PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

D’un plan cul à la prostitution

D’un plan cul à la prostitution suite :

Voila maintenant 1 mois que je suis tout les soirs sur le trottoir à faire la pute, constamment surveillé pour savoir si je suis bien présent et en cas de retard je reçois une raclé. Partager entre mon taf  le jour et le trottoir la nuit je suis fatigué, manquant de sommeil j’envois régulièrement des arrêts de maladie à mon boulot jusqu’au jour ou mes 2 macs sous la menace m’intime l’ordre de démissionner affin de me consacré entièrement à ma vie de pute.

-       Bon écoute sale batard… soit tu démissionne de ton plein gré de ton boulot soit on envois des photos et un petit film à ton bosse pour qu’il voit la p’tite pute que tu es…tu vois… t’as donc le choix à savoir si tu veux que tout ton entourage sache que tu te fais baiser comme une chienne ou pas… de toute façon dans les 2 cas tu sera une pute à part entière car je pense pas que ton bosse te garde…à toi de voir…

Bien évidemment j’ai opté pour ma démission de mon plein gré.

-       Très bien… maintenant tu va signer ce papier nous donnant tout pouvoir pour ta mise sous tutelle… dès à présent ta vie ne t’appartiens plus… maint’ nant t’es plus qu’un slave à notre service…

Les clés de mon appartement ont été rendues à mon propriétaire et le peu de bien que je possédais ont été vendu. Je suis donc à leur merci et vie à leur crochet comme larbin et vides couilles. Bien entendu je n’ai pas d’autre choix que de continuer à faire la pute avec obligation de faire un minimum de 5 passes par nuit et de leur ramener ma recette.

Le matin lorsque je rentre je dois leur préparer leur petit déjeuner, déposer ma recette sur la table et aller les réveillés par un léchage de leur queue. Bien souvent lorsqu’ils sont en forme je suis obligé de les sucer à fond.

-       Vas-y salope… boit mon foutre sale putain…c’est d’la bonne crème ça hein batard ?

-       Oui…

-       OUI QUI SALOPE ?

-       Oui monsieur…

-       Parfait… t’as préparé le p’tit déj ?

-       Oui monsieur…

-       Ok très bien…aller casse toi de la chambre et va attendre au pied de la table à genoux mains sur la tête…

Après qu’ils soient partis à leur travail je reste seul à la maison où je peu enfin me reposer sans oublier de faire mes corvées ménagères. Le soir lorsqu’ils rentrent je dois-leur présenter mes respects en étant à genoux devant eux (et bien sur à poil puisque je ne suis pas autoriser à porter de vêtements en leur présence) pour leur baiser les pieds.

-       Bonsoir monsieur… vous avez passé une bonne journée ?

 S’ils sont de bonne humeur tout se passe bien sinon c’est…

-       Ta gueule chiennasse, vas m’servir l’apéro et viens me masser les panards sans oublier de m’les décrasser avec ta langue de salope…

Généralement on dine sur la petite table du salon où je suis assis par terre entre les 2 sauf lorsqu’ils reçoivent un pote où là je les sers à la table de la salle à manger et bien sûr faire office de vide couille pour l’invité. Quelque fois lorsque l’un ou l’autre lui prend il pisse ou jute dans mon assiette histoire d’agrémenter mon repas.

-       Tiens… t’as d’la chance t’as d’la sauce…

Puis enfin chaque soir à la même heure je retourne sur mon trottoir.

Un matin alors que je m’affairais à la cuisine l’un d’eux découvrant la minable recette que j’avais fait (je n’avais fait que 3 clients)  me siffle.

-       Hey batard… viens ici tout d’suite… à genoux…

Puis me mettant les billets sous le nez me dis.

-       Ça veut dire quoi ça salope ? c’est tout c’que tu rapporte ? ça fait 3 passes ça… ou sont les 2 autre ?

Je me suis confondu en excuse en disant la vérité, que la nuit fut laborieuse, qu’il y avait peu de client dans les rues cette nuit etc.…

-       Ouai c’est ça… en fait t’es plus fructueuse quoi…

Là il me balance une gifle qui me fait tomber à terre.

-       Ça c’est pour te rappeler que t’as 5 passes au minimum à faire chaque nuit…mais p’t’être que t’es pas assez affriolante… on va donc arranger ça… j’vais t’emmener chez la grosse bertha pour te relooké…

Quelque jour plus tard je suis conduit chez cette grosse bertha, dont le nom n’est pas fort puisque effectivement c’est une grosse bonne femme qui s’appel bien bertha et qui plus est une ancienne prostitué avec un accent de vrais titi parisiens des années 50… et nous accueille chaleureusement avec un clope au bec.

-       Hey…salut mon chou… (smac, smac) comment ça va ?

-       Ça va et toi ma bonne bertha ?

-       Ben ouai ça va mon chou… qu’est-ce qui t’amène ?

-       Bah voila… j’te présente mon p’tit batard… c’est une bonne p’tite lope que j’ai mis sur le trottoir mais elle n’est pas assez rentable… tu pourrais arranger ça ?

-       Si je peu ???...allons... allons mon chou… tu sais bien qu’ j’ai des doigts de fée mais j suis plus spécialiser à rentabiliser une fille qu’un mec…j’ai jamais fais ça…

-       Et ben dis-toi que c’est un défi…

-       Ha ouai ok mais j’gagne quoi dans l’histoire ? …

-       Et ben écoute voila le deal… j’te le laisse pendant 1 mois et t’en fais c’que t’en veux… tu la relook… tu  la  mets sur le marché et tu récupère sa recette…après ça tu m’la rends rentable…qu’est-ce t’en dis ?

-       Mumm… Mumm… ouai… ouai… j’relève le défi ok… tape là…

Après s’être tapé dans les mains ils se quittent et me retrouve seul avec elle. Elle s’adresse alors à moi.

-       Bon mon chou… montre moi comment t’es foutu…

Hébéter je la regarde avec interrogation.

-       Et ben quoi ? faut pas être timide avec moi… fou toi à poil que j’vois comment t’es foutu…

Une fois complètement déshabillé elle tourne autour de moi en me détaillant de la tête aux pieds.

-       Mouai… mouai … mouai… pas trop mal foutu mais avec un  p’tit peu trop d’poil quand même…va falloir épiler tout ça… (puis me tâtant les couilles et la bite) mouai… bof… p’tite bite… j’comprend pourquoi tu peu pas satisfaire une femme…t’arrive quand même à bander avec ton machin ?

-       Heu… oui…

-       Mouai bah ça doit pas être violent…mais bref… t’en aura pas besoins de toute façon… tourne toi et penche toi en avant…

Là elle m’écarte les fesses et  enfonce un doigt dans mon trou.

-       Mouai… pas mal… apparemment t’as déjà de l’endurance de s’coté là…ça va faciliter les choses… mais bon…ça va quand même pas être facile… ma clientèles est plutôt plus branché fille que mec… enfin… on va voir…bon aller ramasse tes affaires et suis moi… on va commencer par l’début…

Elle me conduit alors dans une pièce genre salle de médecin, doté  d’un brancard dans un coin et tout un tat d’attiraille autour.

-       Hey Michelle… v’là un gars pour toi… j’veux qui soit tout lisse comme une fille…

Je subis donc le supplice de l’épilation à la cire sur tout le corps. Torse, bras, jambes, aisselles, pubis, dos, fesses, rais du cul… même mes couilles y sont passé…  après au moins 2h, passé par ce stade je me retrouve face à la grosse bertha.

-       Ha ouai… c’est déjà mieux… j’pense qu’avec un peu de maquillage et une bonne tenu tu va pouvoir faire l’affaire…j’vais t’tester un peu ici histoire de voir comment tu t’comporte et voir si y a des modifications à faire, après j’ t’envois sur l’ trottoir… et t’as pas intérêt à faire le malin ou plutôt la maline sinon gare à toi…ici pas de chichi… tu fais c’que l’client demande… t’es là pour lui donner du plaisirs un  point c’est tout…une chose est sûr c’est que tu te fais baiser avec kpote par contre si un client éjacule dans ta bouche tu recrache pas…

Après une semaine passé dans son établissement à me faire baiser par de nombreux clients me voilà parachuter sur un trottoir inconnu maquillé, portant perruque, mini jupe, mini corsage bas résille et porte jarretelles et tallons aiguille, un petit sac à la main affin d’y stocké des kpote a l’intérieure et bien sûr l’argent de mes clients que je remet à la maquerelle…

Après un mois passer chez la grosse bertha mes 2 maîtres reviennent me chercher.

-       Salut bonne bertha…

-       Salut mon chou…

-       Alors ? tout s’est bien passer ?

-       Ouai… elle fait une bonne pute maint’ nan… tu va pouvoir constater par toi même le changement…

Puis elle m’appel et me présente devant eux avec ma tenu de pute.

-       Woua !!! en effet !!! quel changement… t’es une vrais magicienne…. Merci ma bonne bertha…aller la pute va t’changer il est temps de rentrée au bercail…

-       Pas la peine mon chou… tu peu la ramener comme ça… les fringues c’est cadeau…

-       Ha ça c’est cool merci… aller salut (smac, smac)

Nous sommes à peine rentrées à la maison qu’ils m’ordonnent :

-       Bon aller batard… dessape toi qu’on voit à quoi tu ressemble…

Ils sont stupéfaits devant le tel changement de mon corps devenu lisse.

-       Et ben dis donc… en effet… tu fais bien plus pute comme ça… penche toi et montre nous ta chatte…humm… ouai !... pas mal…avec une chatte pareil tu dois faire des ravages… donc à partir de maintenant c’est plus 5 passes mini que  tu va devoir faire mais 8… tu t’démerde comme tu peu mais t’en fait maintenant 8 par nuit… compris salope ?

-       Oui monsieur…

-       Parfait… bon, c’est pas l’tout mais là…excitant comme t’es va falloir passer à l’action… aller… met toi au travaille…

Obéissant, je me mets à genoux pour dégrafé  leur ceinture mais…

-       Non… commence par nous décrasser les panards comme une bonne chienne… t’aura nos teubs plus tard…

Je m’exécute.

-       Hummm… voila… c’est ça… lèche bien batard…hummm… bonne salope va… aller… enlève mon fut et renifle mon braquemard…

Je sens au travers de leurs slips humidifiés de mouille par l’excitation l’odeur forte de leurs bites et de leurs couilles.

-       Vas-y lèche salope…

N’y  tenant plus ils se défont de leurs slips me tendant leurs bites bien raides.

-       Vas-y pompe salope… hummm… c’est bon… continu… suce bien batard… hummm… Ouaiiii… t’es vraiment qu’une sale pute… aller… passons à ta chatte maintenant…

L’un après l’autre ils me défoncent la chatte et me remplissent de leurs foutres.

Je suis redevenu leurs esclaves et leurs putes, faisant le trottoir la nuit et mes corvées ménagère le jour. Souvent il leurs arrive de me sifflé pour me faire nettoyer leurs queue après avoir pissé.

-       Hey batard… ramène ta face de pute ici… vas-y… nettoies moi la teub…

Un soir alors qu’ils avaient organisé une soirée entre pote et me mettre à dispo un mec leurs propose de me louer pour être à son service le temps d’un soir, bien sûr ils acceptent. Une semaine plus tard je me rends chez ce mec habillé en pute. Dès mon arrivé je dois lui pompé la bite… il me crache son jus dans la gueule en m’ordonnant de tout avalé puis me maintiens la tête. Peu à peu je sens sa bite se ramollir et un liquide chaud sortir de sa queue… il est en train de me pisser dans la bouche…

-       Aller salope boit… et boit tout…

Après cette séance je n’en reste pas là car il m’annonce que nous sortons. Il m’emmène alors sur un parking routier, il me conduit dans les chiottes publiques. Dans un 1er temps il m’ordonne de me mettre à poil en lui remettant mes fringues et dans le 2eme temps me place entre 2 urinoirs à genoux, la tête au sol, mains derrière la nuque et mon cul bien tendu vers le haut, il m’introduit alors un entonnoir dans ma chatte et inscrit sur mon dos «  je suis une pissotière » les mecs venant se soulagé et me voyant ainsi ne goutte guerre à leurs plaisir de se vider sur moi si bien que je suis arrosé de pisse. Certain vise l’entonnoir d’autre n’hésite pas a me pisser sur le dos. Ma chatte étant remplie de pisse que l’entonnoir en déborde. Après quelques heures de ce traitement on retourne à la voiture mais ne m’autorise pas à me rhabillé si bien que je traverse le parking à poil. Rentrée chez lui il me redonne sa bite à pompé, m’encule pour me saillir comme une chienne et me renvois.

Les jours se suivent et se ressemble. Je suis l’esclave et la pute de mes maîtres. En ce qui concerne la vidange de mes couilles je ne suis pas autoriser à jouir sans leurs présence et lorsque le besoins s’en fait ressentir en constatant que j’ai une érection je suis obliger de me branler devant eux et d’éjaculer dans mon assiette. Puis le jour vint ou ils décidèrent que je ne devais plus avoir d’orgasme et donc éjaculer la bite molle. Pour cela ils ont trouvé la technique.

Debout face à eux, les mains derrière le dos, les yeux regardant le mur (comme un militaire au garde à vous) ils me branlent jusqu’à la limite de l’éjaculation et s’arrête net, là, soit je dois vaquer à mes occupations, soit ils me frappent la bite en m’enserrant les couilles d’une poche de glace affin de me faire débander  et une fois ma bite redevenu molle reprennent ma branle. Au bout du compte, après un certain temps ma bite devenu sensible au touché que j’évacue mon sperm sans bander avec un orgasme ruiné. Cependant… affin de continuer à prendre quand même mon plaisir je me branle en cachète lorsqu’ils ne sont pas là certain après midi, seulement un beau jour (mon dieu comme j’ai été con d’avoir eu un moment d’égarement !)  L’un d’eux est rentrée plus tôt que prévu et ma surpris en train de me branler sur le canapé juste au moment ou j’éjaculais. Mon esprit étant plus accès sur mon plaisir et mes cris de jouissance que je ne l’ai pas entendus arriver. Là je reçois une gifle magistrale.

-       Putain !!! espèce de sale batard… depuis quant tu t’autorise à t’allonger sur le canapé et te branler… sale chiennasse on réglera le problème ce soir…

En effet… le soir même lorsque l’autre est rentrée il fut mis au courant et ai reçu 50 coups de martinet sur mon cul.

Suite à ça, quelque jour après je suis convoquer à me présenter devant eux. Ils ont un sourire sarcastique  et gentiment m’ordonne de me branler en prenant tout le plaisir que je souhaitais. Ce fut là le dernier orgasme que je prenais car en effet après avoir joui, avalé mon foutre et débander ils mon bander les yeux et menotté les mains derrière le dos. Ne sachant pas se qu’ils faisaient je les sentais néanmoins me tripoter la bite et les couilles et entendu un « clic »  lorsque mon bandeau me fut retirer j’ai pu constater avec frayeur que ma bite était enfermer dans une cage de chasteté.

-       Voila salope… avec ça plus question de te branler… tu va devoir apprendre à vivre avec ça en permanence entre les pattes… par conséquent à la longue tu ne pourras plus bander, ta petite bite restera flasque et molle…de toute façon elle ne doit te servir qu’a pisser point barre… ce qui veux dire qu’a terme tu va devenir un éjaculateur précoce et définitivement impuissant ce qui est le but puisque en tant que batard tu n’es plus qu’a être considérer comme un esclave et une putain… tu va donc apprendre à jouir que de la chatte et non de la teub… et estime toi heureux qu’on te coupe pas les couilles pour te castrer complètement…

Voila donc une période de ma vie de slave qui fut difficile à supporter car en effet j’ai dû m’habituer progressivement à porter cette cage. Ma bite n’étant pas habitué à être enfermer dans un tube me fait constamment bander me provoquant des douleurs aux couilles a cause de l’anneau qui les tirent à chaque érections… surtout la nuit (enfin… plutôt le jour lorsque je dors…) mes érections nocturne me réveille à cause de l’anneau qui me fait mal aux couilles… beaucoup de clients apprécie de me baiser… pour certain de mes clients habitué me découvrant encagé ça décuple leurs excitation et en profite pour exhorter leur libido qu’ils ne peuvent pas avoir avec leurs femmes… une fois par mois il y a un couple de jeune gay qui me paie pour me baiser (surement pour égayer leur relation…) et lorsqu’ils mon découvert habillé en pute, épilé et en plus encagé cela les a excité au plus haut point si bien qu’a chaque fois ils en profite pour m’humilié à devoir ramper devant eux comme un chien.

-       Vas-y clébard… approche… lèche nous les skeets… voila… c’est ça… lèche bien…

Enlevant leurs skeet et leurs chaussettes je dois leurs décrasser les panards.

-       Aller salope… sniff bien et nettoie avec ta langue…hummm… ouai… bonne chienne…

Au bout d’un moment ils se dessapent.

-       Aller… bouffe nous la teub avant qu’on te défonce ta putain de chatte…

Leurs excitation est à son comble lorsqu’ils m’enculent à 4 pattes en me fessant en même temps car le cadenas qui claque sur ma cage à chaque coup de butoir leur donne l’impression que je ne suis qu’une chienne à saillir.

-       Houuuu putain !!!... c’est bon ça… tiens prend ça sale pute…

Au finale ces 2 mecs ne sont pas méchants car à la fin il me remercie d’avoir pris leurs pieds.

Après une semaine d’encagement mes couilles on gonflé, signe d’un stock de jus qui s’accumule. Pour voir comment évolue ma chasteté dans ce 1er temps je dois me purger devant mes maîtres avec un temps défini.

-       Bien… voyons comment réagis ta nouille…tu as 2 mn pour te branler et extraire ton foutre sans quoi tu retourne en cage sans t’être vider les couilles…t’as compris ?

-       Oui monsieur…

De là ils m’enlèvent ma cage et chronomètre en mains me disent :

-       GO…

J’ai donc pris ma bite dans ma main… voulant absolument jouir je me suis entièrement concentrer sur ma branle… dû à l’excitation j’ai mouillé comme un malade…. j’ai commencé à bander mais très vite ma bite s’est ramolli et finalement j’ai pu éjaculer sans vraiment trop de plaisir, juste le sentiment de m’avoir vidé les couilles.

-       Très bien batard… t’as fait 1mn45, la prochaine fois on réduit le temps à 1 mn...

Ma 2eme traite c’est passer après 15 jours d’enfermement… bien que ce fut dur j’avoue honteusement que cela ma permis d’être encore plus chienne sans m’en rendre compte car le fait que mes érections soit bloquer par la cage me fait dilaté et ouvrir ma chatte comme une huitre et de ce fait… plus demandeur de bites. Mes maîtres le ressentent… je suis plus attentionner envers eux… j’ai presque plaisir a leurs décrasser les panards et la queue, ils vont même jusqu'à rester pendant 3 jours sans se laver en gardant le même slip taché de pisse. L’un d’eux n’est pas circoncis se qui fait que sa bite pue plus faisant exprès de ne pas s’égoutté la teub après avoir pissé, ce qui fait que les dernières goutte de pise macère dans son prépuce.

-       Aller p’tite raclure… nettoie moi la bite…

J’ai constaté durant ces 15 jours d’enfermement un phénomène étrange… à plusieurs reprises après avoir pissé j’ai des écoulements de sperm qui sort de ma pine… au début j’ai pensé que c’était de la mouille dû à mon excitation mais non car après y avoir goutté c’est bien du sperm…

Ma traite se fait en moyenne 1 à 2 fois par mois et à chaque fois le temps diminue.

-       Aller sous-race de batard… t’as 30sec pour te purger sinon tu retourne en cage avec tes couilles pleine…

 Bien évidemment ma purge doit toujours se faire dans mon assiette ou dans un verre et bouffé mon foutre. Aujourd’hui je suis humilié et frustrer d’avoir des érections et des orgasmes ruiné car malgré que je bande mou ma bite étant devenu hyper sensible j’ai à peine le temps de me touché qu’en 2 ou 3 petit mouvements sur mon gland je jute direct en grande quantité.

-       Regarde moi ça… non seulement t’es qu’une pute mais t’es devenu une sous-merde… la cage fait bien son effet… t’arrive même plus à bander…met toi à genoux sale chienne et met tes mains derrière le dos…

Je suis alors menotté affin d’être mieux abusé.

-       Décrasse les panards… lèche bien sale putain…voila comme ça… continu…suffit maintenant… bouffe  la teub…et applique toi…aller… avale…avale bien toute la tige salope…lèche les couilles…ouai…c’est ça… bonne pute va…penche toi sur la table ta chatte ne demande qu’à être défoncé et féconder…haaa putain… c’qu’on est bien dans ta petite chatte… elle est faite pour être baiser et saillir telle la chienne que tu es…

Après m’être fait remplir la chatte je dois bien sûr leur nettoyé la queue et lécher le foutre qui sort de mon trou.

Aujourd’hui ma vie ne m’appartiens plus, je suis devenu leur slave/batard et une pute obéissant à leur moindre caprices.

keum91

ericm91@orange.fr

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)