NEWS :
13 Juin

Grosse queue
"Plan à 3"
"handgag"

103 pages en accès
avant-première.
C’est quoi cet accès ?

Valable tout 2024.
Simple,
CB ou Paypal,
Discret

Shop Gay

Cyrillo20 ans
site gay gratuit

PUBLIER

HISTOIRE

Sextoy
Sexshop

Signaler ici si l'histoire ne respecte pas les mineurs, ado, enfants (-18ans) ou toute autre infraction. Merci !

Maël va te faire une fête

Chapitre 1

Il ouvrit l’enveloppe et lu la lettre qui s’y trouvait à l’intérieur. Il était invité à une séance photo professionnelle d’une demi-journée en tout point semblable à celle que les acteurs se paient pour garnir leur portfolio de clichés pour établir leur casting. Tout avait été prévu. Au bas de la lettre, il était écrit : « Tu n’as qu’à me dire la date et l’heure de ton rendez-vous et j’irai te rejoindre pour finir la journée à ton resto préféré. Bonne Fête. Xxx. Maël ».

La réaction fut un instantanée. Il sourit à la lecture du mot de fin, et ressentit une impulsion énergisante lui descendre le dos de la nuque jusqu’aux fesses lui transmettant une excitation sexuelle.

Maël l’invitait à se faire photographier. Puis l’amènerait diner pour sa fête.

Il en bandait déjà de plaisir juste à y penser. Il savait que son maître le trouvait attirant, sexy et salace. Il voulait des photos de lui, pensa-t-il.

Maël était un mec canon. Début quarantaine, cheveux noirs et bien musclé, il respirait la virilité. Jay en était tombé amoureux au premier baiser. Ses lèvres charnues avaient pris les siennes dans un étau langoureux avant d’envahir sa bouche humide de sa langue. Il se souvenait encore de ce premier baiser. De sa peau douce légèrement basanée. Ses bras le tenant fermement contre lui pour mieux le savourer. Le prendre. Le posséder.

Jay attrapa son portable et rejoint le studio. − Studio de Photo C! Bonjour!

Jay expliqua qu’il venait de recevoir cette invitation pour laquelle il devait prendre rendez-vous. Le préposé à la réception confirmait que la maison émettait ce genre de certificat qu’on pouvait se procurer afin de passer une journée glamour. Il lui expliqua qu’il se ferait photographie par un maître photographe spécialiste travaillant pour les grands magazines people et de mode. L’expert avait photographié plusieurs stars d’envergure. Son expertise était dans la mise en scène des clients au lieu de simplement les photographier appuyés sur une tabouret. Pour cela les clients passaient par la coiffure et le maquillage avant la session photo. Généralement la session se déroulait autour d’un thème que le client choisissait, car généralement les photos devaient mettre en valeur le casting de l’artiste. Cette façon de faire assurait des photos de qualité professionnelle irréprochable pour une clientèle exigeante.

− Vous avez un numéro sur le certificat! Pourriez-vous me le communiquer? demanda l’homme du studio.

− Bien sûr ! répondit Jay en s’exécutant. Puis demanda ce qui devait prévoir pour la prise de photo.

− Je vois dans votre dossier que la durée sera d’environ quatre heures. Vous commencez avec notre maitre coiffeur. Puis Adèle vous maquillera légèrement afin que la lumière ne reluise pas sur votre peau. D’ailleurs, elle fera sans doute des retouches au cours de la séance, car les spots produisent une chaleur intense. Puis, vous irez vous faire photographier par Tommy.

− Bon d’accord, répondit Jay.

− Pour ce qui est des vêtements à apporter pour la séance photo, je vois qu’une sélection est déjà

proposée par une certain Maël. Je vous l’enverrai par courriel, car la liste est plutôt longue.

− Suis-je tenu de me limiter à la suggestion de vêtements?

− Je dirais oui selon les instructions que je lis présentement au dossier. Elles viennent de Maël. Ça

fait du sens?

− Oui! Oui! Maël est mon amant.

− Je crois que vous serez ravi des propositions de votre amant.

− Autre chose?

− Euh! Laissez- moi lire. Non. Euh oui! Maël a prévu une surprise, mais ne désire pas vous la

communiquer pour l’instant. Encore une fois, je serais ravi de prendre votre place, si vous voyez ce que je veux dire?

Ce dernier commentaire le laissa songeur. Il choisit une date et raccrocha non sans avoir salué Caleb qui s’avérait être le proprio du studio finalement.

Peu après, il reçut un message dans sa boite de courriel. Il venait du studio et était intitulé au plaisir de te photographier Jay. Il l’ouvrit. Le message contenait la liste des vêtements à apporter autour de trois thèmes. Il le parcourut attentivement. Pour la première, il devait porter des vêtements pour aller en boîte. Donc, jeans moulant à mettre sans dessous, chemise ajustée transparente et bottes Chelsea. Pour la deuxième, c’était plus simple. Le thème portait sur la croisière et la plage. Alors, deux maillots de bain, des sandales et une haut ajusté sans manche ferait l’affaire. Pour la troisième et dernière, la liste était plus longue. Le thème tournait autour d’une soirée en boite de nuit fétichiste. Il aurait à porter un collier en cuir noir muni d’un petit cadenas, des brassards noirs et bleus, un harnais aussi en cuir noir mettant en valeur ses superbes pectoraux, son pantalon de cuir YSL qui lui galbe le cuisses, fesses et le paquet à merveille, ainsi que des gants et bottes que les carabinieri portent. Il y avait aussi un jock en cuir à enfiler dessous son pantalon et un cock-ring de métal blanc assorti aux jolis tiges rondes qui enjolivent ses mamelons chocolat. Il sentit son pénis se raffermir à la lecture des dernières lignes. Maël sait bien que j’adore le cuir, et rien ne m’excite plus que me faire baiser par Maël lorsqu’il revêt ses chaps et sa chemise de latex noir translucide qu’il porte comme une seconde peau. Je sais aussi que rien ne rend Maël plus excité que la vue de mon petit cul bien galbé dans un jock noir bien luisant. Il sentait son caleçon se mouiller de liquide séminale. Il se demandait comment il allait rester calme devant le photographe alors qu’à la simple lecture de la liste des vêtements sa queue pressait solidement contre son jeans.

Le studio qu’il avait repéré grâce Google Map était localisé dans un ancien secteur en gentrification. Il stationna la voiture et entra dans cet immeuble à vocation industriel. Il fallait prendre l’ascenseur et sortir au 4e étage. Rien n’indiquait que le studio était sur cet étage, hormis le numéro de condo qui était fourni sur sa lettre d’invitation. Jay sonna, puis entendit des pas qui, selon le son, se dirigeaient vers la porte qui s’ouvrit toute grande pour laisser apparaitre un mec au cheveux courts dégradés noirs avec une barbe courte au visage carré affichant un sourire contagieux. Le mec faisait 1 m77, peut-être 73 kg, superbement tatoué et portant un tee bien ajusté tout comme son jeans en cuir. Bref, le genre de mec

que Jay

− − − − −

trouvait séduisant. Il l’invita à entrer.

Jay?

Oui c’est moi!

Caleb! Bienvenue dans nos studios. Pas trop de difficultés à trouver l’endroit? Non, pas du tout en fait.

Entre, entre ! Tu veux quelque chose à boire avant qu’on commence le briefing?

− Euh, je ne sais pas!

− Allez, il faut se détendre Jay, tu vas adorer ta journée. On est ci pour te faire plaisir, te faire vivre

un journée de star. Faut prendre la mesure, tu sais. Maël doit être un sacré mec pour t’offrir un

si beau cadeau. Tiens, si on prenait du champagne toi et moi? Champagne?

− D’accord!

− Alors champagne! Laisse-moi prendre ton bagage, Je vais aller t’installer dans une loge pour que tu puisses relaxer, pendant que je vais chercher le champagne. En passant je suis Caleb, la personne avec qui tu as réglé tous les détails de cette séance. C’est mon studio, et je travaille qu’avec les meilleurs. Assieds-toi, je reviens tout de suite.

Jay était ravi de l’accueil. Il prit place dans un chaise pivotante devant une maquilleuse bien éclairée. Derrière lui un sofa avait été déposé pour recevoir des invités comme dans une loge de star. Il y avait aussi un placard dans lequel ses vêtements seraient rangés, le temps de la séance. Jay se regarda dans le miroir, un peu nerveux, ne sachant pas vraiment à quoi s’attendre. Caleb entra dans la loge, verres de champagne à la main. Il en offrit un à Jay et s’appuya les fesses sur la maquilleuse en portant un toast à l’expérience extraordinaire que Jay était sur le point de vivre.

− Jay! Tu es mon seul client aujourd’hui. Tu as toute mon attention, lui dit Caleb qui l’examinait comme une marchandise. Tu es franchement canon Jay. Tommy sera ravi de te photographier. C’est la première fois pour toi, non?

− Oui, c’est la première fois pour moi Caleb. Et pour tout te dire je suis un peu nerveux car j’espère être à la hauteur.

− Tu le seras Jay. Regarde-toi, tu es magnifique, sexy. Tu respires la virilité, le sexe. Même en tee et en jeans. Tu vois, sachant que c’est ta première fois et que Maël veut quelques jolie clichés sexy bien léchés, je me suis dit que j’adjoindrait un directeur photo pour te diriger sur certaines prises. Il s’appelle Quentin. Tu verras. Il est super attentif et très patient. Je pense que tu l’aimeras.

− As-tu des questions?

− Euh oui! Comment saurais-je quand aller au studio pour la séance?

− Tu n’as pas à te soucier de quoi que ce soit Jay. Je viendrai te chercher quand le temps sera

venu. Je m’occuperai de tout. Maintenant relaxe. Je vais aller chercher le barbier.

− D’accord Caleb!

Lucas cogna à la porte pour avertir qu’il arrivait. Puis entra avant même que Jay ait eu le temps de se lever pour ouvrir la porte de la loge. Il arriva face-à-face avec Lucas qui entrait. Lucas s’excusa d’avoir entré sans attendre. C’était plutôt par habitude qu’il faisait cela habitué de travailler avec des acteurs. Ils firent connaissance. Lucas, 30 ans, était blond, bien baraqué tatoué jusque sur les mains. Il faisait des merveilles avec ces ciseaux. Jay s’assied face au miroir pendant que Lucas le regardait et lui passait les mains dans les cheveux. Elles étaient douces et attentionnées. Jay commença par expliquer la coupe de cheveux qu’il aimerait. Lucas lui fit comprendre qu’il avait aussi des instructions venant de Maël qu’il devait d’exécuter. En fait, son choix n’était pas loin de ce que son amant désirait, et au final Jay choisit un coupe dégradé sur les côtés en gardant ses cheveux plus long afin de les peigner par l’arrière et les attacher. Quant à sa barbe, il la garderait relativement courte avec une moustache juste assez taillée pour mettre en valeur ses lèvres charnues qui lui donnaient son air si sexy et masculin. Tous étaient d’accord pour reconnaitre que se faire sucer par une bouche si moelleuse devait être une expérience des plus enivrantes.

Lucas termina de coiffer Jay et appela la maquilleuse Adèle pour finir sa préparation. Le dégradé était bien réussi tout comme la mise en pli. Il pouvait pour le première fois attacher ses cheveux à l’arrière en se faisant une toque qui lui donnait un air de bad boy.

Après le passage d’Adèle, Caleb revint dans la loge de Jay pour l’inviter à se vêtir pour la première séance. Jay laissa tomber sa robe de chambre et son string pour un jeans enduit noir super moulant, bottillons noirs et une chemise à manche courte blanche légèrement transparente et cintrée, laissant deviner ses mamelons couleur chocolat percés par des barbells. Caleb lui suggéra quelques bijoux; collier en fine lanières de cuir avec pendentif, bracelets triples toujours en cuir et une bague au pouce gauche et une autre au majeur droit. Jay s’admirait dans la glace, pendant que Caleb jouissait à ajuster son jeans et sa chemise afin d’éliminer les plis. Il résistait aux attouchements sensuels de Caleb, mais sentait du liquide pré-séminale couler le long de son prince-Albert. Il était prêt pour le première séance.

Jay fit une entrée remarquée dans le studio de photo suivi par Caleb qui l’invita à venir rencontrer Tommy et Quentin en lui touchant légèrement le bas du dos. Tommy, le photographe, lui serra la main en le regardant droit dans les yeux, la banane accrochée au visage. Il le mit à l’aise tout de suite en le complimentant et lui demandant comment se passait sa journée jusqu’à maintenant. Puis, il présenta Quentin qui le salua aussi. Une belle tension s’installa immédiatement entre les deux. Quentin était un véritable adonis avec ses 1 m 72, 69 kg, bien musclé sans l’être trop. Cheveux châtains courts et barbe de trois jours. Il portait une jeans moulant gris glacier G-Star Raw et une chemise à manches courtes, laissant voir clairement ses pointes de mamelons et sa queue qui devait bien faire 15 cm au repos. Ses yeux pers et ses lèvres bien définies faisaient bander bien des hommes.

Tommy commença par quelques clichés de Jay. Il le dirigeait et lui faisait prendre différentes poses, question de le mettre à l’aise et de déterminer comment il bougeait. Ça lui permettrait de voir sous quel angle Jay est le plus photogénique. Il le faisait pivoter. Prenait des photos de dos, de côté ou de face. La tête penchée par l’avant, de côté, balancée par l’arrière. Quentin prenait des notes mentales sous la direction du photographe afin d’identifier les meilleures propositions de poses.

− Stop, décréta Tommy. Passons maintenant aux choses sérieuses, ajouta-t-il avec un léger sourire.

Il intima Jay de lui tourner le dos. De bien sortir ses fesses quitte à arquer le dos et hausser les épaules pour bien apprécier le V que formait son corps grâce à ses larges épaules bien sculptées. Il devait tourner la tête de côté en projetant son regards à 90 degrés. Ses bras seraient légèrement distancés du corps bien tendus avec les mains ouvertes, car Tommy voulait voir ses mains bagués portant le bracelet de cuir. Puis Quentin s’approcha de Jay. Assez prêt pour que Jay sente son souffle chaud dans son cou. Il passa ses mains sur ses épaules. Les descendit doucement sur son dos et ses côtés afin d’éliminer tous plis. Il glissa ses mains devant effleurant ses mamelons percés. Puis ses abdominaux. Le souffle de Jay s’accéléra, sa queue laissant couler ce jus séminale qui mouillait son jeans. Quentin effleura ses fesses avec sa queue bien ronde. Volontairement. Il aimait jouer avec les clients. Il passa ses mains sur les fesses de Jay, les descendant sur sa raie pour ensuite suivre la courbe intérieure de ses jambes. Tommy souriait de plaisir. Les deux étaient de connivence. L’idée était d’exciter le beau Jay pour que la dernière session se conclue par une partouze.

− Tu es prêt Jay? demanda Tommy

− Je crois que oui, affirma Jay, exhalant pour faire baisser la tension.

− Je vais prendre quelques photos. Et c’est parti!

− Parfait. Tu pivote le bassin vers moi? Comme ça! C’est super!

− Tu regardes l’objectif...langoureusement...comme si tu lui faisais... C’est ça! Tu as compris!

− Tu ouvres la bouche légèrement? Oui! Tu touches ta lèvre inférieure avec ta langue. Oui! Voilà.

− Tu te retournes vers moi. Tes pieds ouverts au niveau de tes hanches. Tu prends le rebord de ta

chemise. Tu la tiens. Je veux voir cette bague tu as dans le pouce. Tu penches la tête légèrement en gardant les yeux sur l’objectif. Bombe les pecs en rentrant légèrement le bassin et en sortant les fesses. Tu me donne un regards défiant. Super!

− Quentin, va lisser son jeans. Il y a un pli.

Quentin s’exécuta. Trop ravi de pouvoir toucher Jay. Accroupit devant lui, il remarqua que son énorme bite pressait solidement sur son jeans et que le bout du gland semblait percé. Il remarqua la forme d’un prince-Albert imprégné dans le tissus extensible du jeans. Il était bien défini tout comme l’énorme gland auquel il était accroché. Quentin senti sa queue se raffermir quasi-instantanément, un spasme dans son fion. Il effaça le pli, et soutenant le regard de Jay, quitta le plateau. Jay retourna son regard vers l’objectif, et Tommy le mitrailla pour offrir une belle sélection du corps du bellâtre.

− Voilà! La première partie est terminée. Quentin, tu peux prendre une pause. Je n’aurai pas besoin de toi pour la prochaine séance. Reviens pour celle du cuir, lui dit-il en lui faisant un clin d’œil.

− D’accord Tommy. À plus Jay. Tu as été super.

− À plus Quentin.

− Je te laisse enfiler le maillot blanc, tes bottes militaires, verres fumés miroir. Tu gardes les bijoux,

et je t’attends pour la prochaine séance quand tu es prêt.

Jay arriva dans sa loge. Il alla directement aux toilettes. Il se regarda dans la glace, Il était bandé comme un cheval. Si la journée était terminée, il s’aurait soulagé en prenant une douche bien chaude. Quentin l’excitait au plus haut point. Il était à la fois déçu et content qu’il n’assiste pas à la prochaine session. Son maillot blanc étant tellement serré que sa bite finirait surement par sortir d’elle-même avec sa présence autour de lui. Il s’exécuta et retourna au plateau pour la deuxième prise de photos.

Tommy lui proposa une série de poses qui mettrait en valeur son merveilleux corps musclé. L’objectif fixait tantôt le corps au complet, tantôt partiellement afin de bien mettre en évidence ses muscles. Tommy se fit plaisir et, sans que Jay le sache, prit plusieurs photos focalisant sur sa queue bien retenue par le maillot. Pour cela, il le fit prendre une position dans laquelle il était agenouillé, les jambes écartées, les bras à l’arrière du dos. Pec gonflés, abdos serrés, ainsi que les fesses afin de pousser son engin au max dans ce petit échantillon de Spandex qui enveloppait à merveille ce pénis annelé et gonflé.

Au retour dans sa loge, Caleb était en train de lui apporter des rafraîchissements.

− Et puis Jay! Ça se passe bien?

− Très bien. J’adore l’expérience!

− Et ce n’est pas fini. Tiens, je t’ai apporté à boire, car il fait chaud sous les projecteurs.

− C’est trop gentil Caleb.

− De rien Jay. Je reviens dans 10 minutes pour t’aider à t’habiller. Le meilleur reste à venir, dit-il en

riant.

Jay rit avec lui, pendant que Caleb quittait la loge en lui lançant un clin d’œil.

Lorsque Jay retourna au studio de photo, Caleb y était. Quentin aussi. Le décor avait été modifié pour représenter un backroom. C’était très, très sexy, et l’atmosphère était chaude. Tommy était maintenant vêtu d’un short super moulant en cuir qui mettait en valeur ses cuisses et fesses bien musclées et portait bottes militaires délassées. Quentin était en kilt de cuir noir avec harnais et brassards. L’éclairage était tamisé et des projecteurs diffusaient de la lumière rouge. Il y avait, sofa, slings et un fauteuil en cuir.

Caleb informa Jay qu’il avait un partenaire de photo dans cette séance, soit Quentin. Qu’il se mettrait en scène comme s’il baisait avec lui. Jay fut d’abord surpris et regarda Quentin qui lui souffla un bisou. Il retourna son regard sur Caleb, quelque peu incrédule, qui l’informa simplement que c’était la volonté de Maël sans plus.

− Alors, on y va? interrompit Tommy.

Sans attendre de réponse, il demanda à Jay de se mettre debout sur les deux X tracés sur le plancher, près du sofa en cuir, et Quentin de se mettre à genoux devant lui, la langue bien collé sur le jock de Jay qui devait lui tenir le derrière de la tête affectueusement. Les deux soumis s’exécutèrent. La caméra mitrailla des deux amants d’occasion. Puis, Quentin pressa un peu plus sur le jock de cuir de Jay, et agrippa l’arrière de ses cuisses pour bien le tenir pendant qu’il ouvrit sa bouche humide et lécha la longue queue de Jay en pleine érection. Il s’arrêta au bout, et palpa de ses lèvres ce juteux gland et son bijou. Jay pressa le visage de Quentin contre lui, releva la tête et gémit de plaisir. Il n’en pouvait plus. Son énorme bite coincée dans sa cage laissait couler de la semence de plus belle. Quentin remonta ses mains sur les fesses de Jay et, de ses dents, libéra ce trésor qui lui rebondit sur le visage. Quentin sortit la langue et lécha la merveille sur toute sa longueur avant de s’arrêter au gland. Il bécota le méat très doucement, puis prit le gland dans sa bouche et l’enveloppa de ses chaudes lèvres. Puis l’avala. Il attrapa le scrotum de Jay de la main droite pour mieux continuer d’avaler la verge jusqu’à ses narine hume le poil pubien se son amant à l’arôme de musc. Jay lui retint la tête quelques secondes pour bien en profiter jusqu’à ce que Quentin éprouve de la difficulté à respirer. Quentin libéra cette juteuse queue de 17 cm bien ferme et nervurée, puis saisit le prince-Albert de ses dents et le balança avec sa langue dans sa bouche tout en glissant le majeur de sa main gauche dans la raie de Jay jusqu’à toucher son fion. Jay ressentit un spasme de jouissance et gémit de nouveau.

Caleb se léchait les lèvres, tandis que Tommy ne maniait plus sa caméra, ses mains trop occupées à masser ses mamelons et sa bite, tous bien en érection.

Quentin délaissa le pénis de Jay voyant qu’il frôlait l’orgasme. Il avait d’autres plans pour lui. Il ne fallait pas qu’il jute tout de suite. Il se releva en passant ses mains sur les flancs de Jay, puis ses bras s’enroulèrent autour de son cou et déposa un léger baiser sur ses lèvres. Jay en remit en lui pointant la langue entre ses lèvres jusqu’elle soit entrée bien profonde dans la bouche de Quentin qui se laissa dévorer. Leurs mains se baladant doucement, mais fermement entre la tête et les fesses de chacun. Jay glissa une main dans la raie de Quentin, et enfonça son majeur dans l’anus. Quentin gémit. Il y enfonça un deuxième avant de les retirer. Son cul était humide et chaud, comme le sien quand Maël se préparait à l’empaler. Il prit Quentin par les fesses, glissa ses mains légèrement pour lever ses cuisses. Quentin comprit que Jay voulait le prendre dans ses bras. Il lui suça la langue tout en gémissant de nouveau. Il savait que bientôt. Très bientôt, son amant lui enfoncerait ce merveilleux engin à l’intérieur. Jay le colla sur lui l’obligeant prendre congé de sa bouche si chaude et suceuse. Quentin l’avait agrippé en ciseau afin de lui faciliter la tâche. Jay lui suça le cou pour que Quentin bascule la tête et remonte ses mains à ses épaules pour mieux le tenir et alla le déposer sur le sling.

Dès lors, Caleb et Tommy s’avancèrent et attacha les mains et les pieds de Quentin au sling. Jay regardait son butin bien adossé dans le sling, les yeux de Quentin suppliant de le prendre, de finir sa conquête. Il agrippa les chaînes du sling, Caleb et Tommy légèrement derrière lui à ses côtés. Releva la tête momentanément pour mieux se placer, près de sa rondelle, bien rose, si invitante à pénétrer. Il croisa le regard de Maël qui se tenait devant lui caressant la joue de Quentin de l’autre côté du sling. Il fut d’abord surpris, comprit et lui sourit. Heureux de le voir et aussi soudainement nerveux, car son maître allait surement prendre la joute en main. Mais pour l’instant, tout ce que son cerveau reptilien lui disait était de défoncer ce joli cul bien chaud de Quentin. Maël hocha de la tête en regardant Caleb qui doucement prit le bras de Jay tandis que Tommy faisait la même chose de son côté. Maël approuvant d’un sourire. Jay n’aurait pas Quentin. Du moins pas tout de suite. Puis, Caleb lui mis un bâillon. Bien serré pour le faire saliver. Tommy le déposa dans le sling juste à côté de Quentin. Maël se pencha et l’embrassa longuement en lui pinçant les mamelons et en tirant sur ses breloques. Il lui fixa les poignets au sling, pendant que les deux comparses faisaient de même avec ses pieds.

Maël signala à Caleb que le temps était venu. Il baissa les yeux pour fixer le regard de Jay qui le désirait ardemment, lui enleva le bâillon, lui caressa les joues, lui inséra un doigt dans la bouche, massa ses lèvres et lui offrit son gland que Jay avala sans attendre. Maël gémit légèrement. Caleb qui avait libéré sa jolie queue, pantalon au genoux s’apprêtait à le pénétrer. Déjà, il pressait sa jolie rondelle étoilée et luisante et, sans avertir, le pénétra tout d’un coup profondément faisant couiner Jay. Il en remit et accéléra le rythme. Jay accusait l’assaut. Tous les muscles de son corps se contractaient. L’orgasme se pointait. Il haletait fortement, gémissait, couinait en sourdine ayant toujours la grosse queue de Maël en fond de gorge. Caleb lâcha un gémissement profond. Puis enfonça la chatte de Jay une dernière fois et arqua son dos pour y entrer toute sa verge, et déchargea un énorme jet de sperme chaud dans son ventre. Il avait eu sa récompense. Il l’avait fécondé. Il regarda Tommy qui suçait Quentin et lui fit signe de prendre sa place.

Quentin attrapa les jambe de Jay avec la ferme intention d’empaler ce petit cul bien juteux. Il en rêvait depuis le premier cliché. Il était max excité. Maël avait cédé sa place à Caleb qui se faisait sucer. La bouche de Jay désormais luisante cherchait chaque goute de sperme à déguster. Quentin n’était pas en reste, car Maël était en train de dompter la petite lope de Tommy. Il le pénétrait sensuellement en l’embrassant. Sa langue profondément entré dans sa jolie petite bouche experte de suceur. Il le prit dans ses bras et alla s’installer sur le fauteuil pour le faire danser sur ces cuisses et lui mordillant un mamelons. Maël laissa échapper un grognement. Il venait de peindre l’intérieur de Quentin qui ne cessait de couiner. Maël le serra contre lui et lui dit : tu es à moi maintenant. Quentin sourit, et l’embrassa langoureusement.

JayBo

jaybo@live.ca

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur :

TEXTE IMPLIQUANT DES MINEURS,
UN ENFANT OU ADO (-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence et à la cruauté. Sous peine de fermer ce site !

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

💦 2 Juin | 117 pages

Les nouvelles | 8 Pages

Balèze Gill
Mon cousin, mon mec Ascavtrln
Petit bourgeois Coolsexe
Pissotières de l'autoroute Fabrice
Poupée Gonflable Fabrice
Viens recevoir ta punition Fabrice
Canon mais timide Meetmemz
Guet-apens Meetmemz

Les séries : 102 pages

La horde sauvage | 8 | +2 Fabrice
Saison 1 | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8
Les contes fantastiques | 2 | +2 Archangeru77
1 | 2
Bilal | 3 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3
Le quaterback | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2
Entre frères rebeus | 8 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 3 | 4 | 5
6 | 78
Les jumeaux et leur père | 16 | +1 Meetmemz
1 | 2 | 34 | 5
6 | 7 | 8910
11 | 12 | 1314 | 15
16
L’ensemenceur | 2 | +1 Meetmemz
1 | 2

ET CE N'EST PAS TOUT !
Il y a 103 pages en + ici

RETOUR AUX HISTOIRES

21 ans d'histoire :
2023 | 2022 | 2021 | 2020 | 2019 | 2018 | 2017 | 2016 | 2015 | 2014 | 2013 | 2012 | 2011 | 2010 | 2009 | 2008 | 2007 | 2006 | 2005 | 2004 | 2003 | 2002 | 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
N’oublie pas les dangers d'une relation sexuelle sans protection,
que tu sois sous Prep ou pas.
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES !

Sextoy
Sexshop

Chercher sur le site

ATTENTION

HISTOIRE AVEC DES MINEURS, ADO, ENFANT(-18ANS)
IL FAUT ME LE SIGNALER :
CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Signaler aussi tout texte incitant à la haine, au racisme, à la violence, à l'absence de consentement ... à la cruauté. Sous peine de devoir fermer ce site !

Plan du site


Merci !

J'aime ce site et je souhaite faire un don,
du montant que je veux, juste pour aider


Simple, en CB ou Paypal, Discret.


Mai 2024 : 3 858 045 pages lues.

Ce site utilise des cookies uniquement pour faciliter la navigation. Aucune données personnelles ne sont collectées ni conservées pour du partage, ou a des fins marketing. ©2000 Cyrillo.biz. Hébergeur : Planethoster Canada

À jour : lundi 16 janvier 2023 à 09:09 .

Retourner en haut