PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

LE VENDEUR -3

Quelle belle soirée ! Je n'en attendais pas tant.

Stéphane m'avait invité pour prendre une bière et regarder un match de foot. Et voilà que je l'avais sucé vaillamment et qu'après avoir englouti chacun une pizza, nous étions là, nus sur son canapé, le torse plein de sperme après nous être branlés.

Stéphane est allé chercher du papier essuie-tout et à ma grande surprise a essuyé tout mon foutre. J'aurais pensé que, l'excitation passée, cela le dégouterait de toucher le sperme d'un autre homme. Mais, non ! Il m'essuya avec application. Puis, il me regarda et me dit : « maintenant à la douche ! ».

Il ne me suivit pas immédiatement. Je me retrouvais donc seul sous la douche. L'eau chaude coulait sur mon corps encore fragilisé par le plaisir que je venais d'éprouver. C'était bon ! J'étais heureux de ce qui venait de se passer. Je mesurais le chemin parcouru depuis que j'avais remarqué Stéphane, depuis que j'avais commencé à fantasmer à chaque fois qu'il venait discuter avec moi à mon poste de travail. Jamais je n'aurais imaginé en arriver là.

En me savonnant, je me préparais à le quitter, à renter chez moi plein des sensations qu'il m'avait procurées ce soir. Je repensais à sa rondelle bien rasée que j'avais entraperçue quand il m'avait offert sa queue pour que je le pompe. Y aurai-je droit un jour ? Ou bien son expérience avec un garçon s'arrêterait-elle là ?

J'en étais là de mes questions quand je l'entendis pénétrer dans la salle de bains. Surpris, je tournais ma tête vers lui et lui souris. Il porta son regard sur mes fesses dont je n'étais pas peu fier. Puis, très naturellement, il retira son caleçon, ouvrit la porte de la douche et me rejoint. C'est une grande douche à l'italienne. Il y a de la place pour deux voire plus ;-) Je ne me retournais pas de peur de lui montrer que sa présence me faisait déjà de l'effet. Je sentais une chaleur envahir mon bas-ventre et ma bite n'allait pas tarder à se gonfler à nouveau. Stéphane prit du gel douche puis le fit mousser en se frottant les mains. Il posa ses mains sur chacune de mes épaules puis commença à me caresser. Je sentais ses mains puissantes explorer chacun de mes muscles. On était à la limite entre la caresse et le massage. Ses mains descendirent sur mes hanches puis sur mes fesses, tout cela en gestes lents. Ce qui me laissaient penser qu'il prenait du plaisir à explorer mon corps. Pour la première fois, il touchait le corps d'un homme et il le faisait avec un sensualité extrême. Mes doutes quant à la poursuite de nos jeux sexuels s'évanouissaient. Je sentais qu'ils ne s'arrêteraient pas à une bonne pipe ou à une branlette. J'aurais droit à quelque chose de plus. Mais quoi ?

Jusqu'où avait-il envie d'aller avec un garçon ? S'il est hétéro curieux alors j'aurais peut-être droit à une bonne sodomie, soumis comme une bonne salope, en levrette. Position dont il a dû rêver bien des fois mais que jamais sa copine ne lui offrira. S'il est hétéro très curieux alors peut-être essaiera-t-il de me branler ou mieux de me sucer ? Mais fera-t-il tomber assez de barrières pour prendre en main ou en bouche le sexe d'un garçon ?

Je n'ose même pas imaginer qu'un jour je puisse lui bouffer son petit cul, détendre sa rondelle et enfin l'enculer. Fantasme suprême, pour l'homo que je suis, que de prendre un hétéro.

Après qu'il m'eut bien caressé les fesses, il remonta lentement vers mes épaules puis redescendis ses mains sur mes bras. Je le sentis se rapprocher de moi. Son ventre toucha mon dos. Son sexe qu'il n'avait pas en érection vint se positionner contre mes fesses. Ses pecs entrèrent en contact avec mes clavicules. Il posa sa tête entre mon cou et mon épaule droite. Ses bras se croisèrent sur ma poitrine et il posa ses mains sur mes avant-bras. J'étais prisonnier de son étreinte. Je sentis un doux baiser qu'il déposa sur ma joue droite puis j'entendis un long soupir d'aise. Je ressentais à ce moment qu'il y avait longtemps qu'il ressentait ce besoin de serrer un homme dans ses bras. Il me dit alors : « Je suis bien ! ».

« Moi aussi, je suis bien. Merci pour ce moment de bonheur ! »

A ce moment là, Stéphane me fit faire demi-tour. J'étais maintenant face à lui. Je ne pouvais lui cacher que je bandais comme un âne. Il regarda ma bite puis dit en souriant : « Ça a l'air ! »

Je balbutiais : « non, ce n'est pas ce que je veux dire. J'ai vraiment… »

Il posa un doigt sur ma douche puis il reprit un peu de gel douche dans ses mains. Il les posa ensuite sur ma poitrine et commença à nouveau à me caresser. Il faisait mousser le gel dans mes poils. Il s'attarda sur mes tétons et, dans un premier temps, plus précisément sur mes aréoles. J'adore que l'on me les caresse avec douceur. Cela provoque en moi une jouissance incontrôlable qui me fait perdre toute notion d'espace et de temps. Il ne le savait pas. Mais il le comprit vite. Il sentait que je m'abandonnais sous ses caresses. Puis il commença à me titiller les mamelons. Il savait y faire le bougre. Probablement, son expérience d'hétéro. Ce traitement divin dura peut-être 10 minutes, peut-être plus. Je n'en sais rien. En tous cas suffisamment pour que, absorbé par ce plaisir mammaire, j'ai le temps de débander. Mais je ressentais maintenant un furieuse envie de me faire prendre. J'avais envie de sentir cet homme en moi. Ma rondelle, mon cul en avait besoin. J'aurais voulu lui montrer qu'il pouvait faire l'amour à un garçon et mieux s'éclater qu'avec sa copine coincée du cul. Mais je ne voulais pas tout gâcher en brusquant les choses. Je voulais lui laisser la maîtrise des évènements. Après tout jusqu'à maintenant, il m'avait emmené plus loin que je n'avais jamais pu l'espérer.

Stéphane caressait maintenant mes abdos et, ce faisant, il passait ses doigts sur mon pubis. Il n'en fallait pas plus pour que mon sexe se gonflât à nouveau. Je le regardais et je me disais que j'étais prêt à tout pour lui cette nuit. J'étais au garde à vous, sabre au clair, prêt à mener bataille et à conquérir de nouveaux territoires, notamment sa lune. Avec sa main droite un peu hésitante, il effleura mon gland turgescent. Puis il entoura ma queue de ses doigts sans oser les resserrer. Il semblait explorer un domaine nouveau. Réfléchissait-il à ce qu'il était en train de faire, au pas qu'il était en train de franchir? Pour la première fois, il posait sa main sur un autre sexe masculin que le sien. Que se passait-il dans sa tête ?

Je ne sais pas s'il répondit clairement à cette question mais son étreinte sur ma verge gonflée par le désir se fit plus pressante. Il posa son pouce sur mon gland et commença à faire de légers mouvements circulaires autour du méat. Il m'arrachait à chaque tour un soubresaut que je ne pouvais pas contrôler. Il me regarda et sourit. Puis doucement il commença un léger mouvement de va-et-vient.

Après qu'il eut commencé à me branler. Je vis que son excitation montait et que cela provoquait chez lui un nouvelle érection. Il recommença à bander. Sa bite pointait à nouveau vers le plafond. Mon Dieu qu'elle est belle cette bite d'hétéro qui bande pour moi! Je savais que son fantasme d'adolescent était de voir son meilleur copain éjaculer devant lui quand celui-ci se branlait chaque semaine dans les vestiaires de la piscine municipale. Le sperme ou l'émission de sperme par un membre viril triomphant semblait devoir lui procurer un plaisir intense. C'était encore ce qu'il recherchait en me masturbant. j'étais prêt à lui donner ce plaisir. Mais l'homme n'était pas pressé. Il abandonna ma queue pour s'occuper de mes couilles. Le garçon n'était pas très doué. On n'était pas loin du malaxage. Il avait encore des progrès à faire. Voyant que je prenais moins de plaisir que lorsqu'il s'occupait de mon vis, il y revint promptement et recommença à me masturber avec plus d'assurance, de soin et de virilité. Ses caresses se faisant de plus en plus fortes et précises, je sentais que ma queue commençait à transmettre au reste de mon corps une vraie sensation de plaisir. Tant que mon cerveau avait encore un peu le contrôle, je fis un mouvement pour rapprocher ma hanche droite de son pieu dressé et ainsi le sentir contre moi. Je le faisais bander et c'était bon. J'imaginais déjà qu'il finirait un jour par me sodomiser virilement. Mon cerveau fut envahi d'images où je voyais son chibre que je sentais dressé contre moi, me défoncer la rondelle et me bourrer bien profond. Sa main accéléra le mouvement. Ma queue gonflée à bloc me transmettait des vagues de plaisir à chaque pression de ses doigts. Je me laissais alors aller et fut submergé par un flot d'hormones qui me vida la tête et les couilles (par la même occasion) en épais jets de sperme. Stéphane se serra alors fort contre moi. Je sentis sa queue contre ma hanche. Il était pris de convulsions libératrices. Il émit un doux râle dans mon oreille et je sentis un liqu!

ide chaud et visqueux couler le long de ma cuisse.

Stéphane enfouit sa tête dans le creux de mon cou. Nous restâmes de nombreuses minutes sous l'eau chaude qui coulait sur nos corps envahis par la torpeur. Puis Stéphane me dit : « J'aimerais que tu dormes avec moi ce soir. »

Suite au prochain épisode…

z1rmp06

z1rmp06@free.fr

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

11/02 : 10 Nouvelles

Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope

La suite... 8 épisodes

Frenchies -06 Pititgayy
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18

Février 2019

Nouvelles

Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Frenchies -05 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)