NEWS :

31

Cyrillo : foire aux questions
48 réponses
à tes questions !

188 histoires
en accès
avant-première.

C’est quoi cet accès ?


Valable pour 2020,
Simple,
En CB ou Paypal,
Discret.

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Premier épisode

Le lycée, ça craint -02

Salut mes chéri(e)s, je commencerai par vous remercier pour vos messages et vos encouragements, ça fait plaisir. :D
La question qui revient le plus souvent reste quand même à savoir le moment où j'écrirai la suite de mon histoire, eh bien j'ai une surprise, c'est pour tout de suite.
On reprend là où on s'est arrêté.

Chapitre 2

Je remue le contenu de mon assiette, l'esprit ailleurs. Pas à cause de la gueule de bois, mais plutôt à cause des événements de la veille et de la tournure que cela a pris.

Après avoir réalisé ce qu'il venait de m'arriver ( la perte de ma virginité dans une cabane entre autres ), j'ai remonté mon caleçon et mon froc, le cul entre plein du sperme de Romain. En une seconde, tu réalises ce que tu viens de faire, la façon dont tu avais imaginé ta première fois, avec le bon mec, vole en éclat, et l'alcool, qui t'abrutit, te remonte à la tête et fait tanguer le monde autour de toi. J'ai du improviser une excuse, me tirer en douce malgré les objections d'Hélène. En marchant vers chez moi, je ressassais mes souvenirs, mes sensations, sans même regarder où je mettais les pieds la plupart du temps. En rentrant en toute discrétion à la maison, je m'effondrais sur mon lit entre habillé et sombrait peu à peu, comme quand tu as l'impression que ton matelas t'aspire, que ta tête est lourde et ton corps engourdi. Le matin, mon père débarquait dans ma chambre et m'engueulait, il était midi passé et j'étais toujours un peu comateux.
 - Alors c'est comme ça quand vous buvez comme des trous les jeunes !? On t'appelle depuis dix minutes pour manger alors descends bordel !
( Non papa, c'est comme ça quand on se fait péter le trou pour la première fois ! )
Heureusement que je lui ai pas balancé cette réplique, mais j'y ai pensé.
Il descendait les escaliers, et tout ce que je voulais c'était replonger dans le sommeil. Mais la bouche pâteuse et la sensation collante au niveau de mon cul et de mon entrejambe m'en empêchaient. En y repensant, j'avais terriblement chaud, et je me remettais à bander comme un taureau, et une pensée en entraînant une autre ma main s'est perdu sous mes draps. Alors que mes parents me criaient de descendre, tout ce que j'entendais c'était :
"Maintenant t'es à moi"
Alors que je m'activais à me toucher, à accélérer la cadence :
"Maintenant t'es à moi"
Alors que j'approchais de la jouissance :
"Maintenant t'es à moi PD, compris ?"
Un petit coup de mouchoir et deux minutes de douche ensuite, me voilà attablé avec ma famille toujours perdu dans mes pensées.
Donc je passe le repas à faire rouler mes carottes et petits pois dans mon assiette, incapable de réfléchir sauf à Romain.

 Un week-end entier juste à penser à un mec. J'avais les couilles vides après ça. De retour en cours, je ne sais pas comment réagir, est-ce que je dois en parler à Hélène, ou bien y garder pour moi alors qu'on ne s'est jamais cachés des choses tous les deux ?
En entrant dans ma salle de classe, mes yeux se posent tout de suite sur Romain. Mais il ne me calcule pas, même pas une seule seconde. Je me mets à côté de ma meilleure amie, un peu en colère et déçu. Bon bien plus qu'un peu.
 - ça va pas ?
 - Si si, t'inquiètes. Et toi alors ma belle ?
 - Tranquille mon bébé, mais dis-moi tu t'es tiré comme un voleur à Halloween en me laissant en plan, me reproche Hélène.
 - Désolé je me sentais pas bien.
 - Mouais, la prochaine fois dis-moi je viendrai te tenir les cheveux au-dessus de la cuvette des chiottes.
 - Eh ça c'est mon rôle d'habitude !
 - Héhéhé oui mon bébé, rigole-t-elle.
 - Chut derrière ! meugle notre prof.
( Oui meugle ). En tout cas je lui dois une fière chandelle à ma chérie, elle m'empêche de penser à Romain durant toute la matinée. Les cours s'enchaînent, on passe plus de temps à se parler avec notre bande qu'à écouter les vieux croulants qui se succèdent au tableau.

 Enfin viens la pause de midi. Je me dirige vers les toilettes après avoir promis à mes potes de les rattraper à la cafet. Je vais au chiottes pisser un coup, et sors pour me laver les mains. Alors que je me penche au-dessus du lavabo, la porte s'ouvre derrière moi. Et là je reçois une grosse tape sur les fesses. Je me retourne d'un coup et me retrouve face à mon hétéro, tout sourire, amusé par son geste.
 - Eh bah petit PD ton cul est toujours aussi ferme. Ta bouche de pute aussi m'a manqué.
Il presse son entrejambe sur mon postérieur, déjà bien dur sous son jean. En une seconde, me voilà tout feu tout flamme. Il se penche dans mon cou et me dit :
 - Viens on s'amuse tous les deux...
Sans même hésiter, je l'entraîne dans les toilettes. Il ferme à clé derrière lui, et moi... eh bien je suis à genoux presque immédiatement, me battant avec sa ceinture. Je baisse tout de suite son pantalon et son caleçon d'un seul et même mouvement. J'enfourne sa belle queue bien gonflée dans ma bouche, jouant avec ma langue autour de son gland. Contrairement à la première fois, je suis totalement conscient de ce que je fais et j'adore. Je plonge mon regard dans le sien, le provoquant ouvertement avec ce qu'il appellera un peu plus tard mes yeux de salope. Je veux qu'il sache que j'aime ça, je veux le voir prendre son pied alors que je lui suis soumis. Sa queue est bonne, je le suce en profondeur, sans perdre une seconde pour lui faire des gorges profondes et faire coulisser mes lèvres sur son engin. Ma langue continue de s'enrouler autour de son gland, d'avant en arrière. Je ne prends même pas le temps de respirer correctement.
 - Hmmm, quelle bonne petite suceuse tu fais !
Il se prive pas de me traiter comme son jouet. ça me fait bander encore plus. Je pense avoir le contrôle, mais d'un coup, il se déplace et me bloque l'arrière du crâne contre le mur, descend ses mains pour tenir ma tête et se contente de me baiser la bouche. Il va plus loin, plus vite. J'essaie de le sucer, mais je suis obligé d'ouvrir en grand pour recevoir sa bite, jouant moins avec ma langue au fur et à mesure qu'il me déboîte la mâchoire. Il me maintient comme ça un long moment, soupirant à chaque fois que son engin s'enfonce.
 - J'ai envie de te prendre.
Il me relève, me fait me cambrer les mains appuyées sur la cloison et la tête au-dessus de la cuvette ( à bonne distance mais quand même, bien que sur le moment je m'en fous ). Il fait glisser mon jean le long de mes jambes et joue avec mon caleçon, faisant rentrer l'arrière dans mon cul comme un string.
 - Quel cul, mais quel cul, murmure Romain au creux de ma nuque. Il va morfler mon PD.
 - Oui, vas-y, baise-moi.
 - Tu l'aimes ma queue hein ?
 - Oui.
 - Tu la veux en plein dans ton boule hein ?
 - Oui putain.
 - Dis-le-moi.
 - Je la veux ta queue.
Apparemment il aime ses petits jeux, et moi aussi d'ailleurs.
 - Vas-y penche toi PD.
Je cambre encore mon cul, et il baisse mes sous-vêtements.
Je pensais qu'il allait me foutre son engin direct, comme la dernière fois, mais il s'accroupit, et me crache sur la rondelle. Ensuite, je sens sa langue venir se coller à mon trou. Il me lèche l'anus, et comme un pro qui plus est, redouble d'ardeur en m'entendant gémir. ça ne dure pas longtemps mais bordel qu'est-ce que c'est bon. Il se relève et me lâche les fesses, qu'il tenait écartées. Sans le contact de ses mains sur mes hanches, je me sens nu, comme si j'avais froid. Je l'entends déchirer quelque chose, je tourne la tête. Il enfile une capote, et puis il m'enfile moi. D'un coup. C'est toujours aussi dur au début, mais cette fois il n'y a presque pas de douleur. Je me mets à gémir, il accélère le rythme. Mais il fait attention à ne pas faire trop de bruit, rentre moins profondément, parle plus bas. Il me traite de trou à bites, me dit que que je suis à lui et à personne d'autre, que mon cul est confortable comme une chatte bien humide. Les mots salaces m'excitent. A un moment, il s'arrête, me prend bien profond et chuchote :
 - Bouge ton boule sur ma queue, montre que t'en veux.
Il faut pas me le dire deux fois. J'ondule du bassin, me déplace d'avant en arrière, aussi vite que possible. Mon cul a faim de bite, et je me découvre un appétit insatiable. Je me tourne un peu pour le regarder, il a les mains croisés derrière la tête, les yeux fermés, le souffle court. Je fais en sorte de lui donner le plus de plaisir, je veux être le meilleur coup de sa vie et qu'il revienne pour ce que je suis prêt à lui faire ressentir et à excepter pour lui. Il finit par reprendre les choses en main, me bourrine comme un fou furieux. Je manque de crier à chaque coup de boutoir maintenant, mais me retiens, de peur d'être repéré. En fait l'extase en est décuplée. Soudain, il s'arrête et m'intime de rester silencieux. On reste un moment comme ça, lui au fond de moi, sans bouger. Quand on entend la porte menant au couloir s'ouvrir puis se refermer, il recommence à me prendre en douceur, ensuite, une fois sur qu'on est à nouveau seuls, il me claque les fesses et reprend son rythme de malade. Il se retire brusquement et s'assit sur les chiottes, la main autour de sa queue dressée.
 - Viens, je veux voir tes yeux de salope quand je te démonte la chatte.
 - Hum, démonte-la encore plus fort, je lui réponds en le chevauchant.
Il dirige sa bite dans mon trou bien ouvert, passe ses mains sous mes cuisses et me fait rebondir sur son engin. Je ne le lâche pas du regard, gémit en lui en demandant plus. Il m'embrasse dans le cou, me lèche, me souffle combien je suis une bonne pute. Ma bite claque contre mon ventre alors qu'il me soulève et me baise. Je continue de le chevaucher encore, enlève ses mains de mes jambes pour me lever, puis m'empaler jusqu'à prendre tout son engin en moi. Au bout d'un moment, il me prend par les hanches et se met à me baiser super fort et super vite, en me murmurant :
 - Je vais jouir, merde je vais jouir !
Il a à peine fini que je sens sa queue gonfler et tressauter dans mon intimité. Même sans sentir son sperme dans mon trou, je suis comblé. Il reste quelques secondes enfoncé dans mon cul, le temps de finir de se vider, puis il sort sa queue et me "pose" sur mes deux jambes encore flageolantes. Il enlève la capote, qui atterrit dans la cuvette avec les bouts de papier qui lui ont servi à s'essuyer. Il se penche pour déposer un bisou dans mon cul et me dit qu'il a hâte de me revoir. Puis il quitte les chiottes sans même fermer la porte.
Je la bloque, et il ne me faut pas trente secondes pour me vidanger à mon tour. Une fois propre, je rejoins la cafet avec l'anus qui baille, trouve mes amis et m'assoit avec eux pour entamer mon déjeuner.
 - Bah alors, où t'étais passé ? On t'attend depuis 20 minutes, me reproche Nadège.
 - J'étais avec Romain, on discutait d'un truc.
 - Ah ok. Bah dépêche de manger on va s'en griller une avant de reprendre les cours.

Je suis le seul à remarquer le regard interrogateur d'Hélène assise en face de moi, mais sa question muette devra attendre. En tout cas, c'est le meilleur déjeuner que j'ai jamais eu jusqu'à aujourd'hui. Et c'est comme ça qu'à commencer ma relation bien sexuelle avec Rom.

Guillaume

mankbarg@gmail.com

Autres histoires de l'auteur : Le lycée, ça craint !

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

155 HISTOIRES DE MAI

26 Mai | + 9 histoires

Les nouvelles | 8

Nouveau voisin pas si hétéro que ça Elliotpc
Le contrat Ruff
Le mec parfait Cali
Mes péchés mignons Big
Les mariés | 1 Ghisto
Les mariés | 2 Ghisto
Dans les toilettes de la fac Pierredelavega
Les potes de mon fils JulesP

Les séries | 1

La danse de Cyrillo | 16 Cyrillo & Romain
1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16

Les séries | 24

Nouvel oncle de Calinchaud | 8 épisodes

12345678


Le syndrome du membre fantôme de Mickaêl
2 saisons, 16 épisodes

S1-1 | S1-2 | S1-3 | S1-4 | S1-5 | S1-6 | S1-7 | S1-8

S2-1 | S2-2 | S2-3 | S2-4 | S2-5 | S2-6 | S2-7 | S2-8


Mai 2020 | 107 histoires

Les nouvelles | 80

Retrouvailles Pierredelavega
Ma rencontre en sueur Rickleb
Echec... Nonodt92
Découverte d'un sexshop gay Cali
Protocole Robot Sosie Jumeaux Fellateur
Gare de Montpellier Salopeabeur
Coupe d'enfer ! Nables
Mes voisins pas si fermés Nables
La plage interdite Nables
Rien à la télé Nables
Ma première fois inattendue Alex
Une femme qui aime les Hommes CN34
Le producteur de films X Femelle
Full service Matskin
Hommage à Maitre Alexandre Franck
Confiné ... | 1 Esteban80
Confiné ... | 2 Esteban80
Confiné ... | 3 Esteban80
Confiné ... | 4 Esteban80
À l'Atlas Femelle
Un flacon de poppers Femelle
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Joint & Pipe Yanis
Première pipe Louisbg
Please come back home Jules
En prison | 1 AlexBandry
En prison | 2 AlexBandry
Bus de Nuit Femelle
Confinement avec papa Chris.77
Une fin de soirée révélatrice Matthieuparis
Mon premier patron de restaurant Semoussi
Daddy’s home ! Dej407
Dompter l’indomptable Ninemark
Tromperie anglaise Louisallenk
Philouchubby Philnours
Boss rebeu LyesDuSud
Rebeu dominé | 1 LyesDuSud
Rebeu dominé | 2 LyesDuSud
Retrouvailles Silver
Bizutage chez les "Alphas" NathanOst
Première queue au porte-à-porte Antominet
Une arme de séduction massive Erox
Tradition Grecque | 1 Mathieu
Tradition Grecque | 2 Mathieu
Les muscles en esclavage Luca Flores
Mon voisin Seck59
Mon pote de Foot Jarod_el
Mon gendarme | 1 Nonodt92
Mon gendarme | 2 Nonodt92
Mon gendarme | 3 Nonodt92
Quand l’alcool désinhibe Marseille14
Une voiture à tout faire Erox
Hammam Marrakech LE7
Je suis un hétéro Mascareignes
Fisté par l’équipe de rugby Jersanvi
Les fantasmes de Cali | 1 Cali
Les fantasmes de Cali | 2 Cali
Travaux de peinture Fauvette
Jules et moi Domijoueur
Chaud à l'IDM JSC75
Piscine | 1 LE7
Piscine | 2 LE7
Madrid LE7
Pédicure LE7
Trop beau LE7
Confinement LE7
Rue Saint-Denis LE7
Volley de plage LE7
WC publics LE7
Dans le vestiaire Nonodt92
Le gardien Nonodt92
Premier plan à 3 Nonodt92
Poulain Frank
Toute première fois TKjur39PASS
Premières fois à trois Ldan
Le travesti de Saint Clair Françoise
Françoise Françoise
Ma première histoire Françoise
Ma 3eme histoire Françoise

Les suites | 27

Confinement avec papa | 2 Chris.77
Please come back home | 2 Jules
Please come back home | 3 Jules
Kauf | 3 Candide78
Le vigneron | Fin RomainTOP AUTEUR 2020
Mon coach sous la douche | 2 Coacharthur
Desperate Housewives | 4 Bearwan
Evans VS Hemsworth | 2 Bearwan
Bizutage chez les "Alphas" | 2 NathanOst
Le joli Fruit | 2 Oakspirit
Un boucher | 3 Rsexenc
Le volleyeur et le rugbyman | 7 Dolto
Le volleyeur et le rugbyman | 8 Dolto
La rébellion | 6 Sylvainerotic
La rébellion | 7 Sylvainerotic
La rébellion | 8 Sylvainerotic
Soumission & Domination | 562 Jardinier
Soumission & Domination | 563 Jardinier
Soumission & Domination | 564 Jardinier
Soumission & Domination | 565 Jardinier
Soumission & Domination | 566 Jardinier
Soumission & Domination | 567 Jardinier
Coup de foudre | 2 Mec du 85
Weekend avec mon Boss | 3 Sub75
Weekend avec mon Boss | 4 Sub75
Weekend avec mon Boss | 5 Sub75
Weekend avec mon Boss | 6 Sub75

Publie ton histoire

RETOUR AUX HISTOIRES

2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Chercher sur le site

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.

Inscris-toi


| Mise à jour : samedi 11 janvier 2020 à 12:21 |
©2000 Cyrillo.biz.
Retourner en haut