20 Juill.
Nouvelles histoires, nouvelle galerie "Black cock rule" & plan de vacances

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

Don anonyme, en paypal ou CB

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er épisode - Épisode précédent

Fabien -05

Partenaires

Il s'installa sur le canapé, confortablement, jambes écartées et pris la télécommande. Il alluma la télé. Il me fit signe de m'asseoir par terre et de poser mon menton sur son genoux. Ce que je fis.

« Va me chercher une bière, j'ai soif et tu sauras quoi faire si j'ai besoin de me soulager. »

Je me levai et trouvai dans le frigo une bière bien fraiche, froide pour tout dire tellement j'avais eu chaud durant cette première séance de dressage.

Je repris ma place par terre, menton sur son genou en bon toutou obéissant. La proximité de sa queue qui m'avait démonté le cul quelques instants plus tôt m'excitait. J'aurais voulu la sucer et la faire cracher son jus. Mais je devais m'en tenir à mon rôle : obéir et fermer ma gueule.

Il ouvrit sa bière, en but une gorgée et la posa sur ma tête en la tenant d'une main. De l'autre, il alluma la télé et sélectionna sur l'écran de sa télé un porno gay de sa collection.

Le film se passait dans une sorte de centre de correction. Les éducateurs abusaient de leurs élèves et même les élèves entre eux avaient une sorte de hiérarchie sexuelle. Il avança jusqu'à la scène qui le faisait le plus tripper de toute évidence : un jeune mec fin et mignon en polo et jean délavé s'occupait dans une sorte de véranda quand trois types entrèrent. On voyait qu'il savait à quoi s'attendre car il essaya de reculer, mais il était pris au piège.

Pendant que le plus grand lui enlevait son polo et lui faisait tomber jeans et boxer sur les chevilles, les deux autres, plus jeunes et moins balèzes, enlevèrent leurs manteaux et sortirent leurs queues. Le grand commença alors à enculer le petit minet qui dut en même temps qu'il se faisait ramoner sucer ses copains.

Manifestement, ça plaisait à Fabien. Je l'entendis grogner de plaisir et murmurer des choses du genre « prends ça salope », « oui suce bien tes potes » et je le vis se caresser au travers du jeans tout en continuant à siroter sa bière.

La sonnerie résonna.

Je sursautai et manquai de renverser sa bière.

Il se leva, de sa main il tourna mon visage vers lui et me cracha soudainement dessus. Deux fois.

« Pas bien de renverser ma bière. »

Il verse alors un peu de bière sur mon visage et, prenant mon t-shirt resté sur le bord du canapé, il essuie rapidement crachats et bière.

« Faut que tu sois propre quand-même. »

Deuxième sonnerie.

Sans décrocher le combiné de l'interphone, il appuya sur la télécommande de la porte.

« Mon jeune soumis comme promis. »

En fait j'avais presque oublié qu'il devait venir celui-là. Je m'étais fait à l'idée de subir une séance en tête à tête avec lui.

La porte s'entrouvrit et un superbe jeune homme pénétra dans l'appartement.

« Ferme derrière toi, lui dit-il sèchement. »

Le jeune ferma le verrou et enleva son blouson qu'il pendit sur le porte manteau de l'entrée. Il me regarda alors avec surprise mais n'ouvrit pas la bouche.

« Je te présente Yves, lui dit-il en me désignant de la main.
Yves, je te présente Thomas. Vous allez être très bons amis. »

Je regardai Thomas. Il me plut immédiatement. Il devait à peine avoir 18 ans, blond, ses cheveux assez courts ramenés en une sorte de crête, il portait des baskets blanches et bleues, un jean brut un peu délavé au niveau des cuisses, un pull léger, moulant, à fines rayures horizontales blanches et bleues qui laissait clairement voir qu'il n'avait pas un poil de graisse. Son visage était angélique, lisse, de beaux yeux bruns et des lèvres fines souriantes malgré la situation. Rien à voir avec un type se soumettant juste pour arriver à se faire baiser de temps en temps, ce garçon pouvait avoir qui il voulait, quand il voulait.

Fabien s'approcha de Thomas, qui baissa la tête, et susurra à l'oreille :

« Mon petit Thomas, je t'ai dit qu'un jour je te prêterai à quelqu'un pour qu'il fasse ce qu'il veut avec toi.
Oui monsieur, répondit Thomas avec une voix étonnamment grave vu son physique.
— Et bien voilà. Ce soir, Yves aura le droit de s'occuper de toi. Mais comme tu le vois, il doit aussi m'obéir. Vous êtes mes deux petites salopes ce soir et j'ai très envie que vous vous donniez mutuellement du plaisir. 
— Oui monsieur, comme vous voulez. »

Et Thomas releva la tête et m'adressa un sourire illuminé de ses magnifiques dents blanches.

« Il te plait ? Il n'est pas trop vieux pour toi ? demanda Fabien.
— Non maître, il est très beau. Et j'aime que des gens plus expérimentés s'occupent de moi. J'aime apprendre.
— Très bien. Tu es prêt à commencer ?
— Je voudrais juste aller aux toilettes s'il vous plaît monsieur.
— Que dois-tu y faire ?
— Pipi et me laver les mains. »

Fabien me regarda alors et dit :

« Approche-toi ma petite salope. Tu as aimé tout à l'heure, tu vas continuer. »

Je me rapprochai à quatre pattes du couple en regardant alternativement Fabien et Thomas. Sur le moment je ne compris pas ce que Fabien voulait dire. Il me regarda et dit :

« Ouvre la bouche, petite pute. »

Là je compris. Ne voulant prendre le risque d'une punition supplémentaire, j'ouvris la bouche en grand.
D'abord Fabien cracha dedans.
J'avalai.

Puis passant derrière Thomas, qu'il dominait d'une tête, il glissa ses mains sensuellement sur sa poitrine, les fit descendre sur ses hanches, puis ouvrit la ceinture du garçon, qui ne bougeait pas, et lentement ouvrit son pantalon. Plongeant sa main dans son slip, il en ressorti un sexe raidit par l'excitation. Certes de plus petite taille que celui de Fabien, mais tout à fait honorable.

Je m'approchai alors de ce nouveau sexe, jeune et beau avec l'envie de le sucer et de le faire cracher son jus pour le gouter et m'en repaître.

« Aller mon grand, fait pipi dans la gueule de ton nouvel ami. Il adore ça. Quant à toi, dit-il en me regardant, tu ne suces pas, tu prends dans ta bouche et tu bois, c'est tout. »

J'enfournai alors le sexe de Thomas au plus profond de ma bouche en veillant à ne pas trop le toucher avec ma langue. Il fut plus long que Fabien, il ferma les yeux en essayant de se détendre et un fin filet de pisse commença à sortir de sa queue.

Il fit à l'attention de Fabien :
« Ça y est monsieur, ça sort. »

Fabien me considéra alors et voyant que j'avalais régulièrement, afficha un air satisfait.

« Bravo, c'est très bien tous les deux, vous être bien obéissants. Nous allons passer un bon moment tous les trois. »

Il fallut plusieurs minutes à Thomas pour vider sa vessie dans la gorge, bras ballants, épaules en arrière contre le torse de Fabien qui, pendant ce temps, lui caressait le ventre, la poitrine et lui prodiguait des encouragements à bien se vider dans ma bouche.

Je commençais moi-même à avoir envie de pisser vu ce que j'avais avalé. Après qu'il eut fini de se soulager, il retira doucement son sexe de ma bouche, toujours aussi dur qu'à son entrée. Je ne pus résister à laisser mes lèvres et ma langue courir sur le membre en train de sortir.

« Maître, puis-je aller aux toilettes s'il vous plait ? demandai-je alors.
— Vas-y mais dépêche-toi. »

J'étais vaguement soulagé de n'avoir rien de plus à faire, mais je regrettais aussi de ne pouvoir utiliser la bouche de ce joli petit Thomas pour y pisser. Je me soulageai rapidement aux toilettes, constatant sans surprise que mon jock était bien trempé du liquide séminal que l'excitation me faisait produire en quantité industrielle.

Revenant au salon, je constatai que Fabien prenait son temps pour déshabiller « son petit Thomas ». Le jeune était torse nu, jean toujours ouvert, pieds nus. Je reçu l'ordre d'enlever le pantalon de ce jeune apollon. Je mis à genoux devant lui et fit glisser son jeans lentement sur ses cuisses, ses genoux et ses chevilles.

Prenant appui de sa main sur mon épaule, il retira l'un après l'autre ses pieds des jambes du jean désormais inutile. Il portait un mignon petit slip puma blanc qui moulait son sexe et montrait déjà une tache d'humidité au niveau du gland.

Je crevais d'envie de le prendre en bouche. Fabien s'en doutait très probablement car il me colla le visage sur le slip de Thomas et lui demanda de se frotter. Ce qu'il fit bien volontiers.

« Suivez-moi ! ordonna Fabien en se dirigeant vers sa chambre. »

Il s'allongea sur le lit alors que nous nous tenions debout devant lui.

« Enlevez mes pompes et léchez moi les pieds. Le meilleur lécheur aura droit à une récompense. »

Nous ôtâmes alors chaussures et chaussettes. Nos langues s'activèrent alors sur les pieds, chacun le nôtre. Je fis courir ma langue sur la plante de pied, entre les doigts, suçotai les orteils un à un comme je l'aurais fait avec son sexe. Du coin de l'œil, je voyais Thomas, les yeux fermés qui léchait consciencieusement le dessus du pied en le tenant à deux mains. Ce n'était pas la première fois qu'il le faisait, c'était sûr.

« Bravo Thomas, tu es un bon lécheur de panards. Viens ici chercher ta récompense. Yves c'était pas mal mais pas assez sensuel. »

Thomas grimpa sur le lit à quatre pattes, comme un chat. Fabien ouvrit son pantalon et en sortit son énorme queue raidie et rouge. De sa main il attira la tête du jeune gars vers son sexe et Thomas sans hésiter commença à lécher le membre que j'avais moi-même dégusté plus tôt dans la journée.

De ses mains, Fabien le déplaça de manière à ce qu'il se tienne entre ses jambes. Moi, toujours à genoux au pied du lit, j'avais une vue imprenable sur le petit cul vêtu de blanc de Thomas ondulant au gré de ses massages buccaux langoureux sur la bite de Fabien que je pouvais suivre de près aussi.

Fabien, lui, s'était laissé aller, complètement détendu sur son lit. Son jean ouvert et sa barre verticale érigée vers le plafond. Je ressentis l'envie d'aller m'empaler dessus à nouveau. Je voulais de nouveau sentir la chaleur de son sexe dans mes entrailles.

Je voulais qu'il me démonte comme une grosse salope.

Inconsciemment, j'avais placé ma main sur  mon sexe et je le massais légèrement en admirant le spectacle. Je sentis brutalement une montée de plaisir et retirai précipitamment ma main pour ne pas éjaculer. Je serrai fortement les dents pour ne pas jouir. Mes doigts étaient trempés et je les léchai.

Ce petit manège dura quelques minutes. Se rappelant tout à coup mon existence, Fabien se redressa et me jeta un ordre à la figure :
« Bouffe-lui le cul ! »

Je compris l'ordre. Je me redressai alors et m'installai à mon tour sur le lit, à genoux. Je baissai doucement le slip de Thomas et constatai que ses petites fesses étaient entièrement épilées, avec sa toison blond, du reste, il était quasiment imberbe.

Je commençai à déposer de tendres baisers sur ces petits melons doux et chaud. Puis ma langue commença à se balader entre ses fesses, sans rien forcer. Puis j'écartai délicatement les deux hémisphères, comme pour séparer les oreillons d'un abricot, et découvrit sa jeune rosette magnifique et désirable.

Ma langue plongea alors et commença son travail de massage sur le petit trou qui, au départ crispé, se détendit rapidement.

Fabien demanda à Thomas, qui n'avait rien manifesté, s'il appréciait le traitement. Le jeune homme émis un grognement de plaisir et de satisfaction ce qui m'encouragea à continuer caresser de ma langue sa petite entrée.

Je brulais littéralement de l'intérieur. J'aurais pu jouir sans rien faire tant la situation m'excitait. Il fallut encore quelques minutes pour que Fabien décide de changer un peu le scénario.

« Arrête, dit-il doucement à Thomas.
— Enlève ton slip et donne-le à Yves. Yves, enlève ton jock et donne le à Thomas pour qu'il le mette. »

Thomas mettait du S et moi du M, évidemment j'aurais pu mettre son slip mais j'aurais eu l'air d'un vieux salami dégueulasse. Thomas en revanche enfila immédiatement mon jock, certes un peu trop grand mais sans que ce soit complètement ridicule.

« Toi la chienne, dit-il en me regardant, tu vas te faire plaisir en snifant son slip. Installe-toi là. »

Il désigna le bord gauche du lit puis installa le jeune éphèbe sur le dos, en travers du matelas, face à moi, pieds au sol et il se dévêtit. Il était rasé entièrement, la peau fine et blanche. Ses cheveux blonds tombaient sur ses épaules. Son sexe bandé, décalotté se dressait au-dessus de ses couilles pendantes et bien remplies.
Je retrouvais les quelques grains de beauté que j'évitais soigneusement lorsque je lui léchais le corps lorsque nous faisions l'amour. Dans le tiroir de la table de nuit, il prit un flacon de gel (un autre ?) et s'enduisit le membre.

Il se pencha pour saisir les chevilles de Thomas et, tout en s'avançant, il cala sur ses épaules les jambes du jeune homme qui présentait alors son corps presque nu à celui qui allait le pénétrer. La queue de Thomas se voyait parfaitement dans le jock et Fabien se pencha de manière à ce que son sexe se place entre ses fesses. En se redressant légèrement, le bassin de Thomas se trouva soulevé du lit et en tenant son sexe à deux mains, Fabien commença à titiller l'anus de Thomas de son gland.

Alternant poussées et glissements, Fabien commença à entrer dans le cul de Thomas lequel se contracta. Je ne perdis rien de la scène, mon sexe dégoulinant littéralement de mouille. Je humai le fin tissu que Thomas portait quelques instants auparavant sur ses fesses et son sexe. Par endroit, il était humide et je faisais passer ma langue pour gouter la saveur intime de jeune homme avec lequel j'aurais pu faire l'amour pendant une semaine entière.

Je vis le visage de Fabien rougir alors qu'il bougeait son bassin. Je me remémorai la sensation que j'avais eue lorsqu'il était en moi quelques heures plus tôt. Ils commençaient à transpirer, Thomas gardait les yeux fermés, son sexe s'était un peu détendu, il avait écarté les bras.

Fabien, quant à lui, fixait le visage de jeune homme avec un air de conquérant. Sous les coups de boutoir du maître, Thomas reculait peu à peu sur lit et sa tête finit par se retrouver en mes cuisses, ses épaules bloquées contre mes genoux.

Les cheveux de Fabien effleuraient mon gland devenu bleu foncé tellement l'excitation avait durée longtemps. Lors d'un mouvement plus fort que d'autre, c'est sa tête qui heurta ma queue. Il releva le visage et vit ma bite à quelques centimètres de sa bouche. Il ralentit son va et vient et lapa comme un chat l'extrémité de mon bout qui flottait au-dessus du visage de Thomas.

« Interdiction de juter salope, grogna-t-il. »

Je dû prendre de grandes respirations, me forcer à penser à autre choses : une cliente casse pied, passer un examen, etc. Il recommença encore cinq ou six fois et ensuite il déclara en penchant son visage vers Thomas :

« Je vais te féconder ma petite chatte. Tu vas recevoir la semence de ton maître. Ça te plait ?
— Oui monsieur, répondit doucement Thomas. Merci de me donner votre sperme. Je suis fier de vous servir de sac à jus. Votre semence est la meilleure récompense pour moi. 
— C'est bien, tu sais ce que j'aime… Alors continue.
— Baisez-moi monsieur, défoncez-moi. Servez-vous de mon trou pour vous soulager. Pour vous vider. Remplissez-moi de jus, explosez-moi comme une petite chienne, une bonne salope. Je veux sentir votre queue dans mon cul et qu'elle me dilate à fond. Je suis une femelle à baiser, un sac à viande avec des trous pour votre bite et votre jus. Faites-moi jouir comme une pute, traitez- moi comme pute. Jutez dans mon fion. Jutez dedans, lâchez-vous, allez-y ! Allez-y ! Oui ! Encore ! Encore ! Plus fort ! Plus vite ! Baisez-moi ! Ouiiiiiiiiii ! »

À mesure qu'il développait sa litanie, Thomas s'agitait et parlait de plus en plus fort au point de presque crier. Il entrecoupait ses encouragements de gémissements de plaisir. Et sur le dernier « oui », je vis Fabien pris de spasmes intenses que je connaissais bien.

Thomas venait d'avoir ce qu'il voulait : une giclée de sperme au plus profond de son cul.

Yopi

yop_ex@outlook.fr

suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Sen et Kaze - Rapt - Un hasard - Tennis ? Plus Jamais ! - Tournoi en chambre - Pipe en jean… - Ma deuxième année de Fac - Au boulot - Le pinceau du peintre - Soirée étape - Ma première histoire - Et in inferno ego - Le dépôt - Mon petit beur - Première année de Fac

Dernière mise à jour publique (20/7)

Je suis spermivore Jaimeavaler
Mon meilleur ami m’a dépucelé  rom.3004
J'ai fait mieux qu'elle Youg2004
Etalon brésilien Bearwan
Chaude rando -01 Carolito

Nouvel épisode

Domination par Stéphane -63 Pattlg
Domination par Stéphane -64 Pattlg
Domination par Stéphane -65 Pattlg
Chaude rando -02 Carolito
Chaude rando -03 Carolito
Chaude rando –04 Carolito
Chaude rando –05 Carolito
Chaude rando –06 Carolito
Chaude rando –07 Carolito
Chaude rando –08 Carolito
Le petit short blanc -04 Frank
Un oncle parfait - 03 Will23mtl
Adam -02 Ethan De Rouge
Voyage Initiatique -03 Ninemark
Soumission & Domination -496/2 Jardinier

Dernière mise à jour publique (17/7)

Il sera à moi Blibijoux
Thibault Thibault18
Mon Maître Yan
CQFD James
Yan mon Bâtard Stephdub
Mon premier métis Stephdub
Ma première fois Le paon d'Héra
Un oncle parfait Will23mtl
Offerte par un dominateur Nadegetv
Fantasme sur mon camarade judoka AC Wells
Malik, droit dans les buts ! DC

Nouvel épisode

Un oncle parfait - 02 Will23mtl
Ancien pote, nouvelle chienne -05 Bearwan
Chambres à louer -03 JeanMarc
Chambres à louer -04 JeanMarc
Putain de Machine ! -02 James
Le petit short blanc -02 Frank
Le petit short blanc -03 Frank
Les Chronique de Max -06 Max
Les Chronique de Max -07 Max
Julien en famille -07 Marco10e
Julien en famille -08 Marco10e

Juillet 2018

Queue de black en solde Mathias
Week-end chaud Sylou69
Plan chaud à quatre Chopassif
Le petit short blanc Frank
Le mec de mon enemi kyyrx
Putain de Machine James
Sortie vélo  Master23
Première fois avec Alex Marc
Adam Ethan De Rouge
Le moniteur moto -01 -02 Sketfan
Sex shop Lille antoine59
Première expérience avec un mec grâce à Grindr Jimmy
Mon kiné TTBM Kin44
Putain de cours de tennis J-Baptiste
Cuckold Top Frat. Cyrillo
Un après-midi de photo Coco911
Voyage Initiatique -01 Ninemark
Voyage Initiatique -02 Ninemark
Picnique mémorable à la plage James
Liège, ces toilettes et ses histoires Loikksoo
Soumise, offerte à deux hommes Nadegetv
Récréation Frank
Plan odeur avec M Mystérieux Passif & Soumis
Soumission & Domination -496 (L'épisode manquant) Jardinier
La venue du jardinier -02 Eric
Mon bâtard -06 Teub23
La grosse bite de mon beauf -06 Ghost writer
Le chalet -24 Yan
Le vendeur kiffeur -08 Sketfan
Le vendeur kiffeur -09 Sketfan
Le vendeur kiffeur -10 Sketfan
Le mec idéal -24 Pititgayy
Le mec idéal -25 Pititgayy
Franck beau frère routier -05 Helium89
Dans les geoles d'Armid -02 Iwan
Mon fantasme -02 Lord-sauron
Professeur Ligoteur -04 Boundkey
Les frères Mateozzi et moi -02 Bearwan
Ancien pote, nouvelle chienne -04 Bearwan
Julien en famille -05 Marco10e
Julien en famille -06 Marco10e
Soumission & Domination -500 Jardinier
Soumission à Marseille -02 Passif & Soumis
Vendredi soir aux Tuileries Stéphane Juin
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)