lavais les mains et je regagnais la chambre. Pas débile, je comprenais qu'une partie de sexe était en préparation. Pourquoi aurait il prit sa trousse si ce n'est pour y prendre des capotes par exemple. La lumière de la chambre était allumée, Steph gisait sur le dos son sexe en érection et Loïc le caressait ostensiblement. Même alcoolisé jamais je n'avais vu Steph dans une telle position. Je leur dis timidement alors :

je vais vous laisser je vais dormir dans la salle

Je commençais à prendre mon matelas et Steph m'attrapa le bras pour me dire :

Viens avec nous c'est juste pour prendre notre pied, ça fait des mois que j'ai rien fait

Non, Steph, on a jamais fait ça en 20 ans et je n'ai pas envie, je me préfère me branler tout seul

Dommage tu risques de rater quelque chose moi aussi je l'ai jamais fait mais c'est juste un trip

Tu parles d'un trip

Je regagnais la salle et tant bien que mal, je m'installais. L'appartement n'étant pas si vaste, je les entendais allégrement râler de plaisir, gémir et couiner. Mais que faisaient-ils ? Bien sûr que j'avais ma petite idée et me vint une érection que je tentais de contrôler. J'imaginais Steph enfourché Loïc. Les bruits étaient perceptibles et sans équivoque. Je me mis sur le ventre pour plaquer mon sexe et le calmer, mais je les devinais, je les entendais et je n'arrivais pas à dormir.
Mon frère de cœur était en train de fricoter avec un inconnu. Je me posais des questions sur les orientations sexuelles de Steph qui me surprenaient. De tous temps nos branlettes entre mecs se résumaient à nous faire  des plaisirs solitaires et quand une fois Steph m'avait proposé de le masturber je m'y étais opposé.
Alors que je ne dormais pas, Steph vint à la hauteur de mon matelas non sans allumer la lumière pour fumer une clope. A la vue de son sexe qui débandait, je lui demandais de mettre un boxer, non pas que je sois gêné par cette vue mais j'étais mal à l'aise. Son sexe était humide et cela sentait le sperme. Il alla chercher un boxer et revint seul. Il me dit alors :

Attends, mec tu ne vas pas me faire la gueule, c'est juste hygiénique

Ah bon tu trouves cela hygiénique de sauter un mec

C'est la première fois tu ne vas pas être jaloux et me faire la gueule, on se connaît assez

Ben je ne savais pas que tu étais BI

Mais non c'est juste pour le fun

Je n'arrivais pas à me résoudre à son optimisme béat et ses folies post orgasme. Je lui dis

Ça fait longtemps que tu le baises

Non c'est la première fois c'est lui qui a fait le premier pas

T'étais pas obligé de répondre

Attends mec c'est humain, j'ai bandé voilà c'est tout

Et dans la salle de bain tu lui as fait quoi, j'ai bien vu que tu as fermé la porte

Attends, juste une fellation rien de plus

Ca fait 20 piges qu'on se connaît et tu ne t'es jamais comporté comme cela, en plus je viens exprès de Paris pour découvrir que tu couches avec le premier venu

T'es trop stressé, tu me gonfles

Ben vas dormir ou tailles lui une pipe si t'en meurs d'envie

T'es con, franchement allez un petit câlin pour me faire pardonner

Non dégages

Allez juste un câlin et je te laisse

Il me retournait, j'étais sur le dos, mon sexe qui avait été comprimé laissait apparaître une montée de sang donc une légère érection. J'avais beau souffler, respirer fort pour limiter cette position délicate mais mon sexe me trahissait.
Il s'allongea sur moi, et me fit une longue bise sur la joue tout en me disant

Allez c'est un secret entre nous, je te fais confiance

Je ne répondais pas mais comme il me comprimait, je sentais son sexe durcir dans son boxer. Je lui dis alors

Steph qu'est ce qui t'arrive t'as pris des médocs ou quoi, tu bandes

Aussitôt, il retira son boxer et se trouvait nu me planquant sur le matelas qui faisait un bruit pas possible. Je lui dis

Steph arrêtes tu déconnes

Laisses toi faire, tu verras tu vas prendre ton pied

Et tout en serrant mes bourses il me dit

En plus elles ont l'air bien plein,

Je me laissais aller. Son sexe effleurait le mien. Il massait nos deux sexes, je sentais la chaleur de son pénis raide. Le mien était droit ; bombé de sang. Il descendit le long de mon torse pour aller chercher mon sexe et le poser sur ses lèvres, avec la pointe de sa langue il titillait mon gland qui secrétait du pré cum. Il mit en bouche mon sexe et commença une fellation de rêve. Il faisait des va et vient langoureux, je sentais que je ne pourrais tenir plus longtemps. Il prit ma main et la posa sur son sexe pour que je le masturbe. Dépossédé de mes moyens, je me laissais aller à éjaculer dans sa bouche et dans le même temps dans un spasme il éjaculait dans ma main. De longues giclées chaudes.
Nous restions un moment l'un contre l'autre, nos rythmes cardiaques ralentissaient, il respirait fort dans le creux de mon cou ; je venais de prendre mon pied avec mon meilleur ami. Alors que nous étions toujours alités, Loïc apparaissait, son portable à la main, le sexe ramolli cerné d'une touffe de poils noirs, de deux bourses qui balançaient, il nous dit

 Ben les mecs faut pas vous gêner, ca va faire de belles photos tout  ça

Du pied il soulève, Steph qui ne peut cacher son sexe collé au mien.

Ben maintenant il ne vous reste qu'à être mes deux salopes

Arrêtes Loïc tu décornes c'est quoi ton plan dit Steph

Ben je continue ma collection, vous être trop bandants ! on va se faire un plan à 3

Je glissais à l'oreille de Steph d'essayer de récupérer le portable, il se leva et attrapa dans un geste rapide le portable, Loïc dit alors

Tu peux toujours il y a un code, tu le trouveras pas, alors on ne discute pas, allez sur le lit au pas de course sinon j'envoie tout ça sur Internet

Steph lui dit

Attends sois cool, c'était juste un plan comme cela, tu décornes, t'es un vicieux

Ouais ça fait un moment que j'avais envie de te prendre mais là tu m'offres en plus ton pote le parisien, deux pour le prix d'un

Vas-y Loïc, arrêtes on se couche et on oublie tout ça

Tu rigoles ou quoi je veux encore me vider les couilles, je vais vous prendre la rondelle les mecs, vous êtes trop mignons avec vos belles queues et vos petits trous poilus, j'adore ça

J'allais dans la chambre et je remettais mon boxer, il arriva sur moi, me projeta sur le lit et me retira mon boxer. Steph qui tentait de m'aider, se prit un coup dans la nuque pour le calmer. Loïc nous dit

Oh, oh faut pas décorner, vous pensez vous en tirer comme cela, ben pour commencer, toi le parisien viens me sucer

Il m'agenouillait avec la force de ses bras. J'avais mes lèvres à hauteur de ce sexe mou poilu et protubérant. Je serrais les lèvres, il me mit un doigt dans la bouche et glissa son sexe. Il m'étouffait, son sexe gonflait, son prépuce s'écartait de son gland. Il me tenait la tète pour faire des va et vient. A un moment, je finis par avoir envie de vomir et il se retira. Vint le tour de Steph qui eut la même punition que moi, puis il décida nous maitrisant bien, de nous sucer à tour de rôle. Il s'y connaissait visiblement. Il me faisait mal avec ses dents et il était déconcentré par Steph qu'il surveillait. Je n'arrivais pas à bander vraiment sous la contrainte. Il abandonna en me disant que je n'étais pas une bonne suceuse et qu'il allait s'occuper de moi après que Steph l'ait bien dégorgé. Steph à ma surprise s'y prenait mieux que moi et après dix bonnes minutes de léchage, et pompage, Loïc se retira.
A quatre pattes maintenant, il nous demandait de présenter nos fesses. De sa hauteur il cracha sur mon anus, puis celui de Steph. Comme par symétrie, il m'enfonçait un doigt direct avec une douleur forte. Il fit de même à Steph qui hurla. Je sentais des larmes coulées de mes yeux j'étais en train de me livrer à un inconnu. Le regard de Steph terrorisé laissait préjuger qu'il prenait conscience que ce mec était un fou, un psychopathe et un pervers. Toujours à quatre pattes il nous fit nous redresser pour que nos bassins soient surélevés. Sans crier gare, il enfonça son sexe dans l'anus de Steph qui fit deux pas en avant tellement il souffrait. Sans capote à sec juste sa salive, il le burinait, tout en maintenant un doigt dans mon anus qu'il était en train de déchiqueter. Par de longs va et vient il tapait ses bourses contre les cuisses de Steph. Il sortait de Steph accompagné d'un cri de douleur. Steph s'étalait pas terre, plié en deux. Il présenta son sexe. Steph tentait de l'arrêter, il lui mit un coup de pied dans les parties immobilisant Steph. Il me pénétra avec violence, je tentais de refuser en serrant les fesses pour empêcher l'introduction de ce sexe qui devait faire dans les 21 à 22 cm. Je sentis une déchirure et une douleur en moi. Il râlait, il gémissait, il s'appuyait sur mon bassin tout en jouant avec son pieu qui entrait entièrement. Après des allers et retours et un long râle il sortait brutalement entrainant une douleur incommensurable. J'avais l'anus en feu. Il nous ordonna de nous mettre face à son sexe et reprit une masturbation avant d'éjaculer 7 à 8 jets sur mon visage et celui de Steph.
Sans aucune il gène il nous dit

Je vais prendre une douche et je squatte le lit, vous vous démerdez pour dormir, vous n'avez qu'à vous enfiler vous tiendrez à deux, et surtout soyez en forme car on remet ça au réveil, c'est encore meilleur

Nous enfilions nos boxers, j'avais une douleur terrible, Steph se pliait en deux. On allait tant bien que mal dans la salle là je dis à Steph

Files moi un double whisky Steph, je vais me bourrer la gueule

Pareil, j'ai hyper mal

C'est un dingue, il nous a violé Steph

Tu voulais faire quoi il a des photos

Je sais mais tu le connais d'où ?

De la fac mais j'aurai jamais imaginé ça, je savais qu'il se tapait des mecs mais pas comme cela

En plus t'as vu son sexe, c'est un pieu

Grave, il est monté comme un étalon

Je me vois pas recommencer demain avec lui Steph faut qu'on trouve un plan

T'as une idée

Non mais quand j'aurai deux ou trois verres je vais trouver

Loïc avait fini sa douche, il alla dans la chambre sans même repasser nous voir, il s'étendait sur le lit, éteignit la lumière et s'endormit.
Avec Steph comme pour se donner du courage, les verres s'enchainaient ; nos idées étaient plus floues et on commençait à délirer sur un plan tout en parlant à voix basse. Steph prit le soin de fermer la porte de la chambre. Il nous restait juste un matelas d'une personne pour deux. Pas évident pour caler deux corps de 1,80 chacun. Assis sur le lit je lui proposais un plan un peu tiré par les cheveux mais ça pouvait marcher. A notre tour nous allions le filmer et le menacer de diffuser les images. Steph me dit

Attends ça peut pas marcher, le mec il s'y connaît et en plus il en a peut être rien à foutre

Tu l'as vu avec des filles à la fac

Oui il est sorti avec une fille l'an dernier

Tu connais ses parents

Non je les ai jutes vus une fois ils habitent à 100 bornes de Nantes

Ben de toute façon tu proposes quoi, qu'on mange encore ou que l'on essaye un truc

On essaye mais tu veux faire comment

Ben comme tu nous as mis dans la merde, faut que tu lui fasses croire que tu veux baiser avec lui et je m'occupe de filmer, même plan que lui en fait

Cool mais pas comme ce soir

On fait ça demain matin, pour le moment faut dormir

Mais on ne tient pas à deux

Je sais

Et tout en rigolant j'ajoute

Ben on fait comme il a dit on s'enfile

Des sourires complices s'échangèrent. On tentait de s'installer à deux sur le lit mais c'était impossible. Nous n'allions pas dormir sur les chaises ou dans la cabine de douche. Au bout d'un moment comme il dormait Steph tenta de regagner son lit. Il revint aussi vite Loïc se pâmant dans le lit. Anciens scouts nous avions connu pire. Steph attrapa une couverture et un coussin et s'installa à côté de mon matelas. Nous poursuivions les discussions. Il était près de 3h du mat, ne dormant pas, je proposais à Steph de faire une nuit blanche comme dans le temps.
Il alluma la télé, la chaine d'info rappelait en boucle les infos. Steph nous resservait un verre. Nous avons échangé longuement sur la vie, la situation actuelle, nos vies sexuelles, notre nouvelle aventure et Loïc que nous prenions pour un gros pervers.
Comme il était chez lui, Steph considéra qu'à 7h du matin comme nous n'avions pas dormi, il était légitime de se laver d'autant que les stigmates de nos ébats sexuels de la nuit étaient toujours présents ; je fis de même sans ménager le bruit pour réveiller Loïc qui dormait toujours.
Le plan devait débuter au réveil ; profitant de l'érection masculine bien connue de tous, Steph devait se glisser dans le lit, commencer à entreprendre Loïc et le moment venu, j'allumai la lumière et je filmai les ébats.  Le code était celui-ci : Steph devait tousser   deux fois pour me donner le signal.
De la porte je pouvais voir sans être vu et tout entendre. Je tenais mon portable en main, prêt à filmer. Steph se glissa dans le lit, le drap repoussé, Loïc gisait dans son sommeil, le sexe en érection. Steph approcha ses lèvres pour lui faire une fellation. Loïc réagissait bien, il était prêt à recevoir la bouche. Une fois excité, Steph devait se positionner sur son sexe pour lui demander une pénétration anale.
Rapidement Steph obtenu ce qu'il cherchait ; il mit un moment à tousser, je pensais alors qu'il profitait de la situation et que visiblement il aimait cela. Steph toussa, j'allumais la lumière et entrais tout en déclenchant mon téléphone. Steph bloquait Loïc qui tentait de se soulever. Il le plaquait sur le dos. Je pus ainsi prendre une belle vidéo de son visage, de ce pieu pénétrant un jeune homme, prenant soin de ne pas filmer Steph.
Après quelques va et vient et assuré que j'aimais filmer, Steph se souleva brutalement comme pour extirper son sexe, Loïc laissait partir quelques giclées involontaires sur son torse. Je profitais de la scène pour prendre une photo, le sexe de Steph visible sur le corps de Loïc. Il se levait comme pour saisir mon portable, j'esquivais habillement en menaçant de balancer sur Internet les photos à plusieurs contacts. Il renonçait à notre grand étonnement. Steph lui dit alors

File ton portable

Non

Attention un mot de plus et on balance à tes copines et mieux à tes parents

Arrêtez les mecs, c'est bon

Vas y donne et retires le code

Loïc s'exécutait et passait son téléphone à Steph qui en profitait pour effacer les éléments compromettant et comme par vengeance étala le pré cum de son sexe sur l'écran. Il lui dit alors

Maintenant tu prends tes gaules, tes fringues, tu dégages et ne passes plus jamais me voir

Loïc négociait au moins une douche et le temps de se préparer, on était dimanche il était même pas 8h du matin, Steph lui dit

Non c'est non négociable, ce que tu as fait c'est juste déguelasse surtout pour des novices

Je ne savais pas que t'avais jamais fait, je croyais que tu aimais ça en plus je vous ai bien vu tous les deux en train de vous branler

Juste pour le fun oui pas pour me faire défoncer le cul comme t'as fait, on n'a même pas pris notre pied, allez dégage

L'expression partir la queue entre les jambes convenait tout à fait à la situation. Steph rassembla les affaires de Loïc, les prit en main et les jetaient sur le palier. Il était nu à 8h du mat, le sexe dégoulinant de sperme. Steph ferma la porte et tourna le verrou comme pour se protéger d'une nouvelle apparition.
Après la nuit blanche passée, un mal terrible à l'anus, des nausées du aux excès de boisson, nous pouvions prendre possession du lit tant convoité. Nus, nous nous couchions lover l'un dans l'autre comme pour nous protéger, nos sexes se raidissaient mais nous n'en avions plus rien à faire. Nous nous endormions et vers 13h, le téléphone de Steph sonna, c'était le rdv rituel du dimanche avec ses parents. Il prit son tel, tout en parlant à ses parents, il se touchait les parties. J'entendais les réponses, j'ouvrais un œil, il me fit signe en me montrant son sexe de venir poser mes lèvres dessus. Tout en téléphonant j'étais en train de faire une fellation à mon meilleur ami qui avait bien récupéré de la veille. Je sentais ce sexe souillé de la veille, ces 18 ou 19 cm de plaisir dans ma bouche. Alors qu'il continuait de téléphoner, je sentais qu'il prenait du plaisir et me retirais pour qu'il laisse partir 6 ou 7 giclées sur son torse. Interloqué, il ne pouvait plus parler au téléphone, quelques instants plus tard il reprenait ses esprits ; il raccrochait son tel et me promettait de s'occuper de moi. Ce qu'il fit en me suçant délicatement, précieusement, jusqu'à une éjaculation dans sa bouche de ma semence chaude.
Nous prenions nos douches, mangions vite fait une pizza avant de faire une petite sieste et mon départ pour Paris.

Alors que j'étais dans le train il m'envoyait un SMS sur lequel je pouvais lire :
Vivement le prochain WE, G très envie biz

Je répondais
Moi aussi biz

Julien

j.legrand464@laposte.net 

Autres histoires de l'auteur : La sortie en forêt - Séminaire
Une irrésitible envie
- Une soirée foot qui se termine en soirée coquine - Un agent immobilier très... - Cop

Dernière mise à jour publique (20/7)

Je suis spermivore Jaimeavaler
Mon meilleur ami m’a dépucelé  rom.3004
J'ai fait mieux qu'elle Youg2004
Etalon brésilien Bearwan
Chaude rando -01 Carolito

Nouvel épisode

Domination par Stéphane -63 Pattlg
Domination par Stéphane -64 Pattlg
Domination par Stéphane -65 Pattlg
Chaude rando -02 Carolito
Chaude rando -03 Carolito
Chaude rando –04 Carolito
Chaude rando –05 Carolito
Chaude rando –06 Carolito
Chaude rando –07 Carolito
Chaude rando –08 Carolito
Le petit short blanc -04 Frank
Un oncle parfait - 03 Will23mtl
Adam -02 Ethan De Rouge
Voyage Initiatique -03 Ninemark
Soumission & Domination -496/2 Jardinier

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet 2018

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)