PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Initiation à la fac -4

Je rentre chez moi et je prépare mes affaires. Bien que je n’ai pas le droit de prendre des fringues, j’en mets plein dans un sac, histoire que ça ne fasse pas louche pour mes parents. Dans l’autre sac j’entasse tous mes bouquins de cours, quelques livres, mes cd favoris, un ou deux posters auxquels je tiens… bref un peu toute ma vie mais en version réduite ! Je suis quand même un peu inquiet : dans quoi allais-je mettre les pieds ? En même temps ces mecs sont tellement sexy et je n’avais jamais pris un pied pareil ! d’ailleurs rien que d’y penser, je me suis remis à bander comme un âne, et j’ai même commencé à me toucher. Je n’ai pas osé me branler, de peur que ce soit interdit. Comme s’ils pouvaient me surveiller, mais à croire que je commençais déjà à intégrer l’obéissance ! Je prends le temps d’expliquer à mes parents que je pars quelques jours chez des amis, histoire de mieux bosser ensemble. Ils me font confiance et me voilà parti pour la fac. Je laisse au passage mon sac de fringues chez une copine, sans lui dire de quoi il s’agit, lui demandant juste de me garder ce sac. Elle essaie d’en savoir plus, mais je garde le silence.

J’arrive en avance, de peur d’être puni pour tout retard éventuel. À 19h pile, je vois une voiture arriver. Un 4x4 très classe, très luxueux, style Land Rover. Alexandre est au volant, je le reconnais tout de suite. A côté de lui, je reconnais le sportif barbu du couloir de cet après-midi, je comprends qu’il fait partie de la bande. J’en suis content car même s’il ce n’est pas mon style a priori, il dégage une animalité et une sexualité qui m’excitent énormément. Alexandre arrête la voiture et vient vers moi : « c’est bien, tu es à l’heure. Donne ton sac ». Il le met à l’arrière. Je vais pour m’asseoir à l’arrière, mais il referme la portière : « ce n’est pas ta place petit batard, tu ne l’as pas encore gagnée. Pour le moment, le coffre suffira.

Il ouvre le capot arrière et me fait monter dans le coffre. Heureusement que c’est un 4x4, il y a pas mal de place ; l’accès à la banquette arrière est impossible à cause de barreaux, comme si le coffre était fait pour des gros chiens ! Alexandre repasse à l’arrière et me dit : donne moi tes fringues. J’hésite un instant mais je vois le regard qu’il me lance et j’obéis sans me poser de questions. Je me retrouve alors totalement nu, enfermé dans un coffre de bagnole, à la merci de ces deux mecs qui vont m’emmener je ne sais pas où pour me faire je ne sais pas quoi. Je suis mort de trouille et pourtant je constate que je me mets à bander. L’idée de leur être totalement soumis m’excite à mort !

On se met à rouler, les deux mecs discutent. J’essaie d’écouter ce qu’ils disent mais ils ont mis de la musique et je n’entends rien. On traverse la ville, je reconnais à peu près les rues, même si ce n’est pas évident avec les vitres teintées. On roule encore un petit quart d’heure puis la voiture s’engage dans un petit chemin sur le côté, bordé d’un long mur. La propriété semble immense, un peu isolée mais très bien entretenue. Le portail de fer forgé s’ouvre à l’arrivée de la voiture et nous nous engageons sur une voie pavée en direction d’un grand bâtiment, style manoir du début du siècle. La voiture entre dans un garage qui s’ouvre automatiquement.

Alexandre et son compagnon en descendent. Ils ne s’occupent pas de moi, je les appelle mais ils ne répondent pas. Je suis enfermé dans la voiture, et personne ne me répond. Je prends mon mal en patience, de toute façon je n’ai guère le choix. Je ne vois rien, le garage est noir et sans lumière. Au bout d’un long moment je vois de la lumière et j’entends des pas. Le coffre s’ouvre et là je découvre Alexandre et l’autre mec. Ils ont totalement changé de tenue : ils sont tous les deux intégralement nus, à l’exception d’un baudrier en cuir, rouge pour Alexandre, noir pour l’autre mec. Alexandre a toujours la queue enfermée dans la ceinture de chasteté, contrairement à l’autre mec. Je le regarde un peu : il est super musclé, des pectoraux de rêve, des abdos en béton armé, une belle queue circoncise, d’une taille raisonnable sans être énorme, de très grosses couilles bien pendantes comme j’aime. Il est légèrement poilu, la toison du torse entretenue, histoire que ce soit juste sexy comme il faut. Rien qu’à es regarder, je me mets à bander, j’ai envie d’eux, mais je n’ose pas bouger.

Alexandre prend alors la parole : « Jeune Paul, notre maître a daigné posé les yeux sur toi et pense que tu pourrais devenir un membre de son harem. Aujourd’hui tu as eu l’honneur de profiter de ses talents et tu as pu mesurer à quel point il sait nous satisfaire. Pour autant, accéder à cet honneur n’est pas donné à tous ceux qui se présentent. Le processus est long et difficile Il comporte de nombreuses étapes. Par la suite, si tu en es jugé digne, tu seras admis à d’autres étapes. Es-tu prêt à faire face à ces épreuves pour franchir au moins la première étape ?

Je ne sais pas trop quoi répondre. Tout doucement, je réponds : « oui je crois… ». Mais dans quoi ai-je mis les pieds ? Ces mecs sont totalement barrés, je suis dans une secte ou quoi ?

Alexandre reprend : « Très bien, suis nous !

Ils m’entraînent alors dans un couloir sombre, à peine éclairé par quelques luminaires. Il ouvre une porte et me fait entrer dans une petite pièce puis referme la porte derrière moi. Je suis seul, dans un silence total. Il y a tout de même une faible lumière qui émane d’un cadre faiblement éclairé au mur. Il s’agit d’une photo de mon prof d’amphi, superbe, habillé dans un magnifique costume gris foncé. Extrêmement élégant et si viril ! rien que de le voir, je mouille du cul et je repense à sa magnifique queue. Au mur je distingue un texte écrit à l’encre rouge : « l’obéissance est le premier devoir, la vénération d’une queue de male le second. La soumission n’est pas un but, c’est le moyen d’accéder à ce que tu es ! Si tu es prêt à faire face à ce que tu es, persiste ! sinon fuis, la porte n’est pas fermée à clé ». Par acquis de conscience, j’essaie d’ouvrir la porte, en effet elle est ouverte. Mais le désir de mon prof est plus fort que tout et je décide de rester, sans savoir ce qui m’attend !!!

A suivre

Gaspard

gaspard752@live.fr

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

22 aout 2019

Nouvelles (20)

Douche salle de sport Noprise2tete
Sexe à l'armée -01 Martin
Sexe à l'armée -02 Martin
Sexe à l'armée -03 Martin
Sexe à l'armée -04 Martin
Sexe à l'armée -05 Martin
Sexe à l'armée -06 Martin
Sexe à l'armée -07 Martin
Sexe à l'armée -08 Martin
Excitantes retrouvailles Max
Aller en club tout seul Jh30du11
Un boss plus que pervers Private78
Le vigneron Romain
Fratrie « de Wintzt » Calinchaud
Mon voisin hétéro ? Étalon
Un magnifique voyage Passifsensuel
10 ans en arrière Bad boy
Weekend dans le sud Chopassif
La Première Fois de Mon Pote Molgax
Capotes et jus Barn

Aout 2019

Nouvelle

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart
Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
Mariage pour tous -14 Yan
Le cul -02 chuuuut17
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"