Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premières chaleurs avec Malik

Salut à tous, content de vous retrouver. Merci à tous ceux qui m’ont envoyé des messages, je vous donne donc des nouvelles de Malik ^^
Enfin on sort d’un hiver interminable, les premières journées chaudes et ensoleillées nous ont redonné un moral d’acier. Comme beaucoup d’entre vous je pense, j’ai à nouveau envie de sortir, de faire du sport en extérieur, de nager, d’aller lézarder aux terrasses des cafés, de faire des barbecues, de passer des soirées avec les potes…. Bref, de reprendre enfin les activités estivales.
Le week-end dernier avait, pour moi, un air de vacances. Un excellent pote a lancé des invitations pour qu’on se retrouve à une quinzaine autour de sa piscine, c’est tout ce que je voulais ! Un peu avant d’y aller, j’ai ressorti mon maillot histoire de voir si je faisais pas trop boloss dedans, bah, non, ça va bien ! Comme j’ai fait pas mal de sport en salle, j’ai toujours quelques tablettes de chocolat, pas de graisse apparemment, pas trop de poils sur le torse, juste un filet qui part de mon nombril pour rejoindre mon pubis, des jambes trop fines mais j’arrive pas à les muscler, c’est pas faute d’essayer mais rien à faire. Par contre, il va falloir bronzer un peu, je ressemble à un cachet d’aspirine ! Ce maillot m’a fait la saison dernière, peut-être même celle d’avant maintenant que j’y pense, une affaire en solde, finalement un classique noir qui le fera encore quelques temps. Il laisse deviner un paquet très honorable qui peut arriver à 19 cm en forme et, quand je me retourne, il me moule bien le cul… Bon, ben ça ira ! Je me rends compte que ma tignasse châtain clair aurait besoin d’un passage chez le coiffeur, ça attendra encore une petite semaine, là, j’ai franchement pas le temps. Je me recule un peu de la glace, je mate l’ensemble, ouais, ça peut le faire, pas Mister monde mais pas trop mal le mec lol…
Samedi, vers 15h, on se retrouve tous chez notre pote, chacun a apporté des trucs à grignoter et aussi à boire ! Les premiers se jettent à l’eau, ils encouragent les autres à les rejoindre : « Eh les mecs, elle est trop bonne ! Vous devriez venir ». Certains se lancent, d’autres hésitent, ils sont poussés dedans et, finalement, au bout de 5 minutes, tout le monde est à l’eau et s’amuse et rigole …. Et dire qu’on a tous entre 20 et 25 ans, on se comporte comme des gamins de 8 ans !

Une bonne heure après, on ressort les uns après les autres, on s’allonge sur les serviettes, on chausse les lunettes de soleil et on discute tout en buvant un coup et en grignotant des gâteaux. Les yeux cachés derrière les verres teintés, je me surprends à mater Malik, putain que ce rebeu est canon ! Deux ans qu’on baise ensemble en toute discrétion, ça fait quasiment un mois qu’il ne m’a pas touché, c’est pas que ça m’a spécialement manqué mais là, je sens comme une pulsion monter, une envie de lui, de ses mains sur mon corps, de ses lèvres sur ma peau, de son souffle dans ma nuque, de sa queue en moi. Il est trop beau dans son maillot blanc sur sa peau naturellement halée, il est allongé sur le dos, les jambes légèrement repliées, sa main droite posée sur son front, des centaines de gouttes d’eau ruissellent sur son corps totalement imberbe et musclé. Il allonge les jambes, remet son maillot en place, putain ce paquet ! Je le connais par cœur mais, les mecs, je le trouve toujours aussi irrésistible ! Il a la tête tournée de l’autre côté, il ne me voit pas et moi, comme un con, je me tape une trique de malade ! Heureusement, mon voisin engage une conversation qui fait diversion et, comme elle dure, je retrouve mon calme.
L’après-midi se poursuit dans une excellente ambiance, j’essaye de ne pas bloquer sur Malik, on se parle comme des potes, je le regarde dans les yeux pour éviter tout émoi et manifestation physique gênante en public mais, c’est clair, ma libido est complètement réveillée et s’affole d’heure en heure !
Un peu plus tard, je rentre dans la maison pour aller aux toilettes, au moment où j’arrive devant la porte, celle-ci s’ouvre et Malik en sort. Il me sourit et là, je sais pas pourquoi, juste je lui passe l’index sur le ventre et je remonte sur son torse en lui disant : « Toujours aussi canon ce mec ! ». Son sourire disparaît complètement, son regard est plus dur, j’ai l’impression que son souffle s’est accéléré et, en l’espace d’une seconde, son maillot se déforme. Je ne trouve rien d’autre à dire que : « Ah ouais, quand même ! », j’ai envie de le toucher, voire plus mais bon, ce n’est pas l’endroit. Malik est troublé, il me dit : « Putain, t’es con, tu m’allumes pas ici ! » et il part comme une fusée. Sur le coup je rigole, j’entre dans les toilettes pour constater que j’ai ma même gaule que lui !
On s’est un peu évité par la suite mais quelques-uns de nos regards se sont quand même croisés, on a dû plusieurs fois aller faire un saut dans la piscine !
Le soir arrive la fraîcheur aussi, les corps se rhabillent, la piscine est désertée et on se regroupe un peu plus autour du barbecue. On se répartit les tâches, je suis à la cuisson de la viande avec un autre pote. Tout s’annonce bien, les autres se versent un apéro et nous, on les engueule car ils nous ont oubliés. Deux verres sont remplis, mon pote va chercher le sien et Malik m’apporte le mien, je le remercie et, à l’oreille, il me glisse : « T’inquiète, tu me remercieras plus tard ! ». A partir de là, j’ai été comme dans un état second ! Vous devez connaître ça, vous vivez un moment sympa, vous voulez en profiter mais vous savez qu’après, vous allez vous envoyer en l’air, vous en avez envie, vous en crevez même. La soirée passe trop vite mais pas assez, vous participez aux conversations sans être complètement dedans, plus la fin de la soirée approche, plus l’envie augmente.

On a fini par se séparer vers 1h du matin, certains sont restés dormir là, ceux qui n’avaient pas bu ont pu repartir, Malik et moi faisions partis de ce lot. On prend chacun notre voiture, on dépose des potes chez eux avant de pouvoir se retrouver. Une fois le dernier déposé, je lui envoie un texto : « On se retrouve où ? », j’attends dans la voiture, pas de réponse ! Une demi-heure après, je capitule en me disant que c’est un salaud, on s’est chauffé des heures et rien, je lui en veux un peu.
J’entre dans mon immeuble et, avant que j’ai pu allumer la lumière, je sens quelqu’un fondre sur moi, me plaquer au mur, glisser ses mains sous mon T-shirt, coller sa bouche à mon oreille et me dire :
- « Ben alors beau gosse, on n’a pas peur de se balader comme ça tout seul dans la nuit ? Tu sais qu’il y a, dans le noir, des chasseurs qui guettent leur proie pour n’en faire qu’une bouchée ! ».
- « Oh je savais pas moi ! Mais vous ne voulez pas me faire du mal j’espère ? »
- « Du mal, noooon, que du bien au contraire ! »
En me disant ça, il caressait mon torse et mon ventre, j’ai senti mon jean descendre le long de mes cuisses, ses mains baladeuses ont massé mes fesses, il m’embrassait dans le cou. Mes mains étaient passées derrière pour lui caresser la tête. Mon maillot est descendu d’un coup libérant ma queue raide. Ses doigts se sont glissés dans ma raie et son index s’est attardé sur ma rondelle ce qui m’a fait cambrer et gémir, ça a résonné dans l’entrée, je lui ai dit :
- « Tu veux pas qu’on monte ? »
- « Si, mais on va commencer là, c’est kiffant ! »
Va pour l’entrée, à cette heure-ci, on devrait être tranquille ! Il est descendu derrière moi en embrassant mon dos puis mes fesses et il a commencé à me bouffer le trou, j’ai dû mordre mon poing pour ne pas hurler de plaisir. Ses bruits de succion résonnaient un peu, ça m’excitait encore plus, je me branlais tellement c’était bon.
Quelques voitures passaient dans la rue éclairant l’entrée et nos corps de leurs phares nous rendant visibles l’espace d’une seconde, ce côté exhibitionniste me plaisait même si les risques étaient très limités !
Sa langue me fouillait maintenant, ses doigts m’ouvraient encore plus, tout mon corps frissonnait. Il s’est relevé doucement toujours en embrassant mon dos puis mon cou et mordillant mon oreille. Je l’ai entendu déboutonner la braguette de son jean et le baisser avec son maillot puis son gland dur s’est posé à l’entrée de mon cul, une de ses mains s’est posée sur mon ventre, l’autre tenait fermement sa queue, il m’a tiré vers lui et a poussé en même temps, en deux secondes, il était en moi et progressait, ses deux mains sont remontées pour venir triturer mes tétons, j’ai senti ses couilles sur mes fesses, il a bloqué un instant puis a commencé les va-et-vient d’abord assez lents et doux puis ils se sont accélérés, ses couilles ont commencé à claquer sur mes fesses, j’avais l’impression que l’écho du claquement montait dans les étages et, qu’à tout moment, quelqu’un pouvait nous surprendre mais, à vrai dire, je m’en foutais, j’étais trop bien !
Son souffle s’est fait un peu plus bruyant et rapide, il a collé son front sur ma nuque et a accéléré. J’ai posé mes mains sur le mur devant moi et j’ai commencé à onduler du bassin, l’effet a été immédiat, il a stoppé quasiment ses mouvements puis m’a susurré :
- « Ouais, vas-y, baise-toi, c’est trop bon… »
J’ai alterné entre un rythme lent et rapide, il mordillait mon épaule en poussant des petits cris étouffés, il triturait toujours mes tétons qui étaient raides et sûrement rougis. Sa queue coulissait parfaitement en moi, il m’avait bien ouvert, lubrifié et je mouillais, j’avais de plus en plus chaud, j’étais bien parti pour jouir du cul. C’est venu peu de temps après par vagues successives, puissantes, irrépressibles.
Il m’a baisé comme ça, contre le mur pendant un bon moment puis je l’ai senti se coller à mon dos, son souffle est devenu plus rauque, ses va-et-vient moins réguliers, plus saccadés, il allait jouir !
Encore quelques coups de reins, il m’a pris pas les hanches fermement, s’est enfoncé bien au fond, a posé son menton sur mon épaule et a longuement expiré tout en me remplissant longuement. Moi, je me vidais sur le sol sans m’être particulièrement touché. Encore quelques soubresauts, un baiser sur mon épaule, son corps s’est décollé du mien et j’ai senti sa queue ressortir doucement.
- « Oh putain Denis, c’était trop bon ! »
- « Carrément ! »
On s’est rhabillés, essuyés le front, j’ai nettoyé le sol et je lui ai dit :
- « Tu montes ? »
Il m’a regardé en souriant et m’a dit :
- « T’en as jamais assez toi ! Bien sûr que je monte ! »
On s’est rapidement couché, on était vidés et calmés.
Il s’est réveillé le premier vers 8h30, je l’ai senti monter sur moi, j’étais sur le ventre, il m’a écarté les jambes pour se glisser entre, m’a embrassé dans le cou, j’ai émergé, ses mains ont relevé mes cuisses, il a salivé dans sa main droite, une première fois pour lubrifier mon trou, une deuxième pour sa queue. Au moment où il allait me pénétrer, je lui ai dit :
- « T’as pas demandé la permission ! »
- « Toi non plus quand tu m’as allumé hier, alors écarte et laisse-moi faire ! »
Il m’a baisé en missionnaire jusqu’à ce qu’on jouisse encore tous les deux. Evidemment, on a pu faire un peu plus de bruit que dans l’entrée, y’avait pas le risque d’être surpris mais c’était super bon quand même.
Une fois devant notre petit déjeuner, il m’a dit :
- « Ça faisait bien un mois qu’on n’avait pas baisé, ça a du bon la monté de sève du printemps ! »
- « Ben ouais, j’ai cru que tu savais plus faire ! »
On a rigolé, on s’est préparé et il est parti…. Jusqu’à la prochaine pulsion !

J’espère que cette histoire printanière vous aura plu et excité. Vous pouvez me le faire savoir, c’est vraiment trop cool d’avoir vos avis. Denis.chassagnes@gmail.com

D.C

Email

Autres histoires de l'auteur : Premières chaleurs avec Malik - Malik, le roi de la glisse ! - Malik - Bons rapports entre voisins - Un extra bien chaud - Fin de nuit agitée - Préparé pour être baisé - Denis - Se donner à fond pour un stage

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay