PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Daddy martiniquais

Cette histoire est imaginaire et sort directement de mon esprit. J’espère qu’elle vous plaira :

La chaleur était suffocante. J’arrivais en Martinique et je dois dire qu’à peine avais-je posé un pied au sol qu’un air suffocant m’embrassa.
Je venais pour découvrir cette magnifique île et j’avais trouvé une famille qui pourrait m’héberger sur Internet. En contre partie je devais faire le prof pour leurs enfants.
Physiquement, j’était fin, 1m75, un look vraiment androgyne mais pas du tout efféminé, simplement quelqu’un de discret et calme.
La famille vint m’accueillir et ma timidité disparut avec leur bonne humeur et leur facilité a mettre de l’ambiance… Tout vint très vite, j’arriva chez eux, une grande maison très moderne et ils me présentèrent au reste de la famille. Tout le monde était venu pour me voir et faire ma connaissance. Je repéra un homme qui je le compris plus tard était un ami proche de la famille, il devait avoir un peu moins de 40 ans, très grand, très beau et très musclé. Son regard au moment ou il me vis me fit l’effet d’être unique. Il me dévora des yeux. Cependant je fis fi, faisant comme si de rien était.
L’heure du dîner  arriva et l’ambiance était incroyable. De plus je sentait qu’il n’arrêtait pas de me fixer. Les autres ne s’apercevaient de rien, pourtant il était loin d’être discret

Je fini de manger et monter directement dans ma chambre, je feignis d’être fatigué à cause de décalage horaire, en vérité le regard de cet homme me gênait vraiment ! Cet homme beau, mûr et viril me trouvait peut-être un air trop androgyne, trouvant cela répugnant ou étrange,  je n’en savais rien. Bref je monta dans ma chambre, m’installa sur le lit, pris mes écouteurs et mis le volume de mon Ipod à fond. Je n’entendis pas que l’homme toqua à ma porte

« Excuse moi je peux rentrer ? » dit-il une fois à l’intérieur…

Je me releva précipitamment, enleva mes écouteurs, et fit un oui timide de la tête

« ….. m’a demandé de prendre des couvertures dans le placard de ta chambre, je reste dormir ici. Ma journée demain promets d’être épuisante et, il faut que je dorme un maximum. Du coup Martine m’a proposé de rester…
-Oh, d’accord. »

Il se dirigea vers l’armoire, je remarquais à cet instant qu’il pouvait s’il le voulait me faire tomber grâce à une pichenette : Une véritable armoire à glace.
Il prit donc sa couverture et en ressortant m’adressa un clin d’œil, la porte se referma mais mon cœur n’arrêtait pas de tambouriner !
Je décida d’aller prendre une douche et de me coucher pour chasser toutes les images érotiques qui me venaient. La douche fut très agréable et je retourna dans ma chambre avec seulement un boxer. Evidemment, j’aurai du y penser, IL se trouvait à l’intérieur, enfouit dans un lit en train de lire

« Oh, mais qu’est ce que tu fais là ? » dis-je gêné, tout en mettant le premier vêtement qui me tomba sous la main. Je n’avais pas remarqué mais c’était son T shirt . Il avait une douce odeur de monoï ! Le bas m’arriva au genoux tellement il était grand

« Excuses moi ! Martine  m’a dit que je pouvais dormir ici si ca ne te dérange pas, bien-sûr.
-Ah, non pas du tout, j’ai juste été surpris ! »

Je courus dans mon lit, m’enfouit dans les draps et éteignit ma petit lumière de chevet sans prêter à la lecture de mon camarade de chambre. Il  me fixait entre deux lignes qu’ils lisaient, je le sentais. Et pour rien arranger, je bandais…
Cependant je réussis à m’endormir

Vers 4 heures du matin, j’avais trop chaud ! Je me réveillais et alla boire dans la salle de bain, en faisant le moindre bruit possible. En revenant dans mon lit, je failli crier. Il était dans mon lit et me plaqua une main sur ma bouche

« T’inquiète c’est moi… Je veux récupérer mon T shirt ! Enlève le ! »
J’obéis. Il me caressa les abdos. Je ne savais pas quoi faire. J’essaya de le repousser. 100 kilos de muscles… Pas gagné ! Je l’entendis rigoler. Il me plaqua le visage dans l’oreiller, tout en me maintenant les bras avec une seule main. J’étais maintenant de dos, collé contre son torse musclé et poilu. Son bras m’entourant. Il continuait a me caresser les abdos, il descendit, puis vint m’attrapait ma bite. Elle était dur

« Putain, mais tu bandes ! Je le savais ! Voyons voir ça »

Il m’arracha mon boxer et me colla mes fesses contre son caleçon

« Hausse la voix une seconde et je te fous la tête dans l’oreiller. J’ai jamais baisé un homme…» Il rigolait, étant sur que j’aimais ça

Il n’avait pas tout à fait tord…

J’entendis le bruit de sa braguette  Puis il m’entraîna sous les couvertures ! Il ma plaqua sur le dos, lui sur moi. Je ne répondais plus de moi, caché sous les couvertures à l’abris de tout, seul avec lui. Alors que j’aurai du crier, m’enfuir, je voulais profiter de lui comme il profitait de moi. Grâce à mes pieds je lui arracha son pantalon, je sentais qu’il bandait. Il commençait à transpirer et son odeur se répandait sous les couvertures ! Je lui arracha son boxer ! Sa bite était très large !
Je leva les jambes et il fit pression pour me la mettre. Elle ne rentrait pas !

« Suce moi d’abord ! »

Je descendis encore plus profondément dans le lit et il ne s’attarda pas. Il commença a faire des va et vient dans ma bouche, le bruit de succion l’exciter ! Quand à moi, une sensation d’explosion me prit dans le ventre, je voulais que nos deux corps fusionnent, ne faire plus qu’un, l’excitation était à son paroxysme ! Je voulais qu’il rentre en moi ! Après environ 20 minutes, il me remonta facilement, grâce à un seul bras ! Il me prit pas les épaules et m’embrassa en sortant sa langue qu’il rentra complètement dans ma gorge ! Son accent créole me fit fondre !

« Hey mais tu es plus docile maintenant.
-Prends moi !
-Tu l’as veux hein ? »

Il me retourna, j’entendis le bruit d’un objet qu’on referme et après un autre bruit de succion. Il se lubrifiait. Il en mis entre mes fesses et poussa en grognant

« Tu l’as sens ? »

Je n’eu pas à répondre ! Je faillis hurler ; je me retins cependant pour ne pas réveiller tout le monde ! Il avait été trop brusque mais il allait tellement vite dans ses va et vient que la douleur ne dura pas 10 secondes. Cela m’excitait encore, encore et encore ! J’attrapa sa tête : Il transpirait beaucoup. Ses cheveux crépus était mouillés

« Embrasse moi
-Viens la ! »

Il m’embrassa ! Puis je ne compris pas, d’un coup, il ouvrit les couvertures et se leva ! Il m’attrapa sans rien me dire, et debout, il me fit sauter dans ses bras ! Il rentra à nouveau sa bite et recommença ses va et vient ! Grimpait sur ce perchoir, je n’en pouvais plus. Je l’embrassait, lui touchait son torse poilu et transpirant. Le pinçant, lui attrapant ses énormes bras. ! Après quelques instants il me reposa sur le lit et continua. Il s’allongea sur moi, j’étouffais de tout son poids, mais j’aimais ça ! Il continua à m’embrassait. D’un coup il me cracha dans la bouche, avec sa langue il reprit sa salive et je lui repris… Ce petit jeu dura assez longtemps

Puis a bout, je sentis que la puissance de mon excitation qui grimpait à l’intérieur de moi gagnait ma bite, qui se redressa d’elle même et qui cracha tout son foutre sur son torse

Il regarda avec fascination, Il attrapa tout ce liquide, le prit en bouche et vint me l’écraser en m’embrassant !

« Fais moi jouir maintenant ! »

Je redescendis vers sa bite énorme ! Je le suçais du mieux que je pus en le branlant rapidement. Je voulais le voir éclatait ! D’un coup sa bite se tendit, il grogna en me serrant le coup et lâcha tout son foutre sur mon visage. Il lécha tout, me poussa violemment sur le lit et sortit.
J’entendis le bruit de l’eau. Il devait prendre sa douche : Il était 05HOO du matin. Il allait partir.. Je ne voulais pas.
Mes draps étaient trempés ! Je courus donc dans son lit, tout en m’essuyant. Après environ une demie heure, il rentra dans la chambre en fermant la porte. Il me cherchait, et quand il me vit dans son lit, vint s’écrasait sur moi

« Bébé, qu’est-ce que tu fais ? J’ai cru que tu t’étais enfuit ! » Il rigolait et m’embrassa

Il prit sa main et me fit attrapait sa bite

« Tu me fais encore bander ! A ce soir »

Sans aucune autres formes de politesse, il s’habilla et partit

Fin

Surtout : Dites moi ce que vous en pensez ! Bisous partout

yume20

shark20@voila.fr

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)