NEWS :

Concours 2020
Concours

4 avril

16 histoires

5 Avril

99 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

1er Épisode | Épisode précédent

Soumission & Domination -546

Axel et Val : Ecriture à deux

Axel :
Malgré mon insistance, Sasha refuse encore de me laisser travailler pour lui. Il me dit que ce n’est pas un problème de supporter mes frais. Je le sais, même que je ne suis pas le premier dont il se charge. A tendre l’oreille, j’ai deviné qu’il s’est occupé comme ça d’une bonne demi-douzaine de gars. Personne ne s’en cache d’ailleurs. Même si je suis émancipé, je ne suis pas majeur pour tout et il ne voudrait pas que cela pose problème à ses clients. Je me range à cet argument. Encore un peu plus d’un an à attendre.
Val me dit que cela va passer vite d’autant que si on ne peut baiser avec les clients, il nous reste quand même tous les mecs qui passent ici soit, si on compte les escorts et les amis de Sasha, une bonne centaine. Et que du top mec en baise comme aux physiques. Comme nos programmes sont chargés : étude, renforcement scolaire obligatoire quelques soient nos notes, sports dont l’équitation et la baise, le temps va passer à toute vitesse.
Val :
C’est sûr que le temps passe vite. Nous sommes déjà aux premières vacances de la Toussaint.
J’ai emménagé dans la chambre d’Axel, c’était plus simple que d’y passer plus de la moitié du temps et de rentrer à l maison où de toute façon, Maman qui a repris ses études d’infirmière n’a pas beaucoup de temps pour préparer à diner. En plus c’est bon pour la planète avec un seul scooteur pour aller au lycée au lieu de deux^^
On a retrouvé notre cours et les quelques nouveaux ont acté le fait que nous soyons ensemble. Pour les autres c’est comme si cela avait toujours été. Pas de malaise avec les mecs qui ne se sentent pas agressés par notre comportement et indifférence des filles sauf les deux à qui j’ai « volé » Axel. Elles, elles me kiffent et ne m’en veulent pas du tout. Tant qu’on se roule pas des patins en cours les profs nous ignorent autant que les autres. Sauf pour les notes puisque le régime Sasha nous propulse en tête de classe. Y’a juste en sport qu’on arrive à se voler des bisous.
Axel :
Avant les grandes vacances, j’avais déjà pu avoir un aperçu des « mecs » de Sasha. Là, avec la rentrée, je vois défiler tous les escorts. Entre leur rendez-vous avec Sasha pour le débriefing des « vacances » et la remise en forme (je me demande ce qu’il y a à reprendre vu les physiques qu’ils montrent).
Si on aime bien Val et moi baiser avec Quentin et Gaétan qui ont notre âge, on préfère et eux aussi quand quelques « grands » sont avec nous. Au minimum nos touzes regroupent Dylan que nous avons appris à bien connaitre pendant les chevauchées américaines et Sasha qui nous véhicule. Quand ses « petits frères » sont là cela devient top. C’est en général l’écurie qui abrite nos plans cul. Le père d’Enguerrand n’y pénêtre qu’apprès avoir klaxonné et qu’on soit venu à sa rencontre.
Il sait pertinemment ce qui se passe derrière les murs et qu’il n’y a pas que les étalons équins qui fourrent leurs bites dans des trous !
Sas être devenu un exclusif des grosses teubs, j’aime bien celles de Dylan et Jalil. Même si les 19 x5 de mon mec me font toujours grimper aux rideaux !!
Lui-même est accro à leurs deux queues et souvent nous finissons la touze en squattant dessus. Que ce soit les 22x6 bronzé de Jalil ou ceux plus blancs de Dylan, nous essayons de jouir alors que nos culs les abritent.
Quentin et Gaétan qui y ont accès plus souvent nous les laissent volontiers. De vrais potes ces deux-là !!
Ce que j’aime par-dessus tout c’est que nous soyons en 69 Val et moi à ce moment-là. On arrive alors, à force de s’agacer nos glands et à se pomper en fond de gorge à juter en même temps. Deux fois sur trois nos deux enculeurs jutent aussi simultanément. Sentir les coups de rein libérateurs qui propulsent leurs queues au plus profond de nous me font juter encore plus fort. J’en ressort et Val aussi les couilles vidées/séchées.
Mais quand c’est d’autres, Enguerrand, Max ou même Nathan qui nous collent c’est bon aussi !
Je continu à apprendre sur la diversité humaine.
« lol diversité de bites oui !! » note de Val.
Des amis de Sasha de passage dans le coin aussi je fais la connaissance. Même biblique comme le disait feu mon père (pas encore décédé mais pour moi si).
Pierre et son ami Olivier les architectes maison. Qui planchent sur un agrandissement de l’ensemble Blockhaus/annexes après l’achat par Sasha de l’entrepôt qui fait le fond des trois cours. Il veut en faire des appartements qui seraient plus indépendants avec leurs entrées sur l’autre rue.
Mais aussi Dorian (le maçon) qui serait associé au projet et son copain Julien qui apporte toujours de la super bouffe de sa charcuterie.
Val : « surtout leurs deux gros saucissons » !! 
Axel :
Mais ce qui m’importe c’est que je m’améliore question pratiques sexuelles. Sans faire de compétition, de changer plusieurs fois de position pendant l’amour rend l’acte encore meilleur. Déjà ça rallonge le plan et en plus les sensations qu’on a en levrette ou en chandelle ne sont pas du tout les mêmes, hormis le plaisir donné et reçu.
Sans aller jusqu’à pratiquer l’uro, on a essayé Val et moi mais c’est pas notre truc, nous avons, avec autorisation de Sasha testé le bondage soft dans la « cave » du Blockhaus.
La contrainte amplifie parfois l’excitation qui monte. Nous avons joué aussi avec le « matériel » dispo. Mais pas encore avec la collection de godes d’Afrique du Sud. Même si Issa est tout prêt à nous aider sur le coup.
Il est le plus « gros » des mecs que nous ne nous soyons fait Val et moi. Et pour moi ça été après plus d’une heure de préparation avec les sodos de mon Val puis celles d’Ernesto et Jalil pour formater ma rondelle au diamètre.
Par contre pour la longueur, Issa à du terminer seul puisque même la belle queue d’Ernesto manque de 2cm en longueur !
Avec mon mec qui me roulait des pelles et Sasha qui me gazait au poppers, Issa a pu m’enfiler ses 26cm en entier. Quelle sensation de plein ça fait^^
Je me suis concentré sur moi et j’ai ressenti chacun de ses mouvements. Son gland débordant qui passait ma prostate en l’écrasant, m’envoyant à chaque fois une décharge de plaisir. L’ouverture de ma rondelle pour le libérer avant de retrouver son écartèlement lorsqu’il plongeait à nouveau en moi. La lente et longue progression pour que son gland tape au fond. Ses couilles qui, balancées par l’arrêt brutal de sa pénétration, venaient taper les miennes.
Au détours d’un changement et d’un enculage face à face, sa langue qui envahi ma bouche, cherche la mienne pour s’enrouler autour, la tire dans sa bouche et, ses lèvres serrées autour, pour finir par me la sucer.
J’apprends avec lui combien la sodo par une bite TTBM peut être bonne. Il efface mes craintes de me faire déchirer la rondelle.
Val :
C’est vrai qu’il n’a pas eu la chance que j’ai eu de commencer direct par un mec bien équipé (mon ex coach sportif était monté d’un superbe 25x6).
Axel :
On s’est refait des plans « Lycée ». Après avoir proposé au prof de ranger la salle (ce que nous faisions ne punition avant l’été), nous profitons des locaux pour faire l’amour. Sans tomber dans la nostalgie, nous prenons beaucoup de plaisir à retrouver les lieux de nos rencontres.
A la troisième fois, alors que j’encule royalement Valentin debout sous la douche, lui les bras plaqués sur le carrelage au-dessus de sa tête et que ses reins creusés m’offrent sa rondelle, nous avons un voyeur.
Avant même de le voir je sens son regard sur nous. En fait quelques bruits discrets m’avaient alerté. 
J’ajoute un peu de texte aux simples ahanements dus à l’effort délicieux qui nous anime.
Alors que Val, la tête sous le jet de la douche, n’entend rien, moi je perçois la descente d’un Zip que sa courte durée me fait situer au jeans plus qu’à un blouson.
Je continue quelques minutes de plus à limer la rondelle de mon chéri avant d’inviter le voyeur à nous rejoindre.  
Il se sent bête car il pensait que nous n’avions rien capté.
Val se retourne pour confirmer l’invitation.
On a du pot, le mec est un de ceux avec qui nous avons eu sport (autre classe, même niveau) et sans être un mannequin est tout à fait baisable.  
La queue qui s’était un peu rabougrie quand je l’ai interpellé, s’est remise en forme et entre les deux côtés du Zip sort d’une bonne 15aine de cm.
Il reste bloqué au chambranle de la porte. Je me déboite de Val et nous allons le chercher. Dans les quelques m qui nous séparent des douches, nous le mettons à poil. 
Dans les 1m80, châtain clair et un peu velu (pecs, pubis et couilles, jambes et aisselles), sa queue raide et circoncise se confirme à 17/18cm par 4/5 environ. Question muscles, ça va aussi les pecs sont rebondis sans être hypertrophiés.
On se le pelle à tour de rôle. Il a la langue agile et n’est pas en reste pour la fourrer dans nos bouches. Sa queue bien raide colle ses abdos et ses boules remontent. Alors que je veux enserrer le tout pour comprimer son excitation, je rencontre la main de Val qui fait déjà le travail. Du coup je dévie vers l’arrière. Ses fesses se contractent mais il se détend et je pousse mes doigts entre. Mon majeur titille sa rondelle. Elle est méchamment serrée. Un puceau ?
Placé dans son dos, je passe mon bras autour de son cou et tire pour le décoller de Val.
Moi : « Puceau du cul ? »
Lui : « oui » 
Moi : « et de mecs ? »
Lui : « non, j’en ai déjà sucé quelques-uns »
Val qui entend ça, dégage mon bras et pousse la tête de notre nouveau copain vers sa queue.
Il ne rechigne pas et avale mon copain. Val pousse un peu et arrive à lui mettre ses 19cm entiers.
Plié en 2 notre partenaire m’offre sa rondelle. Bien propre de la douche précédente j’y aventure ma langue.
Son passage lui procure des frissons. Bon augure !
Entre ma salive et notre gel douche hyper-doux, j’arrive à lui mettre un doigt. Il est méchamment serré et son « étonnement » est assourdit par le gland de Val. J’arrive quand même à l’enfoncer suffisamment pour atteindre sa prostate.
Toc, toc, toc. Ces petits cris se transforment en gémissements. On est sur la bonne voie. J’insiste et il se détend assez pour que j’ajoute l’index. Deux doigts = deux fois plus d’efficacité !
Entre la bite de µVal qu’il pompe comme un mort de faim et ma prestation digitale, il est en train de prendre un plaisir jusque-là inconnu pour lui.
Je le laisse quelques instants à la seule garde de Val et attrape capotes et gel dans mon sac.
Retour à notre affaire. Il n’a pas bougé, toujours à pomper mon mec. Je caresse son dos et fait courir les deux doigts qui vont à nouveau pénétrer sa rondelle sur sa colonne vertébrale. En bas de cette dernière, il se faufilent entre ses fesses et retrouvent les 37°C de son intérieur. Ma queue est déjà toute prête à l’initier. J’ai juste à étaler une partie du gel dessus et d’utiliser le reste pour sa rondelle.
A la sensation de fraicheur sur son trou, il a comme une volonté de se redresser. Val le retient et il n’insiste pas. J’ajoute un troisième doigt qui réussit à pénétrer sa rondelle avec les 2 autres sur quelques cm. Ça me suffit comme indicateur et je pose mon gland sur sa rondelle.
Il a bien senti que les choses sérieuses allaient commencer. Je vois les muscles de son dos se crisper.
En succession rapide, je lui flanque une belle fessée et j’enfonce mon gland dès la décrispation. Là, les 19x4,5 de Val ne suffisent plus et il exprime audiblement son ressenti.
Les mains bien accrochées à son bassin je le tire vers moi tout en basculant mes hanches en avant. Bien à l’étroit je pousse jusqu’à ce que mes couilles collent les siennes.je stabilise le temps qu’il se fasse à l’idée et à ma présence intime.
Il s’est redressé et Val lui roule une pelle.
Quelques instants plus tard il rompt le contact pour nous prévenir que c’est bon, on peut continuer. Comme si nous allions le laisser après juste cet introduction. 
Le « travail » consiste maintenant à le faire jouir avec une queue dans le cul. 
Il se tient à Val alors que je commence mes va et vient. C’est mon premier puceau ! c’est trop bon !!
Val nous questionne tous les deux pour connaitre notre ressenti. Hubert (le mec) avoue prendre du plaisir. Moi je lui dis qu’un trou aussi serré c’est très bon. Il nous laisse transformer l’essai.
Quand j’arrive à limer la rondelle d’Hubert assez librement, je cède la place à Val et passe à genoux pour pomper notre ami. Je ne sais s’il s’était déjà fait sucer en gorge profonde mais quand à la troisième répétition de la chose, je sens ses couilles coller sa queue, je bloque vite la montée de sperme. Ce serait dommage qu’il « parte » trop vite !
Ma queue a encore faim de cul. Je me place derrière Val et l’encule direct sa surprise à cette prise à la hussarde le fait brutaliser sa pénétration dans le petit trou d’Hubert. Gémissement de ce dernier qui jute sur le carrelage blanc des douches. Jouissances en cascades, Val rempli sa capote tout au fond de son cul. Ma queue spasmodiquement compressée lâche tout et j’ensemence mon mec d’une bonne demi-douzaine d’éjaculations.
Les jambes un peu coupée Hubert s’assoit sous l’eau ruisselante. Je retourne Val et nous échangeons un méga-patin de la mort.   
Quand Hubert se redresse, nous terminons notre douche et nous nous séchons réciproquement. (lol) il a encore la queue raide à la fin du bouchonnage !!
Séance de rhabillage et avant de sortir, il nous demande si nous serions partant pour remettre ça. Autant demander à u aveugle s’il voudrait voir !! bien sûr qu’on veut et qu’on va remettre ça.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Aux pilleurs de récits qui n'ont pas assez d'imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez " Copyright France " afin de prouver l'antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Toutes les histoires du jardinier ici

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

News | 1 > 4 Avril
13 Nouvelles | 4 Suites

Les nouvelles | 13

La danse de Cyrillo | 1 C&R
La danse de Cyrillo| 2 RomainTOP AUTEUR 2020
La danse de Cyrillo | 3 Cyrillo
Mon voisin ce bogosse LE7
Cyrillo LE7
Ophtalmologiste LE7
Service d'étage LE7
Gros bulge LE7
Les amants du Lac Yanno
Mon pote Yann Yanno
Les 3 pédés Yanno
Mec et sperme Yanno
Fabiano aussi est homo Yanno

Les suites | 4

Soumission & Domination | 557 Jardinier
Découverte | 11 Amical72
Découverte | 12 Amical72
Excitantes retrouvailles | 2 Max

Avril 2020

Les suites

Anomalie de mère nature | 6 Calinchaud
Un boucher | 2 Rsexenc
Nan pas le Père Noël | 2 LE7
L’Algérie | 7 Calinchaud
L’Algérie | 8 Calinchaud
L’Algérie | 9 Calinchaud
Contes Brésiliens | Fin Mascareignes
Agriculteur | 13 Amical72
Soumission & Domination | 556 Jardinier

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : vendredi 3 avril 2020 à 22:28 |
©2000 Cyrillo.biz.
Retourner en haut