PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Vive les Ultras -02

Après le McDo avec mon frère, je décidai de sortir voir Dylan pour aller au parc, je m’ennuie trop chez moi, puisque Cody a tout raconter a Josh sauf le fait que je suis gay et Josh lui a dit d’éviter de s’approcher de moi quand on est que deux, ce que Cody a fait. Je suis désormais seul. Je décide enfin de me lever de mon lit et de voler vers chez Dylan, j’espère qu’il aura moins de problèmes que moi avec son frère lui. Sur le chemin, en haut d’un bâtiment j’aperçois mon frère Josh avec un autre mec un garde je crois, ils ont l’air super proche à rigoler, se taper gentiment, j’crois même voir la main de Josh caresser la cuisse de son «ami», c’est étrange, mais je suis pressé, Dylan m’attend chez lui pour sortir.

Enfin arrivé chez lui, je frappe à la porte et ouvre directement la porte quand je vois Dylan nu en train de se dandiner dans son salon, je ne sais pas quoi faire, continue de regarder ce beau spectacle ou lui montrer que je suis là, je ne sais vraiment pas quoi faire, son corps qui bouge, qui fait bouger ses muscles, ses boules qui se balancent en rythmes, ça me fait bander, le mec le plus beau, mon meilleur ami dans nu devant moi j’ai qu’une envie lui sauter dessus, mais nan, j’décide finalement de lui envoyer une de mes lames dans la cuisse, ce qui le fit se retourner brutalement en grognant vers moi, il enleva ses écouteurs et retira ma lame pour la jeter dans ma direction, tout en me gueulant dessus, comme quoi je suis un taré de lui avoir planté une lame dans la cuisse, qu’il aurait pu se vider de son sang ou que j’aurais même pu lui sectionner une artère ou quelque chose dans le genre. Sauf qu’il a oublié une petite chose, c’est que c’est un loup-garou, et qu’il cicatrise beaucoup plus rapidement que nous. En tant que bon ami je lui avertis qu’il est légèrement nu, suite a cette annonce il devint tout rouge et couru vers sa chambre pour s’habiller. Dans sa chambre, Dylan me dit : «Zack ça fait combien de temps que tu sois la ? “

– Euh... dès que j’ai ouvert la porte je t’ai lancé une lame pour te montrer que je suis là, comme tu m’entendais pas. Mentis-je.

– T’es sûr de toi ? J’te rappelle que j’entends les battements de ton cœur s’accélérer quand tu mens !

– Arrete de dire des conneries ! J’ai juste eu peur quand tu as grogné, j’ai cru que t’allais me bouffer...

– Zack sérieusement, arrête de mentir, tu t’enfonces.

-...

– Zack !

-...

– Eh gros tu fais quoi ? Dit-il, en arrivant dans le salon habillé.

– Rien, j’vais rentrer tu m’as soulé !

– Tu vas poser ton cul sur ce canapé, et tu vas me dire la vérité ! J’tai juste demandé depuis combien de temps tu es là, j’te d’mande pas de te couper un doigt !

– Tu me soules avec tes putains de questions, on s’en bat les couilles de ça ! J’vais rentrer chez moi, et me pieuter tu m’as fatigué ! Dis-je en reprenant Zhin

– Zack... c’est bon tu peux m’le dire, j’suis ton meilleur pote nan ?

– Te dire quoi ? Que j’suis qu’un PD qui est en plein kiffe sur son meilleur pote ?! C’est ça que tu veux ?! Bah voilà, maintenant lâche moi, j’me casse d’ici !

– Attends !

– Quoi ? Tu veux m’frapper toi aussi parce que j’suis gay ? Vas y frappe fais pas chier !

– T’as complètement perdu les pédales ! Tu penses vraiment que j’vais te frapper parce que t’es gay ?

– Ah... tu ne veux pas me frapper ?

– Pour faire quoi ?

– Beh parce que je suis gay, c’est ce que tous les hétéros font...

– Alors toi t’es vraiment con, et si j’avais voulu te frapper parce que t’es gay, j’laurais fait depuis longtemps.

– Depuis longtemps... tu... tu savais que j’étais gay ?

– Ouais t’es mon meilleur pote j’sais tout de toi, et un jour j’ai vu sur ton tel que t’allais sur des sites porno gay.

– Mais pourquoi tu ne m’en as jamais parlé ? J’me sens con maintenant...

– Je n’avais pas envie, ça me regarde pas que tu kiffes les hommes, je m”en fous et puis t’n’es pas le seul à aimer les bites.

– Comment ça ?! Tu connais quelqu’un d’autre de gay ?

– Ouais

– Jure ! J’le connais ?

– Pour le connaitre, tu le connais eh eh

– Y a un de mes frères qui est Pd ?

– Nan, enfin pas à ce que je sache.

– Orh, mais j’ne connais pas énormément de personnes, à part mes frères et toi.

– Alors toi pour être con t’es con !

– Mais... j’suis nul en devinette, crache le morceau, allez dit moi j’te l’ai bien dit, bon c’était sur le coup de la colère, mes nerfs ont lâché, mais j’te l’ai quand même dit.

– C’est moi.

– Mdrr nan sérieux dit.

– J’ai une tronche à rigoler ?

– Hein ! Donc toi aussi t’es gay !?

– Eh ouais. Tada !

– Fiouu... pour une nouvelle, c’est une nouvelle !

– Ouep. Bon maintenant viens t’assoir sur le canapé, repose Zhin et ferme ma porte s’il te plait.

– Ouais.

Après avoir fermé la porte et m’être installé sur le canapé.

– Donc, sinon maintenant que t’es calmé, et assis, j’vais t’annoncer une autre bonne nouvelle.

– Vas-y je t’écoute.

Sur ce Dylan ce leva et vint s’approcher de mon visage pour venir m’embrasser a pleine langue, je crus vivre un rêve éveillé, le mec que j’aime depuis que toujours, mon meilleur ami, le mec le plus canon de toute la Montagne est en train de m’embrasser. Après ce long bisou, il me sourit, et me dit maintenant t’es mon mec.

Et la c’est à mon tour de l’embrasser.

Après ce plein d’émotion, Dylan et moi décidons de finalement ne pas partir au parc et de rester chez lui, pour s’entrainer un peu au combat, les tests de sélection pour là, entre dans l’Esquad 1 commencent bientôt, et on ne veut absolument pas rater ses tests. Je décide donc de faire un combat contre Dylan, avec comme règle l’usage d’une unique arme, pour moi, je choisis de me battre avec une dague, quant à Dylan, lui m’a demandé un bâton de combat. Après avoir fait nos armes et mangé un p’tit truc, on descendit dans la salle d’entrainement de chez Dylan, c’était une grande salle de simulation de décor où l’ont pouvait s’entrainer, on décida de choisir chacun un décor pour notre combat, lui décida de prendre le décor foret tandis que moi, j’optais plus pour celui d’une usine abandonnée, il inscrit tout ça dans le tableau de contrôle, et met le mode aléatoire, une chance sur deux pour que je puisse me battre dans l’usine abandonnée, a vrai dire, je m’en fiche un peu, mais me battre sans Zhin dans une foret où je n’aurais qu’une seule et unique dague, nan, c’est mort pour moi, surtout contre Dylan, son alter lui permet de devenir un loup partiellement ou complètement, et d’ainsi augmenter ses capacités physiques, c’est-à-dire régénération accélérée, force accrue, vitesse augmentée, agilité décuplée, je n’y arriverais jamais, mais on n’a pas trop le choix.

Après 30seconde d’attente c’est malheureusement Dylan qui l’emporte on va se battre dans le décor jungle.

Le simulateur nous emmena chacun dans un endroit différent, j’atterris pour ma part sur une branche géante, pas très pratique, sachant que je n’ai pas Zhin pour me déplacer, pendant que je réfléchis à comment descendre de cette branche, Dylan activa la communication radio, ainsi que la carte numérique, je pus voir enfin où je le situais, j’étais dans la zone nord de la foret.

Communication radio :

– Eh beau gosse, ça te dit qu’on se rejoigne dans la zone nord ? Flemme que te chercher dans toute la foret.

– J’y suis déjà, viens m’trouver, si tu veux p’tits toutou.

– Grrr, ne vais pas t’faire de cadeau.

– J’attends que ça.

Fin de la communication radio :

J’le connais par cœur il va être énervé et va se battre sans réfléchir, il a horreur qu’on le traite comme un chien, pour lui c’est un loup et pas autre chose. Et j’ai reconnu à sa voix, il a du mal à parler correctement, il doit être transformé en loup. Ah la la, il peut être fort en combat rapproché et en pistage, mais niveau tactique c’est pas le plus intelligent. Ne jamais s’laisser provoquer par son adversaire.

Après une bonne demi-heure d’attente, je décide enfin de descendre de cet arbre pour trouver une zone de combat, où je serais à mon avantage dans cette foret de merde.

Une fois au sol, je me dirige donc vers une p’tite rivière, m’y installe donc, en attendant ce gros toutou.

Apres 1 h d’attente, j’entendis enfin un bruit de pas, je me positionnai derrière le rocher situé derrière moi et criai : ‘Alors le p’tit chien chien est venu jouer à la baballe !’

Je vais certainement le regretter dans quelque instant, mais bon, il sera encore plus énervé, surtout en mode loup, il réfléchira moins.

Dylan est là devant moi, en train de grogner, son bâton accroché à son dos par l’équipement que je lui ai fait, si jamais il devait se transformer en loup, j’avance prudemment vers lui ma dague dans ma main, il est de l’autre coté de la rivière qui est trop profonde pour lui, et s’il saute, j’en profiterai pour lui lancer mon arme, il n’a pas d’autres solutions que de nager, de redevenir un humain, mais j’le connais, il va préférer nager, que de redevenir un humain, ça lui prendrait un peu trop de temps et je pourrais l’attaquer pendant sa transformation.

– Alors tu ne veux pas ton nonos ? Viens chercher viens !

– Grrrrh j’vais te bousiller !

Et la Dylan plongea dans l’eau, ne comprenant pas je commençai à m’inquiéter, quand je le revus ressortir de l’eau en humain, nu mes yeux bloquèrent sur ses boules, ce que je n’aurais jamais du faire, il en profita pour me faucher les jambes avec son bâton, puis grimpa sur moi, et me plaqua au sol tout en rapprochant son visage du mien.

– Alors ? On dit quoi au gentil chien chien maintenant ?

– Pffff, c’est d’la triche tu t’es mis nu d’vant moi.

– Eh eh c’est l’jeu, ne jamais relâcher son attention.

– Je confirme. Dis je en lui plantant ma dague dans son flanc droit, et en le retournant sur le dos, et en lui écrasant la gorge avec mon pied.

– Voilà beau gosse, c’est comme ça qu’on perd un combat, en relâchant son attention, mon pied lui écrasant encore la gorge de plus en plus fort.

Dylan tapa 3fois sur ma jambe, pour abandonner le combat et se releva en le fusillant du regard le visage rouge et en se frottant la gorge, j’y suis pas aller de main morte en lui écrasant la gorge.

– Orh fais pas cette tête, ce n’est pas une p’tite marque rouge qui va t’abattre nan ?

BOUUM !

Dylan venait de tomber par terre dans une flaque de sang.

Je me jetais à terre lui prenant sa tête et analysai son corps. C’est ma dague, il saigne ! Ce n’est pas normal il est sensé cicatriser aussitôt que la dague l’a transpercé. Il n’y a qu’une seule raison pour qu’il ne cicatrise pas, il a trouvé la contrainte à son pouvoir, dire qu’il se la racontait de n’avoir aucune contrainte à son alter, vu qu’il ne l’avait jamais découvert, il se fut que ce soit maintenant en plein combat d’entrainement, mais heureusement qu’il ne l’ait pas découvert en plein mission ! Il faut que je me reprenne. Il n’y a pas 36 mille solutions, il est redevenu humain quand il a plongé dans l’eau, ça doit surement être ça ! Je dois le sécher, mais je ne peux pas le laisser seul, j’dois appeler de l’aide, mais on n’a pas nos téléphones. Si j’envoie Zhin jusqu’a chez moi elle risque de blesser quelqu’un sur le chemin si je vois pas son trajet. Je sais ! J’vais lui passer mes vêtements pour le sécher, et essayer de stopper le saignement.

Pendant le temps de ma longue réflexion, Dylan avait repris légèrement conscience

– Zack... j’ai... fr.. Froid.

– T’inquiètes pas, j’vais te réchauffer, laisse-moi faire, tu dois juste garder les yeux ouvert OK.

– J’v.. v.. j’vais pas. m.. m’laisser... abattre p.. p.. par une p’tite l... lame.

– Chuuut tais toi, tu parles trop

J’enlevais mon t-shirt et appuyais sur la plaie pour stopper le saignement, puis lui passa mon pull pour le réchauffer.

– Eh eh Dylan. Dylan. Tu sais c’est quoi ta contrainte ? J’ai besoin de savoir.

– Ff... frroid.

– OK

Bon bah il me reste plus qu’a le réchauffer, il a perdu trop de sang c’est pas bon il va pas tarder a perde connaissance, je n’ai pas le choix je dois lui cautériser la plaie moi-même pour arrêter le saignement. Mais pour ça j’dois le laisser seul.

– Dylan. Écoute moi, j’vais dans la cuisine chercher de quoi stopper le saignement, en attendant t’appuies fort sur la plaie et surtout ne t’endors pas, tu dois rester conscient OK.

Je ne lui laisse pas le temps de répondre que je cours, vers la cuisine, allume la gazinière et chauffe une des lames à blanc, une fois la lame assez chaude je retourne vers Dylan.

– Dylan. T’es là ?

– Oui... oui...

– Bon j’suis désolé, mais ça va faire un peu mal OK, mais on a pas le choix.

– J’ai... froid

– Mord ça. Lui dis-je en lui donnant la manche une serviette prise dans la cuisine.

Puis je comptai jusqu’à trois et lui cautérisai la plaie, il lâcha un hurlement de douleur et me serra fort le poignet, puis il s’évanouit surement à cause de la douleur.

Je peux enfin le transporter jusqu’à dans son lit. Arrivé dans sa chambre, je le pose dans son lit, je lui mets sa couverture et je pars chercher son téléphone pour appeler son frère, j’dois quand même le prévenir.

Téléphone :

– Allo, c’est Zack.

– Zack ? Tu fais quoi avec le tél. de mon frère ?

– Rentre chez toi, ton frère il a découvert sa contrainte et il est blessé.

– Hein ! J’arrive ! Si j’le perds j’te bute OK !

– Ethan calme toi ! Et viens !

30minutes plus tard, Ethan est arrivé chez lui.

– Zack !

– On est dans sa chambre !

– Il s’est passé quoi raconte.

– On était en train de s’entrainer, quand il a découvert sa contrainte sauf qu’il a continué le combat sans me prévenir et du coup je lui ai plongé ma dague dans le flanc, pensant qu’il aurait cicatrisé aussitôt, mais nan, à la fin, il s’est effondré par terre, il y avait du sang de partout j’ai cautérisé sa plaie, et il s’est évanoui et depuis il dort.

– Hmm. Même pas fichu de se canaliser quand il atteint sa contrainte...

– J’suis désolé...

– Eh Zack ce n’est pas de ta faute. C’est lui qui est juste con.

– Mouais...

– Bon il est quand même 20 h 30, tu rentres chez toi ou tu veux rester ?

– Josh et Cody ne me laisseront jamais tu sais comment ils sont.

– T’inquiètes appelle les et passe les moi.

– OK

Téléphone :

– Allo.

– Allo Zack ? T’es ou bordel ?

– J’suis chez Dyl...

– Tu rentres !

– Mais...

– Tu rentres !

– Josh laisse moi finir s’il te plait.

– Hmm...

– Dylan il est blessé et Ethan m’a demandé si je voulais rester chez eux cette nuit, j’peux ?

-....

– Josh ?

– Zack, ça va ? C’est Cody j’ai pris le téléphone des mains a Josh, j’ai entendu la conversation.

– Et ? J’ai cru que Josh voulait plus que tu t’occupes de moi ?

– On s’en fout de Josh, il fait son grincheux parce qu’y’a son pote à la maison. Du coup moi je te dis ouais tu peux, et j’espère qu’il a rien de grave ton copain.

– Merci j’te r’vaudrai ça. À plus

– Ouais a plus frérot

Retour discussion avec Zack et Ethan :

– C’est bon il est OK.

– Cool alors, j’vais faire à manger, j’reviens, y’a des bandages et tout se qu’il faut dans la salle de bain.

– OK ça marche

Une fois Ethan partit je me couchai sur le lit de Dylan et posa ma tête sur son torse. Le rythme de sa respiration commença à me bercer.

– Eh oh, eh oh, on se réveille.

– Hmmmm....

– Zack allez lève toi, j’ai fait à manger viens.

– Hm j’arrive.

En descendant dans le salon Ethan avait mis la table et fait des pâtes.

– Bon j’suis pas un chef cuisto mais j’me débrouille un peu.

– On s’en fiche du moment que c’est bon.

– Alors comme ça, t’es avec mon frère ?

– Euh mouais...

– Alors au pieu il est comment ?

– Putain Ethan t’es sérieux ?

– Bah quoi j’demande, je n’ai pas le droit ?

– Donc toi quand tu sors avec des meufs le premier jour tu baises avec ?

– Ça dépend.

– Mouais t’es pas une bonne référence en matière de relation.

– Mdr, bon ça te dit de manger pendant que c’est encore chaud ?

Voilà voilà la suite

J’espère qu’elle va vous plaire.

N’hésitez pas a m’envoyez des mails, vos avis ça m’intéresse, j’suis ouvert a toutes les critiques et si vous voulez me suggérer des idées pour les prochains chapitres j’suis preneur.

À plus

AD

aarondarll.blogger@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Vive les Ultras

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)