PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

A

Chapitre -01

Lorsque je me suis lancé à publier mon premier récit, j’ai reçu par mail un commentaire d’un mec qui me dit aimer mon récit et qui m’écrit un morceau de sa propre histoire qu’il a vécue en me disant qu’on avait vécu presque la même chose. Au départ je lis sans trop m’y attarder (c’est-à-dire que ce jour-là j’avais pas mal de choses à faire). Mais le soir une fois installé dans mon lit, je reprends son mail, le lis et je découvre que son histoire me fascine et elle me fait même bander. Je décide de lui répondre, car la dernière phrase qu’il m’a écrite était «Si ton histoire est vraie, t’inquiètes, il reviendra» en parlant de mon premier récit. Je lui ai donc parlé de mon expérience avec l’inconnu en lui donnant quelques détails et on s’est échangé plusieurs mails en se racontant quelques expériences qu’on a vécues.
Par curiosité je lui demande comment il s’appelle. Je sais donc maintenant qu’il s’appelle A.

Dans un mail il me raconte le moment où il s’est fait dépuceler par un mec (je ne vous raconterais pas l’histoire par respect pour lui) et j’ai trouvé l’histoire vraiment excitante. N’ayant encore jamais était pris par un mec, je lui dis que je serais près, mais seulement avec un mec avec lequel j’aurais un bon feeling et au détour d’un mail je lui dis que ça pourrait être lui, ce qui ne laissa pas indifférent.
Avant je voulais quand même savoir à quoi ressemble le mec sur qui je fantasme légèrement, je lui demande donc de se décrire, mais plus simple qu’un long discours A. m’envoie une photo.
Je découvre un mec assez grand, dessiné, brun avec un regard de braise qui ferait craquer n’importe quel mec ou n’importe quelle meuf. Je réponds en retour en lui envoyant ma photo, mais sans grande conviction, car généralement les mecs ne me trouvent pas du tout à leur goût, mais sa réponse me donne le sourire, car il me trouve quand même BG.
Est venue la fameuse question «d’où tu viens ?», mais malheureusement on est assez éloigné. L’idée qu’A. me prenne tendrement puis accélère les coups de reins pour me faire jouir et qu’il jouisse en moi restera un fantasme. Mais si un jour il venait à venir près de chez moi, il voudrait bien un guide qu’il saurait remercier.
Un matin avant d’aller bosser, je check mes mails et je vois un mail de A. Il m’écrit en me disant «demain matin je saute dans un TGV et j’arriverais aux alentours de 14H j’ai quelque chose à faire près de chez toi». Je relis le message 2-3 fois pour être sûr que c’est vrai. Et là mon cœur s’emballe et je repense à nos mails, à nos fantasmes qui allaient peut-être se réaliser. Car ou j’ai dans l’espoir qu’il vienne dormir chez moi, hors de question qu’il prenne un hôtel si je peux profiter de lui tout un week-end.

Au boulot je pense à lui toute la journée et le soir je m’acharne à ranger mon appart (car oui parfois mon appart est en désordre). En allant me coucher, impossible de dormir, car excité à propos de ce qui pourrait se passer le lendemain, je reprends donc sa photo et commence à me branler pour me vider et réussir à dormir.

Le matin au boulot j’arrive à obtenir mon après-midi. J’envoie donc un mail à A. pour lui dire que je l’attendrais sur le quai. Vers 14H je suis sur le quai, le train entre en gare, je scrute chaque porte pour voir s’il est là, et je regarde toutes les personnes qui descendent du train, en le cherchant du regard. Et là mes yeux croisent le regard de ce mec brun, sexy qui avance vers moi. J’hésite entre le prendre dans ms bras, l’embrasser directement, vis-à-vis des personnes autour de nous (oui je sais on est en 2018, ce n’est plus choquant de voir 2 mecs s’embrasser, mais j’ai toujours été réservé). Perdu dans mes pensées je n’ai pas vu qu’il était tout proche et lui n’as pas hésité, il a directement posé ses lèvres sur les miennes et m’a enlacé tendrement. A ce moment pour moi il n’y avait plus personne autour de nous, juste lui et moi, j’aurais voulu que cela dure une éternité et ce moment de pur bonheur m’a filé un début d’érection qu’il à senti contre sa cuisse. Il n’a rien dit m’as souri et m’as dit «tu veux m’accompagner faire ce que j’ai à faire ?» Je n’ai pas hésité, de toute façon je ne travaillais pas. Et le conduire lui fera économiser un taxi.

Passer mon après-midi avec lui c’était tout simplement génial, mais c’est passé très vite. Je lui demande s’il a pris un hôtel et me dis qu’il n’a pas eu le temps, mais qu’il allait se débrouiller pour en trouver un. Je lui propose donc qu’il vienne dormir chez moi. Il hésite, et c’est normal j’aurais fait pareil, mais il finit par accepter.

Sur le chemin de l’appart, tout en restant concentré sur la route je pose ma main sur sa cuisse et j’entame quelques caresses. Plus je passe ma main sur sa cuisse, plus je monte vers son entre jambe et au travers du tissu je sens une bosse qui présage un bon paquet.

Je caresse son entrejambe et aperçois le plaisir sur son visage. Malheureusement le trajet n’est pas très long. Je me gare, arrête la voiture, et avant de descendre je l’embrasse en posant ma main sur son paquet histoire de le chauffer un peu. On monte rapidement jusque chez moi, j’ouvre la porte...

On monte rapidement jusque chez moi, j’ouvre la porte et A. me plaque contre le mur pour
m’embrasser. Ce baiser fut intense. Sa langue chercher la mienne. Je n’avais envie que d’une seule
chose : qu’il me prenne là, tout de suite !!! Mais en même temps j’avais peur. Peur, car ce serait la
première fois qu’un mec me prendrait. Comme s’il avait un sixième sens, il ressentit ma peur.
Il s’arrête me regarde dans les yeux, j’aurais vraiment pu fondre devant ce regard, et son regard
semble me dire : tu veux que je continue ?. J’en avais quand même tellement envie qu’à mon tour je
l’embrasse, mais je ne reste que très peu au niveau de sa bouche.
Je pose mes lèvres sur son cou, sa peau est douce, elle sent bon malgré la journée passée, mes mains
caressent son torse au travers de son T-shirt. Je sens les courbes de ses muscles, c’est tellement
excitant.

Je l’attire jusque dans ma chambre, lui enlève son haut et le pousse sur mon lit. Je découvre son
torse musclé, légèrement poilu et je n’hésite pas à venir embrasser ses pecs, mordiller ses tétons.
Je sens au niveau de son entre jambe sa queue gonfler, ce qui est un signe que je l’excite.
Je lèche son torse en descendant lentement vers ses abdos. Je lui déboutonne son jean, passe ma
main dans son boxer et je ne suis pas déçu par le morceau que je tiens entre mes doigts. Sa queue
est au moins aussi épaisse que la mienne. Tout en embrassant le haut de son pubis je malaxe sa
queue et j’entends sa respiration accélérée.
Je libère sa queue qui ne demande qu’à exploser serrée dans ce boxer et je découvre une belle bite
de 18 cm épaisse. J’entame des vas et viens lentement tout en embrassant A. J’avais envie par ce
baiser de lui dire que je suis prêt.
Très rapidement mes mains sur sa queue sont replacées par mes lèvres qui viennent embrasser
d’abord chastement son gland puis j’embrasse sa queue sur toute sa longueur jusqu’à embrasser ses
couilles qui ne demandent qu’à être vidées.
Je commence par prendre sa queue en bouche en prenant d’abord son gland, tout en jouant avec ma
langue. Au fur et à mesure des vas et viens j’avale de plus en plus sa queue. A. donne de légers coups
de bassin pour que je prenne sa queue encore plus profondément, mais impossible pour moi (je n’ai
jamais fait de gorge profonde).

Tout à coup lorsque je me régalais avec sa queue, je sens quelque chose au niveau de mon trou. A.
est en train de jouer avec son doigt pour me détendre. Je n’ai qu’une seule envie, sentir sa langue
chaude et humide me lécher, me dilater.
On se place en 69 et pendant que je m’affaire à jouer avec sa queue, il me lèche le trou, sa langue est
très agréable. Il doit avoir l’habitude. Il joue à tourner sa langue sur le bord de mon trou et à la pénétrer lentement.
Je lâche sa queue et me mets à 4 pattes en me cambrant histoire de bien lui exposer mon trou et de
nouveau je sens ses coups de langues expertes qu’il remplace rapidement par 1 doigt, puis 2. Ce
n’était pas douloureux, mais plutôt une sensation légèrement désagréable, mais au fur à mesure des
ses vas et viens avec ses doigts la sensation s’atténue.
Il me demande de vive voix si j’étais vraiment prêt. Je lui réponds oui en m’allongeant sur le dos et en
lui tendant une capote. Il l’enfile rapidement, crache sur mon trou et sa queue et je sens rapidement
son gland tenté de me pénétrer. C’est douloureux, il voit mes grimaces, il s’arrête et retourne de
nouveau me dilater avec ses doigts et sa langue, 3 doigts rentraient sans trop de soucis. Il retente la
pénétration, son gland passe facilement, mais plus il s’enfonce, plus c’est difficile. Il fait de léger vas
et viens qui ne sont pas désagréable et plus il me pénètre, plus il va loin. À partir d’un moment c’est
vraiment agréable, je suppose qu’il stimule ma prostate avec son gland et toute sensation de douleur
disparait. Je commence à aimer sentir sa queue en moi.

Il entame de long va et viens et je sens sa queue entière sortir et entrer de nouveau en moi. À
chaque mouvement je gémis, pousse des petits cris de plaisir, et A. l’avait bien remarqué, car je sens
son mouvement s’accélérer, je sens ses couilles venir s’écraser sur mon cul à chaque pénétration et
son gland au plus profond de moi et je ne peux m’empêcher de crier de plus en plus fort.
Tout à coup il s’arrête, me place en levrette et me pénètre d’un seul coup et dans cette position je
sens sa queue aller encore plus profond et c’était encore meilleur.
Au fur et à mesure de ses coups de reins je sens l’excitation monter en moi et sans même me branler
une bonne quantité de sperme se repend sur le lit. Du fait que j’ai juté A. est rapidement sorti de
mon cul, à enlevé la capote et je l’ai sucé, peu de temps on suffit à ce que ma bouche soit remplie de
son sperme chaud que j’avale sans trop de problèmes.
Après cette baisse pleine de sensation, on s’est allongé pendant une bonne vingtaine de minutes, ma
tête posée sur son torse. On a rapidement pris une douche à deux, et il m’a sucé divinement bien. Je
lui ai rempli la bouche de mon sperme à mon tour.

Le week-end fut long et court à la fois, il m’a baisé de nouveau, je l’ai aussi baisé et
malheureusement le dernier jour est vite arrivé, mais c’était un week-end riche en émotions et en
sensations.

J’espère que cette histoire vous à plus et n’hésitez pas à m’envoyer votre ressenti par mail

Young hetero

younghetero@laposte.net

Autres histoires de l'auteur : Sucé par un mec pour la première fois

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)