PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Une soirée à Bordeaux chez un Maître

Je suis Jean, 45 ans, en excellente santé.

Je suis bi, et avec un mec j'aime être une petite pute, une chienne soumise, j'adore ça ! Mais soyons honnête, cela ne m'arrive que très très rarement, hélas !!

Je suis en déplacement 24h à Bordeaux, et me voilà seul pour une soirée à l'hôtel. Je dine tranquillement puis me retrouve dans ma chambre, seul et avec l'envie d'en profiter.

Je me connecte avec mon ordi sur un site de dial gay et SM. Là je commence à surfer et dialoguer avec des mecs connectés dans la région. Au bout d'un moment un Maître avec qui j'échange semble avoir un peu d'intérêt pour moi. Visiblement il ne se déplace pas mais reçoit.

Un male dominant... ce que je cherche. Il aime les pratique soft à hard, il a un donjon équipé. Je lui dis que j'aime obéir, subir, que je suis une vraie chienne soumise, que j'aime être une pute au pieds d'un Maître. Et c'est vrai ! Mon dialogue avec ce Maître commence à m'exciter.

Il me dit qu'il peut éventuellement me recevoir, mais il a déjà un soumise ce soir. Je lui répond tout de suite que cela ne me gène pas, au contraire... J'obéirai, je serai à lui.

Il finit par me dire OK, mais pas avant minuit et demi, il est 22h30.... Bon, OK, je répond que je suis d'accord, il me donne son numéro de portable pour que je lui envoie un SMS, histoire de vérifier que je suis bien réel. Je m'exécute. Il me répond avec son adresse et précise bien "pas avant 00h30, soit devant la porte.". Je confirme.

Du coup, je prend un bonne douche, me lave bien à fond, histoire d'être prêt, d'être utilisable par ce Maître que j'ai hâte de découvrir, même si bien sur j'ai un peu peur. Aller se mettre au pieds d'un inconnu, s'offrir à lui, n'est pas si simple même si l'envie est très très présente.

Une fois parfaitement lavé, le corps, le cul, en profondeur, je m'habille légèrement, un slip noir moulant et brillant, sexy, un jean, une chemise, et je pars à l'adresse indiquée afin d'arriver un peu en avance pour repérer les lieux.

Heureusement les GPS existent, j'arrive facilement dans la rue et trouve une place rapidement. Je repère le bâtiment et la porte d'entrée. Je patiente 15 minutes et à l'heure dite je suis devant la porte, je lui envoie un SMS pour l'en informer.

Quelques secondes après, la porte s'ouvre, il est derrière... j'entre sans le voir donc, il referme la porte, je me retourne timidement, il est nu, porte un harnais de cuir un slip en cuir, je vois mal dans la pénombre de son couloir. "C'est par là, suis moi".

Sans un mot je marche derrière lui, nous arrivons à l'entrée d'une pièce, il se retourne "déshabille toi, pose tes vêtements ici, met toi  à poil, complètement".

"Oui Maître" sont les seuls mots que je prononce, et je m'exécute. Il me regarde faire sans broncher.

Quand je suis nu il me dit "entre ici", je pénètre dans la pièce et il me suit.

Au fond de la pièce sur un tabouret, un mec nu, assis et attaché. Il a un bandeau sur les yeux, les jambes liées aux pieds du tabouret, les bras en l'air, il a des poignets en cuir et il est attaché au mur derrière lui.

Il gemit doucement, je vous un dispositif sur sa queue, avec un fil relié à un petit appareil électrique... Visiblement cela le stimule bien.

Le Maître m'ordonne "approche toi de lui et caresse le". Je m'exécute, je viens tout devant lui et commence avec mes mains a le caresser, caresser sa tête, ses épaules, ses seins.

Le Maître se positionne derrière moi, il me caresse le cul, la bite, partout, je me laisse faire, je bande déjà à fond tellement je suis excité.

"Met toi à genoux"… je le fais tout de suite. "Embrasse et tète des seins et caresse sa queue". Me voila embrassant, léchant et suçant les seins de cet inconnu immobilisé, et avec mes mains je commence à caresser sa queue tant bien que mal car elle est branchée... Le Maître parle à son soumis, il lui dit "voilà une petite pute qui vient jouer avec nous, tu sens sa bouche, tu sens qu'il te caresse. Son soumis gémit.

Après quelques instant le Maître me fait me retourner, toujours à genoux, et se positionne face à moi, mon visage est au niveau de son slip en cuir, ça sent l'homme, ça sent la queue, des odeurs plus ou moins fortes que je connais bien et que j'aime autant que je les redoutes si elles sont trop fortes. Il ouvre la fermeture éclair de son slip en cuir, fermeture que je n'avais pas vue en arrivant, et en sort en belle queue, bien raide, qu'il me colle dans la bouche sans ménagement et sans m'en dire plus, avec d'autant plus de facilité que mon réflexe de petite pute à la vue de son engin est bien sur d'ouvrir grand...

Il se met à me limer la bouche... je suis heureux, j'aime ça... je m'applique à bien le sucer, il pose ses mains su me tête et impose le rythme... je subit et me laisse faire, il me baise la bouche, de plus en plus virilement. J'entends toujours son soumis gémir de par les stimulations electrique qu'il subit, et moi je gémis en bavant et en subissant les coups de queue du Maître qui va et vient dans ma bouche.

Après avoir utilisé ma bouche, et m'avoir mis quelques coups de bite sur le visage, il prend son temps pour ôter son slip et reviens devant moi m'ordonnant "lèche moi les couilles". Je m'applique donc à le faire, je lèche ses boule, sentant sa queue frotter sur mon visage, ma tête, je lèche, je veux lui plaire, j'obéi et lèche avec dévotion. De temps en temps il me redresse la tête et enfourne sa queue dans ma bouche, puis me redonne ses couilles à lécher, et cela dure comme ça un moment que je ne peux déterminer, mais un long moment. Je suis en peu engourdi, a genoux, mais je continue de lécher et sucer selon ses volontés.

Au bout d'un moment il s'écarte de moi, va régler des boutons sur la boite qui stimule la queue de son soumis, qui gémit de plus belle, puis il revient vers moi en m'ordonnant "met toi à quatre patta et cambre toi bien".

En un instant je prend la position ordonnée, là il vient derrière moi et commence à tripoter mon cul, me doigte doucement, me fait lécher ses doigts, y retourne... Puis je sens qu'il fat couler du gel lubrifiant sur mon cul. Le doigtage se fait plus intense, plus profond, sans ménagement. Je gémi, tortille mon cul...

Le Maître délaisse alors mon cul, et je vois qu'il attrape sur une étagère une capote, quelques instants après, sans prévenir, sans ménagement non plus, je sens sa queue me pénétrer, facilement, rapidement, et il se met à m'enculer dans un rythme calme prenant soin de bien aller à fond et sortir à chaque coup de hanche. Je gémi de plaisir... me cambre le mieux possible, "face contre terre" ordonne t'il, je me penche et met mon visage au sol, et il me baise, me lime le cul, avec régularité. Par moment il accélère, puis ralenti et repart de plus belle. Chaque coup de bite me pénètre à fond, je gémi, par moment de pousse de long râles, il sait qu'il me possède et en profite. Là j'ai perdu toute notion de temps car il m'a baisée comme ça un sacré moment.

Comme j'étais positionnée face à son soumis, à un moment il s'est retiré, il est allé le débrancher, retirant de sa queue tout l'appareillage, et il m'a ordonné "vient le sucer". Bien sur je ne me suis pas fait prier.... je me suis approché, me retrouvant la tête entre les cuisses du soumis, et j'ai commencé à le pomper, il bandait bien, une jolie queue. Sans plus attendre le Maître est revenu derrière mois, m'enfilant de nouveau, toujours aussi facilement. J'étais donc là, à quartes pates, une queue dans la bouche, l'autre dans le cul, subissant le coup de bite du Maître et pompant l'autre type, au rythme des assauts porté sur ma croupe par le Maître. Une vraie pute, une vraie chienne, exactement ce que je suis et j'aime être. "Tu aime ça hein salope"…. je me contentais en guise de réponse d'émettre des "hmmmm hummm ouihhuummmmm" la bouche plein et le cul dilaté et pénétré.

Cette séance de double bite, de remplissage des mes orifice à duré un temps que je ne peux pas décrire, mais longtemps. Ce Maître était endurant, et son soumis aussi ! Et moi entre les deux, je me laissais faire, heureux d'être traité comme j'aime, comme une vraie pute soumise. Je crois que je ne m'étais jamais fait prendre ainsi aussi longtemps. Je ne suis pas un habitué de ce genre de situation, et là c'était extraordinaire, je m'abandonnais totalement, j'en prenais plein le cul, plein la bouche chaque coup de queue du Maître me faisait gémir tout en me forçant a avaler la queue du soumis.

Après un moment, le Maître à laissé un peu de répit à mon cul, un très court répit en fait. Il m'a donné une capote en m'ordonnant de l'enfiler sur la queue de son soumis, ce que j'ai fais bien sur. " Maintenant empale toi sur a queue". Sans me faire plus prier je suis venu m'assoir sur sa queue, mon cul avait était tellement travaillé que je n'ai eu aucune difficulté à me l'enfiler, et j'ai commencé un va et vient sur sa bite, comme une bonne salope, qui se donne du plaisir et faisant le travail, le soumis toujours attaché et immobilisé et moi coulissant sur sa pine dressée dans mon cul de chienne. Le Maître ma regardé faire un moment, puis est venu devant moi, me faisant m'installer à quatre pattes, cette fois ci dans l'autre sens donc, m'empalant tout seul sur la queue du soumis, bien collé à lui pour ne pas la perdre, puis venant mettre sa bite dans ma bouche et me tenant fermement la tête. Là aussi, j'ai subit ses a coups, que je répercuté avec mon cul sur la queue du soumis qui m'enculé malgré lui. Je gémissais, je bavais, j'étais dans un état second, je n'avais j'amais été traité de la sorte... et j'adorais ça !

Le Maître m'a alors fait me relever et après m'avoir mixé des attaches en cuir aux poignés il m'a immobilisé au milieu de la pièce en m'attachant les mains à des fixation au plafond. Je me demandais quelle allait être la suite. Il a détaché son soumis et est venu l'installer face à moi, collé à moi... dans la même position et alors nous a lié l'un a l'autre avec du cellophane, en prenant soin de bien s'assurer que nos queues étaient l'une contre l'autre. J'étais emprisonné avec cet inconnu, lui toujours les yeux bandés, nos corps collé l'un à l'autre, nos queues se frottant l'une contre l'autre, c'était torride, extrêmement sensuel et sexuel, chaud, ayant ma liberté de mouvement pour ma tête je ne résistait pas à l'envie d'embrasser sa peau dans son cou, de l'y lécher, cette sensation était étrange et merveilleuse en même temps. Le Maître tournait autour de nous, caressait nos corps sur le cellophane ou sur les parties de peau laissés accessibles.

Le Maître ne nous laissa pas trop longtemps ainsi, il nous libera, réinstalla son soumis sur le tabouret en prenant soin avant de lui mettre un gros plug dans le cul, puis de l'attacher de nouveau.

Le Maître pris alors un gode, un gros gode, et j'ai tout de suite compris que c'était pour moi...

Mon premier reflexe fut de lui dire "Maître c'est trop gros", j'aime me faire enculer... mais j'avoue ne pas avoir l'habitude de gros diamètre, et celui-là me semblait bien gros, sans pour autant être énorme, mais gros....

Il vient dans mon dos, me caresse, me dit à l'oreille "Mais non, tu vas voir" et il commence à essayer de me l'enfiler. A ma propre surprise il y parvient plutôt rapidement et facilement. Le travail du cul que je venais de subir depuis au moment en m'étant fait enfiler longuement avait visiblement bien préparé le passage... Il m'enfile le gros gode, il me l'enfile facilement, il me l'enfile en cherchant à aller bien à fond.... il y parvient.... je gémi, je cris sans savoir si c'est de peur, de plaisir, Il me travaille le cul... à ce moment là je me dis qu'il est en train de me défoncer la "chatte" et en fait j'adore ça. Je suis son jouet, sa poupée, il abuse de moi, il me possède.

Il s'amuse avec moi ainsi un petit moment, puis, me détache une main, l'autre, me dit de m'allonger par terre sur le dos.... me donne le gode et me dit "vas y, met le toi dans le cul et gode toi connasse, montre moi que tu aime ça". Sans une seule seconde d'hésitation je saisie le gode et me positionne pour le l'enfiler, il me regarde, et moi je me gode, je me travaille la chatte comme une bonne chienne, par terre, a ses pieds, j'aime ça, je le montre, je m'exhibe en train de me goder le cul.

"Change de position !" ; "Oui Maitre", je me met à quatre pattes pour bien exhiber mon petit cul de pute, et me remet le gode puis continu de me travailler tout seul a ses pieds. Il parle a son soumis "Tu verrais cette chienne...".

Il ne me laisse pas trop longtemps ainsi, me fait me relever, me rattache les mains au plafond, me fait bien écarter les jambes et là je sens claquer le martinet sur mon cul. Je pousse un petit cri, qui est un petit cri de surprise et de plaisir... j'aime ça et je le sais... il commence à me fouetter avec régularité, sans frapper trop fort. Je sens la douleur qui monte progressivement, j'adore sentir cette douleur là, j'adore sentir les lanières du martinet qui viennent chauffer mon cul, ma croupe, je pousse des cris, je dis "merci Maître" plus ou moins régulièrement.

Quand il estime que mon cul est bien chaud, il revient me prendre par derrière, debout et me remet de vigoureux coup de bite dans le cul.... je suis au paradis, j'ai mal, j'ai chaud, ma queue est raide comme jamais elle ne l'a été, j'aime follement ce que je vis.

Il a du bien surveiller l'heure, comme je lui avait demandé de me libérer dans un temps imparti. Il libère mon cul, me détache et me dit "branle toi, là, maintenant", je saisie ma queue et en quelques seconde je jouie au milieu de la pièce, d'un jet puissant qui se répand au sol, il sourit et rigole un peu. "Allé, tiens voilà de quoi t'essuyer partout, habille toi vite et file".

Je suis rentré à mon hôtel.

J'espère retourner à Bordeaux le plus vite possible.

JeanSoumis

Autres histoires de l'auteur : Une soirée à Bordeaux chez un Maître

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/02 : 16 Nouvelles

La sorcière aux dents vertes Jako
Weekend d'intégration Grossteub96
Mâle alpha Chopassif
Dressage d’une lope Olive
Il y a 4 ans Nico76500
Une pute dans une cité de rebeu Nico76500
Les Garçons... P'titGayPassif
De nouveaux amis... Raphaël
Les bains Lille Passif-lille
Vendredi voiture Ya-se
Enfermé 30 Heures... James
Mon collègue hétéro Elliot
Vendredi trop arrosé Hombre50
Fantasme d’un couple Couplehom
Fantasme d’un couple -02 Couplehom
Le faux patient D.kine.75

La suite... 13 épisodes

Début avec mon maître -05 Jd18
Chaudes vacances -03 Petit cul 57
Mon pote, l'intello -2 Étalon
Stage BTS à la ferme -07 Stéphane
Théo et mon père -02 Stephane276
Domination par Stéphane -67 Pattlg
Domination par Stéphane -68 Pattlg
Domination par Stéphane -69 Pattlg
Domination par Stéphane -70 Pattlg
Domination par Stéphane -71 Pattlg
Domination par Stéphane -72 Pattlg
Domination par Stéphane -73 Pattlg
Domination par Stéphane -74 Pattlg

Février 2019

Nouvelles

Rendez-vous particulier Pititgayy
Plan snap Noprise2tete
Plan snap -02 Noprise2tete
Piste de danse jouissive Sasha
Fellation improvisée Lemarnais
Visite médicale Tanatos
Un mec grindr, ou plus Gayboyquebec
Mon modèle Houne66
Voisin antillais Hairylegs94
Surprise Virilsalope
Éric Clemsex
Mon meilleur ami et moi Le-sanguin
Grand romantique Celestin
Premier plan à 3 Matt
Sodomie improvisée Lemarnais
Recherche du Travail Jeanmarc
Une détente bien méritée Stéphane
Voyage en train Pierrot
Ma première fois avec un homme Fred 02600
Défoncé par 2 beurs Adonf
La queue de Rachid Chopassif
À la terrasse d’un café Houne66
Folle soirée au sauna Maasquelour
Stage BTS à la ferme Stephane

La suite...

Soumission & Domination -520 Jardinier
Soumission & Domination -521 Jardinier
Début avec mon maître -04 Jd18
Ma vie de lope exhib -06 Lopexhib
Frenchies -05 Pititgayy
Frenchies -06 Pititgayy
Stage BTS à la ferme -02 Stephane
Stage BTS à la ferme -03 Stephane
Stage BTS à la ferme -04 Stéphane
Stage BTS à la ferme -05 Stéphane
Stage BTS à la ferme -06 Stéphane
Chaude soirée -04 Red
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)