20 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Victor, père de famille

Je m'appelle Victor et suis âgé de 49 ans, mon épouse Murielle d'un an mon ainée comble ma vie de famille et sexuelle bien-entendu. Nous avons trois magnifiques enfants, deux garçons et une fille, âgés de 15 à 19 ans. En cette semaine chaude du mois de juillet, Murielle et les enfants sont montés voir ses parents en Dordogne, me laissant seul dans notre grande maison méditerranéenne, le seul à ne pas être en congés.

Je vais pouvoir vivre à mon rythme et profiter de la piscine et de la télé sans avoir à hurler contre mes ados. A peine ai-je franchi le seuil de la porte que je me débarrasse de mon costume, de ma cravate et de ma chemise. Chaussettes et chaussures prennent le même chemin tandis que j'enfile un slip de bain. Je sais, je suis un peu vieux jeu mais c'est à l'image de mon crâne dégarni et de ma moustache comme aiment à en plaisanter mes enfants. Après deux ou trois longueurs, je m'allonge ruisselant dans un fauteuil au soleil. Je somnole à moitié quand retentit la sonnette.

« Bonjour monsieur, je suis Eric, un copain de Max. Il m'a dit que vous cherchiez quelqu'un pour passer l'épuisette dans votre piscine et que vous payez 10 euros » m'annonce un jeune blond à la peau blanche d'une vingtaine d'années à peine.

J'avais essayé d'appâter Max en lui promettant 10 euros mais c'était surtout pour qu'il se bouge pendant ses vacances et qu'il trouve un petit boulot. Vu son absence d'action, je m'étais résolu à devoir le faire moi-même. Mais après tout, ce jeune homme volontaire m'enlève une épine du pied ou plutôt toutes celles des pins parasols qui bordent le jardin.

« Et bien, bonjour Eric, ca fait plaisir de voir quelqu'un  motivé. Mais tu vas voir, ce n'est pas un cadeau, les aiguilles retombent dès le moindre coup de vent après en avoir enlevé de pleines épuisettes » lui précise-je.

« Pas de problème, je peux même venir tous les jours s'il faut ! » semble-t-il me supplier.

«On verra ca, tu peux commencer maintenant si tu veux ».

Presqu'une heure plus tard, alors que le soleil frappe désormais moins fort, j'apporte au pauvre Eric une bière fraiche bien méritée en plus de ses 10 euros. La sueur coule sur ses muscles gonflés par une tâche sans fin, sa fine taille disparait sous un petit short et… Et je me reprends car je suis en train de fantasmer sur ce jeune apollon.

« Merci pour la bière monsieur, je repasserai demain à la même heure car je sens qu'il y en aura d'autres ! » me dit-il en quittant le jardin.

« O…oui, ok ! » balbutie-je.

Le lendemain, je reste bronzer pendant qu'Eric manie la longue perche à la surface de l'eau. Je me surprends à être aussi curieux du corps d'un autre homme, c'est la première fois que je ressens du désir pour le corps d'un homme. Son visage arbore la même jeunesse que mon ainé mais sa silhouette est déjà celle d'un homme, au contraire de mon fils qui semble n'avoir pas encore mué dans son squelette d'adulte. Dès qu'il en termine, j'en profite pour plonger afin de calmer l'érection qui était en train de monter.

« Viens profiter de la piscine Eric, tu dois avoir bien chaud !» me font dire les deux verres de rhum que j'ai bu sitôt rentré du boulot.

Je ne sais pas pourquoi j'ai dit ca, évidemment qu'il a chaud, sa sueur est là pour le prouver. J'y suis poussé.

« C'est gentil mais je n'ai pas de maillot et mon short est plutôt sale» me répond-il.

« Ah, je peux voir si Max n'en a pas laissé un si tu veux ».

« Pas la peine, je préfère me baigner nu, si ca ne vous dérange pas. J'ai dit ca pour être poli » me précise-t-il aussitôt.

« N…non, aucun problème ! » réponds-je en tentant de rester stoïque.

« Alors… ».

Dans le plus simple appareil, il descend donc les marches de la piscine dont l'eau ne tarde pas à baigner sa verge à demie ramollie et entièrement épilée. Mes yeux n'ont pas quitté ce premier sexe d'homme qui s'offre à moi. Mon cœur bat la chamade comme à un premier rendez-vous, ma gorge s'assèche.

« Merci, c'est clair que ca fait du bien de pouvoir se baigner après avoir bien sué ! » déclare Eric en faisant une petite brasse.

« C'est clair… » rétorque-je par mimétisme, adossé à la margelle en me retenant par les coudes.

« Mais je peux peut-être faire plus…si vous voulez » propose-t-il alors qu'il se rapproche de moi.

Son aplomb me laisse sans voix et dans l'incapacité de fuir, si l'envie m'en prenait. Mon bassin est attiré par ce jeune maintenant si proche de moi, mon regard cherche à nouveau son pénis au travers des reflets sur l'eau. Mon cœur cogne encore plus fort et j'ai l'impression d'être un animal pris dans les phares d'une voiture.

« Je dis ca parce que je sens bien votre regard sur moi » rajoute-t-il en mon absence de réponse.

« Non, non ce n'est pas ca… » essaie-je d'expliquer.

« Pas de souci, je suis homo et vous me plaisez carrément ! ».

Faisant volte-face, il se blottit de dos contre mon torse et commence à s'agiter les fesses contre la bosse de mon maillot. Il m'excite tellement que j'en oublie tout, qu'il s'agit d'un homme, que je trompe ma femme pour la première fois, que l'on pourrait nous surprendre et je passe mes bras sous les siens pour découvrir son corps et que je l'embrasse avec passion dans le cou.

Soudain il se retourne à nouveau et vient mélanger sa langue à la mienne dans un baiser fougueux. Ma main reprend son exploration et atteint cette verge qui est maintenant bien dure. Je l'enserre entre mes doigts avec délicatesse et commence un lent va et vient. Eric soupire contre mon épaule puis vient lécher mon téton avec gourmandise.

« Laisse-moi faire » m'avertit-il en prenant sa respiration.

Je sais, je sens ce qu'il va faire. Je sens mon slip de bain rouler le long de mes cuisses puis être dégagé de mes pieds. La sensation de liberté qu'éprouve mon sexe raidi dans la douceur de l'eau est fabuleuse. Mais encore plus fabuleuse est la fellation de ce jeune homme dont la dextérité surpasse celle de mon épouse. Ses prises d'air régulières me rappellent qu'il s'exécute sous l'eau en plus. Sa bouche est absolument divine d'autant que sa langue est agile.

« Votre queue est superbe monsieur et je veux la sentir en moi » semple-t-il m'implorer en reprenant son souffle.

« Appelle-moi Victor mais attends, on va sortir de l'eau et… ».

« Non, je préfère Monsieur. Allons sur les marches » m'impose-t-il.

Je me laisse entièrement guidé par mon jeune initiateur qui vient s'accroupir sur ma queue en écartant chacune de ses fesses. Le plaisir, et peut-être la douleur, lui font fermer les yeux et émettre de courtes respirations. Son cul est aussi serré que celui de Mireille mais il est aussi doux qu'un vagin. En me replaçant, il accroche ses bras autour de mon cou tandis que je passe mes bras sous ses jambes, dans le pli du genou.

« Oooh putain elle est énoooorme ! Plus vite maintenant ! Défoncez-moi mon petit cul de salope ! ».

« T'es un allumé du cul, toi ! » commente-je.

« Je suis qu'une pute à jus, tout le bahut m'est déjà passé dessus ! ».

A ces mots, je me mets à le pilonner alors que je le plaque contre la margelle, le clapotis de l'eau se mêle à nos râles de plaisir, Eric commence à gémir. Sa jouissance entraine bientôt la mienne et sans avoir le temps de le prévenir, je me vide dans ses entrailles et le serrant contre moi. Je reste un instant encore en lui dont il profite pour faire rouler ses fesses autour de ma queue.

« C'est dommage, je voulais boire votre jus ».

« Désolé Eric, j'ai…j'ai pas pu me retenir… ».

« C'est pas grave. La prochaine fois » conclue-t-il en sortant prestement de l'eau.

« Quand ? » demande-je impatient.

« Demain, même heure. Bonne soirée monsieur ! ».

Ce n'est quand les derniers rayons du soleil quittent le jardin que je réalise que je suis toujours nu dans la piscine. Reprenant mes esprits, je regagne la maison et le repos à venir d'une bonne nuit. Je viens de baiser un homme et c'était bon, mais je réalise que je viens de tromper Mireille, après 25 ans de mariage sans aucun accro. Je parviens tant bien que mal à trouver le sommeil, perdu entre remords et satisfaction.

Aujourd'hui, mercredi, j'attends Eric avec impatience et me sers à nouveau quelques verres pour me libérer. J'ai envie d'aller plus loin. Je veux le sucer. Il me trouve allongé sur un des transats, le sexe déjà gonflé par le désir sous mon maillot. Je lui fais comprendre qu'il n'a pas a ramassé les aiguilles, qui de toute façon sont rares aujourd'hui.

« Bonjour monsieur ! Je vois que vous êtes déjà prêt » me dit-il en s'asseyant sur le bord du transat, sa main se pose sur ma bosse.

« Ah suce-moi, je n'en peux plus d'attendre ! » le supplie-je aussitôt.

Ce garçon sait comment donner du plaisir à un homme, je n'en reviens toujours pas d'être aussi accro à ses soins. J'ai l'impression de découvrir le sexe comme à l'adolescence, le plaisir est intense et je ne peux pas m'en passer. J'appuie mes mains sur ses boucles blondes et maintient ainsi sa bouche pour y imprimer mon propre rythme en soulevant le bassin.

« Aaaaaaaahhhhh ! J'adore qu'on me baise la bouche comme ca ! Ne bougez pas, que je m'assoie sur votre queue » exulte-t-il, un filet de bave le reliant à mon gland.

« Attends, j'ai envie d'essayer moi-aussi ! » lui annonce-je.

« Si vous voulez, mais je risque de vous dominer si j'aime ca ! ».

A genoux de part et d'autre de mon torse, Eric approche son sexe de ma bouche. J'aventure timidement ma langue sur son gland et le suce timidement du bout des lèvres. Mon jeune amant prend rapidement l'affaire en main à cheval sur mon torse poilu et moi en bouche. Cette nouveauté est bien plus douce que je ne l'imaginais, je sens son gland se grossir sous mes coups de langue. A son tour, il immobilise ma tête et me pénètre comme si mes lèvres étaient celles d'un vagin.

« Alors c'est bon petite vicieuse ? » s'informe-t-il en se dégageant.

« Oooooaaah ! Oh oui c'est bon ! Reviens, je veux boire ta semence ».

« Aaah ! Tu te prends pour une pute à jus ? ».

Ce gamin me traite de pute à jus et ma seule réponse est de reprendre sa queue en bouche, je me délecte littéralement de son sucre d'orge. Je me découvre soudainement très salope et j'écarte les cuisses en les relevant quand je sens son doigt titiller ma rondelle. Je gémis en sourdine, accélérant ma cadence.

« On va voir si tu aimes ca ! » m'annonce-t-il en prenant place devant mes fesses.

Toujours allongé sur le dos, je le laisse me relever les jambes qu'il maintient en plaçant ses mains dans le pli du genou. Sa queue se fraye un passage dans mon intimité sous une bonne impulsion de son bassin.

« Aaaaarrh, aaahh, aahh, aaaaaaaarrrh ! Oooh putain ! Aie ! Aaaaah…aaah…aie ! Oh, oh, oh, oooh ! » souffle-je de douleur et de surprise.

« T'as vraiment un bon cul, tu sais ! Et c'est moi qui te déflore ? Alors, je vais y aller lentement au début ! ».

Je sens sa queue coulisser dans ma rondelle à une allure de sénateur, d'avant en arrière. Ma bouche entrouverte demande encore plus de plaisir, ma langue appelle au vice, encore un peu plus. Une chaleur nait de mes entrailles et engendre un plaisir ignoré jusque-là. Ma respiration ne suffit plus, je souffle maintenant à plein poumons voyant ce membre me pénétrer petit à petit. Je m'abandonne et relâche ma tête en arrière, mes yeux se referment. Agité par les assauts de mon jeune partenaire, sa queue me procure maintenant du plaisir à chacun de ses mouvements.

« Viens-là, tu voulais boire mon jus ? Le voilà ! » me prévient-il en se rapprochant de ma tête.

« Vas-y ! » lui réponds-je en tendant ma langue devant sa queue qu'il masturbe devant mon visage.

Son sperme s'écrase plus sur mon visage que dans ma bouche qui s'empresse de récupérer les dernières gouttes s'écoulant de leur source. Puis, Eric se couche sur les dalles qui bordent la piscine, à même le sol sur une simple serviette et se calant sur le flanc, il écarte son anus en relevant une jambe en l'air.

« Alors monsieur, vous n'avez pas envie de me la mettre ? » me lance-t-il en regardant par-dessus son épaule.

« Ah ! Tu m'as traité de pute, on va voir maintenant qui est la plus salope de nous deux ! ».

« Allez ! Ne me faites pas attendre ! » m'implore-t-il.

« Je dois dire que je n'ai pas bandé comme ca depuis la puberté ! Ouvre-toi bien mon petit, je vais te la mettre ! ».

Je maintiens sa jambe relevée par le mollet tandis que je plaque mon jeune partenaire contre moi, basculant sa tête contre mon épaule. Débutant d'abord lentement, mon va et vient dans cet anus devient petit à petit plus rapide, plus profond. Ses fesses claquent contre mon bassin tandis qu'il gémit à contretemps, à cet instant plus que jamais auparavant, je désire posséder ce corps, rester en lui plus que jamais.

« Ooooh monsieur ! Ooooh monsieur ! Ooooaaah c'est trop boooooon ! Ooooh putain, ouaaaaaaais ! » exulte-t-il en passant son bras derrière mon cou.

« Aaaaaarrrrh ! Prends-ca petite salooooope ! » commente-je en éjaculant dans son dos.

Ce petit manège a perduré pendant le reste de la semaine, s'achevant en apothéose pendant la nuit du samedi au dimanche. Le sperme a coulé une dernière fois quelques heures avant le retour de ma petite famille. Eric est revenu quelques fois pendant l'été mais pour voir Max uniquement, mais en se baignant tout de même, pour le plaisir de mes yeux.

Cela fait plus de cinq ans maintenant que ma bisexualité m'a été jetée en pleine figure, cependant, il n'y a eu personne d'autre depuis Eric. Peut-être que cette aventure a ravivé ma flamme pour Murielle, mais il est vrai que je la sodomise plus souvent…pour son plus grand plaisir.

Bearhand

bearhand@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : David, pute à routiers - Chienne nocturne - Julien - Fred - Les douaniers - Gabriel - Victor, père de famille - Voyage au Brésil

Dernière mise à jour publique (20/7)

Je suis spermivore Jaimeavaler
Mon meilleur ami m’a dépucelé  rom.3004
J'ai fait mieux qu'elle Youg2004
Etalon brésilien Bearwan
Chaude rando -01 Carolito

Nouvel épisode

Domination par Stéphane -63 Pattlg
Domination par Stéphane -64 Pattlg
Domination par Stéphane -65 Pattlg
Chaude rando -02 Carolito
Chaude rando -03 Carolito
Chaude rando –04 Carolito
Chaude rando –05 Carolito
Chaude rando –06 Carolito
Chaude rando –07 Carolito
Chaude rando –08 Carolito
Le petit short blanc -04 Frank
Un oncle parfait - 03 Will23mtl
Adam -02 Ethan De Rouge
Voyage Initiatique -03 Ninemark
Soumission & Domination -496/2 Jardinier

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet 2018

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)