Mai
Nouvelles histoires, photos bbk

VIP
"Accès Avant-Première" des histoires juste avec un don, ou en écrivant une histoire

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Il suffit d'une bousculade -06

Retour au pays

Comme nous l'avions prévu, la prochaine étape consistait à annoncer notre relation à mes amis et à ma famille chez moi en Franche-Comté. Je redoutais particulièrement ce moment car je connaissais bien mes amis et je savais qu'il y avait des risques de prises de tête. Il faut dire que chez moi les gays ne sont pas non plus super bien vu et les critiques vont aller bon train, j'espère juste que je pourrais y échapper au maximum…

Nous n'avions pas de voiture et nous avons donc opté pour le co-voiturage qui est bien moins cher que le train. En plus, ça nous permet de parler avec de nouvelles personnes et en général on rigole plutôt bien. Cette fois-ci n'échappa pas à la règle et la jeune fille qui conduisait la voiture était très drôle ce qui nous permettait de passer les 4h30 de route assez rapidement. A l'arrivée, le sourire me montait aux oreilles car ça faisait déjà quelques mois que je n'étais pas rentré et cet air de montagne me manquait fortement. Ma mère m'attendait à l'autre bout du parking et à la vue de Romain, elle sourit. Je lui avais dit que je venais avec un ami sans mentionner le fait que c'était en réalité mon copain donc elle n'avait encore aucun doute, surtout que Romain n'a rien à voir avec ce type de gay que tu croises dans la rue et dont tu sais directement qu'ils le sont.

En rentrant dans l'appartement, j'y retrouvai mon frère et ma sœur qui était venu à ma demande pour cette révélation. Il était déjà 13h et nous nous installâmes rapidement à table et commençâmes les discussions diverses qui portaient en général sur ma vie à Reims vu que je n'étais pas rentré depuis un bon moment. Et puis au moment du dessert, je sentais le moment venir et j'entamai alors le sujet.
« Hum… Ce que je vais dire est assez dur pour moi car même si vous êtes ma famille, j'ai toujours un peu d'appréhension quant à votre réaction. La chose que je voulais vous dire c'est que j'ai trouvé l'amour et que cet amour me fout bien dans l'embarras parce que c'est Romain qui en est l'auteur et je vais devoir survivre avec ça dans cette terrible région. »

Comme à mon habitude, je n'arrivais pas à rester sérieux et c'est naturellement que mes phrases tragiques dérivaient souvent en phrase comiques. Et en général c'est parce que ça détend tout de suite l'atmosphère et c'est ce qu'il se passa. Ils rirent tous et après que le silence soit revenu, chacun me donna ses impressions et surtout le fait qu'ils s'en foutaient tant que j'étais heureux. Ma mère en rajouta une couche en disant qu'elle s'en doutait et ce depuis un moment parce que comme elle dit « Je suis ta mère quand même, si tu crois que ces détails allaient m'échapper tu te trompes ». On rigola à nouveau et en tournant la tête vers Romain, je vis qu'il était présent sans l'être et au moment où je lui demandai si ça allait il me répondit que oui mais qu'il avait toujours rêvé avoir une famille comme celle-là. Et c'est sur cette phrase que ma mère conclut le sujet avec un « Et bien maintenant tu l'as cette famille ! ».

Concrètement, je m'attendais à ces réactions de la part de ma famille, d'où le fait que je ne stressais pas particulièrement. Ce que je redoutais c'était la réaction de mes potes que je verrai ce soir ! Concernant la soirée de ce soir je brief rapidement Romain en lui disant qu'on irait chez mon père qui a une maison et que ce sera plus facile pour faire une soirée que dans l'appart à ma mère. On passa donc l'après-midi chez ma mère avant de partir chez mon père avec mon frère qui devait passer chez lui de toute manière. Arrivé dans mon village et dans ma maison, j'étais encore plus heureux car je pouvais retrouver mes racines. J'y croisai quelques voisins avec qui je discutai un petit moment histoire de raconter notre vie un petit moment. Au moment de rentrer dans la maison, je me souvins que j'avais oublié de prévenir mon père de ma relation et vu que j'avais la flemme de refaire un speech, je présentai directement mon père à Romain en précisant que c'est mon petit-commun. Il parut perturbé, ce que je comprends bien, mais ne dit rien et retourne à ses affaires.

Après l'avoir un peu viré de la maison pour la soirée, je commençai à préparer l'apéro avec Romain qui paraissait subitement très stressé. Je vins le réconforter en lui disant que lui n'avait rien à perdre et qu'au cas où qu'il ne leur convient pas on s'en fout car pour moi il est tout ce qui compte. Il sourit et me demanda comment on devait se comporter ce soir au bal. En effet, j'ai prévenu Romain qu'on allait ensuite à un bal et cela le fit rire car c'était la première fois qu'il y allait. Je lui dis qu'on verra sur place car d'un côté je ne veux pas m'afficher mais d'un autre je ne veux pas me contraindre pour une dizaine d'abrutis… On continua ensuite à parler de choses diverses tandis que l'horloge avançait trop rapidement à mon goût.

Il était 20h quand mes amis arrivèrent et lorsque qu'ils virent Romain, des questions remplirent la maison. Il est vrai que j'avais omis de parler de Romain à mes potes et là était peut-être mon erreur car maintenant je ne savais pas comment le présenter. Je répondis enfin que c'était un ami, décidant de révéler ça plus tard. Alors que nous étions tous à table, je n'osais pas prendre la parole pour révéler mon secret et plus le temps passait, plus je me taisais au point de ne plus parler. Soudain, une de mes potes me demanda si j'allais bien et machinalement je lui répondis que j'avais quelque chose à dire. Tout le monde se tût et à l'aide d'une grande respiration, je pu prendre la parole.

« Ce que je vais vous dire est très difficile pour moi car ma révélation va sûrement faire basculer certaines amitiés… Je… Euh… Romain est en réalité mon petit-ami. Avant de vous laisser réagir, je tiens à dire que je ne suis pas gay mais bisexuel, dumoins ce qui s'en rapproche. Maintenant vous pouvez réagir et s'il vous plait ne vous taisez pas car ça me fera encore plus mal que si vous m'insultiez. »

Comme à chaque fois, un temps silencieux s'installe et tous les yeux sont rivés sur moi, je ne veux qu'une chose, me cacher dans les bras de Romain. Un de mes potes fini par prendre la parole.

« Merci de ta franchise et de ne pas nous cacher ça ! Comme tu le sais, je ne suis pas très chaud quant aux délires comme ça mais j'espère que vous me ferez changer d'avis car je ne compte pas arrêter de te parler à cause de ça. »

Je lui souris rapidement mais mon esprit était bien trop occupé à savoir qui allait péter un câble ou me faire une réflexion. Et ça n'a pas tardé car ma meilleure pote lâcha sèchement.

« Ok, ça c'est dit. Et ça t'aurais pas pu me le dire avant peut-être ? »

« Ecoute Laura, déjà pour que tu saches je n'allais rien te dire d'abord parce qu'il n'y avait rien à dire. Romain est arrivé comme ça et mon but n'était pas de sortir avec un gars. Et après, quand j'entends le nombre de réflexions que tu fais sur les gays, excuse-moi si j'avais pas vraiment envie de partager ça avec toi en sachant que t'allais me juger directement. »

C'était sorti tout seul et je ne savais pas si c'était la meilleure chose à dire mais bon je l'ai dite. Laura se tût et les autres enchaînèrent en partageant leurs réactions qui en majorité m'ont surprise. Personne ne s'est opposé à cela même si tout le monde n'était pas très d'avis à ça. Je me sentais soulagé d'une part mais d'une autre je savais qu'il restait un gros travail à faire sur nos amitiés car même s'ils disent accepter ça, je sais qu'au fond les relations ne seront pas tout à fait les mêmes jusqu'à ce que je prouve qu'en réalité ça ne change rien du tout à nos amitiés. Mais tout le monde n'avait pas exprimé d'avis. En effet, Maxime qui était en retrait depuis le début n'avait pas sorti un seul mot. Il me regardait, puis regardait Romain et revenait sur son verre. Il était pensif et n'avait pas clairement d'avis ou de réaction. En fait c'était son avis qui m'importait le plus parce que même si je n'étais pas aussi proche de lui qu'avec les autres, il m'avait toujours un peu hypnotisé et durant un bon moment il a été un de mes fantasmes. Ducoup je voulais savoir ce qu'il pensait de cela et voir si je pouvais le classer dans les abrutis ou non. Et ça, ça me blesserait tellement. Maxime représente tellement de choses à mes yeux, tant au niveau de son physique que de son mental. Il faut l'avouer, il est magnifique et j'ai mis un bon moment à me dire que maintenant qu'il était mon ami je ne pouvais pas le mater tout le temps. Puis mis à part son physique de rêve, il y avait son mental… Toujours discret, du moins à jeun, et toujours serviable et là pour aider. Mais ce qui me perturbait le plus chez lui, c'était le fait qu'on ne l'avait jamais vu réellement en couple. Je trouvais ça révoltant car j'aurais tellement aimé être avec lui et je doutais du fait que beaucoup de filles ne pensaient pas la même chose… Je m'étais donc dit qu'il était peut-être gay mais du fait de sa popularité il n'osait pas le révéler. Son silence m'inquiétait sérieusement et la suite n'arrangeait rien du tout puisqu'il se leva pour partir aux toilettes. Je devais être le seul à remarquer ça parce que les conversations avaient déjà repris et les rires se faisaient entendre malgré la bulle que je m'étais créée pour penser à la situation de Maxime. Romain avait senti mon absence car sa main venait caresser ma cuisse. Le retour de Maxime m'apaisa un peu et la soirée reprit de plus belle et l'alcool nous monta rapidement à la tête.
Nous partons ensuite en direction du bal. Avec Romain, on avait décidé de ne pas trop se coller et de se parler tout de même normalement. Et de tout façon, il s'était bien intégré à la bande et parla rapidement voiture et moto avec John. Je savais que Maxime était passionné pour ça aussi alors je le poussa à échanger la dessus feignant de m'intéresser pour qu'il puisse parler avec Romain et détendre un peu l'atmosphère qui régnait entre lui et moi depuis mon annonce. Réticent au départ, il se libéra rapidement et parla de sa dernière trouvaille. Nous répartissons donc les différentes voitures et après être passé à la banque, on se retrouva tous devant l'entrée. Dans la voiture, je m'étais retrouvé avec Laura, Marina et Romain. Bien que je ne l'attendais pas, c'est Marina qui entama le sujet.

« Vous trouvez pas que Maxime est bizarre ce soir ? »

J'étais donc pas le seul à l'avoir remarqué. On entama donc un millier d'hypothèse sur le sujet même si au fond je sais qu'il faudra que j'ai une discussion avec car je suis persuadé que son mal-être avait un lien avec ma révélation. Et étant alcoolisé jusqu'au cou, je savais que si je me retrouvais avec seul un moment ça risquait de partir sur ce sujet.

Nous entrâmes dans la salle et étant donné que je n'étais pas rentré depuis un bon moment, je retrouvais pas mal d'amis qui était contents de me retrouver. Romain n'échappa pas aux regards car tout le monde avait remarqué qu'il n'était pas d'ici vu que l'on se connaît à peu près tous. Bizarrement, je répondais naturellement que c'était mon copain, merci l'alcool. Les réactions étaient plutôt positives même si je sais que certaines n'étaient qu'une apparence pour mieux me critiquer derrière. Le moment le plus drôle de la soirée a sûrement dû être quand une fille est venue draguer Romain, comme bon nombre d'autres filles d'ailleurs, et que Romain lui a dit qu'il était mon copain. La tête de la fille était tellement mémorable qu'on partit dans un long fou-rire. La nuit défilait tranquillement quand je sortis prendre l'air. Je marchai un petit coup dans le parking quand Maxime vint me rejoindre. Décidément, il était très bizarre ce soir car il n'a jamais fait ça… J'entamai la discussion en voyant bien qu'il ne comptait pas commencer.

« T'es pas avec tes autres potes ? »

« Euh non j'avais besoin de prendre l'air… Et toi t'es pas avec ton… copain ? »

« Non tu sais j'suis pas toujours collé à lui… A propos de ça, tu as quelque chose à me dire ? Parce que je te rappelle que tu es le seul à ne pas avoir réagi et j'aimerais bien connaître ton avis. »

« Euh… non j'ai aucun problème… Enfin je m'y attendais juste pas du tout et je voulais rien dire pour pas risquer de dire une connerie c'est tout. »

On continua à discuter un moment et plus les minutes avançaient, plus Maxime posaient des questions sur ma relation avec Romain et comment ça s'était passé. Je sentais qu'il voulait dire quelque chose mais qu'il n'osait pas.

« Ecoute Max, je sais qu'on est pas les plus proches pour parler profondément mais je vois bien que tu es mal à l'aise et que tu veux dire quelque chose alors dis-le ! »

« Ok… Mais surtout garde le pour toi ! Enfaite je ne sais pas si je suis réellement attiré par les filles et je me pose trop de questions… Et là te voir faire ton coming-out ça me laisse pensif… »

« Attends, tu veux dire que tu penses être gay ?? Depuis quand ? »

Je n'en revenais pas ! Mon fantasme vient me livrer son secret qui est son homosexualité. Lorsqu'il me dit que ça fait depuis le début de lycée, j'avais juste envie de me tuer tellement je venais de rater une occasion de dingue de concrétiser mon fantasme… Mais bon maintenant que je suis avec Romain, je ne peux pas me permettre de penser à ça. Au fur et à mesure qu'il se livrait, il s'était rapproché de moi pour au final venir pleurer sur mon épaule. Heureusement, nous étions cachés par ce qui nous entourait mais c'était aussi à ce moment que Romain avait décidé de me chercher. Lorsqu'il nous trouva, il eut un mouvement de recul avant de se rapprocher et nous demander si ça allait. Maxime eut l'impression d'être à découvert et se referma directement avant de s'éloigner. Il fallait qu'on continue cette conversation un autre jour car il n'était pas bien et je dois être le seul à pouvoir le comprendre et lui parler.

« Qu'est-ce qu'il a ? »

Je lui expliqua rapidement la situation en omettant mes pensées et je vis une pointe de jalousie dans le regard de Romain. Il devait donc avoir envisagé un possible rapprochement entre Maxime et moi.

« Tu sais que t'es sexy quand t'es jaloux ? »

« Je suis pas jaloux »

« Arrête ça crève les yeux chou ! Mais t'inquiètes pas je ferais rien avec lui… Enfin, à part si t'es d'accord ahaha »

Je l'embrassai ensuite content de moi d'avoir lancé ce petit pique qui j'espère se transformera un jour en plan à trois. Mais bon on n'en était pas encore là et il était temps de rejoindre les autres car il se faisait tard. Au moment de partir, je recroisai Maxime et lui glissa un petit « il faudra qu'on en reparle, je te laisserai pas comme ça ! ». Il me remercia du regard et nous nous fixâmes un petit moment avant de rentrer dans nos voitures. Bien sûr j'eus le droit à un regard pleins de jalousie de Romain mais qui disparut aussitôt que je le l'embrassai.

De retour chez mon père, nous partîmes nous coucher et après avoir reparlé de notre soirée plutôt convaincante, je pris le bras de Romain pour l'enrouler autour de moi. Pour la première fois depuis nos débuts, je ressentais Romain très jaloux, pourtant il n'a jamais été comme ça même quand je me faisais draguer ou bien quand je draguais exprès pour l'énerver…

Ninemark

ninemark@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Mark et Max - Stagiaire dans un restaurant parisien - Père-Noël en chaleur - Il suffit d'une bousculade - Mark Nine - Mathieu et Julien dans une impasse - Léo

Dernière mise à jour publique

6 Mai > 10 Mai

Le pari Pascal
Soirée routier riders59650
Du statut de Salope à celui de Pute Adonf
Agent Spécial GwenaelAgent Spécial Gwenael GwenBlondinet
Dragon Ball ZZZ Astro
Comment j'ai lopé ma famille Camille
Nice -01 Calinchaud
Je suis une vraie chienne Pascal
Chantier éloigné Caramel
Envie d'exhib Pascal
Shawn Mendes me baise Boris22

Nouvel épisode

Professeur Ligoteur -02 Bounkey
La grosse bite de mon beauf -04 Ghost writer
Chantier éloigné -02 Caramel
Kader -03 Cédric
Kader -04 Cédric
Julien en famille -02 Marco10e
Mon chéri et son pote -02 Lucas22
Le lycée, ça craint -02 Guillaume
Soumission & Domination -498 Jardinier
Le militaire gabonais -02 Luk Alexandre

Mai 2018

Moi, lope des rebeux LopsaEnveut
Corrigé par un lascar violent Dimosqwertz
Aux bains avec le Hokage Boris22
Une défonce inoubliable Adonf
Opération séduction du patron Costard fétiche
Journée du Patrimoine ! Stephdub
Turquie 2018 Viril57100
Le jardinier Gegebi95
Le Gigolo NeoFP
Agent de sécurité bien membré Ghost writer
Jean et moi Pascal
Le Mateur Eric
Douce rencontre Mimi83
Le centre d'internement Roberttiti
Tonton gandhii34
Sexe acrobatie ? Pascal
Chambres à louer Jeanmarc
Mec marié en forêt jrmec1385
La grosse bite de mon beauf -03 Ghost writer
Chroniques de Cédric Cedric21052
Le mec idéal -21 Pititgayy
Le mec idéal -22 Pititgayy
Les Chronique de Max -05 Max
Pire des salopes -03 Ulrich
Séance photo -05 Pascal
Histoire de lycéens Gaëtan92
Julien en famille Marco10e
Serveur d'un soir Pascal
Pierre mon mac Pascal
Mon rêve américain Maxou
Premières chaleurs avec Malik DC
Mon mâle rebeu VTC Lucas
Professeur Ligoteur Boundkey
Retour de plage Pascal
Soumis au marié Paulfalloux
Différentes interprétations PoisonFecond
Rencontre Facebook Jolicul
Tellement je kiff mon Boss -08 Putedesteph69
Un été bien rempli -02 Adri
Le chalet -23 Yan
Soumission & Domination -495 Jardinier
Soumission & Domination -496 Jardinier
Soumission & Domination -497 Jardinier
Croisière -08 Calinchaud
Le militaire gabonais Luk Alexandre
Ma première fois à trois Renaud1212
Le lycée, ça craint ! Guillaume
Une formation très intense Ghost writer
Visite de mon frère Clemsex
Baise chez papa Maxoy51
Violé en groupe HadrienQc83
Chez Philippe Frank
Soumission & Domination -493 Jardinier
Soumission & Domination -494 Jardinier
Jean -11 Kawiteau
Mon bâtard -04 Teub23
Séance photo -05 Pascal
Éric, ma vie Chapitre -10 Rodriques
Éric, ma vie Chapitre -11 Rodrigue
Éric, ma vie Chapitre -12 Rodrigue
Arrêt imprévu -02 Caramel
Croisière -07 Calinchaud
Beau-Père -06 Calinchaud
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

 

Cyrillo nu a Mykonos
Cyrillo Mykonos

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Leather

Cyrillo Cuir Leather
Cyrillo Home

&+
Twitter

 
 

Chercher :

CYRILLO CHEZ LES GRECS CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS
CYRILLO CHEZ LES GRECS

 

 

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Tout sur Cyrillo - Contact - Twitter - Tumblr - Intagram

Cyrillo Photo

Best of Cyrillo - Cyrillo Cuir - Cyrillo chez les grecs

Dial Chat

Chat & Dial gay (rencontre)

Expositions

Sommaire des expositions - Verner Degray - Barbizart

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - Histoires 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Liens

Liens vers d'autres sites gay - IDM SAUNA - L'IMPACT BAR - EL HOMBRE

Photos

Modèle - Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Vidéo

Vidéo gay