PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 256

Arrivées de François et de Pablo

Après ses partiels réussis bien sûr, François a été effectivement  transféré à l’école d’ingénieur du coin. Ses résultats dans le haut du tableau lui ont assuré une bienveillance de la part du nouveau corps enseignant mais aussi des réserves de la part de ses collègues.

Les réserves en question se sont vite dissipées devant l’assurance nouvellement acquise par François.
Ses parents sont venus l’aménager chez Jona. D’après François, ils ont été favorablement impressionnés par ce dernier et rassuré devant son sérieux et son sens des responsabilités et aussi par l’équipement de l’appart.
Ils ont juste trouvé bizarre le sac de sable destiné aux exercices de boxe.

Quand je suis passé les voir le lendemain, ils avaient déjà réorganisé l’appart et les deux chambres avaient laissé place à une seule. Celle libérée, était transformée en bureau double.
Je leur ai dit que dans l’enceinte de leur appart, ils pouvaient vivre leur liaison comme ils le voulaient mais qu’en dehors du cercle fermé de mes « employés », ils devraient se conformer aux désidératas de leur correspondant, et aux miens concernant leur taf d’Escort.
Ils m’ont dit qu’ils en avaient bien conscience.  Je leur laissais la bouteille de champagne que j’avais apporté pour leur emménagement.

La semaine qui suivit, ils nous ont tous invité pour l’arrivée officielle de François.  Tous mes Escorts avaient apporté un cadeau, consistant principalement en bouteilles d’alcools divers.
Vers 22h, les choses ont « dérapées » ! Je crois que c’est Simon et Morgan qui ont lancé la touze ! Deux minutes plus tard, nous étions tous nus, bandants et bandés.
Cela faisait longtemps qu’on avait fait une telle touze.
Les trois heures qui ont suivies, m’ont permis de vérifier l’état des rondelles de tous mes employés ! Et je peux dire qu’ils ont tous bien suivi mes conseils et que leurs sphincters sont bien nerveux, tout en élasticité.
J’ai particulièrement apprécié le petit trou de Maxou et je n’étais pas le seul ! Je crois bien que plus de la moitié d’entre nous l’a enfilé. Entre deux culs, j’ai pu voir PH enculer et se faire prendre aussi comme tous les autres d’ailleurs.
Sentir sa bite écarter leurs petit trous, les pénétrer jusqu’aux couilles lentement pour bien profiter le leurs résistances, ou bien  la sentir dépasser le fond d’un bouche, pousser son gland dans une gorge alors que son étroitesse le comprime, je ne connais rien de meilleur !
D’après les cris des autres participants, c’était pareil pour eux.

Avant de partir, une fois tout le monde rhabillés (ce qui a été source de franches rigolades, à qui est ce slip ?…. etc.), nous les avons aidés à ranger. Le compte de kpotes usagées a été édifiant ! Heureusement que j’avais apporté plusieurs boites de 24 !
Dans la voiture alors qu’on rentrait au blockhaus, PH m’a fait remarquer que François était maintenant accepté par tout mon petit groupe.

Je vous dis pas les petits yeux que j’avais le lendemain matin ! Je me suis fait foutre de moi toute la matinée. Certain ont même suspectés que Morgan devait être de la partie vu qu’il avait la même tête que moi !

Pendant les vacances de février, Jona et François sont partis une semaine en formation.
D’après ce qu’ils nous ont rapportés, les autres participants les ont retrouvés avec plaisir, ils ont eu l’impression qu’ils étaient un peu leurs petits frères. Finie les tentatives de brimades et chacun les aide de leur mieux à appréhender les techniques qui leur manquent. Ils ont notamment été aidés par Pierre (l’ancien beauf qui voulait les enculer) en ce qui concernait le tir au pistolet.
Ils m’ont dit qu’ils avaient même remis ça (la baise avec lui) discrètement sous les douches, alors que tous les autres dormaient.
La seconde semaine, ils ont bossé en duo pour moi. Sur le père de Jean, les parents d’Ed et p’tit Théo et deux de mes nouvelles clientes, ils ont fait merveille.
Chaque « prestation » fais l’objet d’un rapport circonstancié dont j’envoi la copie à leur autre patron. En retour, je reçois les instructions les concernant.

Début février, nous avons vu aussi arriver Pablo de Suisse.
J’ai été le chercher  à l’aéroport en provenance directe de Genève. J’avais pris la 300C pour ses bagages, mais il est arrivé avec juste deux gros sacs de voyage seulement.
Il m’a dit qu’en Suisse il vivait dans une chambre dans les étages de la maison de ses employeurs.
L’appartement au dessus des garages chez Emma est meublé mais je lui précise qu’il pourra changer tout ce qu’il veut pour en faire son chez lui. Je suis sûr qu’Emma aura prévu un budget déco. Il me dit qu’il se contente de peu.
Je me chargerai avec PH de le pousser à personnaliser son intérieur, j’en toucherai deux mots à Ernesto pour qu’il aille dans notre sens.

Quand nous arrivons chez Emma, cette dernière nous attendait.
Elle lui souhaite la bienvenue et lui dit qu’il dispose d’une semaine pour prendre ses repères et que son premier service sera de préparer un diner pour 7 le samedi soir prochain.

Elle nous accompagne à l’appart. Il dispose d’une entrée directe sur la rue. Nous y arrivons par l’accès de la maison au travers de la cuisine puis du garage.
Nous laissons ses sacs dans l’entrée et la suivons. C’est un grand T3. Une cuisine tout équipée pour quand il ne sera pas de service, un séjour de 60m² environ avec table de salle à manger et coin salon équipé d’un canapé en cuir et d’un écran plat de grande dimension. Il faut ajouter deux grandes chambres avec grands lits doubles et une salle de bain entre les deux avec baignoire et douche.
Pour commencer, elle lui dit de prendre ce qu’il aura besoin dans le frigo de la cuisine de la maison.
Pablo lui dit que c’est parfait.

Emma nous quitte non sans m’avoir embrassé sur les lèvres.

Dès que la porte est refermée sur elle, je m’approche de Pablo et lui roule un patin de bienvenue. Mes mains attaquent aussitôt sa ceinture et je m’aperçois que notre bataille de langues l’a fait bander. Je glisse contre lui et embouche son gland puis sa bite.  Alors que ses mains se posaient sur ma tête pour l’écarter de lui, le passage de son gland dans ma gorge l’a fait changer d’avis.
J’ai le plaisir de voir qu’il porte le cockring que nous lui avons offert à noël.
Il se laisse faire et je donne le meilleur de moi-même. Faudrait pas qu’il trouve que l’accueil français laisse à désirer ! Je compte bien lui faire la totale.
 Quand ma mâchoire commence à crier grâce, je me relève et tout en lui roulant une pelle, je quitte pantalon et boxer.
Le temps de kpoter sa bite de 24 x 6 et je me retourne, en appui sur le dossier du canapé pour lui offrir mon cul.
Il m’envoi un « salope » affectueux et m’attrape par les hanches pour m’enfiler. Je sniffe vite fait le flacon de poppers qui ne quitte jamais ma poche. Ce n’est pas du luxe quand on connait la taille de la bête qui va me défoncer la rondelle !

Pablo se connait et il fait attention à me pénétrer en fonction de l’évolution de ma dilatation anale. Mais il y participe aussi et il ne lui faut quand même pas longtemps pour que ses couilles tapent les miennes.
Une fois bien au fond, il se couche sur mon dos et murmure à mon oreille un « merci pour l’accueil ».
Nous passons la demi-heure qui suit à nous rappeler chacun les spécificités du corps de l’autre.
Il sait parfaitement me faire sentir tous les cm de sa belle queue et la forme de son gland. Il me fait des sorties complètes et retours profonds dès que mon anneau s’est habitué à son diamètre.  
Chaque passage écrasant de son gland contre ma prostate provoque en moi comme une décharge électrique.
Je contracte mon cul sur son manche. Il approuve l’initiative et à chaque fois que je serre, il pousse plus fort. C’est très bon !
 Il continu jusqu’à nous amener aux portes de la jouissance.  Un dernier coup de rein et j’éjacule comme il rempli sa kpote.

Nous finissons de nous déshabiller et étrennons sa douche. Elle est suffisamment grande pour que nous puissions la prendre ensemble.

Quand je le quitte, je lui dis que nous l’attendons pour diner au blockhaus vers les 20h. Je lui croque un plan et lui dit de prendre une des voitures d’Emma.
Je crois même que c’est pour lui qu’elle a fait rentrer la DS5 que nous avions vu en traversant de garage.
Je l’appelle sur la ligne intérieure à son bureau pour en avoir confirmation. Elle me dit que j’avais bien deviné et que les clefs étaient au tableau dans le sas de la cuisine.

Pablo me raccompagne et nous passons prendre les clefs et allons la voir. Il en fait le tour, s’installe au volant et me dit qu’Emma est vraiment trop généreuse. Je lui dis qu’il n’aura qu’à se défoncer en cuisine pour la remercier.

Il arrive au blockhaus avec 20mn de retard. Il m’explique son « détour » involontaire alors que nous montons au 4ème.

Surprise !!

Il ne s’y attendait pas mais nous avons invité Ernesto et Hervé. Ils viennent d’arriver de Barcelone.

Les deux frères se tombent dans les bras, heureux de se retrouver.

Pendant le diner, Pablo explique aux autres ses conditions de logement et la voiture qu’il a à disposition. Cela fait rire Marc qui commence à bien connaitre Emma.

A un moment il va en cuisine pour demander une précision sur le plat que nous servent Samir et Ammed. Il revient content d’avoir quasiment deviné le truc.

Alors que nous lui proposons de rester dormir ici, il refuse voulant prendre ses marques dans son appartement. Du coup Ernesto décide de partir avec lui nous laissant Hervé sur les bras.

Il me dira le lendemain qu’après avoir visité l’appart, il avait laissé Pablo pour aller saluer Emma avec qui il avait finalement passé la nuit. A la vue de ses petits yeux, je lui ai fait la remarque, en riant, qu’ils n’avaient pas du dormir beaucoup ! A PH et moi, il dira qu’il préfère quand même lui faire l’amour avec nous.

Le samedi après midi nous tirons Pablo dans les magasins de déco. Il ne lui reste que la déco à faire mais rien ne lui plait vraiment. Sur notre insistance, il achète quand même une jolie boite laquée pour mettre le « nécessaire » (kpotes, gels, anneaux divers…).

De mon coté, j’ai une idée concernant ses murs. J’ai vu ça je ne sais où mais j’avais trouvé que cela rendait bien. Avec mes deux compères, nous allons imprimer nos corps recouverts de peinture sur de grandes toiles blanches.
Je trouve les quatre châssis entoilés (il en faut un au cas où le premier serait loupé) et de la peinture acrylique bleu. PH me regarde  interrogatif.

En fin d’après midi j’explique à PH et Ernesto mon idée. Ils la trouvent bonne, merci !

Nous nous installons dans la salle de sport et après avoir étalé un grand plastique, je pose une toile et avec Ernesto, nous enduisons PH du torse aux genoux.
Finalement c’est lui qui se couche sur le dos et nous qui appuyons la toile contre lui, légèrement en biais.
Retrait, moche ! Nous avons trop appuyé et les détails musculaires ont disparu dans une grosse tâche bleue.

Le deuxième essai est le bon.  Les pecs ont bien imprimés, et les abdos font bien tablette. Le sexe est particulièrement bien réussi.

C’est au tour d’Ernesto. Badigeonnage, pose, résultats conforme. Pas de risque de se tromper sur l’empreinte. Sa bite, même au repos reste la plus imposante des trois.
A mon tour. La pression est plus légère mais le résultat est sympathique. Mes tétons se distinguent et mes muscles sont bien imprimés.

Nous les laissons sécher et  allons nous doucher. A trois c’est évident que ça dégénère. Nous ne quittons pas l’endroit pour nous faire l’amour. J’apprécie la bite d’Ernesto et m’amuse de la façon différente de son frère avec laquelle il l’utilise dans mon cul. PH  fait son jaloux et me dit qu’il ira aussi rendre visite à Pablo !
Je le serre dans mes bras et tout en l’enculant, lui dis qu’il a tout à fait raison.
Après l’avoir limé un moment, je cède la place à Ernesto qui l’écarte format XXL.

Je me place alors en 69 avec lui et alors qu’Ernesto rempli sa kpote à grands coups de rein fendant PH, nous nous gavons mutuellement de nos  jutes respectives.

Retour au 4ème. Marc et Hervé nous demandent où nous étions fourrés. Eclats de rire de PH et moi. Fourrés = enfilés = enculés !!!
Ernesto comprend  à son tour et leur dit que c’était l’exacte vérité. Cela ne l’empêche pas de se lover dans les bras de son mec et de réclamer un câlin.
J’explique à Marc les tableaux que nous venions de réaliser pour Pablo.

Nous nous faisons pardonner le soir même en donnant nos corps à nos hommes dans une mini touze. A ce propos, Hervé est de plus en plus à l’aise avec sa nouvelle sexualité. Avec Marc, ils s’échangent nos bouches et nos cul comme s’ils avaient fait ça depuis leur puberté !
PH, Ernesto et moi en profitons sans se priver.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)