PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Envie d'homme...

Passage à l'acte

Cet été là, j'avais 24 ans. Je finissais mes études et étais en stage pour quelques mois près de Lille. Ma sexualité était pour moi encore très confuse. Et chose plutôt rare à cet âge, j'étais encore puceau. Je n'avais même pas encore embrassé qui que ce soit. Il y a quelques années, j'étais amoureux d'une copine de classe. Mais rien. Pendant les soirées de ma vie d'étudiant, j'avais tenté de me rapprocher de quelques filles. Mais rien non plus. Pourtant depuis longtemps j'étais attiré par le corps des garçons.

Ce n'était pas le sexe qui m'attirait, mais bien le corps, dans son ensemble. Des photos de mecs musclés sur internet me suffisaient à me branler de temps en temps. Un beau torse, des abdos dessinés et des pecs bien volumineux. Des bras puissants. Voilà ce qui me faisait bander.

Cet été là, je me rendais bien compte que j'été plus attiré par les mecs que par les filles. Pour trois mois, j'étais seul dans une région où je ne connaissais personne, et surtout où personne ne me connaissait. C'était l'occasion d'en avoir le cœur net. Je pris mon courage à deux mains et je m'inscrivais sur un site de rencontre gay.
Cher lecteur, c'est l'occasion pour moi de me présenter. Je m'appelle Benjamin, Benji pour les copains. J'ai maintenant 29 ans, mais à ce moment du récit, je n'en avais que 24. Blond, avec des yeux bleus. 1,70 m pour une soixantaine de kilos.
Mon annonce sur le site devait alors ressembler à quelque chose comme ça : « Jeune homme de passage pour quelques mois dans le Nord, aimerait première expérience avec un homme, si possible de mon âge à peu près ».

Je vous passe les semaines qui défilaient, à consulter les profils, à discuter sur le chat. Et pour la première fois de ma vie, je draguais.
Un profil finit par attirer mon attention. Il s'appelait Thomas. Il avait 28 ans. 1,78 m, assez fin mais plutôt bien dessiné. Visiblement plutôt sympa, il me proposa d'aller boire un verre le soir même dans un bar près de chez lui. Excité, j'acceptais.
Nous avons donc passé le début de la soirée à faire connaissance autour d'une bière. Il me plaisait. Un beau visage, un t-shirt blanc assez serré qui faisait ressortir des bras assez musclés. Plus de doute, je n'étais pas hétéro !
Il faisait déjà nuit quand nous sortîmes du bar. Il me raccompagna jusqu'à ma voiture qui était garée sur un parking un peu à l'extérieur de la ville. Sur le chemin, son bras me frôlait de temps en temps. Il le faisait exprès et j'aimais ça. Ma bite se tendait peu à peu dans mon boxer. Nous sommes montés dans la voiture que je le raccompagne chez lui, mais j'eu pas le temps de démarrer. Il se pencha vers moi et m'embrassa. Mon premier vrai baiser. Certainement bien maladroit. Mais tellement bon. Sa langue caressait la mienne, parcourait mes lèvres. Mes mains parcouraient son torse à travers son t-shirt, des pecs fermes et des abdos dont je pouvais sentir tous les reliefs.
Pour être plus à l'aise, nous nous sommes installés sur la banquette arrière. L'un contre l'autre, je découvrais pour la première fois les caresses d'un homme. Ma main arriva au niveau de son sexe, et à travers son pantalon je sentais une bite bien dure, certainement un beau morceau ! Il enleva mon t-shirt et m'embrassa les bras, les pecs. Il s'attardait sur les tétons. Tout en continuant, d'une main experte il déboutonnait mon pantalon et sorti mon sexe bien raide. Je me laissais faire, et ça lui plaisait. Il me branlait doucement, m'embrassait, me caressait. Difficile à présent de décrire exactement ce que je ressentais alors, mais c'était bon. Accentuant ses baisers il descendit vers mon nombril puis vers ma queue qu'il embrassa quelques instants. Je bandais au max, j'étais excité et ne savais que faire. Il lécha mon sexe puis commença à me sucer, lentement. Je découvrais les sensations étranges de la fellation. Il était doué, ce n'était pas sa première. Il continua ses vas et vient un moment. Puis il m'embrassa. Il continuait de me branler. Après quelques minutes, je jouis plusieurs gros jets de sperme sur mon torse. Il souriait.
Je finis par le raccompagner chez lui. C'était déjà pas mal pour une première fois.

Quelques jours plus tard, Thomas me proposa de venir passer la nuit chez moi, « en tout bien tout honneur »… mais bien sûr…
Il arriva assez tard, après le repas. Nous avons simplement regardé un film, un contre l'autre dans mon lit. Il faisait chaud, nous étions en boxer. Et bien sûr je bandais. Il avait vraiment un beau corps, qu'il n'entrainait par un peu de muscu quotidienne. Quelques tractions, des pompes et des abdos tous les jours m'avait-il dit.
Après quelques caresses, il n'attendit pas la fin du film pour m'embrasser et son attention se porta assez rapidement sur mon sexe. Il me suça de nouveau. Je profitais. Il alternait les baisers sur tout mon corps et des pipes à des rythmes variés. Il bandait aussi, je pouvais par moments caresser la bite à travers son boxer. Elle devait être un peu comme la mienne, à peu près 18 cm, mais un peu plus fine. Notre excitation montait. Il me fit me tourner et je me retrouvais sur le ventre. Il m'embrassa les fesses puis les cuisses. Sa langue passa entre me fesses. J'avais des frissons. C'était bon. Il enleva son boxer et se mit au-dessus de moi. Il frottait sa bite raide entre mes fesses tandis qu'il m'embrassait la nuque.
Après quelques minutes, je me retournais de nouveau pour l'embrasser, nos deux sexes étaient l'un contre l'autre. Il se colla à moi, m'embrassa.
« Tu as envie de plus ? me demanda-t-il avec toute la tendresse possible.
- Oui »
Il alla vers la chaise où il avait laissé ses affaires. Il était debout devant moi, son corps luisait dans la pénombre, exhibant ses 18 cm. Il prit un préservatif et une petite dose de gel dans la poche de son pantalon. Il avait tout prévu le salaud !
Il revint sur moi et recommença à frotter sa queue contre la mienne. Puis il m'écarta les jambes et s'assit entre. Avec un peu de gel, il passa son doigt sur mon anus. Je découvrais encore une nouvelle sensation, et c'était bon ! Il enfonça doucement son doigt en moi, et commença quelques allers-retours. Puis il y mit deux doigts. Avec l'excitation (et le gel) ce n'était pas un problème. Quand mon cul n'offrit plus de résistance, il se pencha sur moi, et tout en m'embrassant dans le cou, présenta sa bite contre mon cul. Il exerça tout doucement une pression avec sa queue qui entra progressivement en moi. Il entama des allers-retours assez lents. Je me branlais un peu, mais je ne voulais pas jouir de suite. Il accéléra le rythme. J'encaissais plutôt bien pour une première ! L'idée de me dépuceler l'exciter peut-être un peu trop : il jouit assez rapidement. Je me branlais pendant son orgasme et je giclais sur mon torse une quantité que j'avais rarement vue. J'en avais sur tout le torse !
Il m'embrassa. Nous prirent une douche ensemble et nous nous sommes recouchés. Pour la première fois, je dormais contre le corps d'un homme.

Quand Thomas se réveilla, je compris vite qu'il avait de nouveau envie de moi. Mais cette fois, je voulais prendre un peu les choses en main. Je me suis donc mis sur lui et je commençais par l'embrasser, je parcourais ses lèvres, puis son cou avant d'arriver sur ton torse qui me plaisait tant. Evidemment, nous bandions, et j'avais envie de gouter à son sexe qui m'avait donné bien du plaisir la veille. Mais c'était la première fois, et mon manque d'expérience m'empêcha de le satisfaire pleinement. Comme il l'avait fait la veille, je viens peu à peu coller ma queue à son trou. J'avais envie de le prendre. Mais il m'apprit alors qu'il n'était qu'actif. J'étais déçu mais ce n'était pas grave. Je repris mes baisers et mes caresses. Quand sa bite fut bien raide, il me dit de me mettre à quatre pattes. Il écarta mes fesses et vint coller la langue à ma rondelle. Il me lécha le cul. Il savait vraiment y faire et réussi même à rentrer le bout de sa langue. Je bandais toujours autant. Il mit une capote et m'introduit, toujours avec douceur. Mais cette fois, la tendresse laissa peu à peu la place à l'excitation et à une bonne baise. Les allers-retours dans mon cul étaient de plus en plus rapides. Et de plus en plus profonds. Ses couilles finirent par venir taper contre les miennes. J'avais mal, mais j'étais tellement chaud que ce n'était pas un problème. Je gémissais et finis par tomber sur le ventre sous ses assauts. Tout en continuant à me prendre, il se colla contre moi. Il transpirait, et cela m'excitait encore plus. Il appuya ses mains sur mes bras, et mettait de grands coups de bassin dans mon cul. Dans cette position je ne pouvais plus me branler. Mais au moins, je ne jouirai pas de suite ! Il prit plaisir dans moi un bon moment, plus longtemps que la veille. Avant de finir, il me remit à quatre pattes pour je puisse me branler. Il continuait à me défoncer, et dès que ma main eu touché ma bite, je lâchais la sauce sur les draps. Il arrêta, sorti sa queue et enleva la capote. Il se mit debout à côté de moi et se branla et gémissant. En quelques instant, il jouit si fort que le sperme traversa la moitié du lit.
Je me levais. Debout tous les deux, nous serrions nos deux corps l'un contre l'autre, les bites encore dures et humides. Nous priment de nouveau une douche, et après un rapide petit déjeuner, il rentra chez lui.

J'ai revu Thomas deux à trois fois dans les semaines qui suivirent. Puis je crois que je me suis un peu lassé… Je venais de découvrir le sexe entre mecs et je voulais en connaitre davantage, rencontrer d'autres mecs. C'est ce que je fis pendant le mois qui restait. J'ai eu de la chance, j'ai eu ma première expérience d'actif avec un jeune mannequin !

A la fin de l'été, en quittant le Nord, une nouvelle vie (professionnelle) allait commencer. Mais maintenant j'en savais plus sur moi. J'aimais le sexe avec un mec. Mais je ne savais pas encore à quel point !

A suivre…

BenjiX

romb2010@hotmail.fr

Autres histoires de l'auteur : Envie d'homme...

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)