NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode

L’amant de ma femme

Chapitre 2

Salut à tous, suite à vos nombreux messages, j’ai décidé de raconter la suite des aventures d’Olivier.

Comme je vous l’ai raconté dans le premier chapitre, je m’appelle Olivier, je suis hétéro, métis, j’ai 30ans, je fais 1m70 pour 80kg. Je suis sportif. J’adore faire de la muscu. Je suis hétéro. Je suis marié à une femme magnifique qui s’appelle Cécile. En tant que commercial, je voyage beaucoup. Ma femme est infirmière et les moments d’intimité sont rares en ce moment. Un jour, après une panne, je me vois contraint de rentrer chez moi. Un grand black baraqué, Jordan, qui s’avèrera être l’amant de ma femme, sonne alors chez moi, s’attendant à trouver Cécile. Mais vu qu’il est en manque, il me soumet et il me force à le sucer. Finalement, il me baise et me remplit. J’avoue que j’ai énormément aimé, avec comme consigne de garder le ball stretching et d’être là pour lui une semaine plus tard.

Je ne touche pas Cécile de la semaine. Je ne veux pas qu’elle voit mon ball stretching et je ne me déshabille pas devant elle. Elle essaie bien plusieurs fois de me séduire pour qu’on baise mais je résiste, prétextant des maux de tête. Je pourrais tout simplement enlever cet objet... mais un désir infini m’en empêche. Et je dois avouer qu’au bout d’une semaine, j’ai les couilles bien pleines.

J’ai bien préparé la journée que j’ai dû réserver à Jordan, l’amant de ma femme. J’ai réussi à faire croire à mon chef que je vais en déplacement tôt le matin à Niort alors que j’ai placé ce rendez-vous en fin d’après-midi. C’est un client que je connais bien et qui ne passe que par moi pour ce qui de régler le business.

Le jour J, je suis très nerveux. J’ai aussi dit à Cécile que je partais tard aujourd’hui, en découché. Mais malheureusement, elle est aussi en repos. J’ai peur que Jordan sonne et qu’elle découvre le pot aux roses. Vers 11h, elle part faire les courses. 5 minutes après qu’elle ait quitté la maison, on sonne à la porte. Mon cœur s’arrête presque de battre... je vais ouvrir la porte, avec une boule au ventre. Jordan se tient devant moi, le regard dur et un rictus aux lèvres :

- Bien ! Tu es là ! Tu as obéi à ton maître !

- Oui, maitre !

- Montre-moi ton ball stretching !

J’hésite...

- Alors ?

- Vous ne voulez pas rentrer d’abord ?

- Non, fais-le devant moi sinon je me casse. On s’en fout si tes voisins savent que tu es une pute !

Tendu, regardant si aucun voisin ne nous épie, j’ouvre mon pantalon et montre ce que le black attend. Il sourit et il me pousse dans la maison et il referme la porte.

- Parfait. Déshabille-toi et sers-moi une bière.

Je me mets à poil et je pars dans la cuisine. Je reviens avec une bière. Jordan est aussi nu, sur le canapé.

Le black a dans les 30 ans. Il est grand, il doit faire deux mètres. Sa peau est marron. Il a des cheveux crépus et épais. Il a un visage lisse. Il a d’épaisses lèvres. Il a de larges épaules. Il est très musclé. Ses biceps sont énormes, ses pectoraux sont ronds. Son corps est imberbe. Il est aussi recouvert de tatouages tribaux, tout comme ses bras. Il a de grosses couilles noires et imberbes. Sa bite est énorme, elle fait bien 25 cm. Elle est assez épaisse. Elle est noire et le gros gland est rosâtre. Ses cuisses sont imposantes.
Il a un truc rose dans la main. Il me le lance.

- Mets ça, c’est à ta femme !

C’est un string rose. Je l’enfile sans discuter. La ficelle me rentre dans la raie.

- Lèche-moi les pieds !

Son regard sévère, la force qu’il dégage m’obligent à me mettre à ses pieds et à les renifler. Il a de grands pieds, je dirais qu’il fait du 48. Ses pieds larges et viriles sentent fort. Je le regarde et d’où je suis, la vision est impressionnante. Le black semble immense et bien baraqué. Moi, je me sens comme un rien du tout.
- Allez ! Vénère mes pieds ! Lèche-les partout !
Je tire ma langue et je me mets à lécher son gros orteil. Puis, je suis comme un fou, je ne peux plus m’arrêter. Ma langue passe entre ses orteils, les lèche, les suçote. Et je passe à l’autre pied. Je le lèche partout... dessus, dessous ... Mais d’un coup, il enfonce tous ses doigts du pied gauche dans ma bouche. Tout ça m’excite. Je regarde Jordan droit dans les yeux, d’un regard soumis.
Ensuite, il retire son pied et il me crache un mollard ... il tombe sur ma lèvre. La bave coule dans ma bouche et je l’avale avec plaisir. Voyant ceci, il me dit d’ouvrir la bouche et il crache de gros mollards dans ma gorge. Il me fourre ensuite ses pouces dans les joues, m’obligeant à ouvrir ma bouche en grand. Il continue à laisser couler des filets de baves dans ma bouche grande ouverte. Sa salive est chaude et elle me fait gémir. Il saisit alors son portable et il se met à me filmer en disant simplement :
- C’est une petite vidéo pour un de mes potes !
Puis, il pose sa grosse queue sur mon visage qu’il frappe avec. Il me donne alors ses boules à lécher. Ma langue obéit et lèche ses couilles. Puis, je passe à sa queue bien dure. Il me réouvre la bouche avec ses pouces et ses index, et il glisse sa bite le long de ma langue. Elle m’ouvre la mâchoire en grand. Quand elle bloque, il la fait ressortir et il la replonge dans ma gorge.
- Allez ! Sale pute, ouvre ta bouche en grand !
Sa teub s’enfonce plus, allant cogner le fond de ma gorge. Il se met alors à me baiser la bouche et ses grosses couilles me frappent le menton et le cou. J’essaie de bien encaisser ses coups de reins puissants. Il me dit alors :
- Tu vois ce que c’est la bite d’un vrai mec ? Toi, t’as rien entre les jambes ! Ta bite de lope ne peut même pas contenter ta femme ! Elle me l’a bien dit !

Je baisse le regard, observant ma petite bite de 14 cm. Jordan reprend le pilonnage de ma bouche de plus belle. J’ai ses 2 mains qui sont autour de ma tête et qui me tiennent tandis qu’il entre et sort de ma bouche. Il me met sa queue bien profondément ! Il sourit me voyant engloutir sa bite toujours plus loin.
- Bien ! T’es une bonne lope !
Je sens l’excitation monter en moi en l’entendant me complimenter ainsi. Quand il ressort sa bite de ma bouche, j’ai le menton et le corps recouvert de bave. Je reprends mon souffle. Ma bite bande à fond et me fait mal.
- Ma bite est faite pour ta bouche... et aussi pour ta chatte ! Tu es né pour me servir et pour te faire prendre par ma grosse queue de black !
Je me rends alors compte qu’il dit vrai, que je suis sa chose, que je lui appartiens. Je sais où est ma place. Sa bite dure et veinée danse devant mes yeux. Elle est vraiment énorme et elle dégouline de ma bave. Une envie soudaine s’empare de moi :
- Baisez-moi, maître !

- Très bien, tu as compris où était ta place... mais avant tout... ouvre ta bouche !
Il m’attrape alors les cheveux, il me tire la tête en arrière tandis que j’ouvre ma bouche.
- T’avales !
Son ton ne laisse pas de place à la discussion. Il se met alors à me pisser dans la bouche. C’est d’abord un petit jet que j’avale... puis il pisse tellement fort que je n’arrive pas à tout avaler. De la pisse dégouline par terre ! Il me fout alors une grosse baffe et il m’ordonne du doigt de boire ce qui a débordé. Je m’exécute puis je me place sous sa queue, la bouche grande ouverte. Il reprend et j’essaie tant bien que mal de tout avaler. C’est la deuxième fois que je m’adonne à de tels jeux. Sa pisse est chaude et forte en goût.
- C’est bien ! Tu es mon urinoir !, dit-il en rigolant.
Tel un mâle dominant, il me regarde de son sourire carnassier. La source se tarit et quand il a fini, il me dit :
- Prépare ton cul !
Il me lance une bouteille de gel et je commence à me doigter le cul pour bien me lubrifier. Pendant ce temps, je lèche ses boules et sa teub. Je suis impressionné car je mouille déjà du cul ! Avec son pied, il se met à me caresser ma queue :

- Ça doit te faire halluciner de voir une vraie queue, non ? La tienne est si petite !
Il se place derrière moi qui suis à 4 pattes, il m’écarte les fesses et il pose son gland sur mon trou. Il pousse un peu, mon anus l’avale. Soudain, il donne un grand coup de rein et sa queue entre entièrement en moi. Je crie de douleur. Il commence à sortir entièrement sa bite pour la re-rentrer d'un coup violent de reins, me faisant bien gueuler.
- Ta gueule ! Tu la voulais ma bite hein, ben la voilà !

Puis, il se met à vraiment me défoncer. Je suis coincé contre cette montagne de muscles et je subis ses assauts répétés. Je sens ses grosses couilles me fouetter le cul et les cuisses, son ventre dur me frapper le dos.

Je saurai plus tard que ma femme rentre à ce moment-là en silence et qu’elle me découvre en train de me faire baiser par son amant... qui l’avait déjà mise dans la confidence ! Elle savoure ce moment où elle me retrouve à la merci de ce colosse de chair et de muscles. Elle entend son amant souffler fort pendant qu’il me baise et qu’il me donne manifestement du plaisir car je gémis à fond. Je crois qu’il l’entend rentrer car c’est là qu’il dit :
- Ma grosse bite t’a manqué, pas vrai, salope ? T’aimes ça, te faire baiser par de vrais mecs ! Hein, tafiole ! Tu la sens bien, ma grosse queue, tu sens bien la grosse bite de l’amant de ta femme ?

- Oh oui ! Elle est trop bonne !
Je saurai bien plus tard que ma femme a été surprise d’entendre ça mais que ma soumission à son amant et à sa grosse teub l’a enchantée !
À ce moment-là qu’il se met à me fesser à fond. Mon cul me fait mal, il devient rouge. Je crie de douleur, les larmes me montent aux yeux.
- Tu m’appartiens ! Tu es à moi !
Les fessées pleuvent plus fort.
- J’ai fait de toi ma pute ! On est d’accord ?

- Oui, maitre !
Ma femme exulte d’entendre ça. Mes fesses me brûlent. Jordan arrête de me fesser après avoir entendu ma réponse.
- Tu aimes ça, hein, salope ? Ta petite nouille bande à fond !

- Oui, maître !
Et en effet, ma queue est dure comme de la pierre. Ma femme jubile. Elle se passe une main entre les jambes et elle se met à se doigter.
Jordan me plaque ensuite sur le dos et il reste debout. Il enfonce sa queue dans mon trou jusqu’à ce que ses couilles claquent contre mon cul. Il sourit diaboliquement et il reprend sa baise, encore plus sauvagement et rapidement. Sa queue sort et rentre dans mon cul à un rythme dément. Je gémis fort et je vois ma queue bander. Il me sort :
- T’as vu ta petite bite de merde ! Avec un truc pareil, qu’est-ce que tu veux faire ? Tu peux même pas combler ta femme ! Tu vois ce que c’est une vraie bite de mâle ? Tu la sens bien ?

- Oui, maître !
Je remarque que le black aime rabaisser et humilier les mecs ou les meufs qu’il baise. Il plaque son corps musclé contre le mien et il accélère le mouvement. Il me secoue comme une vulgaire poupée. Je suis en fait, pour lui, un sex-toy qu’il utilise pour assouvir sa soif de sexe. Je ne suis qu’un simple trou.
Je sens sa teub coulisser en moi et ses coups de reins déments me subjuguent. Sans me toucher, je sens ma jouissance augmenter. Sa queue qui me défonce la prostate est en train de me faire jouir. Ma prostate est en train d’exploser à force d'être percutée par ses coups de bite. Et en effet, je sens l’orgasme monter et tout d’un coup, je n’en peux plus, je jouis. Des flots de sperme giclent de ma bite sur mon ventre jusque dans mon cou. Il s’écrie :
- Putain ! T’as bien gardé mon ball stretching toute la semaine ! C’est bien, petite pute !
Indifférent à mon orgasme, Jordan continue de me pilonner. Il me démolit le cul. Bizarrement, sa grosse bite continue de me procurer du plaisir. Ses couilles claquent contre mon cul. Tout en me baisant, il prend du jus sur mon ventre et il apporte ses doigts à ma bouche. Je les lèche avec délectation. Puis, il me saisit les chevilles et il accélère son pilonnage, il tape bien au fond de mon cul. Je suis secoué comme un prunier. Il finit par dire :
- Je vais te doser ! Tu vas en avoir plein le cul !

- Oh oui, remplissez-moi, maître !
Il donne un dernier coup de reins et je sens la violence de ses jets qu’il décharge dans mon cul. Une dizaine de giclées envahissent mon anus et me remplissent. Quand il sort, un torrent de sperme accompagne sa bite et coule par terre.
Je me relève, je dégouline de sperme de partout, j’ai le cul explosé et endolori. Je me mets presque à rebander quand je vois dans l’état dans lequel je suis. Je suis en admiration devant cette montagne de muscles et de virilité qui me domine. Il me crache dessus et il dit :

- Tu n’es qu’une pute à jus !

Il prend du jus qui coule de mon cul et il l’étale sur mon visage en rigolant. Il se rhabille, il m’arrache le ball stretching et il se casse en disant :

- A la semaine prochaine ! Même jour, même heure !

La pièce sent le sperme à fond. Je fais aérer et je vais vite prendre une douche. Quand je rentre, je retrouve ma femme dans le salon.

- Ça sent bizarre ici !

- Ah bon ?

Elle regarde par terre et elle voit la flaque de sperme laissée par mon cul :

- Tu t’es branlé ?

- Euh... oui !

- Putain ! Et moi qui voulais que tu me baises ces derniers temps ! Tu te fous de moi !

- Pardon !

- Tu rentres demain soir ! Tu as intérêt à me baiser et à me remplir !

- Oui, chérie !

Je ne le remarque pas mais elle prend le même ton que Jordan et moi, je baisse la tête et je ne peux qu’obéir. Elle exulte !

- Tu marches bizarrement !

- Oui, je sais pas, je dois avoir des hémorroïdes.

- Oui... ou alors tu t’es fait péter la rondelle, dit-elle en ricanant

- T’es bête !

- Tu sais, t’as qu’à le dire ! Je peux te prêter mes godes !

- Chérie, c’est bon !

- Dis, tu vas où ?

- Je vais devoir partir...

- Nettoie d’abord tes saloperies ! Je veux plus en voir une trace !

- Oui, bébé !

Toute cette discussion me fout la gaule... mais je ne saurais pas expliquer pourquoi. Je nettoie le sperme de Jordan et je pars...

A suivre....
Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mardi 29 août 2023 à 10:28 .

Retourner en haut