PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Plan du dimanche

C'est un dimanche de février gris et froid. Fin de matinée, je suis rentré de ma séance de footing et je tourne un peu en rond. J'ai envie de baiser et si je ne baise pas, je vais y penser toute la journée. Je lance Grindr pour voir qui est connecté pas loin. Pas envie de me taper 1 heure de transport, ce serait bien si je pouvais trouver un mec dans le coin.

Bingo en voilà un. Joli torse mais je ne vois pas sa tête. Après tout, moi non plus je ne montre pas ma tête, juste mon torse poilu. Quelques échanges rapides, le gars va droit au but. Il veut me sucer mais ne prend même pas la peine de me demander la taille de ma bite. Je me dis que je n'ai rien à perdre. Il habite à deux pas, j'enfile un jogging et un sweat et c'est parti.

Forcément, le gars habite au dernier étage, j'ai vraiment le chic pour me taper toujours des escaliers. La porte s'ouvre. Le gars est en peignoir, à peine plus grand que moi (c'est à dire pas géant), pas mignon mais pas moche. A peine le temps de dire bonjour qu'il se presse direct contre mon paquet. Moi, il m'en faut guère alors autant dire que ma large bite est vite à l'étroit dans mon boxer.

Il s'affaire sur mon paquet pour bien le faire durcir puis descend mon pantalon et mon boxer en même temps pour enfourner ma queue. Il se débrouille pas mal le mec, même si j'ai connu mieux. Mais bon, quand on me suce, je fais pas trop le difficile et je me mets à lui caresser la tête doucement pour l'encourager. La séance dure un bon moment quand il me demande si je veux m'allonger. Ni une, ni deux, j'enlève toutes mes fringues sur le chemin de sa chambre et je me retrouve à poil sur son lit vite fait bien fait.

Il a du comprendre que j'étais auto-reverse parce qu'il se met à me bouffer le cul sans même me l'avoir demandé. J'avais pas bien prévu ça mais comme ça me fait grimper aux rideaux direct, je ne me plains pas. Bien au contraire. Sa langue se fraie un chemin dans les poils de mon cul et ne fait pas sa timide. Moi, j'adore. Et quand j'adore, je gémis et je couine. Le mec (j'ai oublié son nom, j'en avais vraiment rien à foutre) s'excite et il finit par me lâcher le cul pour me demander si je veux qu'il me baise. Carrément !

Le temps qu'il enfile une capote et que je me lubrifie le trou, je constate que le garçon est plutôt bien équipé. Et d'ailleurs, je la sens bien, sa bite bien épaisse, quand elle force le passage de mon cul. Ça fait mal mais ça fait du bien en même temps. Je sens que je vais prendre cher et mon cul en est tout humide rien que d'y penser. Je suis à quatre pattes sur le lit, les jambes bien écartées, sa grosse queue bien calée dans mon cul, ses mains sur mes hanches et il commence à me pilonner. Sans douceur aucune mais avec une force que je ne lui soupçonnais pas. Le mec est sacrément costaud et il me met des coups de dard dans le cul comme j'en ai rarement reçu. Il me laboure littéralement, me défonce le cul avec rage, toujours plus profond, toujours plus fort, toujours plus vite. Il y va à tellement grands coups que le lit bouge et que je me retrouve carrément la tête dans le mur. Pendant ce temps là, je ne me touche pas, je savoure.

Il continue toujours plus fort jusqu'à ce sa queue ressorte brutalement. Je sens comme un vide en moi, mon cul en feu réclame que l'on vienne l'occuper de nouveau mais un petit incident technique l'empêche de reprendre. C'est qu'à force de bourriner, la capote a lâché. Je profite la pause pour passer à la salle de bains et quand je reviens, il est allongé sur le lit, en train de se caresser doucement. Il est plutôt bien foutu, en fait. Je ne m'en étais pas vraiment rendu compte sous le peignoir : des pecs bien dessinés, un ventre plat, des cuisses puissantes... tout pour plaire. Je grimpe sur lui à califourchon et tente un bisou. Rare sont les mecs qui embrassent pour un plan cul mais il n'a pas l'air contre. Je me frotte un peu à lui et le simple contact de son gland dans ma raie fait jaillir ma bite, donnant le signal de la reprise des hostilités.

Capote, position et c'est reparti pour un limage frénétique qui va durer un temps infini. Il me bourrine tellement que j'ai la tête presque coincée entre le lit et le mur mais c'est tellement bon que je ne pense même pas à bouger de là. Mon cul n'est plus qu'un conduit en feu, je transpire de partout, j'halète comme un boeuf sous ses coups de butoir, chaque saillie est plus forte que la précédente, sa bite allant toujours plus loin au tréfonds de mes entrailles, je suis autant en transe qu'il est déchaîné. Nous ne parlons pas parce que ce que nous sommes en train de vivre se passe de mots. La baise est bestiale et passionnée, tous nos sens sont focalisés sur la connexion entre sa bite et mon cul et rien d'autre ne compte. Je ne suis qu'un trou qui en réclame toujours plus. Il va de plus en plus vite et de plus en plus fort, s’agrippe à moi avec force au point qu'il me tire les poils, il cherche à aller de plus en plus profondément en moi comme s'il voulait me transpercer jusqu'à ce que dans un râle il me colle à lui en me serrant si fort dans ses bras que j'en ai le souffle coupé. Il est tellement collé à moi que je sens les coups de sa bite qui éjecte son foutre et cette seule sensation déclenche mon orgasme. Je sens de puissants jets de sperme sortir de ma bite mais surtout, je ressens cette chaleur unique de l'orgasme anal, cette onde de choc qui parcourt tout mon corps jusqu'à me donner des spasmes et c'est ensemble que nous profitons tous les deux de cette jouissance commune.

A peine les couilles vidées, je m'effondre à plat ventre. Plus aucun muscle ne me soutient et lui non plus, puisque dans le même mouvement, il s'effondre sur moi, sa bite toujours plantée dans mon cul. J'aime ce moment de l'après, où les deux corps sont fusionnels. Ce sont durant ces rares secondes que l'on peut parfois éprouver une affection sans limite pour cet être humain avec qui on vient de partager le plus intime des actes.

L'instant suspendu ne dure pas et chacun reprend ses esprits suffisamment vite pour que le plan cul reste ce qu'il est : une rencontre sans lendemain. Je me rhabille vite, c'est à peine si j'échange quelques mots avec lui. A quoi bon ? Je suis en couple, je n'ai pas l'intention de changer de mec, je suis venu pour une pipe et je me suis fait défoncer comme rarement, c'est certes bien plus que ce que j'aurais imaginé, mais ça n'est rien d'autre qu'un plan cul. Et c'est sur un petit bisou bien chaste que je reprends le chemin de mon appart, le cul en feu et encore humide de notre séance, le corps et l'esprit bombardés d'endorphines... Au palmarès de mes meilleures séances de baise, celle-ci est dans le top 3 des bites qui m'ont enculé. Peut-être bien même qu'elle mérite la 1ère place...

Gian

glimpse@gmx.fr

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)