PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le type au café

Histoire vraie

Ma relation avec Anthony, avait plutôt bien évolué au cours de l'année. C'est quelques mois qui venait de passaient, avait était pour moi tout nouveau. J'avais fait la connaissance de sa famille à au cour d'un week end, de ses parents, père et mère, de son plus jeune frère et de sa copine. Là j'avais était accueillit à bras ouvert, tous savait pour la préférence d'Anthony, il était gay et ça leur posaient aucun problème. Anthony m'avoua que ce ne fut pas toujours le cas.

Ce jour là on approchait à grand pas des vacances, on était à l'internat dans sa chambre, tout habillait, un dispute entre lui et moi avait éclaté :

_ Si j'avais voulut plus parler je me serais mit avec une meuf ! »
_ Anthony, je veux plus que du sexe »
_ Ca c'est une réplique de gonzesse »
_ Parler ça compte aussi ! »
_ Ecoute Max, je crois qu'il serais bien qu'on aille pas plus loin »
_ Tu veux rompre ?
_ Oui, laissons passé les vacances on verra après »

Autant dire que les jours qui on suivit fut pas super joyeux, malgré la bonne humeur qui régnait à l'approche des vacances. Une fois de retour chez moi, mon père remarqua rapidement que j'étais loin d'être super bien. J'étais en vacances pourtant.  Il savait que j'aimais cette période de l'année plus que les autres. Après une semaine à me morfondre, mon père avait pris la décision de me trouver une occupation. Il avait réussit à me dégotter un petit job dans un faste Food du coin comme serveur. Je commençais le lendemain. Pour ma part je me moquais de bosser ou pas, point positif je ne penserais plus ou presque plus à Anthony.

Le lendemain vêtue de ma tenue je me rendis sur mon lieu de travaille, je rencontrais le gérant, un type d'une trentaine bien tassé, pas mal, mais pas mon style, et plus hétéro que lui tu meurs. Il me mit sous la tutelle d'un jeune de la vingtaine d'année, Lucas, super mignon et pour l'avoir vu se changer dans les vestiaires , il est bien faits. A croquer. Un soir une semaine plus tard après le boulot, Lucas me proposa d'aller boire un coup, histoire de décompresser. On partit dans un bar et but plusieurs bières, enfin lui, moi je tourne au soda. Il me dit qui allait me reconduire chez moi. Arrivé devant la maison, on parlait encore de tout et de rien, ayant vu  toutes les lumières éteinte, je pris mon courage a deux mains et l'embrassais, il me repoussa :

_ Hey tu me fais quoi là ? »
_ Je croyais que c'est ce que tu voulais »
_ Ouais ben non, écoute on ne dit rien a personne et demain soit là à huit heure on fait l'ouverture ne soit pas en retard »

La nuit fut courte, je repensais à ce fameux baiser, quelle idiot que je fus de croire qu'il pouvait y avoir une chance qui soit gay ou bi. Après un réveil difficile, je repris le chemin du Faste Food. Lucas et moi parlons peu. Depuis environ une semaine où je travaillais là, un homme de peut être vingt cinq venait tout les jours chercher un café sur les coups de dix heure, lui pour être pas mal, il carrément à tombé. Je fus surpris que ce jour là, Lucas vient me chercher pour le servir il avait demandé après moi :

_ Bonjour, je vous sers quoi aujourd'hui comme d'hab. Café noir sans sucre ? »
_ Ah je vois que tu as de la mémoire, dis moi tu as prénom »
_ Oui bien sur, Maxime, mais tout le monde m'appelle Max »
_ Va pour Max, moi c'est Thomas »
_ Okay donc Tom »
_ Non Thomas, tu finis à quelle heure ? »
_ Pourquoi ? »
_ Ben je me disais que peut être qu'on pourrait faire plus connaissance »
_ Qui vous dit que ça m'intéresse »
_ Ecoute Max, je ne suis pas débile, j'ai vu comment tu regarde ton collègue, tu t'attarde plus sur les mecs que sur les filles et tu me matte à chaque fois que j'arrive »

Là je rougis et lui dit à l'heure que finissais soit vers dix huit heure trente. Il me sourit et quittait le café. Environ un mètre quatre vingt, brun de grands yeux bleu, une barbe de trois jour. Quand je quittais le boulot il était appuyé contre le mur, à côte de la porte, il porté un blouson en cuir noir, et un t'shirt blanc bien moulant et un Jean's :

_ Je suis là Max »
_ Je vois ça »
_ Alors on fait connaissance ou pas »
_ Humm, le client est roi »

On monta dans sa voiture et m'emmena chez lui, presque à l'autre bout de la ville, un petit appart modeste, pas très grand, mais sympa, je lui demandé pourquoi si il habité ici il venait prendre un café à l'opposé de la ville il me répondit :

_ Je travaille juste à côté, puis il y a toi »

Sans que je fasse gaffe il posa une main sur ma nuque et m'attira à lui, déposant sur mes lèvres un incroyable baiser. Je sentais que mon pénis se gonflait. Il plaqua sa main sur mon entre jambe, il souriait, fière de l'effet qu'il me faisait. Il enleva sa veste qui laissait tomber par terre ainsi que son t-shirt. Je découvris alors un torse imberbe est musclé. Il commençait à me déshabillait je me laissais faire, il l'avait de l'expérience. Une minute plus tard j'étais nu face à lui. Il ne mit pas longtemps à se dévêtir, ben croyais son entre jambe était plus que excitante. Son pénis se tenait bien droit gonflé à bloc, moi face à lui avec un sexe de vingt centimètre environs je devais faire peine a voir :

_ Passif ou actif ? »
_ Les deux »

Illico il m'attrapa et me poussa contre un meuble, il passa une main sur le devant et commença à me masturbait, c'était bon, je me plié un peu en deux prenant appuis sur le meuble, alors je sentis sa queue me défoncé mon cul. Il me faisait mal et du bien aussi, rien de comparable avec Anthony. Il y allait doucement, il profitait et me donnait du plaisir, je sentais ses assaut. Je me cambrais un peu plus afin qu'il prenne un maximum de plaisir, il lâchait des râle de plaisir, moi j'avais le souffle court et le corps moite comme lui. Puis au bout du moment il arrêta, mais resta en moi, je sentis un liquide chaud se déversa dans mon trou :

_ Pas mal, avec un peu de pratique tu serais inoubliable, montre moi tes talent mon petit »

Il se tourna m'offrant ses fesse blanche est dépourvut de poile. Pour bander je bandais comme un dingue, lentement j'approchais mon engin de l'antre, il me dit :

_ Vas y tu attends quoi ? »

Sur son impatience je plantai mon sexe, il lâchait un crie de plaisir, mais pas moi, je me retirai de lui et laissa de la bave couler entre ses fesse et utilisa un doigt pour lubrifier l'entrée. Puis je mis un peu de salive sur mon sexe et avec ma main droite, je lubrifiais mon pénis, une fois fait je réitérais ma pénétration ou là je pris plus de plaisir. Après quelques assauts, je sentis montée la sauce en moi. Il dut le sentir car il me dit de stoppais ce que je fis et prit alors mon sexe dans sa bouche et commença une suite de va viens fort plaisant. Je finis par éjaculer dans sa bouche.

Après m'avoir bien nettoyais il se rhabillait et je fis de même, je ne pris même pas une douche. Il me reconduis à la maison :

_ Voilà tu est arrivé »
_ Merci Thomas, c'étais super »
_ Oh tu es bien toi aussi j'ai apprécié »
_ On peut se revoir ? »
_ J'espère je quitte la ville que la semaine prochaine »
_ Tu ne vis pas ici ? »
_ Non l'appart est a des amis je suis là pour le taff »

Après cette soirée je le revis deux fois avec autant de plaisir, depuis je ne les jamais revue, pourtant il me plaisait bien ce belle apollon. Je garde un souvenir très fort de lui, m'efforçât de pas oublié c'est quelques moment dans ces bras. Après ça le reste des vacances fut moins triste.

Max

lio.henin@laposte.net

Autres histoires de l'auteur : Le type au café - Anthony

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)