PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Chauffeur de bus dominateur

Je me présente, je m'appel Aloïs, j'ai 18 ans, je suis en Terminale S, je suis grand, mince pas beaucoup musclé, j'ai les cheveux châtains et courts, je me trouve du genre banal comme mec. Cette histoire s'est passée une vendredi soir en rentrant du lycée

Comme tous les vendredis soirs et tous les soirs d'ailleurs, je prends un bus scolaire pour rentrer du lycée, il n'y a jamais grand monde. Ce vendredi là, ce n'est pas le même chauffeur que d'habitude, je sais qu'il s'appel Sébastien, il est grand, musclé, les cheveux aux épaules, châtains, il est barbu et assez poilu. Vers 18h20, nous approchons de mon arrêt je commence à me lever et là le chauffeur frein d'un coup sec, je me retrouve projeté au devant du bus, ça va j'ai rien

Sébastien : Ça t'apprendra à vouloir te lever avant ton arrêt !
Moi : Mais d'habitude on se lève toujours avant notre arrêt !
Sébastien : Et bien pas avec moi !

Sébastien ne s'est en fait pas arrêté à mon arrêt, il a continué sa route, comme si de rien était

Moi : Et mon arrêt !?
Sébastien : Tu crois que tu vas t'en sortir comme ça !?

Sébastien n'est pas décidé à s'arrêter, il roule, roule, roule, je suis assis, je ne dis plus rien, au bout d'une trentaines de minutes de route, Sébastien semble ralentir, il se gare quelque part, je regarde par la fenêtre, nous sommes dans un coin paumé, il n'y a personne, c'est une petite route de campagne. Sébastien se détache, se lève et vient vers moi. Il me regarde de haut en bas, il me fixe bien, je ne bouge pas, je me demande ce qu'il veut

Sébastien : N'empêche des gars comme toi, c'est bon à rien ! Ah si, t'es bon juste à une chose, à faire la pute, la salope, la chienne !

Je ne réponds rien, il me regarde encore fixement, il semble réfléchir, il me lève pas le col du mon pull, il est énervé, que va t'il me faire, il me regarde longuement, et il finit en fait par venir m'embrasser, je ne le repousse pas, il embrasse super bien, c'est un baiser viril, de mec, comme j'aime !

Sébastien : Je le savais, tu es gay !
Moi : On dirait bien que je ne suis pas le seul dans ce cas !

Il ne semble pas apprécié ce que je viens de lui dire, il me colle deux baffes dans la gueule, puis il défait sa ceinture, baisse son pantalon et son caleçon, là une belle bite apparaît, elle est assez longue et épaisse, on voit bien les veines, il me prend par les cheveux et me force à engloutir sa bite, ce que je fais, je le suce, c'est lui lui impose la cadence, il va assez vite, il ne me laisse pas trop de temps d'avaler ma salive, il en coule beaucoup par terre, il me force à faire des gorges profondes, je suis à la limite de vomir à un moment. Au bout d'un petit moment, il lâche ma tête, il me laisse faire, je vais à la vitesse que je veux, je peux avaler ma salive, il n'en couple plus guerre par terre. Cette pipe dure longtemps, au bout d'un quarantaine de minutes, il finit par tout lâcher dans ma bouche, il y en a beaucoup, il m'ordonne d'avaler, il n'y a pas besoin de me le dire deux fois, j'avale donc son sperme et je m'attaque à bien nettoyer sa bite, au bout d'un peu plus de cinq minutes elle ressort comme neuve. Sébastien vient ensuite m'embrasse, toujours comme la première fois, de manière brutale. Ensuite il arrache tous mes vêtements, je me retrouve donc entièrement nu devant lui, il ouvre la porte du bus, me fait descendre et me fait monter dans la soutes à bagage et referme aussitôt la trappe, je ne voie strictement rien, le bus redémarre, je sens que nous roulons, je bouge dans la soute, je me demande ce qu'il veut, je me pose plein de question, où va t'on, et si on trouvait la police ... Nous roulons pendant je ne sais combien de temps mais ça me semble être une éternité dans ce petit espace, je sens qu'il ralentie, il coupe le moteur, il ouvre la trappe, enfin je voie le jour, il me tire par les pieds et me fait rentrer dans une maison, je suis toujours à poil, il me fait rentrer dans une chambre et me jette contre le lit, il se déshabille à son tour et bien se coller à moi, c'est bien ce que je disais, il est poilu de partout, il m'embrasse, il me prend dans ses bras. Il me met ensu!
 ite sur le ventre et me bouffe le trou, il ouvre le tiroir de sa table de nuit, sort une bouteille de lubrifiant et prend une boite de capotes, il commence par m'enduire le cul de lubrifiant et introduit un doigt, puis deux, puis trois, il me prépare le cul pendant un bon petit moment puis il met la capote sur son membre et commence à l'introduire dans mon trou tout doucement, elle me fait mal, il faut dire qu'elle est assez grosse, il va de plus en plus vite et devient au fur et à mesure un bourrin, au bout d'une longue sodomie, il finit par tout lâcher en la capote, il l'a retire et me vide le sperme dans ma bouche, j'avale tout. On entend une porte qui s'ouvre

Sébastien : Ça doit être mon fils qui rentre du lycée

Il se lève met un peignoir et va dans la cuisine à le rencontre de son fils, je reste dans la chambre, je ne bouge pas, j'attends patiemment. Au bout d'un long quart d'heure il revient, il m'embrasse, cette fois ci il est doux

Sébastien : Au pire y a rien à craindre mon fils est au courant que je suis bi

Je suis étonné, mais c'est pas grave, Sébastien me propose d'aller prendre une douche, j'y vais, je ferme pas à clé, je me savonne, je prends ma douche tranquillement, j'entends que quelqu'un rentre dans la chambre de Sébastien, c'est son fils, Lucas

Lucas : Pa, c'est qui qui est à la douche ,
Sébastien : Un plan du soir ...
Lucas : C'est pas vrai que c'est encore un gars qui prend le bus ?

Sébastien ne répond rien, apparemment, je ne suis pas le premier qu'il ramène à la maison en bus, je sors de la salle de bain avec une serviette autour de la taille, son fils est toujours là, Sébastien me prend par la taille te m'embrasse tendrement, devant son fils, je me laisse faire, mais à la place de Lucas, je serai gêné de voir mon père embrasser un mec qui a mon âge devant lui. Sébastien pose sa main sur ma bite à travers la serviette toujours devant son fils, il m'embrasse encore, Lucas reste là, immobile sans bouger

Lucas : Pa, je sais que t'as envie de la sucer !

Sébastien rougit, il enlève ma serviette et commence à me sucer, je bande vite et je ne met pas longtemps à venir, Sébastien n'avale pas ma semence mais remonte m'embrasser et j'avale donc mon propre sperme. Nous nous embrassons pendant de longues minutes, Lucas est toujours là

Sébastien : Je pense que je vais te ramener, tes parents vont s'inquiéter !

Il me fait donc remonter dans le bus, nous partons pour chez moi je me rhabille, arrivé devant ma maison nous nous embrassons une dernière fois, j'ai beaucoup apprécié ce que j'ai vécu et j'espère que Sébastien nous reconduira un jour du lycée pour revivre cette belle expérience !

Cette histoire vous a plus, n'hésitez surtout pas à m'en faire part !

ALOÏS-GAY

alois-gay@outlook.com
& facebook.com

Autres histoires de l'auteur : L'inconnu du supermarché - Mon chauffeur de taxi - Mon prof de SES
Mon cousin, Maxime - En vacances avec Nicolas - L'amant de Mathieu - Avec un homme mature - A & A - Une surprise d'AlexisThomas - Chauffeur de bus dominateur - Vacances en groupe - Séance soumission avec Romain - Laurent, mon beau-pèreSoumis à Thibault - Florian et son frère - Ami de longue date - Soumis au surveillant - Le fils du beau-père - Avec le vigile

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"