NEWS :
24 Fév.

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

146 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Premier épisodeÉpisode précédent

Une vie

14 | Les afghans 1

Le temps a passé tranquillement.. j'ai (enfin) accepté qu'Izmir vive en permanence à la maison à son plus grand bonheur.. j'ai donc deux minets maintenant, il ne faut pas oublier Mistigri qui prend bien sa place et qui réclame ses caresses également.. lui a droit à double rations tous les jours et se semble pas s'en plaindre..

J'ai fait de la place à l'envahisseur.. et il en prend de la place et du temps.. je ne peux pas m'en plaindre d'avoir un petit mec si amoureux, tendre, caressant, le roi des bisous.. et je dois reconnaitre que c'est vraiment un très grand plaisir d'avoir ce jeune mec dans mon lit tous les soirs..

On est presque devenu un vieux couple.. son rituel veut que je m'occupe de lui quand on rentre du boulot.. il rentre après moi.. alors comme avec le chat il faut passer un moment à se faire un gros câlin comme si on s'était pas vu depuis une éternité..

Mais j'aime ça également, l'avoir dans mes bras et l'entendre me dire de doux mots qui me font bander à tous les coups.. son corps fin et lisse, chaud qui demande toujours des caresses et des bisous.. son petit cul lisse qui se laisse envahir, le faisant soupirer, crier, gémir.. l'entendre jouir est une récompense..

Nous sommes heureux.. et je lui dois!

Notre douce tranquillité est souvent "contrariée" par la visite de Mehdi, que l'on adore tous les deux maintenant.. les soirées avec son mec sont toujours très agréables.. on fait de moins en moins de partouzes.. mais cela semble moins nécessaires.. même Cédric le copain de Mehdi ne semble plus vouloir le partager.. quand à Izmir je crois qu'il est heureux de ne plus me voir baiser avec un autre..

Toutes les péripéties semblent être du passé..

Pourtant un évènement est venu perturber ce calme..

Cela s'est passé à mon boulot il y a quelques temps maintenant quand mon patron m'a appelé pour me dire qu'il mettait un jeune, qu'il venait d'embaucher, dans mon équipe, qu'il avait été en stage pour le former et que je devais poursuivre cette formation en le surveillant et l'aidant dans le travail.. ce n'était pas le premier que j'avais entre les mains.. c'est ainsi que mon patron m'a présenté un jeune mec prénommé Baqir.. un afghan!

C'est un beau mec Baqir, une petite vingtaine, des cheveux noirs avec de très beaux yeux noirs également surmontés de longs cils.. un corps fin qui paraissait musclé quand même, on s'est salué et nous sommes partis sur un chantier..

J'ai deux mecs qui travaillent avec moi, ils savent ce qu'ils ont à faire lorsque l'on va chez un client.. là il fallait que je m'occupe de Baqir et voir ce qu'il avait retenu de son stage.. et, comme beaucoup de stage.. on parle mais on fait pas grand chose! alors j'ai du reprendre les choses en mains.. il ne parlait pas beaucoup l'afghan.. toujours que de son travail.. j'ai bien essayé d'en savoir un peu plus sur lui.. mais il ne s'étendait pas sur les raisons de son départ de son pays.. j'avais juste réussi à savoir qu'il était parti à cause des talibans qui avaient envahi sa région..

Je n'ai pas insisté..

Ce n'est qu'environ deux mois après.. j'étais resté parler avec mon patron du travail, quand en regagnant mon domicile, j'ai vu Baqir marcher le long de la route.. naturellement je me suis arrêté pour lui demander s'il voulait bien que je le dépose quelque part.. il ne m'a jamais tant parlé que durant ce court voyage où je l'ai raccompagné chez lui.. il habitait dans un petit immeuble, dans la rue derrière chez moi..

On est vraiment con quand on parle pas aux gens!

Je lui ai donc proposé de le prendre et de le ramener tous les jours du travail.. nous avons pu ainsi discuter un peu plus.. mais quand je voulais parler de son pays ou de sa vie privée.. il se fermait! ça en devenait agaçant de ne rien savoir de ce beau mec!

J'en ai parlé à Izmir, lui le beau turc, qui m'a dit

-toi qui a un si bon coeur t'as même pas pensé à l'amener à la maison pour au moins lui payer un verre!

-il est pas jaloux le petit turc de mes rêves ?

-pfft maintenant que j'habite avec toi je sais bien que tu vas rentrer à la maison mon amour que j'aime énormément..

-toi.. aurais tu envie de quelques chose ?

-t'embrasser pour commencer..

Je ne vous dirais pas ce qui s'est passé ensuite..

Le lendemain soir, qui était un vendredi je m'en souviens , sans rien dire à Baqir je l'ai amené à la maison.. il a été étonné de se retrouver dans ma cour.. m'a regardé, intrigué..

-voilà, j'habite là et j'ai décidé de t'inviter à boire un verre.. si t'es d'accord bien sûr, sinon je te ramène chez toi..

-non je veux bien dit Baqir, mais je ne voudrais pas te déranger..

-si je te le propose, c'est que ça me dérange pas..

On est entré, je l'ai emmené dans le salon.. il était curieux de tout, je n'ai pu m'empêcher de le comparer à Izmir quand il était venu la première fois.. il faisait pareil..

On s'est installé, lui dans le canapé et moi dans mon fauteuil préféré.. et Mistigri est arrivé, a regardé Baqir, m'a regardé et m'a sauté sur les genoux pour la ration de caresses et de câlins habituels.. sous le regard amusé de Baqir..

-tous les jours c'est comme ça.. c'est obligé! tant qu'il a pas sa dose, il reste..

Mistigri ronronnait tranquillement.. on parlait de choses et d'autres.. il me racontait qu'il aimait bien travailler et avec moi c'était bien.. son français était bon, il savait se faire comprendre.. même s'il faisait quelques fautes des fois..

J'ai entendu la porte d'entrée s'ouvrir et la belle voix d'Izmir se faire entendre..

-c'est moi bébé! t'es où mon amour ?

Quand il est entré dans la salle à manger, il s'est trouvé un peu bête devant Baqir, qui l'était autant que lui..

Izmir s'est repris, est venu vers moi, s'est penché et m'a fait une bise sur la bouche , s'est retourné vers Baqir en lui tendant la main.. il était statufié dans le canapé..

-Baqir je te présenté Izmir, mon ami, mon très cher ami, nous vivons tous les deux depuis déjà pas mal de temps..

Ils se sont serrés la main.. Izmir s'est assis à côté de lui.. et est allé se chercher une bière..

-vous.. vous vivez ensemble ?

-oui dis je ça te choque ?

-non non je peux comprendre dit-il

-mais dans ton pays ça ne se fait pas ?

-oui, mais c'est pas ça, tu sais je crois que j'ai honte maintenant

-pourquoi ?

-je t'ai pas tout dit sur moi dit Baqir en baissant la tête

Izmir revenait s'asseoir à côté de lui , quand Baqir a relevé la tête, les yeux pleins de larmes..

-Fabrice! dit Izmir furieux tu as dit quoi ?

-non c'est pas lui dit Baqir c'est moi..

-t'as dit quoi ?

-justement .. rien!

Les larmes continuaient à couler sur son visage.. son si beau visage! j'avais envie de le prendre dans mes bras pour le consoler.. en fait heureusement qu'Izmir était arrivé!

On l'a laissé reprendre ses esprits.. il reniflait.. a poussé un long soupir..

-je ne vis pas tout seul dit-il dans un souffle, je vis avec un ami qui s'appelle Nour, qui est afghan comme moi, on vient de la même région, on travaillait ensemble quand on s'est enfui d'Afghanistan.. on ne s'est plus quitté depuis..

-et vous couchez ensemble ? demande rapidement Izmir

-oui dit timidement Baqir

-mais c'est merveilleux ça! c'est bien de ne pas être tout seul.. il faudra nous le présenter..

-oui bien sûr dit Baqir..

-eh bien si tu nous racontais comment tu es arrivé en France avec ton ami Nour dis je

-tu sais je préfèrerais qu'il soit avec moi pour le raconter.. on a vécu de si sales moments tous les deux, en fait on était trois au début mais on a perdu notre copain en cours de route en Egypte.. et il nous est arrivé tellement de choses.. et ce n'est vraiment qu'en arrivant ici dans cette ville, qu'on travaille, qu'on a un vrai logement à nous.. qu'enfin on est un peu heureux..

-et il vous manque quoi pour être totalement heureux ? demandais je

-avoir des amis, de vrais amis ici et de revoir notre pays libéré des talibans..

-nous on peut résoudre la première partie dit Izmir en le prenant par la main..

Baqir souriait enfin..

On a parlé de choses et d'autres.. le laissant respirer sur toutes les questions que l'on avait sur son pays.. et nous avons convenu qu'il vienne demain midi avec Nour pour déjeuner.. j'irais chercher un poulet à la ferme! Il était d'accord..

Je l'ai raccompagné chez lui, étonné qu'on habite si proche.. et que demain ils viendraient à pied..

A mon retour, Izmir était toujours dans le canapé, il n'avait même pas pris sa douche mon petit cochon, il caressait Mistigri qui était aux anges..

-Il est beau mec ce Baqir dit Izmir

-ah il te plait ?

-t'es bête, c'est toi mon amoureux pour toujours.. mais je pense qu'ils ont du en baver pour arriver jusqu'ici

-oui j'ai l'impression, alors on va tacher de s'en faire de bons amis.. qu'en penses tu mon amoureux ?

-bien sûr.. mais avant que tu tombes sous le charme du bel afghan.. si tu venais me laver sous la douche.. parce que je crois que toi non plus tu n'as pas pris ta douche.. ça sent le jardinier pas lavé ici!

Il éclate de rire en se jetant sur moi pour m'embrasser.. et commencer à me déshabiller.. on a vite fait de se retrouver nus.. d'aller dans la salle de bain, je fais couler l'eau chaude, qui est froide au début et le pousse sous le jet en le maintenant.. il hurle en se débattant.. l'eau jaillissant de partout.. je le maintiens et viens le serrer dans mes bras en lui faisant des bisous.. l'eau se réchauffe doucement pour arriver à bonne température.. tout en gardant les lèvres jointes on se frotte de savon.. et chaque parcelle de nos corps est frottée par nos mains douces de travailleur..

Et, ce qui devait arriver est arrivé.. les bites se sont tendues, réclamant des caresses, les corps se sont frottés, Izmir venant prendre ma queue en bouche pour l'avaler complètement et me sucer sous l'eau qui coulait encore sur nous.. il s'est relevé, m'a tourné le dos, remontant son beau petit cul sur ma queue, se penche en avant, passe sa main entre ses jambes et pose ma queue sur l'entrée de son petit cul si doux.. et vient s'enfoncer dessus.. ma queue reconnait le petit cul doux, profond que j'aime tant.. mes mains se posent sur ses hanches et je fais de longs vas et viens faisant bien rentrer ma queue dans ce fourreau bien chaud.. je coupe l'eau.. il se cale bien sur un mur de la douche.. et je peux le baiser comme la belle salope qu'il est dans ce moment là.. il aime les coups de bite bien secs, bien profonds.. il gémit, il crie.. et pousse de longues plaintes de plaisir.. sa main caresse mes couilles.. je le perce, je le transperce du plus fort que je peux.. le plaisir arrive et, bien au fond, au chaud, je me vide en lui, gémissant de concert avec lui.. il se redresse venant coller son dos à mon torse.. pour que, encore emmanché sur mon sexe, je puisse le branler en lui faisant des bisous.. et je sais que c'est sa baise préférée.. lorsqu'il jouit en criant, sa langue entre dans ma bouche.. on se dit nos petits mots à tous les deux.. et on a fini de se laver, s'essuyer..

Le lendemain matin je suis allé chercher le poulet que j'avais commandé la veille au soir.. discuter avec le couple de fermier, leurs jeunes filles toujours souriantes qui couraient partout.. et c'est là que le fermier me dit qu'il a embauché un jeune afghan.. quand je lui ai demandé s'il s'appelait Nour.. c'est lui qui a été surpris! et je lui ai expliqué que son compatriote travaillait avec moi.. il n'avait qu'à se féliciter de Nour, un beau gaillard qui s'y connaissait dans les travaux de la ferme..

Lorsqu'ils sont arrivés vers 13 heures.. ils étaient timides.. Nour est également un très beau garçon.. ils se ressemblent un peu tous les deux.. je ne peux qu'imaginer, nus tous les deux dans un lit.. mais j'enlève cette image de ma tête.. on boit l'apéro, on se met à table et on mange de bon appétit comme 4 jeunes qui ont toujours faim!

Baqir m'avait glissé à l'oreille, qu'on discuterait après le déjeuner.. qu'il ne voulait pas couper l'appétit à tout le monde.. il m'avait intrigué ! Izmir semblait bien s'entendre avec Nour, ils riaient tous les deux.. nous avons passé un bon repas.. un peu comme si on se connaissait depuis longtemps..

Puis on est passé au salon pour le café.. Les visages de nos afghans se sont assombris d'un coup..

-on a parlé tous les deux hier soir dit Baqir et on a décidé de tout vous dire, tout vous dire sur ce qui nous est réellement arrivé.. alors surtout n'hésitez pas à nous dire d'arrêter si jamais cela vous gêne de tout entendre..

Pour savoir ce qui leur est arrivé il faut lire "Le prof de français 1-2 et 3".. là je vais juste, enfin je sais pas si le mot juste est bien, vous dire ce que Baqir n'a pas voulu que j'écrive la première fois..

Donc si vous avez lu l'autre histoire, vous savez que nos afghans étaient berger dans la montagne et qu'ils ont entendu les coups de feu tuer tous les membres du village.. ce que Baqir ne voulait pas dire, c'est qu'ils n'avaient retrouvé que les corps de filles ou de femmes, ou d'enfants.. il n'y avait aucun corps d'hommes ou de garçons de leur âge.. ils avaient du être emmenés par les talibans.. ils avaient enterré leurs mères et soeurs sous de petits tas de cailloux.. abandonnant tout le reste.. et ils s'étaient enfuis avec une vieille voiture, en pleurant toutes les larmes de leur corps ..

Le Pakistan traversé, ils ont été obligé de se prostituer avec de vieux hindous..

-tu sais dit Nour, on était pas homo, gay.. lorsqu'on était berger avec notre ami Jahan, on parlait tellement de filles, qu'on s'excitait.. et Jahan nous faisait rire en se branlant devant nous.. alors on en faisait autant.. on s'amusait comme des fous.. mais jamais on avait touché le sexe de l'autre..

-ça devait être bien de faire ça dans la montagne dit Izmir

-ça on rigolait bien dit Baqir, mais la suite n'a pas été toujours facile.. on est resté un assez long moment en Inde où l'on se faisait violer tous les soirs par un ou plusieurs mecs.. et c'étaient pas des tendres.. mais c'était rien par rapport au Pakistanais quand on est allé à Karachi pour prendre le bateau.. aller en Egypte, Lybie, Italie et arriver à Paris..

-c'était mieux dans ces pays là ? demandais je

-oui et non dit Baqir.. on a pas été obligé de se prostituer, mais on y a pensé souvent quand on avait rien pour manger.. on a été obligé de le faire quand même plusieurs fois..

-quand on est arrivé à Paris dit Nour on a été un peu déçu de se retrouver à loger dans des tentes, dehors.. à la merci de plein de choses, mais je crois qu'on a eu de la chance de trouver une ONG avec une brave dame qui s'est bien occupée de nous.. on a suivi des cours de français.. et Baqir a eu des cours particuliers, très particuliers même..

-le prof t'a violé ? demande Izmir

-non non pas du tout dit Baqir, au contraire, c'était un vieux très gentil et on était content de faire ça avec lui.. c'était une manière de payer nos cours particuliers..

-votre copain Jahan il est où ? demande Izmir

-on sait pas dit Nour, quand on était en Egypte il est parti avec ses affaires avec un jeune égyptien et n'est jamais revenu.. on ne pouvait plus l'attendre..

-et comment vous êtes arrivés ici ?

-c'est toujours notre bonne dame, qui nous a demandé si on voulait travailler.. on va avoir bientôt notre première carte de séjour.. et c'est elle qui nous a trouvé les places où nous sommes maintenant..

-quelle histoire! dis je.. et excuse moi d'insister.. mais vous n'avez jamais eu de nouvelles de ton pays, des gens que tu connaissais ?

-non jamais..

Ils étaient tristes tous les deux, côte à côte.. leurs genoux collés l'un à l'autre..

-et vous deux.. comment vous êtes arrivés à coucher ensemble ? demande Izmir

-c'est à cause de la dame dit Nour en riant

-oui et non dit Baqir, mais j'ai eu droit à un appartement à Paris, enfin une petite pièce qui faisait tout.. et je ne voulais pas qu'on se quitte tous les deux.. alors j'ai demandé si Nour pouvait venir avec moi.. la dame était d'accord..

-et le lit était tout petit, dit Nour alors on était obligé de se serrer l'un contre l'autre.. on début on dormait habillé..

-ben oui dit Izmir mais on dort mal avec des vêtements.. nous on aime dormir tout nu.. et c'est vachement plus pratique..

Nour prend la main de Baqir et la serre contre lui..

-c'est ce que je lui dis souvent.. dit Nour en riant

L'après midi avait passé à une vitesse.. on était bien tous les quatre.. je sentais Baqir plus détendu, et heureux d'être avec Nour chez nous, libres, laissant étaler leurs désirs..

Je leur ai fait visiter le jardin, on a papoté comme de vieilles connaissances..

Izmir accaparait Nour, et Baqir restait sagement près de moi.. plus d'une fois j'ai eu envie de le prendre dans mes bras, de le serrer contre moi, sentir ce nouveau mec! en plus il souriait tout le temps maintenant qu'il était à l'aise!

Izmir et Nour parlaient en marchant dans le verger.. nous étions à l'arrière où je répondais aux questions de Baqir sur mes arbres.. je l'observais attentivement, je le trouvais de plus en plus beau.. lorsqu'il me tournait le dos, j'admirais sa chute de reins, son petit cul bien serré dans le jean.. et devant, une belle bosse.. que j'avais bien envie de découvrir..

-Izmir et Nour ont l'air de bien s'entendre dit Baqir tout sourire

-oh tu sais! celui qui dira qu'il ne s'entend pas avec Izmir.. se sera un menteur ..

-toi aussi t'es sympa, gentil.. j'ai apprécié ton invitation aujourd'hui et je suis très heureux de mieux te connaitre maintenant.. tu sais, tu es mon chef, alors tu me faisais un peu peur.. en plus tu posais tout le temps des questions..

-et maintenant ça va mieux alors ?

-oui dit Baqir en me prenant la main, je sais maintenant qu'on va bien s'entendre.. tous les quatre..

Je l'ai attiré à moi, je sentais son souffle sur mes lèvres, ses beaux yeux noirs me fixaient..

-tu es très beau Baqir.. Nour a bien de la chance de t'avoir avec lui..

-oh toi aussi tu es très beau Fabrice, mais tu as aussi de la chance d'avoir Izmir avec toi.. c'est un vrai rayon de soleil ton chéri..

J'ai posé mes lèvres sur son front.. il a enfoui sa tête dans le creux de mon épaule.. me faisant un bisou sur la joue.. je le serrais contre moi, sentant son corps ferme.. je lui ai rendu son bisou sur la joue..

-on a le temps, dit Baqir en redressant la tête, il ne faut pas décevoir nos amis réciproques.. c'est très important d'avoir un ami sur qui compter tous les soirs quand on rentre chez soi.. on a ça en ce moment, alors il ne faut pas le perdre.. laissons leur le temps de faire bien connaissance.. tu verras Nour est un coquin et c'est lui qui va nous rapprocher tous les quatre.. viens on va voir ce qu'ils font..

Ses lèvres ont effleuré les miennes rapidement, juste le temps de saisir la douceur, la chaleur.. il m'a pris par la main et on est revenu vers la maison..

En entrant, un spectacle nous attendait..

Nour et Izmir étaient dans les bras l'un de l'autre.. et se faisaient des bisous.. la main de Baqir s'est saisie de la mienne, on s'est regardé en souriant.

Fabrice

nico.tendre@orange.fr

Suite de l'histoire

TOP AUTEUR 2021 FABRICE

Histoires de l'auteur :

Malek S1 | S2 | S3S4 | S5 | S6 | S7S8 | S9

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 22 Fév. | 74 pages

Les nouvelles | 19 Pages

Envoie ta première histoire !
Baise dans sa cave Djack
Arran Elio
Prof au sauna Meetmemz
Spartacus Spartacus
Militaires suisses gradés Maxance
Pacha rebeu Meetmemz
Le copain de ma nièce Bugs
Le plombier Geoffrey
Un été à la campagne Meetmemz
Mon voisin rebeu Tymeo
La femelle de Karim Jules
Confinement en famille Meetmemz
Passif Première Franck
Guillaume Amical72
Sodomie devant voyeur Djack
Marc L3vicura
Tel est pris Stephdub
Retour de match Bouleetbite
Sauna Octopus Marco13

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 146 pages en + ici

Les séries : 55 pages

Nuits aux campings | 4 | +1 Thomas
1234
Agriculteur S19 | 12 | +1 Amical72
12 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 89 | 10 | 11 | 12
Mon gros membre | 4 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34
Fuckboy Hétéro | 3 | +1 Julian
1 | 2 | 3
Agent 069 | 9 | +1 Ceven-X
1 | 2 | 34 | 5678 | 9
Bon garçon | 8 | +3 PupOrock
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
New York | 3 | +1 Passif17
1 | 2 | 3
St-Sylvestre | 8 | +1 Bouleetbite
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 678
Combat de lutte | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Abdoul | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Octobre 2023 : 3 489 971 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : mercredi 2 novembre 2022 à 17:56 .

Retourner en haut