NEWS :
23 Juillet

"Sodomie"
"Handgag"
"bbk"

60 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

OFFRE 50%

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisode | Épisode précédent

Bénévolat en Australie

Chapitre 6

Salut à tous,

Je m’appelle Benjamin, j’ai 2 ans. Je suis étudiant en littérature moderne et je viens de terminer mes études. Moi, je ne suis pas très grand, je suis mince, blond avec une paire de fesses très rebondie qui attire les regards tant elles sont bombées... ce qui n’a pas déplu à John, le propriétaire de la ferme où je viens d’arriver pour faire du bénévolat. Il est venu me chercher et lors du voyage de retour, me voyant fasciné par son énorme queue, il s’est arrêté dans la campagne pour me dépuceler. Arrivés à la ferme, John m’a fait visiter les lieux et il m’a présenté son équipe, composée de 6 hommes, tous musclés, la peau bronzée par le soleil, avec une virilité à fleur de peau et des paquets bien gonflés. Juste avant de m’endormir, j’entends John dire : « je crois avoir trouver notre vide-couilles » ... Et en effet, dès le lendemain, Icham et Draven ont bien profité de mon cul. Le jour suivant, John m’a pris à part pour me dire qu’il aimerait me donner moins de travail et qu’en compensation, je devrais être le vide-couilles du groupe d’hommes. J’ai accepté immédiatement et durant la journée, je me suis fait baiser par John et son fils. Lors du déjeuner, j’ai sucé tous les mecs et j’ai avalé leur semence. Le soir-même, je me suis fait défoncer par Igor et Jeremy, les deux travailleurs polonais. Tous sont ravis que je remplisse ma fonction aussi bien ! Et je passe ainsi mes journées à servir ces mâles, en tant qu’esclave sexuel et bonne à tout faire.

Le lendemain de l’orgie avec tous les mecs de la ferme, je me lève vers 8h et je vais, sur les ordres de John, aider Sam à couper et à transporter le bois. Je le retrouve au fond de la propriété et je vois le beau black qui est en train de couper du bois avec deux autres mecs que je ne connaissais pas jusque-là. Je les observe... Ce sont de vrais mâles, des bûcherons comme on peut se les imaginer.

J’arrive à bafouiller un « hello » ce qui fait lever les têtes des hommes au travail. Les deux bûcherons me saluent et Sam me fait un clin d’œil. Il m’indique les morceaux de bois coupés et il me dit d’aider William à porter les morceaux. Je m’exécute et on porte les bûches coupées par Sam et l’autre bûcheron, Nathan. On les dépose dans la remorque du tracteur de la ferme. J’observe sans arrêt les deux beaux mâles.

William a 30 ans. Il est grand et baraqué. Il porte une casquette rouge. Il a une tête assez massive avec une barbe noire très épaisse. Il a les cheveux rasés. Il a une peau assez bronzée. Il porte une chemise à carreaux qui laisse deviner un corps massif. Des bras puissants et poilus sortent des manches courtes. Il porte un pantalon de travailleur qui met ses deux grosses jambes bien en valeur. Quant à Nathan, il est moins baraqué que son collègue mais il est tout aussi sexy. Il est de ma taille. Il doit avoir 25 ans. Il a des cheveux courts et bruns, ainsi qu’une barbe de 3 jours. Sa chemise de bûcheron laisse deviner un torse musclé. Ses bras sont musclés et épais.

A un moment, je tombe, les bûches pleins les bras et je me retrouve par terre. William se précipite sur moi et il m’aide à me relever en me demandant si je vais bien. Je lui réponds que « oui » quand je remarque que sa main reste sur mes fesses. Je le regarde alors droit dans les yeux et il me sourit. Puis, il se met à me caresser le cul... que je tends immédiatement de façon provocante, comme si c’était un réflexe. Le mec est surpris et il continue de me caresser. J’entends alors des pas derrière nous et je me tourne vers Nathan qui vient vers moi aussi. Il s’approche et les deux bûcherons se mettent à me malaxer les miches. Sam s’est arrêté de travailler et il regarde la scène.

Soudain, les deux bûcherons défont leur pantalon et je m’agenouille automatiquement devant les massues tendues qu’ils sortent de leur caleçon. Je m’approche et je mate ces deux énormes queues. La teub de William fait 19 cm et elle est très épaisse. Celle de Nathan est plus fine, elle est marron et elle fait bien 21 cm, avec un gros gland.

Les bites sentent la pisse... et la branlette. Oui ! Une odeur de sperme s’en dégage aussi. Le mélange de ces senteurs me rend fou et je saisis les queues tendues. J’enfonce directement la teub de William en bouche et je la suce à fond. Puis, je m’occupe de celle de Nathan qui me caresse la tête. Les deux mecs finissent par enlever les chemises, libérant des corps magnifiques.

William a un corps massif de bûcheron. Il a de larges épaules, de petits seins et un ventre assez gros et bien dur. Son corps est entièrement recouvert de poils fins noirs. Ils recouvrent ses épaules, son torse, son ventre, ses jambes. Il a un pubis très velu. Ses jambes sont énormes et poilues aussi. Il a de grosses couilles velues de taureau. Nathan a de larges épaules, un torse massif et musclé ainsi que de gros biceps. Son ventre un peu rond laisse deviner des abdos. Son torse et le milieu de son ventre sont recouverts de poils drus. Les poils de son pubis sont bien taillés, ses couilles sont rasées. Il a des couilles très grosses, ce sont aussi des couilles de taureau.

Ils sont vraiment sublimes ! De vrais mâles ! Je me mets à les sucer à tour de rôle, en branlant les queues et les enfonçant en gorge profonde rapidement. Parfois, je lèche leurs belles couilles avant de reprendre la suce.

Après quelques minutes, ils me font remonter et ils s’approchent de moi. Je me retrouve collé contre leurs magnifiques corps. Ils m’embrassent, ils me caressent le dos ou le torse, ils me malaxent les fesses. Je me sens à ma place, entre ces deux mâles bien foutus. Un m’embrasse tandis que l’autre me caresse. Puis, il m’attire vers lui pour me rouler une pelle tandis que l’autre me lèche dans le cou. C’est un instant très intense pour moi. Mes mains agrippent les deux grosses queues qu’elles branlent.

William descend vers mes fesses et il enfonce sa bouche dans ma raie. Sa langue pénètre mon anus et il me bouffe le cul à fond. Sa barbe me chatouille la raie. Je gémis fort. Je remarque que Sam a sorti sa bite et qu’il se masturbe. Nathan me donne sa teub à sucer. Pendant bien 5 minutes, William me fait un anulingus.

Puis, il se redresse et il enfonce sa grosse bite en moi. Elle descend directement dans mon anus. Je ne ressens aucune douleur. Avec toutes les queues que j’ai prises en moi hier, pas étonnant ! William saisit mes hanches et il se met à me baiser lentement mais franchement, avec de bons coups de reins. Il colle son imposant corps contre le mien et il m’embrasse dans le cou tandis que je suce toujours son pote. Au bout de quelques minutes, il arrête et c’est moi qui me mets à me baiser sur sa queue, à maitriser la cadence de baise. Et je me donne à fond. Sa teub m’ouvre bien ! Elle me fait du bien ! Puis, William reprend et il donne de bons coups de butoirs qui me font gueuler de plaisir à chaque fois qu’il se retrouve au fond de mon anus.

Au bout de 10 minutes, William donne un coup de rein puissant et je sens alors sa semence se déverser dans mon anus. Ce sont 6 jets abondants qui me mitraillent le fond des entrailles. Une fois qu’il s’est vidé et après m’avoir roulé une grosse pelle, le bûcheron se retire de mon anus et il laisse la place à son collègue qui ne se fait pas prier. Il entre en moi, tassant ainsi le jus de son pote. Ça semble bien lui plaire car je sens sa queue devenir de plus en plus dure. Ses coups de bite sont puissants et profonds, son gland me perfore le fond de mon anus. Je gémis hyper fort. Mes hanches se retrouvent entre les mains du bûcheron qui les agrippent fortement. Je me fais pilonner comme jamais.

Dans un ultime coup de reins, sa bite se retrouve au fond de moi pour ajouter sa semence à celle de son collègue. Je sens son gland gonfler avant de lâcher son nectar qui me perfore les entrailles. 13 giclées fouettent mon cul puissamment. Après avoir tassé son jus, le bûcheron ressort de mon anus d’où sort un torrent de semence qui tombe sur les feuilles mortes.

Les deux bûcherons sont ravis, ils se tapent dans la main tout en me malaxant le cul avant de se rhabiller et de se remettre au travail. Mais moi, je vois Sam qui se branle toujours. Je me dirige vers lui, je lui tends mon trou béant et il ne perd pas une seconde : il enfonce sa bite fine de 20 cm toute noire dans mon anus, il agrippe mes hanches et il entame une défonce bien en règle.

Après quelques minutes, il ralentit son rythme et il me caresse le corps tout en m’embrassant dans le cou et en donnant de petits coups de bite. Puis, il accélère de nouveau en me baisant tout le long de son morceau. Sa bite baigne dans le sperme des deux bûcherons et ses coups de queue tassent le jus qui dégouline le long de sa bite pour peinturlurer nos couilles et nos cuisses. Il semble énormément apprécier car il tient à peine 5 minutes. Il jute dans mon anus 5 grosses giclées qui s’ajoutent aux 19 autres reçues quelques minutes auparavant.

Quand il sort, je me redresse et le sperme de trois mâles coule sans pause tel un torrent hors de mon anus béant. Sam me dit d’aller me doucher et de revenir. J’obéis. Quand je reviens, Sam et Nathan sont déjà partis avec le tracteur et William coupe toujours du bois. Il me dit alors :

- J’aimerais te faire un petit cadeau pour ce délicieux moment que tu viens de nous offrir.
- Ah oui ?
- Je t’emmène faire du shopping et on va t’acheter des fringues qui iront mieux avec ta personnalité.
- Ok, répondis-je, intrigué.

On monte dans son pick-up et on se rend dans la ville à une vingtaine de kilomètres de la ferme. Il me fait entrer dans une petite boutique et il me tend des vêtements que j’essaie. Tout ce qu’il me donne est très serré et ça met mon corps svelte, mais surtout mon cul, bien en valeur. Il me paie pour plus de 1000 dollars australiens de vêtements. Je ne sais comment le remercier. Quand on sort de la boutique, il reçoit un appel. Une fois raccroché, il me dit d’aller l’attendre aux portes de la salle de fitness du coin car il doit faire une course rapide. Mais il veut absolument me présenter quelqu’un.

Je l’attends mais je m’ennuie. Donc, je décide d’aller faire un tour dans la salle de fitness. Un peu de sport ne me fera pas de mal. Et je constate que ma nouvelle tenue (un t-shirt serré et un très petit short très moulant) fait sensation. Beaucoup de regards se dirigent vers moi et surtout vers mon cul. Un mec siffle même en me voyant passer. Je vire rouge tomate. Je suis tellement content de faire sensation dans ma nouvelle tenue. Un mec baraqué s’avance alors vers moi et il se présente :

- Hello !
- Bonjour ! euh... Hello !
- Tu es français ?
- Oui...
- Cool. Tu es nouveau ici ?
- Oui, je travaille dans la ferme de John.

Le regard de l’inconnu s’illumine !
- He works at John’s farm ! Such lucky men !

Beaucoup se mettent à rire et à applaudir. Je rougis... tout en matant le mec. Il a dans les 35 ans. Il a les cheveux rasés sur le côté et sur le dessus, ils sont fixés dans les airs par du gel. Il a un visage lisse et carré. Il est brun. Sa peau est assez bronzée. Il a de larges épaules bombées, de gros bras musclés qui sortent de son débardeur. Il a des tatouages sur les deux bras. Il porte un petit short noir qui laisse deviner un beau paquet.

Le mec reprend :

- Je m’appelle Eric. Je suis le patron de cette salle de muscu.
- Enchanté, moi, c’est Benjamin !
- Benjamin. Sweet ! Tu veux que je te fasse visiter ?
- Avec plaisir.

D’abord, Eric me montre les différents appareils puis les douches, les vestiaires. Finalement, on arrive dans son bureau... qu’il ferme à clé. Il me met alors la main au cul en disant :

- Tu me plais beaucoup, Benji !
- Vous me plaisez aussi énormément Eric.
- Vous ? Pourquoi si formel, baby ?
- Je sais pas... Vous m’impressionnez...
- Et ça, ça t’impressionne.

Il sort alors une grosse bite déjà tendue hors de son pantalon. Et moi, je ne peux résister. Je me retrouve directement à genoux, la queue dans ma bouche.

- You’re a big bitch ! Suck me, come on !

Je ne me fais pas prier. Il se déshabille. Je siffle d’admiration : Eric a un corps incroyable. Ses pectoraux sont vraiment énormes. Il a un ventre plutôt bombé avec de magnifiques tablettes de chocolat. Il a d’énormes cuisses musclées. Il est complètement imberbe. Son pubis et ses couilles sont rasées. Il a une queue de 20 cm, assez fine avec des grosses couilles pendantes.

Je le suce à fond. Je vais vite, tellement je suis excité, je lui fais de bonnes gorges profondes. J’adore aussi ses couilles que je lèche et que je gobe. Puis, il me prend dans ses bras, il m’embrasse sauvagement et il me soulève. Je me retrouve assis sur son bureau. Il me fait basculer et il retire mon petit short. En voyant mon cul qui coule encore un peu des restes de sperme de mes amants de tout à l’heure, il siffle et il enfonce directement sa bite en moi. Je sens ses boules coincées contre mon cul. Eric apprécie le fond de mon trou serré, puis il entame de petits coups de reins... qui, au bout de 5 minutes, se transforment en grands coups de butoir. Il sort sa bite presque entièrement avant de plonger dans mon anus, comme s’il essayait de s’y enfoncer toujours le plus loin possible. Il se penche sur moi et il me roule de grosses pelles tout en me baisant. J’adore la sensation de son corps musclé contre le mien.

Il fléchit ses biceps qui ressemblent à deux grosses montagnes. Il me les fait embrasser. J’adore la sensation de mes lèvres sur sa douce peau sous laquelle ses muscles roulent. En même temps, je sens ses couilles claquer contre mon cul. J’adore le bruit produit. Il se redresse et il reprend une baise endiablée. Mon corps se retrouve complètement secoué.

Et finalement, au bout de 10 minutes, il se vide en moi. 6 jets puissants me mitraillent le fond du cul. Moi, je me branle et je jouis tandis que sa queue est toujours en moi. Trop bon ! Sa bite se ramollit et il l’approche de mon visage. Je la nettoie. Elle est devenue toute blanche. Je rebanderais presque, rien qu’à l’idée de savoir que ce jus blanc est un mélange de la semence de 4 mecs. Eric me conduit dans la douche de son bureau puis il me fait ressortir. Je remarque alors que William attend à la caisse et qu’il parle avec un mec. Quand on s’approche, son visage s’illumine et il lance un regard plein de sous-entendus à Eric.

- Tu as profité de mon cadeau alors ?
- Comment ça ? dis-je.
- Oui, je voulais te présenter Eric, mon cousin. Je savais qu’il t’apprécierait très vite. Mais je ne pensais pas que tu aurais été aussi rapide, petite salope.

Je rougis de nouveau.

- Je pense qu’il pourrait « t’aider », Eric. Non ?

Le regard d’Eric s’illumine.

- Tu crois que John sera d’accord ?
- Je l’appelle sur le champ !

William s’éloigne pour téléphoner.

- D’accord avec quoi, demandé-je.
- Si t’es d’accord, tu pourrais bosser ici à mi-temps. Tu pourrais te faire du fric comme ça. Je suis sûr que tu aurais pas mal de pourboire. Et je suis persuadé que ça m’aiderait, car les affaires ne marchent pas fort en ce moment.

William revient.

- John est d’accord.
- Parfait. Qu’en penses-tu, Benji ?
- Quel sera mon rôle ?
- On verra bien. Mais je suis sûr que tu vas attirer de la clientèle avec tes petits vêtements sexy.

Je commence à comprendre l’affaire... et je me mets à sourire tandis que ma queue frétille de plaisir.

- C’est d’accord !
- Parfait. Viens demain à 15h.
- Ok !

Eric et moi nous serrons la main et William me reconduit à la ferme. Dans la voiture, on ne parle pas beaucoup. Mais je souris intérieurement. Cette journée a été formidable. Je me rends alors compte je n’ai même pas eu besoin de lubrifiant ni de bouffage de cul pour la dernière baise. Je suis maintenant bien ouvert et prêt à recevoir n’importe quelle bite. Je me mets alors à réfléchir à ma situation... Je suis vraiment heureux d’être le vide-couilles des mecs de la ferme, d’avoir de vrais mâles qui s’occupent de moi et de servir leurs grosses queues. Je suis ravi de me faire baiser plusieurs fois par jour par les fermiers... Et à partir de demain, ce seront encore plus de mecs qui pourront profiter de mon petit cul... qui ne se referme plus... Je suis vraiment impatient de commencer mon boulot dans la salle de fitness... car je suis devenu accroc au sperme et aux bites !

A suivre....

Merci à Thierry pour ses idées.

Des commentaires ? Des retours ? Vous pouvez m’envoyer un mail (pensez à préciser le titre de l’histoire).

Meetmemz

meetmemz@yahoo.de

TOP AUTEUR 2022 + 2023 MEETMEMZ

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 23 Juil. | 157 pages

Les nouvelles | 20 Pages

En cours de sport Meetmemz
Soumis à Métis SalopeaMetisdu33
Au boulot Mouai
L'homme des bois Fabrice
Mon frère et son meilleur pote Meetmemz
Visite de mon cousin Meetmemz
Les mains magiques Creamk
Daddy or not Daddy Weell59
Jeunes footeux dominateurs Lope75
Baise non-stop sur l'A6 Ceven-X
Stéphane Gay30
Ethan et ses amis Esteban
À la Piscine LeBlond39000
Vide-couille d'un saisonnier Antho93
Week-end de pipes Halex27
Orgie au poste Meetmemz
David ... Tobias
Beau CRS Stephane
Souvenirs Wqt
Périgord chaud Coolsexe

Les séries : 137 pages

Cousins rebeu | 15 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 1314 | 15
Artisan électricien | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Ascenseur | 7 | +1 Sotender
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7
Antoine et Patrice | 12 | +1 Sylvainerotic
1 | 23 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12
Les soirées de Mr le Comte | 6 | +2 Fabrice
Saison 4 : 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6
Mon pote Julien | 9 | +2 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
L’amant de ma femme | 7 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7
Un Cul jouissif | 27 | +1 Cul jouissif
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16 | 17 | 18 | 19 | 20
21 | 22 | 23 | 24 | 25
26 | 27
Rencontre Twitter | 4 | +2 Shernabog
1 | 2 | 3 | 4
Maître-boulanger | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre potes | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13 | 14 | 15
16
La horde sauvage | 9 | +2 Fabrice
Saison 2 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9
Panne de voiture | 4 | +1 Boydu69
1 | 2 | 3 | 4
En exterieur | 4 | +1 TheoWil
1 | 2 | 3 | 4
Job à Dubaï | 13 | +9 Dvdstaudt
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 7 | 8 | 9 | 10
11 | 12 | 13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 60 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Juin 2024 : Visiteurs : 144K

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : jeudi 23 mai 2024 à 06:40 .

Retourner en haut