PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

Tournante de Nuit -02

Merci pour vos messages.
Mais il est vrai que je ne me suis pas présenté et je m’en excuse.
Donc je suis un type tout ce qu’il y a de banal. J’ai vu passer 80 printemps.
Je fais 1m67 pour 75 kg. Quoi ? A oui, mon surpoids est surtout situé entre mes seins et ma taille. J’ai les cheveux poivre et sel, les yeux marron et «enfoncés», je souris tout le temps et j’aime porter des dessous féminins.

Dans la première partie de mon aventure je me suis engagé sur une aire de repos suite à une envie pressante.
Du faite de mes sous-vêtements féminins je me suis retrouvé en mains par un type qui m’emmène dans les sous-bois.
_______________________________________

Je ne fus vraiment pas fier et fortement inquiet, pour ne pas dire que j’avais une grosse pétoche.
Mais je me trouvai trop excité par la tournure des évènements et prêt-à les subirent sans aucune opposition.

Voilà plus de trente ans que je ne m’étais retrouvé dans une telle situation.

Quand nous sommes passés à côté d’un bouquet d’arbustes je vis trois types. L’un d’eux à genoux devant les deux autres. Il masturbait l’un d’eux pendant qu’il taillait une pipe au second.
À voir se trio fit que ma pine prit plus de volume et commença à réellement se raidir.

Je m’imaginai bien que dans quelques minutes j’allai surement me retrouver dans la même posture avec mon compagnon. Ce qui raidit encore plus mon petit bâton.

Celui-ci le vit et me dit : – Oh, toi t’aimes le sexe on dirait.

Je lui fis oui de la tête.
Dix mètres plus loin j’entendis des gémissements scandés. Nous étions déjà bien éloignés des toilettes et nous ne fumes presque plus éclairés. Malgré tout je parvins à distinguer un type penché en avant se retenant au tronc d’un arbre alors qu’un second lui bourrait le cul. À chaque coup de reins que donnait le baiseur les gémissements de l’autre étaient entrecoupés.

Notre parcours s’arrêta devant un groupe d’arbustes formant comme un fer à cheval. Il y faisait vraiment sombre et je distinguais à peine mon compagnon. Qui, à ce moment-là, changea complètement de ton et devint très autoritaire.

– Allez salope. À genoux et pompe-moi la tige.

Excité par son doigt qui continua de me fourailler et les scènes précédentes, je lui obéis sans objection compte tenu du ton employé.
Je lui défis complètement sa ceinture, sa braguette et son pantalon descendit jusque sur ses chaussures. Je me penchai pour atteindre son membre déjà bien formé.

– Il fait trop sombre, je ne peux profiter de la v...

Je n’eus pas le temps de finir ma phrase, qu’une claque retentissante m’atteignit en pleine joue. Je crus que ma tête venait d’effectuer un tour sur elle-même.
Il m’attrapa par les cheveux, m’appuya sans ménagement le bas du dos. Surpris, je me retrouvai genoux à terre et il plaça sa pine sur mes lèvres.

– Maintenant SUCE !

Sans protester (une claque suffisait) je pris en bouche le gland et me mis à le sucer avec conviction, surtout en commençant derrière la couronne jusqu’au bout du gland. À chaque plongeon je descendis un peu plus sur sa hampe et sa verge se mit à se raidir.

– Humm ! T’es une bonne. Suce-moi les couilles salope.

J’ai donc soulevé sa tige et aspirai ses boules. Comme sa pine était bien raide j’ai salivé mes doigts pour lui caresser sa hampe depuis la face inférieure de sa base jusqu’au méat. Cela eut le don de la raidir au point qu’elle fut comme une barre de fer et il émit une plainte sous l’effet de la surprise peut-être.

– Oh, ma salope ! Recommence et je te défonce le cul. Mais je dois avouer que t’es super bonne.

Je me dis dans mon fond intérieur : «- Non ne jouis pas tout de suite. Mais je vais me souvenir de ta proposition, juré».
Et je repris sa pine en bouche pour lui montrer mon savoir-faire sur ce terrain. Il souffla comme un phoque tant il apprécia ma prestance.
Cela devait faire une bonne dizaine de minutes que je pompai son dard et ses couilles, avec des passages lents et des passages très coquins pour qu’il ne jouisse pas trop tôt. Quand il me souleva et me dit

– Tien vient, j’ai une surprise en réserve pour les lopes de ton genre.

Je fus un peu déçu qu’il m’ait interrompu.
Nous allâmes un peu plus loin ou se trouvait une table de piquenique.
La lune, que les nuages venaient de dégager, envoya au travers du feuillage, ses rayons de lumière juste sur un coin de la table.
Il posa ses fesses sur le bord de cette table et en me montrant le banc.

– Tien ma p’tite pute ! Met toi à genoux sur le banc et reprend ce pour lequel t’es faite.

Le banc était quand même bien plus confortable que les cailloux du sol et donc je repris sa pine en bouche.
Sa pine était bien droite et bien dure quand il se bascula en arrière.
Les mains sur l’autre bord de la table il se mit à m’envoyer des coups de bassin et ainsi me baisa-t ’ il la bouche. Il alla fort loin et buta au fond de mon gosier au point de me couper la respiration. J’eus, aussi, des hauts de cœur. Mais je pris de plus en plus de plaisirs, surtout que sa respiration s’accéléra. Je m’attendais à ce qu’il finisse par décharger mais il était tenace. C’était un endurant.

Pendant que je le pompai je sentis une paire de mains me caresser les fesses. Déjà bien excité par les plaisirs que me procuraient ma fellation je me cambrai un max pour faire comprendre mon accord.
Un léger souffle me caressa le petit trou. Puis la douce chaleur d’une langue humide me titilla l’ouverture de mon intimité et pénétra, par petite touche, de plus en plus en moi.
Au point que je lâchai ma sucette pour m’exprimer par mes gémissements et mon désir d’en connaitre plus.
Mon anus se détendit et s’ouvrit de plaisir jusqu’à l’instant où il posa un doigt et me caressa tout autour de mon p’tit trou.

Est-ce la vue du type qui s’occupa de mon cul ou l’effet de ma fellation ? Est-il que son braquemart prit de l’ampleur. Qu’il posa une main sur ma tête pour bien me tenir en place. Je sentis ses soubresauts.

– Tiens salope prend ça !

Et il se déversa tout au fond de mon gosier en plusieurs gros jets. Coinçais comme je le fus, je ne pus recracher tout ce jus.

– Avale. Aller ! Avale tout comme une bonne chienne de lope que t’es !

Je dus tout déglutir. Avec un grand plaisir d’ailleurs.
Une fois que j’eus bien nettoyé sa pine, il me repoussa puis dit :

– He ! Les gars c’est une bonne… Je vous la laisse. Je vais pioncer.

Il se retourna vers moi et me dit
– Ne t’avais-je pas promis une surprise ?... Et bien la voici.

Je mis quelques secondes avant de réagir et de me retourner dans la direction de ses premières paroles.
«Ô vingt dieux !... »
Il y avait là cinq types en plus de celui qui me dilatait l’anus. Dont trois avaient sorti leur sexe et se masturbaient. Les deux autres se contentaient de regarder, mais la bosse qui gonflait leur pantalon m’en dit long sur leur état.

Mimi83

glq.cho@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Tournante de nuit - Rêve de sodomie

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

20 juin 2019

Nouvelles (11)

Baisé par mon chef Rachid
Abstinence et excitation Kasso
Les petits Voyeurs Jeanmarc
Romance à l’hôtel Femelle
Job d’été à l’hôtel Femelle
Soumis à un vampire Virgo1999
Dans les dunes à Labenne Raphael75010
Mon professeur Charles
Consultation Nathan0
Une sécance de sport Damien
Sur la plage et à la cave Kasso

La suite (1)

Soumission & Domination -533 Jardinier

Juin 2019

Nouvelles

Trio fist Tétonmaso
Trianon Jako
Nynpho avec mon voisin Nymph
L’Homme est vulnérable Rogue
Ancien camarade sur Grindr Louisallenk
Mon voisin black Gregmrs
Découverte de mon côté gay Alb29
Petite salope -01 Lopamecsxl
Petite salope -02 Lopamecsxl
Petite salope -03 Lopamecsxl
Petite salope -04 Lopamecsxl
Vive l’armée ! Pititgayy
Comment j’ai dépucelé Hotcalvin
Le patron du centre médical À 19
Leçon particulière Frank
Le porte à porte Jeanmarc
Ballade en VTT Femelle
Mon pote Nathan0
Une nuit en Tunisie Fisturo
Histoire de Hammam Dd38
Vengeance Femelle
Jonathan Théo

La suite

Leçon particulière -02 Frank
Les sket -03 Kifflesket
Mon demi-frère hétéro -06 Oldyano
Le copain de ma fille -02 Jeanmarc
Moment de détente -03 Amical72
Moment de détente -04 Amical72
En «beurette» -02 Hamiasamira
Mes potes du lycée -02 JuSP7766
Soumission & Domination -531 Jardinier
Soumission & Domination -532 Jardinier
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)