PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

La nature reprend ses droits

Bonjour ou bonsoir. A tous ceux qui liront ces lignes, je vous souhaite bonne lecture. Toute cette histoire est purement véridique, à tel point que sur le moment où je suis en train de vous la raconter, tous mes sens sont en éveil, et je bouillonne à l'intérieur rien que de penser aux moments de plaisir intenses que j'ai pu partagé avec l'homme de cette histoire.

Pour commencer, voyons un peu le contexte de cette soirée particulière.

Je vis encore chez mes parents à l'âge de 26 ans, donc les rencontres chez mes paternels, ça m'est impossible. Il faut donc que je trouve des plans ailleurs, le plus souvent chez la personne qui m'accueille, mais pour ce soir, un plan nature. Tellement plus excitant.
Enfin bref, habitant dans un petit village, les coins pour se cacher sont assez nombreux et l'on peut se faire plaisir à toute heure de la nuit, sans être dérangé.

Ce soir la, je me connecte sur le fameux site Grindr, pour trouver un plan. Pas grand monde mais surtout beaucoup de personnes qui s'intéressent au physique. De mon coté, n'étant pas très sportif, on ne peut pas dire que je ressemble à un athlète avec pectoraux et addominaux proéminents. Je mesure 1m74 pour 78 kg, autrement dit, un peu de ventre, donc qui ne plait pas forcément à tout le monde. Les chats s'enchainent rapidement et sans grand intérêt car une fois transmise ma photo, c'est silence radio. (Tampis pour eux, ils ne savent pas ce qu'ils ratent)

Un mec de la quarantaine n'a pas eu froid aux yeux et a cherché à en apprendre plus sur moi. Débuta donc une conversation des plus simples et courtoises possibles, avec un peu de drague quand même pour se chauffer. Passé une heure à s'envoyer des perles, il était temps d'envisager d'aller plus loin ce soir, tant pour lui que pour moi, car on recherchait en fin de compte la même chose: un moment de complicité, de sexe, de partage dans le respect l'un de l'autre.

Habitant tout près de chez moi, à une dizaine de kilomètres, et lui expliquant ma situation, on en a conclu comme un accord qu'un plan nature s'imposait....

Me voilà donc au point de rendez-vous à la croisée d'un chemin où il m'attend avec les Warning allumés de sa voiture. Arrivé à hauteur de son véhicule, je m'arrête, et me dirige vers sa fenêtre côté conducteur. Comment vous dire? Les photos qu'il m'avait montré ne représentent rien, en réel, c'est 100 fois mieux. Donc absolument pas déçu. Lui non plus d'ailleurs, il me trouve très charmant.

Par la suite, je décide de le suivre car il connait un coin "tranquille" où l'on pourra se poser et faire notre petite affaire.
Arrivé en plein milieu d'un chemin, on décide de se garer. Que ce soit en amont ou en aval de ce chemin de terre, on pourra voir si quelqu'un arrive au cas où. (après tout, on n'est pas à l'abri d'imprévus, et c'est ce qui donne toute l'excitation. Toute cette adrénaline qui nous pousse à faire des choses que l'on ne ferait pas en temps normal... De la pure extase)

Je descends donc de ma voiture. L'air est légèrement frais (mois de Mars) mais il fait plutôt chaud ce soir là. Il nous sera donc facile de nous déshabiller sans prendre froid.
Après quelques échanges banals, il sort de sa voiture, et je m'assois à sa place, tandis que lui reste debout face à moi. JE prends donc les devants et commence à jouer avec son corps. Mes mains se balladent généreusement sous son t-shirt, mes lévrès s'attardent sur ses tétons, les mordillent gentiment pour faire monter l'excitation, et il me le rend bien par ces petits gémissements. Je continue ma besogne en lui enlevant le haut et commence à m'attarder vers le bas, l'objet de tout désir, que je voulais ardemment. (mais que je ne montrais pas du moins, ça n'était pas affiché sur mon visage, mais plus intérieurement)

S'ensuit un roulage de pelle du tonnerre, nos langues s'entrechoquant parfois violemment ou tendrement, un échange des plus exquis. Mes mains continuent de parcourir son corps légèrement touffu, non désagréable, pour venir se loger au fin fond de son slip tendu. Après avoir libéré de sa cage le lion, il ne fallait plus qu'une chose: arriver à le dompter.

Par petites touches avec ma langue, je passais lentement sur son gland pour récupérer un peu de sa liqueur. Puis, comme la faim se faisait sentir, je me suis jeté sur sa queue pour l'avaler goulument et lui tailler une pipe dont il se souviendra. A force des expériences passées durant mes précédentes rencontres, je commençais à maitriser la chose , et arrivait de plus en plus à prendre en bouche de gros morceaux de chair. Malgré sa taille ma fois normale pour un homme, elle n'en était pas moins exquise en gout. D'ailleurs, j'ai bien dû passer 10 minutes à le sucer tellement elle était bonne. Ailleurs, dans mon corps, je sentais que je voulais plus ce soir, je me sentais bien avec lui. Je pouvais même dire que j'entais en confiance ce soir-là.

Je lui fis part que je désirais aller plus loin dans cette rencontre et le reste se fit le plus naturellement possible.

Après avoir changé de place, cette fois-ci, je me retrouvais à mon tour dehors face à lui, et il entama une des meilleures fellations que j'ai pu connaitre. Malheureusement, je luirai dit de vite arrêter ce traitement de faveur car j'allais pas tarder à exploser. Et je voulais garder ce moment pour plus tard, pour être au paroxysme de la jouissance.

Après une courte pause pour faire descendre la pression, j'étais prêt à recevoir sa queue en moi. Je ne voulais pas d'un simple plan cul ce soir la, je voulais un peu de magie, de fantasme. Et je lui ai dit que j'aimerai être pris sur la capot de la voiture. IL accepta sans hésiter.

Je retirais tous mes vêtements sauf mes chaussures pour avoir plus d'aisance. et lui de même. Je montai sur le capot de sa voiture, et pour ne pas tomber, lui me retenait en étant face à moi. Après avoir posé sur sa verge la capote, et introduit un peu de gel sur ma croupe, j'entais prêt à offrir ma fleur d'anus. Il me fit descendre doucement du capot jusqu'à ce qu'il arrive à l'encontre de mon trou. Là, il n'eut pas besoin de pousser beaucoup, car j'étais tellement excité que ça rentrait tout seul. S'ensuivit une belle partie de jambes en l'air avec pour spectacle le monde des étoiles en guise de décor. Le contact de mon dos avec son capot était grandiose. Je n'avais pas froid, je me faisais baiser comme jamais et lui prenait son pied comme moi.

On peut dire que nous étions seuls au monde durant ces minutes de baise, à gémir ouvertement, sans penser à rien qu'à notre plaisir. Mais tout ceci a une fin comme vous vous en doutez, et pas des moindres..

20 minutes plus tard alors que j'étais retourné sur le capot, la bite coincée entre, il continuait de me déflorer, quand soudain, on aperçut une lumière, plutôt deux gros phares de voiture peut être qui venaient dans notre direction. NI une ni deux, il sortit de mon cul et récupéra les quelques affaires qu'il avait laissé à terre et monta dans sa voiture. Moi, en panique, je récupère en vitesse en baluchon mes affaires, remonte vite dans ma voiture et partons tous les deux en trombe direction la route. Pour tout vous dire, je conduisais donc à poil sans mes lunettes car je ne savais plus où je les avais mises, et je le suivais d'un oeil car il allait à toute allure pour sortir de ce chemin pour rejoindre la route.

Après s'être trouvé un autre endroit, on décida de se garer, pour se rhabiller en bonne et due forme. Je n'allais pas rester une minute de plus dans cet accoutrement d'Adam ?!

L'excitation était pourtant toujours au rendez vous. On trouva une butée et on se cacha derrière laissant nos deux voitures sur le bas coté de la route. Il fallait que l'on finisse ce que l'on avait commencé. J'ai donc continué à le sucer car je voulais qu'il jouisse. Fallait t-il d'abord qu'il rebande avant, et après comme un mordu, je l'ai sucé. Quelques minutes plus tard, la voiture aux pleins phares revient. De là où nous sommes, ils ne nous voient pas mais on peut enfin apercevoir à quoi nous avons à faire. Il s'agit d'un truck avec phare amovible ultra puissant, qui balaye la nuit comme en plein jour. (Nous cherchent-ils?) Moi, je continue à sucer tandis que lui est aux aguets. Si le truck s'arrête, il ne faudra penser qu'à une chose, courir... Mais il n'y en a pas eu besoin, on a attendu de les voir partir sur une autre route pour foncer jusqu'à nos caisses et partir le plus vite possible d'ici.

il me dit de le suivre et qu'on va aller juste à coté de chez lui, pour enfin finir ce qui avait commencé.
Arrivé à toute allure, on se gare en face de chez lui, et nous prenons un petit passage vers un autre chemin beaucoup moins praticable en voiture, dons plus "safe".

J'ai fini donc la soirée à genoux sur ce chemin en train de le pomper goulument jusqu'à lui extraire son jus jusqu'à la dernière goutte. Un jus assez crémeux en bouche mais que je n'avale pas. Arrivé devant son portail, on s'échange nos numéros de portable pour remettre cela mais dans d'autres conditions plus appropriées, chez lui peut être... FIN

PS: Si vous avez fini de lire mes péripéties de cette nuit, que j'ai pris plaisir à vous raconter, sachez que j'ai revu cette personne chez elle une semaine après ces ébats aventureux et que certes, ce n'était peut être pas aussi bien que notre première fois ensemble mais que c'était aussi bon quand même.

Xxxneko

jake26@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : La nature reprend ses droits

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)