PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

les clés du Maitre

Il a le double des clés de mon appartement - puisqu'il veut être mon Maitre, c'était naturel qu'il obtienne un sésame inconditionnel à son esclave. Nous n'avons pas de rendez-vous à l'avance ou de conventions. Il me dit par sms "je passe", alors je sais que je dois l'attendre derrière la porte, nu et en collier de chien, prêt à lui embrasser la queue derrière son pantalon, puis ses chaussures.
S'il passe à l'heure du dîner, je dois lui préparer un plateau repas avec une bière. Pendant qu'il mange mon Maitre veut me voir à quatre pattes le cul tendu vers lui, bien que je sois à l'autre bout de la pièce. S'il a besoin de quoi que ce soit il me siffle et j'obéis. S'il y a des restes de nourriture, le Maitre me les donner à manger à ses pieds dans une écuelle.

Notre relation domi/soumis avance au fur et à mesure des trips qu'il veut expérimenter - et justement récemment il s'est servi des clés de mon appartement de manière inattendue.
Il était presque une heure du matin lorsque j'ai entendu quelqu'un ouvrir ma porte. J'étais à poil dans mon lit à mater du porno sur internet et on peut dire que ça m'a fait sursauter ! La porte s'était à peine refermée que j'ai entendu une voix appeler "esclave, aux pieds". Je me suis précipité aux pieds du Maitre le souffle court, encore tremblant de surprise. Quelle frayeur !
Selon notre rituel, j'embrassais les chaussures du Maitre. C'est alors qu'il me dit "je vais dormir ici cette nuit, et toi tu seras à mes pieds". Selon notre contrat, ses désirs étaient des ordres - alors j'ai murmuré un timide "merci Maitre" comme tout acquiescement.

Pour m'avoir vu les ranger souvent, le Maitre trouva sans problème mon sac de jouets avec ma laisse, mon baillon, de la corde et divers accessoires. Il me mis la laisse et me traina à quatre pattes jusqu'au lit. Là il m'attacha les mains au sommier, ainsi que mes couilles pour être certain que je ne bouge pas. Il me mis le baillon sur la bouche et un masque de nuit. Je ne pouvais plus dire quoi que ce soit, voir quoi que ce soit et il m'était impossible de me lever.

Le Maitre se coucha dans mon lit et je l'entendis rire "Alors c'est sur ça que tu te branles quand je ne suis pas là ? Il va falloir que je te mette une cage de chasteté pour que tu me sois dévoué pendant mon absence". Voilà une perspective particulièrement intéressante ! Ce Maitre n'était pas mon premier dominateur, mais avec lui j'avais envie d'aller un peu plus loin que les autres dans l'appartenance. Et la cage de chasteté c'est juste l'outil parfait pour bien se sentir slave.

Depuis quelques minutes je sentais bien que mon Maitre se branlait et ce qui arriva ne m'étonna donc pas : alors qu'il était sur le point de jouir, il me retira le baillon pour m'enfoncer son gland dans la bouche et me gicler son foutre en fond de gorge. "Biberonne moi ça ma pute". Plus il était directif, plus je prenais mon pied - j'ai donc avalé son jus minutieusement et j'ai sucer son gland pour ne pas en perdre la moindre goutte. Une fois vidé, le Maitre me remis le baillon sur la bouche. "Aller, bonne nuit esclave - ah j'oubliais ..." le Maitre se leva pour aller chercher quelque chose dans le sac à jouets. Sans doute un poppers me disais-je.

La douleur fut fulgurante : je venais de me faire empaler par un gode, bien que lubrifié, qui faisait pas loin de 20cm. J'hurlais derrière mon baillon quand le Maitre me dit "ça va te faire le cul pendant la nuit, profite bien". La brûlure lançait et petit à petit la présence de ce gode dans mon trou me procurait un plaisir paradoxale. A la fois douloureux et excitant, particulièrement humiliant. Je pensais alors que ma nuit allait être relativement courte et que j'allais m'assoupir jusqu'au réveil du Maitre un peu plus tard dans la matinée. C'était sans compter sur le sadisme du Maitre - je ne devais pas rester une nuit attaché comme ça au lit, mais le week-end entier. Je le compris lorsqu'au matin, le Maitre m'enleva le baillon pour m'enfourner sa bite molle dans la bouche, me donnant l'ordre d'avaler sa pisse. Une fois qu'il eut terminé, il me laissa attaché au pied du lit, toujours godé et baillonné, les yeux caché par un masque.

"Je vais me faire un petit-déjeuner de champion ce matin - toi tu as intérêt à bien profiter de la moindre goutte de protéine que tu vas avaler, parce que ce week-end tu ne seras nourris qu'à la queue."

Edward72

archangello@hotmail.com

Autres histoires de l'auteur : les clés du Maitre

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)