PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Aux pilleurs de récits qui n’ont pas assez d’imagination, mes textes, depuis Soumission 5 ont tous été déposé chez « Copyright France » afin de prouver l’antériorité de ma propriété par rapport à vos publications plagiaires sur AMAZONE KINDLE !!

Soumission & Domination -507

Hip et Hyac chez les GRANDS-2-1

Gunther, le Suisse des jumeaux me les réserve une seconde fois. Il me les demande avec passeports car il compte les emmener à New York.

Je fais rapidement les documents ESTA pour mes deux escorts, en touristes bien sûr. Avec la nouvelle administration américaine, pas la peine de prendre des risques.

Hip :

Comme l’avait promis le client suisse que nous avons dépucelé (côté homo) nous redemande à Sasha.

Hyac et moi sommes partants. Avant même de savoir qu’il nous emmène à New York.

Nous prenons notre vendredi et rejoignons le client à Roissy. TGV 1ère classe, nous enregistrons nos bagages puis rejoignons notre client dans le salon Air France première. Nos tenues tranchent parmi les costards cravate. Nous nous sommes mis à l’aise pour les 8 heures de vol : Jeans moulants, mais élastiques, polos qui mettent bien en avant nos pecs, bombers car il va faire plus froid à New York. Gunther réagit favorablement au rendu que cela donne sur nos corps. Bien que maitrisée par un shorty, dans ses déplacements, le tissu lâche de son pantalon laisse percevoir qu’il bande bien dur !

Il se fait remarquer quand nous le rejoignons et que nous lui claquons une bise. Prévue de notre part pour le contact de nos bouches, il tourne la tête pour ne faire un baiser plus «familial».

On lui propose un petit moment en têtes à queue pour le détendre, mais il préfère rester excité, il nous dit se sentir déjà observé, ce n’est pas la peine d’en rajouter.

C’est le client qui voit !!

Nous avons plus d’une heure à tuer (cause : précautions anti attentat). Nous étanchons notre soif de deux coupes de champagne. Pas plus, dans tous les cas nous devons, nous, rester lucides. Le client s’en prend 4 sans que cela nuise à son élocution. Nous trainons ensemble les boutiques. Pour s’occuper il nous offre du parfum. «Terre» d’Hermès rend bien sûr nos peaux. Au Kiosque, des revues rejoignent les flacons dans nos sacs. Garçon, Officiel Homme plus quelques autres d’art et design.

Gunther s’inquiète de nous avoir fait sauter une journée de cours. On le rassure qu’avec notre rang dans la classe, notre école n’a pas fait de difficultés. On aura juste un mémo à faire sur le musée Guggenheim.

Là il nous dit avoir prévu sa visite tout comme celle du MoMa. Hyac lui saute au cou pour le remercier d’avoir pensé à ça.

Remarque à mi-voix de deux voisins comme quoi pour un peu Hyac lui aurait roulé une pelle, pas étonnant vu les Pd qu’il trimbalait.

Je m’approche d’eux tout sourire. Après les avoir salués, je leur dis que pour avoir accès à nous, il ne suffit pas d’aligner les billets, mais d’avoir l’intelligence de reconnaitre les différences et l’ouverture d’esprit que ces dernières apportent. Je leur ai ajouté que je craignais que mon explication tombe à plat devant leurs esprits bornés.

L’un des deux mecs se lève, mais quand il s’aperçoit qu’il fait bien 10 cm de moins que moi, et que physiquement ce n’est pas ça non plus, il se rassoit piteux !

Je retrouve Hyac et Gunther, attrape Hyac par le cou te lui roule un patin de bien 3 mn. Quand on se décolle, le serveur nous offre une coupe et nous remercie d’avoir mouché ces deux cons qui, régulièrement, profèrent des propos racistes et homophobes envers le personnel, assurés de leurs impunités de clients.

Durant le vol, j’ai l’impression que le service à bord a été mis au courant, car nous sommes plus entourés que les autres hôtes de la première classe. Alors qu’ils attendent les appels des voyageurs, à chaque fois qu’ils passent dans notre allée, ils s’inquiètent de notre bien-être.

Le plus jeune des Stewards nous branche carrément ! En voyage perso nous nous serions laissés tenter et lui aurions fait son affaire (joli petit cul bien serré dans son pantalon d’uniforme prêt à être enculé grave !). Mais là, nous sommes en service.

Quelques films plus tard, nous descendons sur Kennedy airport. Passage de la douane RAS. À la sortie nous attendais un chauffeur et sa limousine. Les deux, envoyés par le directeur local de la boite de Gunther.

On se perd dans un tel véhicule qui fait presque 3 fois la taille d’une berline française !! Il nous dépose à l’hôtel Plazza le long de central park.

L’annonce du nom de Gunther fait surgir une nuée d’aide. Enfin deux grooms s’occupent de nos bagages alors que nous sommes rejoints par un plus haut gradé qui nous accompagne à notre suite. Un quasi un appartement vu la taille !! Deux chambres immenses avec chacune leur salle de bain, grand salon entre les deux et vue sur Central Park à couper le souffle. Il nous laisse trois cartes pass.

Gunther s’excuse de nous laisser, mais il doit travailler et nous donne rendez-vous vers 19 h à l’hôtel. Avant de partir il nous donne une liasse de dollars pour nos frais.

Comptage rapide : 2 000. Pour l’après-midi, même pour deux, on devrait s’en sortir !!

Après renseignement à l’accueil, nous filons sur le Muséum of art and design qui n’est qu’à 3 blocks (nous 5ème, le musée sur la 8ème).

Nous passons la fin de matinée et le début d’après-midi. Nous perdons la notion du temps devant les œuvres de sterling Ruby et ceux de la MAD Collects. Cela ouvre l’esprit de voir la diversité de supports et de créativités !!

Nous rentrons à l’hôtel en passant par Central Park, enfin le bord. Il fait beau et nous nous faisons doubler par des joggers.

L’agent d’accueil nous fait signe alors que nous nous dirigions vers l’ascenseur. Nous lisons le mot qu’il nous donne. Notre client nous demande de nous habiller chic pour l’accompagner à un spectacle.

Depuis le succès de nos collègues en spencer, Sasha nous en a tous fait confectionner un. Comme ses petits frères, nos pantalons sont plus moulants que les classiques déjà près du corps. Et raccourcis pour laisser nos chevilles nues au-dessus de nos chaussures noires vernies, c’est bandant.

Les regards qui nous suivent alors que nous sortons de la limousine devant l’opéra nous le confirment. Gunther ne semble pas gêné et c’est le principal. Nous retrouvons dans le Hall son directeur local. Pas de prise de haut de la part du bonhomme. Serrage de main franc, mot de bienvenue à New York. Il nous demande si c’est notre première visite et devant notre oui, il nous dit que nous avons plein de choses à voir.

Gunther précise que nous allons entamer des études d’art. Le mec nous dit qu’alors nous sommes au bon endroit. Quand il apprend que nous ne sommes là que pour le WE, il nous dit qu’il va falloir revenir.

Gunther se charge de notre réponse en précisant à son directeur qu’il comptait bien nous demander de l’accompagner régulièrement.

En nous détaillant de la tête aux pieds en faisant une pause à mi-chemin, il nous demande si notre tenue est la mode de Paris.

Réponse : pas particulièrement, mais c’est celle qui plait à nos employeurs.

Grand sourire et il nous dit qu’il peut le comprendre.

Nous entrons dans une loge de 4 places bien placée au 1er étage. Ce qui nous intéresse plus que le thème abordé par l’auteur, ce sont les costumes et le traitement des décors.

Diner après le spectacle. Grand restaurant, bonne cuisine, notre présence au côté de Gunther passe inaperçue pas comme en France !

De retour dans notre suite, nous attaquons le sujet !! La porte juste claquée, Hyac et moi sommes nus en 30 secondes. Quand Gunther se retourne pour nous faire partager la vue sur Central park, nous sommes prêts à l’emploi. Son sourire s’écrase sur ma bouche alors que mon jumeau se charge de déboutonner tout ce qui doit l’être. Je m’écarte pour l’aider à dénuder notre client.

Mon «bouche-à-bouche» a eu l’effet escompté, car il bande comme un cerf. Je m’agenouille et face à mon frère je suce la queue qui va bientôt nous honorer. Une pipe à deux bouches bien faite, ça peut amener à jouir rapidement ! On contrôle par un cockring manuel les risques de décharges précoces. Avec chacun une main sur nos cheveux, nous alternons celui qui pompe en mode gorge profonde et celui qui bouffe les couilles.

À force, les jambes de Gunther cèdent et il s’assoit sur le canapé. Nous avons suivi le mouvement. Je laisse les «outils» à Hyac et remonte notre sujet. Ma langue suit son sillon abdominal, se perd quelques instants dans son nombril puis grimpe à l’assaut de ses tétons que je stimule successivement. J’y ajoute mes dents et ne les laisse qu’une fois rouge foncé et tout raides comme sa bite. Je suis la carotide gauche, mordille son lobe d’oreille, qui ressort de ce traitement de la même couleur que ses tétons, et sa ligne de mâchoire avant d’investir à nouveau sa bouche avec ma langue.

Il met de l’ardeur à me bouffer la langue. J’en conclus que notre petit échauffement a eu l’effet voulu.

Je tape sur l’épaule d’Hyac qui comprend qu’on échange. On se croise sur le nombril. Roulage de pelle avec mon frère. Je l’aime trop celui-là, même si j’adore baiser avec les Escorts de Sasha. On a tout appris ensemble du premier bisou sur les lèvres au fist. De même dans l’Escort. Nous ne travaillons qu’en duo.

On reprend nos chemins et moi, je suis tout de suite à mon sujet, le gland de monsieur et son nombril étant à la même hauteur !

Tête sur le côté, mon oreille glisse sur ses abdos et son gland s’enfonce dans ma bouche puis ma gorge. Petite déglutition et mes dents s’enfoncent dans son pubis.

Je sens du mouvement au-dessus de moi. Hyac enjambe Gunther et debout sur le canapé lui propose son sexe. Pas de recul de la part de notre client qui fait entrer le gland de mon frère dans sa bouche.

Hyac : «vas-y fait comme Hip, avale le gland»

Gunther s’efforce d’y parvenir. Je ressens quelques hauts de cœur, mais plus vite que je ne l’avais pensé, ils cessent et j’entends mon frère féliciter Gunther de sa réussite à lui manger ses 21 cm.

Je lui relève les jambes, passe ses chevilles sous les bras d’Hyac ce qui soulève juste à la bonne hauteur son cul. J’attaque la préparation de sa rondelle. Pas un poil, toute rose pâle, elle n’a pas servi beaucoup. Je passe ma langue une fois, deux fois et Gunther nous dit que personne d’autre n’avait emprunté ce chemin depuis son dépucelage par nos soins.

J’attaque la dilatation avec encore plus d’ardeur et d’Hardeur !

Ma langue pointe s’enfonce dans sa rondelle. Je pousse ma salive et progressivement ma langue s’enfonce de plus en plus loin. Bien que bâillonné par la bite de mon frangin, Gunther arrive à m’exprimer son plaisir.

Quand je le sens prêt, je me capote et le défonce. J’y ai mis un peu trop d’enthousiasme, car c’est plus un grincement qu’un gémissement de plaisir qui coule le long de la queue d’Hyac ! Du coup j’attends un peu avant de limer. Quand je sens la compression de ma hampe diminuer, j’entame une série de va-et-vient cool. À chaque sortie j’ajoute du lubrifiant et en quelques minutes j’ai rectifié le tir ! et il bande à nouveau bien dur.

Je le capote et préviens Hyac. Ce dernier recule et abandonne la chaude cavité buccale de Gunther pour venir s’assoir sur sa bite. Bien placé, je guide les deux pour que l’emboitement se fasse sans tâtonnements. J’admire le déplissage de la rondelle de mon frère sous la poussée du gland de Gunther. Le diamètre de la hampe qui suit ne permet pas à mon frère de se contracter plus que ça. Mes mains sous ses fesses je l’aide à «pomper le dard du client». On tient la position un bon ¼ d’heure avant de changer, mais en gardant le client entre nous deux.

Hyac s’assoit sur le bord du lit les jambes bien écartées. Je fais assoir Gunther sur sa queue. Quand il est bien pris, à mon tour je m’encule sur sa bite. Je me penche en avant et pose les mains sur le sol. À partir de là, Gunther gère les profondeurs en jouant de ma position. S’il m’écarte de lui les limages respectifs prennent de la longueur, à l’inverse on se pilonne court.

De lui-même il prend l’initiative de me «couvrir» et Hayc suit pour ne pas refroidir du gland. Je me redresse, prends appui sur la commode la plus proche alors que Gunther debout, couché sur mon dos me pilonne la rondelle de ses 21 cm raides. Je ressens les contre coups de son enculage par mon frère quand ils se décoordonnent et qu’Hyac le défonce en décalé. Alors que le client est déjà bien au planté dans mon cul, je sens une deuxième pression quand Hyac lui tape dans le fond.

Pour cet épisode on se termine dans cette enfilade. Le client prend son plaisir en larguant sa sauce dans sa capote. Quand je sens qu’Hyac jute, je lâche les vannes et mon sperme vient s’écraser sur le dessus de la commode.

Dodo, Gunther nous laisse nous reposer tous les deux dans notre chambre. J’attrape Hyac dans mes bras et en cuillères nous récupérons de notre journée.

Pour info, nous dormons souvent comme cela, mais qui es dans les bras de l’autre, ça change.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)