PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode - Épisode précédent

Education forcée -03

J'étais paniqué. Je venais de donner l'accès à tous mes comptes à un inconnu qui voulait me soumettre. Je lui avais même signé un contrat pour devenir sa salope pour toujours. De plus il venait de me lacher dehors en petite tenue.
Je regardais autour de moi dans cette cage d'escalier sordide. Je ne portais qu'une petite jupe pour me cacher la bite... du sperme coulait sur mes cuisses et tous mes vêtements en étaient tachés.

J'entendis du bruit venir d'en haut de l'escalier, je me suis mis à courir vers la sortie. Je me souviens que ce soir là, je suis passé par les rues les plus désertes que je connaissais. En arrivant chez moi, je soufflais et me dis que j'étais vraiment chanceux.
Je m'assoupis très vite en gardant les vêtements de salope sur moi.

Le lendemain, je me réveillai et décidai d'appeler la police. Avant ça, je regardai mon portable. J'avais reçu un message de "mon maître". Il me donnait un lien internet. Je le tapai et tombai sur une vidéo de moi en train de me faire défoncer par maître Thomas et lui jurant fidélité.
Il y avait un lien vers une chaîne live où il était dit : "prochain dressage ce soir". Certaines personnes avaient commenté en disant que j'allais devenir une bonne femelle et qu'ils voudraient bien me tester, ce à quoi mon maître répondait que je serais bientôt prete.

Je reçu à ce moment un autre message : " Salope, ce soir tu viens dans la même tenue, ne la lave pas et prépare ton cul!"
Je ne pouvais pas appeler la police. Mon maître diffuserait encore plus les vidéos...

Ne sachant pas quoi faire je me suis regardé dans une glace. J'avais du sperme partout, ça me collait. J'en pris un peu et le léchait. Puis je me suis allongé par terre et ai commencé à chercher mon cul en recherche de quelques précieuses gouttes de semence. C'était bon...
Ca me calmait de faire ça.

A midi, je reçu un message me demandant mon adresse, qu'il allait me donner un petit cours appliqué pour ce soir.
J'hésitai, alors il m'appella et me rappela tout ce qu'il pouvait faire pour détruire ma vie, que j'avais signé son contrat et que maintenant j'étais sa salope.
Je lui donnai alors mon adresse sans réfléchir par peur et j'allais vite me préparer.

Il arriva une demi heure après. Il entra en appelant "Petite chienne, où es-tu?"
Je l'attendais à quatre pattes dans le salon. Il arriva puis me mit une grande gifle.
"Alors c'est ici ma maison maintenant? C'est sympa! Va falloir redécorer tout ça mais ça devrait aller. Il me laissa à terre et fit le tour de la maison. J'entendis des bruits donc je montais à l'étage.
Il était dans ma chambre. Il avait mis tous mes habits à terre et il pissait dessus! Il se retourna et dit "Tu ne porteras plus que des vetements de chienne maintenant!"
Il me lança alors un sac rempli de jupes, de petites chemises et de strings. Il y avait même des talons.
Il m'ordonna de me changer. C'étaient des vêtements encore plus salopes que ceux de la veille.

Il s'approcha de moi. "Merci pour ton argent qui m'a permis de t'acheter tout ça. D'ailleurs ne va pas voir ton compte, il n'y a plus rien, j'ai tout pris, car tu es à moi maintenant petite."
Il prit ma tête et l'approcha de son entrejambe. "Et tu sais ce que tu vas faire maintenant?"
"Oui maître"
"Quoi?"
"Vous sucer maître"
"C'est bien vas y mais fais ça bien"
Je me mis à lécher son jogging. Il sentait fort. Je l'enlevai puis mordillai son caleçon.
Maître Thomas me prit alors par les cheveux, baissa son boxer, puis me rentra sa bite tout au fond de la bouche.
"Voilà ton cours d'aujourd'hui, tu dois apprendre à prendre des bites à tout moment, sans avoir de haut le coeur.
Je n'y arrivai pas, j'avais trop mal.
"Il me susurra à l'oreille tout en agitant ma tête : " de toute manière tu n'as pas le choix, tu dois réussir, ou je te fais ça jusqu'à ce soir."
Etrangement cela me motiva. Je me mis à le sucer plus vigoureusement. Puis il me lacha et je le sucai tout seul, docilement comme une bonne petite salope.

"Ba tu vois, tu y arrives, c'est bien. Maintenant ouvre bien la gorge et prépare toi"
Il me reprit par les cheveux et me défonça vraiment fort jusqu'à éjaculer au plus profond de ma gorge. J'avalai tout.

Par réflexe, je me retournai et lui présentai mon cul en soulevant ma jupe. "Pas tout de suite salope, on  va préparer le cours de ce soir et ma nouvelle maison."

Il descendit à sa voiture, prit une gamelle, la posa par terre dans la cuisine, puis il baissa son froc et pissa dans la gamelle. Ensuite il chia dedans. Je le regardai à quatre pattes avec étonnement.
"Voilà ta gamelle, si tu as faim, tu manges ici" dit il en rigolant. "Maintenant nettoie moi le cul!"
"Mais ..."
Il me gifla. "Nettoie!!!"
J'approchai ma langue de son cul et commencai à lui lécher la merde qui dépassait.
Ca avait un gout horrible!
Quand j'eu presque fini, il recula et me plaqua contre le mur avec son cul. J'avais son trou tout contre mon nez.
"Maintenant ouvre la bouche et mets la face à mon cul!"
Je le fis, alors il poussa et je sentis une grosse merde atterrir dans ma bouche... Je pleurais.
Je n'osais rien faire, donc la merde s'accumulait dans ma bouche.
"Avale sans macher, sans réfléchir, comme une queue!"
Je fis cela et cela passa presque tout seul.
"C'est bien, tu vois, ça va aller, tu vas finir par aimer ça petite."

"Bon maintenant que j'ai déballé tes affaires, tu peux déballer les miennes.
Il se mit alors à balancer mes affaires, photos à la poubelle et je du tout remplacer par des photos qu'il avait pris hier où on le voyait me défoncer. Il y avait d'autres photos avec des filles ou des mecs qui criaient. Ils étaient à plusieurs pour les défoncer.

Quand nous eûmes finis, il était tard. Je lui fis à manger, puis il prit ses restes, les mit dans un saladier, chia dedans, mélangea avec sa bite et mit tout dans ma gamelle en me demandant de nettoyer sa bite avant et de tout manger.
J'ai vomi une parti et il me força à la ravaler. C'était atroce!

Puis il m'appella du salon. Il avait posé deux caméras. Au milieu se dressait la table sur laquelle il m'avait ligotait le jour d'avant.
"Changement de plan : On fait ça ici ce soir!"

Il alluma les caméras. "Dis bonjour à nos auditeurs"
"Bonjour" dis-je timidement.
"Oh mais tu as la bouche toute sale petite. Il faut la nettoyer!"
Il vint vers moi puis me pissa dessus. "Avale salope!"
Puis il me prit la tête et m'empala la bouche sur sa bite.
"Alors c'est comment salope?"
"Tu ne dis rien ? Si tu ne dis rien, tu vas morfler tu sais."
"C'est merveilleux Maître! Merci Maître!" dis-je entre deux coups de sa bite dans ma bouche.
"Tu ferais n'importe quoi pour ton mâle, hein? Tu es une vraie pute avec tes talons et ta jupe!"
"Oui maître"
Ma cage de chasteté me faisait souffrir, je commençais à bander sérieusement.

Il me ramona pendant un bon moment. Je ne pensais plus à rien. J'entendais juste des bruits de succions et les insultes de mon maître.
Au bout d'une dizaine de minutes, il a retiré sa bite et m'a projeté à terre.
"Tu as aimé, salope?"
"Oui Maître!"
"Bien alors maintenant, mets toi sur tes genoux et laisse moi soulever ta jupe pour voir."
Il s'approcha et la souleva doucement en montrant bien que je n'avais pas de slip à la caméra.
"Oh mais tu es une petite coquine, tu n'as pas de culotte! Mais tu sais ce qu'on fait ici aux petites cochonnes qui montrent leur chatte à tout le monde?"
"Non Maître..."
"Et bien on les punit!"
Sur ces paroles, il sortit des menottes d'une des caisses qu'il avait ramenée et m'attacha les mains dans le dos. Puis il m'attacha les jambes entre elles. Il me posa sur la table et attacha mes jambes et bras aux pieds de la table. J'avais la tête qui dépassait d'un côté et mon cul de l'autre.
Je ne pouvais pas voir ce qu'il faisait, cela m'effrayait et m'excitait aussi.
D'un coup, je sentis une douleur étourdissante dans le dos. Il me battait. Je me mis à crier très fort.
"Crie autant que tu veux, tes voisins t'entendront et pourront savoir quelle salope tu es!"
Je tentais d'arrêter mais n'y arrivais pas.
Après une bonne dizaine de coups, il posa son torse sur mon dos et me dit "Tu en as envie maintenant de ma bite?"
"Laissez moi s'il vous plaît!"
"Oh je suis déçu, je vais encore devoir te punir."
Il me redonna une dizaine de coup en me demandant de dire que j'aimais ça. Je finis par le crier pour qu'il arrête : "Battez moi encore Maître!"

Puis il fut interrompu par la sonnette. Il alla ouvrir. Je vis alors ses amis que j'avais rencontrer dans l'immeuble arriver. Il y avait deux autres personnes en plus. En tout ils étaient 6!
Ils sifflèrent en me voyant.
"Beau boulot Thomas! On peut en profiter?"
"Bien sur. Je filme en même temps, pour les potes qui ont pas pu venir."

"Tu lui as graissé la chatte?"
"Non elle est toute sèche"
"Uhu, elle va prendre cher alors."
Sur ce, celui qui avait prononcé ces paroles s'approcha de mon cul, positionna sa bite à l'entrée de ma chatte et commença à pousser.
Sa bite entra lentement en moi et me fit terriblement mal. Je me mis à crier.
Le grand noir arriva face à moi et me dis "Ta gueule pute". Il sortit sa bite et me la rentra dans la bouche.
Les autres se mirent à se branler en rigolant.
Au bout de 5 minutes, un autre homme approcha sa bite de ma bouche, puis il la logea dedans. J'avais deux queues dans la bouche. Elles me fouillaient partout. Je commençai à prendre mon pied.

Puis un quatrième vient poser sa bite sur mon trou pour me faire une double sodo.
Je me mis à gémir. Tous rirent et d'un coup, j'avais quatre bites dans mon corps.
"Alors tu aimes ton baptème de salope?" me dit mon maître.
Je ne pus que gémir avec les deux bites dans ma bouche.

J'avais mal partout, mais c'était vraiment bon. Après un petit moment, je sentis le jus de ces mâles me remplir le cul et la bouche. Mon cul était grand ouvert...

"Maintenant petite chienne, nettoie nos queues."
Et pendant ce temps, le dernier homme parlait avec mon maître et lui donnait de l'argent. Je ne le savais pas mais j'allais subir ma première vente.

Mon maître s'approcha et me fit répéter devant la caméra :
"Je suis la salope de Maître Thomas. Je suis à louer ou à vendre. Venez essayer mon cul!"

Je me retournai ensuite en regardant mon maître.
Il sourit et me dit " Tu ne pensais tout de même pas que tu allais rester libre... Maintenant tu n'es qu'un objet de sexe que l'on vend ou prète à n'importe qui."

Je me mis à pleurer. Thomas me gifla et demanda à ses amis de remettre leurs queues dans mes trous et de les remplir de pisse. Je fus vite bien rempli.

Puis Thomas m'entraîna dans la cave et m'attacha pour la nuit. J'avais mal partout et j'avais peur.

Adilope

adilope10@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Education forcée -

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)