PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Touriste à Marrakech

(Réel)

Histoire vraie a 100% qui remonte a 2.
Je m'apelle Hugo, j'ai 19 ans (j'en avais 17 à l'époque), je suis grand, plutôt mince, brun aux yeux verts et assez mignon a ce que certains disent.
Il y a 2 ans de cela, je suis  parti en voyage organisé au Maroc avec deux potes pour fêter la fin de nos partiels de Janvier. Le voyage, proposé par une célèbre agence de tourisme « low-cost », était a prix cassé car nous avions réservé à la dernière minute.
Nous avons réalisé un circuit d'une semaine dans le désert marocain, à parcourir  des villages berbères  authentiques et a s'enthousiasmer devant des paysages spectaculaires. Un dépaysement total ! On était en début Janvier, et il n'y avait absolument aucun nuage dans le ciel !
Le dernier jour, nous sommes retournés sur Marrakech  pour y passer la nuit dans l'hotel de l'agence de voyage en question, avant de retourner a Paris.  L'hotel se trouve face au rond point « Place de la Liberté » et tout près d'un carrefour market.
C'est en voulant aller m'acheter un coca dans ce magasin que tout a commencé.  Mes deux potes étaient en train de se baigner dans la piscinede l'hotel.  Il devait être 15h a peu près et j'étais crevé. En partant de l'hotel, je me disais que j'irais m'acheter la boisson et que je reviendrai aussitôt.

Mais finalement, une fois sur ma lancé, je décidais de continuer a marcher vers la Place Jemaa El Fna, le lieu touristique de Marrakech ou les commerçants vendent leurs  attrape touriste et autres contre facons.
C'est en traversant un passage piéton que je me suis fait interpeller.
« Salut ! »
C'était un grand marocain, d'environ 25-27 ans, habillé d'un jean, t shirt et casquette, qui marchait dans mon dos. Il était beau gosse, style rebeu qui fait fantasmer les minets de Paris.
Je me suis retourné et lui répondit avec le sourire.
Il me proposa de me faire visiter le coin car il n'avait rien de spécial a faire.
Niais comme j'étais j'ai accepté. Il m'a donc amené visiter des commerces et flaner dans des ruelles un peu moins touristiques. Les heures passaient et je passais un bon moment avec lui.
Vers 18h il m'a invité à prendre un verre dans un café face a la Koutoubia. On a discuté un peu, et il m'a avoué être gay et actif, intéressé par  un plan cul.
Ce n'est pas la première fois qu'on me faisait de telles propositions. En une semaine au maroc, on a du me proposer au moins 5 fois de baiser, que ce soit des commercants qui essayaient de me vendre leur foulard dans leur arrière boutique, ou des jeunes marocains qui trainaient dans la rue ou dans des cafés.  A chaque fois je déclinais poliment car je savais que c'était louche.
Cette fois-ci, je me suis laissé tenter.
Après tout, ce brave jeune homme m'avait fait visiter Marrakech, et avait « perdu » plusieurs heures en ma compagnie, m'avait offert un verre a la terasse d'un café. ..
Je décidais donc de le rejoindre chez lui.
Il habitait quelques ruelles plus loin. Le tumulte de la Place Jemaa El Fna n'était plus qu'un bruit sourd, et la nuit commencait a tomber.
J'étais en train de lui parler de mes études de commerce en marchant dans une allée deserte qui menait vers chez lui, quand soudain il me plaqua contre le mur qui bordait la ruelle,  et se mis a me rouler une pelle des plus imprevisibles. Il me caressait le torse  puis le dos, puis descendit sa main sur mon jean pour sentir mon paquait qui gonflait sous ma braguette.
Je fis de même et je le sentais tout emoustillé par ma main timide qui lui caressait  le jean.
Il me pris alors par le bras et m'emmena vite fait chez lui.
C'était un endroit très simple, limite « taudis ».  C'était propre, mais le plafond était très bas, ca ne semblait pas être isolé du tout, il n'y avait pas de fenêtre, il faisait sombre,  et les pièces n'étaient pas vraiment séparées les unes des autres, si ce n'est avec des rideaux. 
Il me fit m'asseoir dans son canapé en face de sa TV, qui diffusait la version marocaine de Plus Belle La Vie je suppose… Il me rejoint, et il commença a m'embrasser , a me tripoter le paquet et me palper le cul.  Je fis de même avec lui. Je sentais sa tige se raidir sous son jean, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il y avait du monde la dedans.
Il me dit entre deux baisers qu'il fallait faire gaffe car son petit frère ou sa mère pouvaient débarquer a n'importe quel moment .
Je bandais a mort et je sentais ma rondelle se dilater d'elle-même par le désir. Je senti une ou deux gouttes de mouille dégouliner de mon cul le long de mes jambes. Je n'attendais qu'une chose, c'est que ce beau mâle marocain sorte son gourdin, et me l'enfonce au fond de la gorge. Et c'est ce qu'il fit.
Il se leva du canapé, et se mis a déboutonner sa braguette devant mes yeux ébahis  alors que j'étais encore assis dans le canapé. Puis il sorti son pénis : un gros sexe  poilu très large et très long, un bon 20*5 je dirais, dont le gland luisant était rose de désir.
Il leva les yeux vers moi, et hocha la tête pour me signifier que je pouvais venir le sucer. Je me mis alors a genoux face a sa queue dressée, et sans attendre une seconde de plus, je la gobbait  jusqu'à la base. Je sentais ses poils de bite puant dans mon nez, et il commenca a m'enfoncer la tête de plus en plus proond sur sa queue. J'avais du mal a respirer, et je sentais mes narines se dilater par besoin d'air tellement sa queue me fourrait la gorge.
Mes yeux étaient larmoyants  a force de devoir inhiber mes reflexes de vomissements quand il me défoncait la gorge, mais je sentais sur son visage qu'il prenait son pied a fourrer son gros sexe dans la gorge d'un minet francais comme moi. Et moi je bandais a mort dans mon froc en me sentant dominer par un mâle marocain qui exploitait ma bouche de salope pour assouvir ses pulsions sexuelles.
Il imprimait un rythme de plus en plus rapide en contrôlant ma tête avec ses mains agrippées dans ma chevelure de minet, et je voyais ses abdos se contracter, et ses poils sur ses gros pectoraux musclés se hérisser au fur et a mesure de la pénétration. Ses grosses boules poilues bien pendantes se balancaient sous mon menton quand il frappait avec sa tige au fond de ma gorge, et je sentais qu'il allait se vider d'un moment a l'autre dans ma bouche de soumise.
Je  fis alors ma technique qui marche a tous les coups  pour qu'un male me nourrisse de sa semence: exercer des contractions au niveau du fond de ma gorge quand son gland y est enfoncé bien profondément, en levant  mes yeux vers les siens pour pouvoir admirer son regard quand il atteint l'orgasme.
Et c'est ce qu'il se produit : mes lèvres  roses étaient enfouies dans sa touffe de poils a la base de sa queue, qui me traversait littéralement la gorge, quand je sentis son corps se crisper, du bout de son gland jusqu'aux muscles de son visage, en passant par ses abdominaux  saillants et ses pectoraux  luisants de sueur. Il poussa un gémissement bestial très rauque qui contrastait avec ses chuchotements constants. Six  longues giclées de sperme d'étalon arabe se déversèrent alors au fond de ma gorge, dans des giclées saccadées très puissantes . Un sperme très épais  et visqueux, qui coulait le long de ma gorge.
Il y en avait tellement qu'une partie déborda sur mes lèvres et mon menton, et dégoulina sur le pull que je portais. 
J'étais le Français soumis dominé et fécondé  par le sexe d' un arabe puissant.
Soudain, son frère entra dans la pièce, en une fraction de seconde, on alla s'asseoir au fond du canapé en faisant mine de rien.  Il avait tout juste eu le temps de remonter son pantalon, et mon pull était encore plein de sperme.
C'est dans cet était que mon fécondeur  me présenta a son petit frère, qui était un rebeu ultra mignon, qui devait avoir mon age a peu près. Il me regarda avec un air amusé. Surement savait-il que son frère avait l'habitude de baiser des touristes chez lui ? Avait-il entendu son frère gémir quelques secondes auparavant ?  Je n'en sais rien, et je préfère ne pas savoir.
Je ne me souviens même plus comment notre rencontre s'est terminée. Je suis rentré abasourdi par ce qui s'était passé, en traversant les lumières floues de la place Jema El Fna, qui dansaient dans mes yeux larmoyants d'un tourbillon  d'émotions. Arrivé a l'hotel mes deux potes m'attendaient allongés sur le lit. Ils m'engueulèrent parce qu'ils se faisaient du souci.
Je me suis avachi sur le lit et me suis endormi dans un profond sommeil.

Donnez moi vos impressions et ajoutez moi sur skype :  hugospencer2

Hugo

hugoelevres@outlook.fr

 

Autres histoires de l'auteur : Touriste à Marrakech -

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

14 aout 2019

Nouvelles (20)

Abdou Romain
L’école de danse Noah93
Hétéro, juste ce qu'il faut Hugo
What a TØS Sexaddict49
Première hard Tours37
Plan à 3 en extérieur Sylou69
Fouille révélatrice à l’aéroport KarlJ
La piscine Quentin94
Un sauna de verre Glaudoun
Défonce au camping Heysi37
Pauvre Cyrillo Romain
Mes dépucelages -01 XXL
Mes dépucelages -02 XXL
Le fils du shérif -01 Matt
Le fils du shérif -02 Matt
Le fils du shérif -03 Matt
Faire durer le plaisir Frank
Faire durer le plaisir -02 Frank
M Renart
M -02 Renart

La suite (9)

Le cul -02 chuuuut17
Un étudiant appliqué -09 Amical72
Un étudiant appliqué -10 Amical72
Un étudiant appliqué -11 Amical72
Mariage pour tous -14 Yan
Passion en toutes lettres -21 Romain
Passion en toutes lettres -22 Romain
Passion en toutes lettres -23 Cyrillo
Passion en toutes lettres -24 Romain

Aout 2019

Nouvelle

Amoureux de Dimitri Chopassif
Prof de sport Victobg
Lost in Cocktown Pititgayy
Il m’offre son c... Seithan
Jardinier bien bâti Virilbgmuscle06
Mes années de fac Louisallenk
Toilettes publiques Hugo
Anniversaire de mon beauf Linox
La Cage d’escalier Éric
Révélation au club de natation WhiteKnight
Mehdi, le livreur de pizza Pol
Les vices de l’internat Lloh
Le volleyeur et le rugbyman Dolto
Chienne à rebeu Larbin
Nils -01 Renart

La suite

Passion en toutes lettres -17 Romain
Passion en toutes lettres -18 Cyrillo
Passion en toutes lettres -19 Romain
Passion en toutes lettres -20 Cyrillo
La grosse bite de mon beauf -08 Ghost writer
Un étudiant appliqué -07 Amical72
Un étudiant appliqué -08 Amical72
Amour inaccessible -05 Miangemidemon
Nils -02 Renart
Mariage pour tous -13 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)