PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Avec l'ami de ma sœur

L'été dernier, en août, mes parents avaient loué pour les vacances une maison à Chaudron, petit hameau du Jura sur le lac de Saint-Point à une vingtaine de kilomètres de Pontarlier. J'avais eu 18 ans au mois de mars d'avant et réussi un super bac S avec mention en juin. Depuis janvier dernier on avait franchi le pas avec ma copine Christine et on aimait de plus en plus faire l'amour ensemble. Mais là, vacances obligent, elle était avec ses parents et moi avec les miens… Je râlais et je me disais que ce serait la dernière fois. A quoi ça sert d'être majeur si c'est pour vivre comme un môme !

Ma sœur ainée est venue nous rejoindre pendant une semaine avec son ami Daniel âgé de 24 ans comme elle. Cela faisait deux ans qu'ils étaient ensemble et Daniel et moi étions un peu comme des frères. C'est à lui que j'ai avoué le premier mon dépucelage avec Christine et il s'était empressé de me donner des adresses de sites porno féminins où l'on détaillait le plaisir que les femmes prenaient selon toutes les positions du Kâma-Sûtra. Un site que Christine et moi avons regardé ensemble quelques mois plus tard.

Il faisait lourd et orageux. Les parents et ma sœur étaient partis vers 16 heures faire des courses à Pontarlier. Daniel n'avait aucune envie d'aller dans des magasins de fringues. Moi non plus. Il faisait si chaud que, malgré le ciel noir de nuages, nous décidons d'aller nous baigner au lac. Un petit raidillon de cinq cent mètres descend vers le lac à la sortie du hameau. Il débouche sur une espèce de plage en gravier où trois ou quatre barques de pécheurs sont fixées à des poteaux. Personne, pas un chat. Nous prenons sur la gauche, le long du lac, un sentier dans les roseaux et quelques dizaines de mètres plus loin, nouvelle plage de gravier fin, propre à la baignade. Il n'est pas loin de 17 heures, la plage est déserte. On étale chacun notre grande  serviette l'une à coté de l'autre et en deux secondes on se retrouve en maillot de bain déjà mis sur nous avant de partir. Sous le ciel noir et menaçant, et dans la chaleur étouffante, l'eau du lac nous parait glacée. On s'y plonge avec délice, on nage, on s'éloigne, on revient au bord, on se laisse flotter, le corps vivifié par l'eau fraîche. Sorti du lac, on s'étale sur le dos, cote à cote sur nos serviettes. Quelques échanges, des silences, on se laisse sécher…

-       Putain, ce slip noir tout mouillé me serre trop. Ça m'fait bander et ça me serre encore plus. Ça t'ennuie si je l'enlève ?
-       Euh, non… Mets-toi à l'aise.
Et je lève légèrement la tête pour regarder son slip effectivement tendu à fond. Daniel le vire sans hésiter, exhibant une superbe teub méga raide. Il se met sur le coude, tourné vers moi.
-       T'as déjà touché la queue d'un mec ?
-       Non, jamais…
-       Tu devrais…Touche ma queue pour sentir comme elle est raide. N'hésite pas… Vas-y…

Je n'hésitais pas car ça m'amusait. Je était tenté et la volonté amicale de Daniel étais contagieuse. Je tends ma main et j'attrape sa bite comme si je tenais la mienne. Je la sens frémir et durcir encore plus sous une caresse instinctive. Daniel regarde mes cuisses et mon maillot.
-       Toi aussi tu bandes, Laurent. Tu bandes même plus que moi…

Sa main vient toucher mon slip et serrer ma queue. Je lâche sa bite et des deux mains, en une seconde, je baisse mon slip et l'enlève. La main de Daniel revient sur moi, la mienne retourne attraper sa teub, et en se regardant dans les yeux, on se caresse en se souriant. Spontanément, je demande à Daniel.

-       Tu veux qu'on se branle ?
-       Non, qu'on s'encule…
-       Quoi ? Comme des pédés ?
-       Non, comme des copains. Tu n'as jamais eu envie avec un copain ?
-       Jamais, et toi ?
-       Moi je l'ai pratiqué, deux fois… Une fois à ton âge et une fois plus tard. Ça ne m'a jamais gêné, au contraire ça m'a toujours excité et j'ai toujours trouvé ça agréable…
-       Alors t'es vraiment pédé ?
-       Mais non… Pas plus que toi… Tiens, regarde, on bavarde mais on s'est bien gardé de lâcher nos queues…Plus je te parle, plus je te sens bander… Et moi aussi ! On est pareil, on aime les filles, on baise les filles mais on aime aussi profiter de tout. Tu va voir, je vais t'enfiler tout doucement, avec plein d'Ambre Solaire que j'ai dans mon sac sur ma queue pour lubrifier la pénétration. Après tu seras tellement excité que tu m'enculeras comme un fou pour jouir dans mon cul comme tu baises une fille. Tourne-toi, sois zen, tous les garçons ont un jour envie de ça… Oui, comme ça, Laurent… Tu es superbe à plat ventre avec tes jolies fesses. Écarte bien tes cuisses…

La douceur de la voix de Daniel me donnait envie de faire ce qu'il voulait. J'étais super excité en me mettant à plat ventre… Haletant, un peu inquiet, je me remis à bander quand les doigts de Daniel, huilés d'Ambre Solaire, caressaient ma raie, touchait mon anus pour l'ouvrir doucement en y enfonçant l'index. Il reprit de l'huile et m'en remit plusieurs fois dans le trou en le dilatant de plus en plus avec ses doigts. Je me laissais travailler le cul et je trouvais ça excitant. Ses doigts lubrifièrent sa queue et je sentis son gland tenter de m'ouvrir. Daniel pris un temps fou a m'enfiler. Il y alla millimètre par millimètre en faisant des pauses. A un moment, sans douleur, son gland passa tout entier. Ce fut un bonheur de contentement. Daniel continua sa progression avec encore plus de lenteur profitant de la pénétration de son gland pour commencer de petits va-et-vient. Pas à pas son sexe alla jusqu'au fond. J'étais écartelé, planté jusqu'à la garde et je n'avais ressenti aucune douleur. Daniel était excité au plus haut point. Il se dressa sur ses avant-bras et se mit à me limer le cul de plus en plus vite, de plus en plus fort. Je me sentais bien. J'aimais ça. D'instinct, je cambrais les reins et tendais mes petites fesses à ses coups de boutoir. Daniel ne se retenait plus, son plaisir montait, montait encore jusqu'à son explosion de jouissance dans les ultimes saccades de sa queue, plus dure qu'une barre de fer. Il s'affaissa sur mon corps pendant de longues minutes, le souffle court, laissant doucement sa queue mollir entre mes fesses. Il se dégagea doucement et bascula sur le dos. J'entendis sa voix.

-       Putain, Laurent, qu'est-ce que c'était bon… T'as un cul divin, tu sais… A toi maintenant, prend l'Ambre Solaire, et fait comme moi…
Daniel se mit à son tour à plat ventre, cuisses écartée. Je n'avais qu'une envie, celle de jouir aussi. Ça n'aurait tenu qu'à moi, je me serais branlé et j'aurais joui en deux minutes. Mais Daniel était là, et il bougeait son cul. J'enfonçais à mon tour un doigt plein d'huile dans son anus et je lubrifiais ma queue. Je l'enculais d'un trait, sans trop d'égards… J'avais trop envie et Daniel était visiblement aguerri. Je le baisais avec ardeur. Il me dit :

-       Attends, reste bien en moi, et suis le mouvement.

Doucement, en me soulevant, Daniel se mis à quatre pattes et moi, sans sortir de son cul, je me retrouvais à genou. "Ça, c'est en levrette", me dis-je, en me souvenant du Kâma-Sûtra… N'y tenant plus, je le baisais comme un malade, près à jouir à chaque seconde. Et je lâchais sans ménagement tout mon foutre dans son cul, en longues saccades d'une jouissance infinie. Je quittais son cul et m'allongeais, un peu sonné, la tête en feu… J'entendis Daniel me dire :

-       On est crade, viens au lac, on va se laver.

L'eau me paru encore plus froide que la première fois, mais Daniel avait raison, on était crade. Je n'avais aucune honte, j'étais même plutôt content… Nous nous sentions parfaitement viril et complice. Sans pudeur, les mains sous l'eau, chacun lava la queue et les fesses de l'autre. L'orage menaçait, le coin était toujours désert. On avait de l'eau jusqu'à la taille… On était maintenant parfaitement propre mais nos jeux de mains continuaient sous l'eau car, imperceptiblement l'un et l'autre s'apercevait que l'autre aussi se mettait à bander. Une connivence tacite nous empêchait d'arrêter nos attouchements impudiques avant que l'un et l'autre aient une queue plus raide que raide. Ça ne tarda pas et chacun, en tenant la queue de l'autre, avait en main une bite en pleine érection.
Daniel rompit les caresses en plaquant sa queue contre la mienne. Nos ventres se frottaient, nos queues raides roulaient l'une sur l'autre. Je trouvais ça très excitant et le long baiser que vint me donner Daniel me paru si naturel que je mêlais ma langue à la sienne sans hésitation faisant durer le plus longtemps possible cette étreinte et cette fusion.

En sortant de l'eau, on se sécha vigoureusement sans débander pour autant. Je regardais faire Daniel quand il plia sa serviette en huit et la mis à mes pieds. Je le regardais quand il s'agenouilla dessus. Et j'ai eu un choc quand sa bouche engloutit ma queue pour me sucer mieux que Christine ne l'avait jamais fait. La langue et la bouche pleine de salive de Daniel accompagnaient la masturbation douce du mouvement de sa main d'une façon inouïe. Mes couilles durcissaient et remontaient, le plaisir venait, ma tête tournait…

- Attention, Daniel, doucement, je vais jouir dans ta bouche…
- Laisse-toi aller, vide toutes tes couilles au fond de ma gorge, je veux tout boire, j'en ai envie…

Il me suça encore mieux, avec passion, et dans la minute, avec un cri rauque j'atteignais le paroxysme de la jouissance en éjaculant des flots de sperme dans sa bouche. Daniel bu tout, déglutit tout, et me suça infiniment doucement encore quelques secondes pendant que je retrouvais mes esprits… Daniel se relevait, nous restions silencieux. Puis je dis à Daniel :

-       Tu veux que je te suce aussi ?
-       Non t'es adorable… Une autre fois, peut-être… Tu sais, ce soir j'aurai ta sœur dans mon lit et on fera surement l'amour… Alors, je dois garder un peu de carburant

Daniel se mit à rire, et me donna une claque sur les fesses.

-       Te voilà maintenant dépucelé coté garçon… J'ai connu la même chose à ton âge. Ouvrir son cul, ça ouvre l'esprit et enculer un mec ça forge le caractère. Bien que ce ne soit pas un impératif absolu, autant garder le silence là-dessus… Ni ta sœur, ni tes parents ne sont en mesure de bien réagir s'ils savent ça.
-       Ne t'inquiète pas… Ce sera notre secret et tout sera plus simple.

Daniel et ma sœur ne se quittèrent plus jusqu'à leur départ. Quelques mois après rien n'allait plus entre eux. Ils allaient de disputes en disputes et, à la fin, ils se séparèrent. Pour moi, Christine est de plus en plus adorable, et nous sommes toujours ensemble. J'aurais bientôt 20 ans et je n'ai plus eu de rapport sexuel avec un garçon. Je n'en ai pas particulièrement envie, mais rencontrer un autre Daniel ne me déplairait pas. Qui sait ce que réserve l'avenir ?

Laurent

laurent.raimbaud@yahoo.fr

Autres histoires de l'auteur : Le locataire étudiant - Avec l'ami de ma sœur - Au bord du lac

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"