PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le jour où j'ai vendu mon corps

Mon histoire (vraie) commence comme toutes les histoires auxquelles on n'aurait jamais pu imaginer le déroulement. On se lève un matin, et on pense qu'on va passer une journée banale, et pourtant en un rien de temps, tout bascule. Je me présente, je m'appelle Wyatt, j'ai 22 ans, 184, 75kg black, très mignon, à ce que les gens disent. Je vais vous raconter une histoire qui m'est arrivé il y a deux mois.

C'était au mois de février, j'allais en vacances avec mes potes, suite à des partiels intenses, aux Canaries. Tous mes amis (hétéros) savent que je suis gay, je ne m'en cache pas, même si je ne fais pas folle. On arrive aux Canaries, étant tous exténués, on a décidé de rejoindre notre appart et nous coucher tôt.

Le lendemain, nous allons à la plage et nous commençons à picoler. Il y avait un groupe de deux renois, 3 rebeus et 1 blanc, styles racailles, qui jouaient au volley, et à les entendre parler c'était des français. Mes amis sont assez bourgeois, et en tant normal, ils ne se mélangent pas aux racailles (je suis désolé de le dire mais c'est comme ça), même s'ils sont très ouvert d'esprit. Parmi ces beaux mâles entrain de jouer au volley, les deux renois me dévisageaient. Je les regardais aussi, vous savez, j'ai ses yeux qui veulent dire, je te veux, mais tout en passant inaccessible; et des lèvres charnues et roses, que les hommes apprécies (selon leurs dires).

A un moment, je décide d'aller acheter des bières, donc je me lève, et mes amis souhaitaient continuer à bronzer, donc j'ai décidé d'y aller seul, tout en restant un petit moment debout pour que les deux blacks remarquent que je partais, et seul. Je marche, je marche, et là, je les aperçois au loin. Je décide donc de rouler du cul pour leur donner envie. Devant, le magasin, je décide de fumer une clope pour attendre qu'ils soient à mon niveau.

Arrivés à mon niveau, il me demandent une clope, je leur donne et on commence à discuter. Je rigole avec eux, je sors mes fossettes, mon plus grand sourire, et ils me proposent d'aller boire une bière chez eux. J'accepte laissant mes amis en plan. On arrive chez eux, ils me proposent un joint que j'accepte volontiers, l'un s'appelle Samuel et l'autre Djibril, mais le problème, c'est que j'étais déjà pompète, et quand je suis soule, je deviens salope, voire extrêmement salope. Je me lève pour commencer à danser sur la musique qu'ils avaient mis, et j'ai commencé à dandiner mon cul. Je suis ensuite monté sur les cuisses de Samuel (1m95 bien fait, mon préféré, 28 ans), pour danser sur lui, je sentais son sexe dur à travers son short, il commence à me toucher le cul, me peloter, je lui mordille le cou, les oreilles, tout en continuant mes mouvements de bassin, là je regarde Djibril et lui dit "tu sais, je ne vais pas te mordre, sauf si tu le demande", Djibril, commence à se déshabiller, il est sexy, musclé, mais pas trop, 27 ans et viens me rouler une pelle, je l'embrasse, pdt que samuel continue à me toucher les fesses.

Là je décide de prendre les choses en main (j'aime bien être directif, sauf quand j'ai une bite dans le cul, là, je suis totalement soumis), je demande à Djibril de rejoindre Sam sur le canapé, je commence à me déshabiller lentement, pour leur donner envie, je prends mon temps, ensuite, je vais au sol, pour commencer à leurs bouffer les pieds (et oui j'adore bouffer les pieds des mecs), je passe d'un orteuil, d'un pied à l'autre en susurrant bien.

Ensuite, j'attaque leurs bites, je baisse le short de Sam, et commence à le sucer, leurs bites étaient grosses, et de très bonnes tailles (ce que j'aime sur les bites des noirs c'est quelles sont grosses, noirs avec un beau gland rose, humm). Bref, je suce leurs glands, j'enroule ma langue et fais mes yeux de salope. Je les entends gémir, et là, j'entends un "c'est bon salope" venant de Djibril, j'ai donc décidé de faire encore plus ma salope, bouger mon cul tout en les suçant. Sam se lève, et commence à me bouffer le cul, je commence à grogner, il me met un doigt, plus deux, plus trois, et il me donne des fessées = alcool + joint + insultes + fessées, je me transforme en super salope. Je bouge mon cul pendant qu'il me lèche, et que je suce en fond de gorge Djib. Djib me donne des giffles avec sa bite, je la prends donc en main, et commence à me biffler avec. Là, Sam va chercher une capote, et mets de la salive sur sa bite, et mon cul, il me pénètre, tout doucement, s'arrête, et là commence à me défoncer le cul. Quel bonheur. Vous connaissez tous cette sensation? Celle où on a l'impression que notre corps est envahi, par un bout de chair, si puissant, et qu'on sent le gland taper au fond de notre cul et que là seule chose qu'on a envie de dire c'est "putin comment c'est bon/Défonce moi plus fort, va chercher plus loin". Et mon gros kiffe, c'est de voir, des mecs plus âgés que moi (mais pas trop non plus, enfin?), bander dur, et prendre leur pied, parce que je remue bien mon cul de jeunot. Un peu timide, je commence à les sentir plus à l'aise, ils commencent à discuter:

-Dji "alors il est bon son cul? Je vois qu'il y a un gros cul de salope"
-Sam "putin son cul c'est mieux qu'une chatte, matte le cul de gonzesse qu'il a mis"
-Moi "il est bon mon cul, continue à me fourrer, je n'attends que ça, je suis une grosse salope hein?...baisez comme une grosse pute"
Ce qui est drôle avec moi, c'est que les gens, pensent que je ne suis qu'un petit mec sage et bourgeois, et quand, on commence à baiser, ils se rendent vite compte que je suis une grosse salope.

Après m'avoir limé pendant 15min, mes deux mâles échangent leurs places. La bite de Djib est plus grosse, et il la rentre d'un coup sec, mais Sam m'avait déjà bien ouvert le cul. Je gémissais très fort tellement c'était bon. J'ai tendance à gémir très fort. Ca a duré une bonne heure. Ils se sont masturbés et m'ont joui au visage. Ensuite, Sam m'a mis des doitgs, pendant que je bouffais les pieds de Djibi (du 45 humm), et je lâche tout sur le sol. Sam décide t'épaler le sperme au sol avec son pied et me dit "lèche mon iped salope", ce que je fais sans hésité.

Après ça, on a fumé un pet, ils m'ont demandé, comment je pouvais paraitre aussi hautain, et angélique, mais être en réalité une grosse salope. Je suis parti avant que leurs potes ne débarquent. On a échangé les nums, et on s'est promis de se revoir, et de rebaiser ensemble, et peut-être que je pourrai être leur pute durant les vcs, et aussi de leurs potes s'ils sont chaud (ils ne savaient pas si leurs potes seraient tentés pour baiser un mec). Je commence à partir, appelle mes potes pour leur dire que je vais bien, et leur expliquer vite fait ce qu'il s'est passé (et oui je suis sans gêne avec mes potes)

Vous vous demandez pourquoi ce titre alors? En sortant de chez mes beaux mâles, j'ai rencontré leur voisin français, la quarantaine, 1m75 trapu, qui est venu m’accoster devant le fronton de leur résidence
-Inconnu: salut, je t'ai entendu te faire baiser, gémir et te faire insulter par les racailles d'à côté
-Moi: oui et alors? Vous avez un problème avec ça
-Inconnu: non, non, je m'appelle Fabrice, et je me demandais si tu ne voulais pas baiser avec moi
-Moi (avec tout le respect que je lui devais): je suis désolé, mais tu es trop âgé pour moi, je préfère les mecs de mon âge enfin pas plus de 30 ans à la limite 35 quoi
-Inconnu: même si je te paie? Ecoute, je te donne 250e pour baiser avec toi, et si ça se passe bien, à Paris, enfin tu vis à Paris?
-Moi: oui
-Inconnu: ok cool, je te présenterai des hommes de mon âge, qui rêverait de payer pour coucher avec toi. Qu'est ce que tu en as dit?

Si vous voulez savoir la suite, envoyez moi des messages d'encouragement. wyatt75@hotmail.fr

wyatt75

wyatt75@hotmail.fr

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"