PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 438

Les petits frères (quintet)-1 Suisse

Un soir je vois arriver au Blockhaus Justin au volant d'une Ford GT (pas 40 mais de la nouvelle génération). Quand je le félicite d'avoir dérogé à la marque « paternelle », Il m'explique qu'il ne fait que la livraison et que c'est une commande de Jalil.

Ce dernier arrive en courant suivi de ses 3 potes et saute au cou de Justin pour le remercier de l'avoir trouvée aussi vite.  
Petite explication. Depuis que je laisse la jouissance de ma SLS à Enguerrand et Max, il manquait aux deux autres un véhicule équivalent pour pouvoir se déplacer. J'ai beau leur faire remarquer que quand ils sont tous, il y a toujours une DS5 de libre et même la C300. Sourires des intéressés qui me disent que c'est pas la même chose. Ça je veux bien le croire !!
Je trouve une autre objection avec la présence de temps à autre de Duke leur amour Californien. Balayé comme mon argument précédent mais ce coup-ci, Enguerrand avance qu'il prendra alors une de mes motos, si je veux bien bien-sûr. Ils ont réponse à tout !!
Je leur tire quand même les oreilles, juste parce qu'ils ne m'avaient pas prévenu.
Pour m'amadouer, Jalil me propose de prendre le volant pour la tester.
Quand nous revenons une heure plus tard, j'avoue que la voiture est plaisante. Totalement différente à conduire que mon AMG GT R mais amusante dans son comportement. Je suis quand même un peu inquiet à l'idée qu'elle soit entre des mains si jeunes avant de ma rappeler qu'elle n'est pas pire que ma SLS !!!!
J'appelle juste Éric pour qu'il leur trouve un stage de conduite afin qu'ils soient tous les 5 en pleine maitrise des puissances qu'ils ont sous leur pieds.
Pour faire passer la pilule, ils me réservent une troisième mi-temps !! Déjà qu'à 4 ils sont redoutables, quand Duke les rejoints c'est Byzance et Capoue réunies comme disait ma mère (la vraie) !!

Quintet et nous en Suisse :
L'arrivée
Le quatuor attendait la venue de Duke pour user de l'invitation permanente à Gstaad. Ils m'embarquent avec PH, Ludovic et Côme qui sont libres pour les 3 jours d'un grand WE.
Le client n'avait pas menti. Son Jet nous attendait sur le tarmac de l'aéroport voisin et son majordome par la même occasion. Il nous apprend que Monsieur a été ravi de leur décision d'user du chalet et leur fait dire qu'il passera les voir le samedi soir.  Se tournant vers moi, il ajoute qu'il sera aussi enchanté de rencontrer un patron qui sait s'entourer de si bon collaborateurs.
Nous arrivons de nuit. L'atterrissage sur cet altiport est impressionnant.  2 Porches Cayenne nous attendaient. Arrivée au Chalet, le personnel au complet se met à notre disposition. Comme le chef nous demande ce que nous désirons manger pendant le séjour, Enguerrand qui s'auto-institue le responsable de notre petit groupe, lui dit de juste nous étonner et que nous lui faisons confiance pour cela.
Nous suivons le service de chambre et si les jeunes retrouvent « leur » suite, nous devons expliquer que nous autres (les adultes), désirons aussi être dans la même suite.

Le temps de nous rafraichir et nous retrouvons Bastien pour une collation tardive.
En tenue plus raccord avec l'environnement, Bastien me fait bander grave et quand je regarde mes amours, c'est pareil pour eux.  Si avec nos jeunes, le majordome ne pouvait se commettre j'espère bien qu'il va céder à notre proposition.
Alors que nous montons dans les étages, je retiens Bastien qui s'apprêtait à gravir jusqu'à l'étage des « services ».  Avant qu'il ne proteste, je lui roule une pelle, PH et Ludovic l'empêchent de reculer et Côme de tomber. Je le pousse vers notre suite et voit du coin de l'œil Enguerrand lever le pouce vers nous.
À quatre c'est sans difficultés que nous le mettons à poil. Beau mec, sans être aussi musclé que nous, plutôt typé sportif de fond qu'explosifs que nous sommes, ses 21x5 bien entretenus valent les nôtres et son excitation n'est pas feinte. Il accepte enfin de se détendre entre nos bras.
Sans égaler Ernesto (nous sommes trop complices tous les 4), Il arrive à prendre sa place entre nous trois. Sa rondelle est visitée par nos trois bites et sa queue goute à la tonicité des nôtres. Question forme, il tient la distance et les Kpotes s'entassent dans le vide poche jusqu'à ce que Bastien, sur le dos reçoive la preuve de nos excitations et qu'il s'achève en jutant un geyser de presque 1m de haut. Il nous a prouvé ses capacités en pipe, avalant nos gland jusqu'aux couilles (bon que des 19x6 à 20x6) mais avec beaucoup de vigueur. Sa rondelle est bien serrée et elle reste tonique même après que nous l'ayons tous enculé et après plus d'une heure de limage intense.
Nous avons même réussit à lui faire quitter sa retenue quand nous l'avons double sodomisé PH et moi. Là, il appelait sa mère !! Enfin je crois car en allemand…
Alors que nous nous douchons, Ludovic lui propose de rester dormir avec nous que nous nous fassions un réveil coquin mais il s'est repris et nous remercie mais refuse. 

Jour 1 :
Nous retrouvons nos jeunes qui nous pressent de faire les boutiques afin de nous équiper ainsi que Duke. Bastien nous accompagne et alors que je m'apprête à payer, Il m'interdit et donne l'ordre de mettre sur la note de Monsieur. Idem pour les chaussures et les skis. Ce serait gênant s'il n'était aussi aisé.
Direction les pistes. Nous profitons du soleil et d'une neige parfaite. Les jeunes se débrouillent aussi bien que nous et je trouve même qu'ils sont plus téméraires. Bastien a un ski très propre. Pas de grandes gerbes de neige, sa trace est discrète comme le bonhomme.

Pour le déjeuner j'arrive à être plus rapide que lui et paye nos repas.
Le retour au chalet se fait skis aux pieds. Nous remercions Bastien pour l'accompagnement et lui enjoignons de nous rejoindre à la piscine. Si le mieux serait une baignoire de glaçon, détendre nos muscles dans l'eau chaude ne sera pas totalement inutile.
Du bassin, la vue par la grande baie vitrée est superbe. Le soleil éclaire les derniers pics. Comme Bastien ne nous rejoint pas, je vais le chercher. Je me sèche juste pour ne pas en mettre partout et remonte pied nus en maillot. Je le trouve avec le chef à discuter des menus à venir. Je l'attrape et le mets sur mon épaule avant qu'il ait eu le temps de me voir venir.
Calme, il m'explique que je dois le laisser faire son travail et que la veille s'il s'était laissé tenter, cela ne devait plus se reproduire. Beau phrasé !!    
M'en fout, je l'ai et je le garde. Arrivés à la piscine, mes acolytes le mettent à poil et Enguerrand lui tend un maillot Aussiebum qu'il a été chercher dans ma valise. Bastien est un peu plus large que moi de bassin et le tissu le moule encore plus outrageusement : Miammmmmm !!
Il se rend quand Ludovic le projette dans l'eau et que le quintet l'attaque. Bataille rangée entre « vieux » et le quintet, nous gagnons, même si les jeunes ont usé de prises plutôt controversables.

Comme je l'avais prévu, ça fini en touze. Après avoir refusé plusieurs fois de se « commettre » avec le quintet, il se retrouve avec : Côme dans son cul (enfin la belle bite de ce dernier), Ludovic planté sur sa bite, PH qui lui gratte les amygdales avec son 19x6. Moi, je coordonne le tout !!  Le quintet baise à coté de nous et certaines de leurs positions font évoluer les nôtres. Mais dans toutes, les différents organes de plaisir de Bastien sont sollicités. Quand je lui défonce la rondelle, je la trouve bien serrée alors qu'il sort de se l'être fait élargir par Côme. Il me tourne le dos, je peux donc planter mes dents dans son deltoïde au moment où je remplis ma kpote. Je ne sais si c'est cela mais il se met à décharger à son tour dans la sienne, bien profondément enfoncée dans le cul de PH. Avant d'avoir pu nous désassembler c'est une véritable douche de spermes qui nous recouvre. Les salauds de petits jeunes ont rejoint Ludovic et Côme pour nous « arroser ».
Direction les douches, bousculade et mélange des âges. Je vois Enguerrand en profiter pour rouler une pelle à Bastien, profitant du fait que ce denier ait du savon dans les yeux.
On l'entend tous lui promettre qu'avant la fin du WE ils auront baisé ensemble.  

Le diner est très bon, un peu lourd mais très revigorant après nos exploits sur et hors les pistes.

Jour 2
Même programme concernant le ski avec juste une surprise en milieu d'après-midi quand Monsieur nous rejoint, informé de notre position par Bastien.
Présentation sur le bord d'une piste rouge. Je note en moi-même que le client est très, mais alors très baisable. Il parle un français que beaucoup de nos concitoyens aimeraient avoir. Il prend le commandement de notre petit groupe et nous emmène pour une dernière piste noire avant de rentrer.
Si c'était un test, nous le passons tous avec brio et pour les moins, aisance. 
À sa demande je reste avec lui un peu  en arrière. Il me demande comment il peut « user » de mes collaborateurs malgré le fait qu'il n'ait pas passé commande de la chose. Il refuse que ce soit à titre gratuit qui compenserait notre séjour chez lui. Ça tombe bien ce n'est pas dans mes habitudes commerciales non plus. Je le lui dis et il convient qu'il faut séparer les « affaires » des invitations (rapport à la mise à disposition de son chalet).
Il me demande si, comme il le pense Ludovic et Côme ont un lien de parenté avec Enguerrand. Evidence, ils sont frères. Je le vois passer sa langue sur ses lèvres et il complète son idée en me questionnant pour savoir si les deux frères en questions font partie de ma société. Je confirme cet état de fait mais ajoute que  ces deux-là ont encore plus que les autres le choix de leurs clients car l'un fait partie de mon « couple »  et l'autre est plutôt Bi. Il me propose alors une somme indécente pour pouvoir faire l'amour avec les trois frères. Je lui promets juste de leur en parler car, si Ludovic et Côme oint déjà travaillé ensemble, avec Enguerrand Jamais.
Pour mes autres escorts il aimerait offrir leur prestation à son très bon ami le patron de Patek-Philippe qui nous rejoint ce soir avec son « neveu » Karl. Pour cela aussi je ne vois pas de problème et l'assure du professionnalisme du quartet restant, partie américaine comprise. De lui-même il me propose le montant de sa précédente commande.  

Dès notre arrivée au chalet je prends à part mon amour et mes deux beaux-frères et leur fait par du désir de notre hôte. Dans un premier temps ils sont tous les trois flattés puis les deux ainés captent qu'ils vont taffer avec leur petit frère. Ludovic me dit que ce n'est pas la même chose que de touzer ensemble car il y a toujours eu plus de non famille dans ces périodes-là.  Côme m'étonne en balayant l'argument pour dire que le mec était plus que potable et qu'à eux trois, d'après ce qu'Enguerrand leur avait raconté, ils pourraient et se faire plaisir et ramasser un bon paquet de blé.

Pour le reste du Quintet, c'est juste une formalité et beaucoup d'excitation pour Duke que ces situations excitent un maximum.
Notre hôte est ravi de savoir que j'ai pu persuader mes amis.
Arrivée des invités. Le patron est un patron mais le Karl un vrai beau gosse dans le type teuton. Nous passons l'apéritif et le diner à parler de chose et d'autre.
Karl assis à mes côtés se montre très disert et ouvert à ma drague. À la fin du repas, son « tonton » lui donne sa nuit après que Monsieur l'ait informé qu'il lui offrait la nuit avec Jalil, Max, Nathan et Duke. Je m'insinue dans la conversation et l'assure alors que nous allions PH et moi-même prendre en charge son neveu pour qu'il ne se sente pas trop seul dans ce grand chalet. Il me prend alors à part et me demande ce qu'il me doit pour cela.
Je vais pour refuser puis me rappelle la remarque du patron de ma « bijouterie » comme quoi la gratuité à tendance à rendre « cheap » ce type de service et du coup lui annonce une rémunération quand même raisonnable puisque nous ne serons que  deux pour donner du plaisir à son « neveu ».

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)