PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Initiation - formation 22

P… Il m'a confirmé que le bout était entré, et que maintenant, il allait s'enfoncer de toute sa longueur, et que ca allait aller tout seul. Il m'a dit de me détendre car d'ores et déjà j'étais défloré ! Je me plaignais que cela m'irritait un peu, tout en essayant de ne pas trop me tortiller. Il m'a dit que cela était normal que ca allait passer dès qu'il allait coulisser en moi. Il a rajouté quelques gouttes de gel sur sa verge pour faciliter l'intromission. Il m'a dit que mon conduit rectal allait se distendre et s'assouplir, et que la sodomie allait devenir très vite un plaisir. Il m'a demandé, si je sentais la moindre crispation, d'accélérer ma respiration. Quand sa verge a été au fond de moi il a commencé à aller et venir calmement dans mon rectum, m'encourageant par de petits baisers sur la nuque et les épaules, le torse plaqué contre mon dos. Seul son bassin s'agitait à une cadence régulière. Il m'a limé pendant près une heure. Je me suis mis à couiner de plaisir. Il m'a traité de salope, m'a demandé si je sentais son gros zob et il s'est mis à juter dans mon cul en me disant qu'il me fécondait, qu'il me marquait, il m'a demandé si je sentais qu'il m'engrossait, me faisait un bébé ! Par la suite, il m'a baisé quasiment tous les jours. Je trouvais cela naturel et j'aimais. Un peu plus tard, il a ouvert son centre de formation. Il est devenu encore plus pervers. Il m'a fait subir les pires sévices, m'a prêté à des mecs, m'a prostitué et quand il en a eu marre de moi, il a pris un plus jeune. Comme j'étais son neveu, il m'a installé dans ce magasin et pour ne pas me laisser seul, il m'a donné Gatien ! ».

Tout en me racontant sa vie, il m'a fait basculer sur le côté et me doigte l'anus tandis que de mon côté je joue avec ses couilles et nous bandons tous les deux.

« Gatien est un gentil garçon mais pas très motivé. Je vais devoir le rendre à mon oncle. Ce qui me fait mal au cœur, car aucune de ses lopes n'a jamais retrouvé sa liberté ! », reprend-t-il.

Je lui demande ce qu'elles deviennent et Monsieur Antoine me dit que, elles sont soit vendues à une maison close pour mec et m'assure que cela existe, ou bien vendues à de riches arabes ou africains qui entretiennent des harems masculins. Dans tout les cas, leurs papiers sont confisqués et détruits, sans carte bleue, sans argent et si elles arrivent à s'échapper elles ne pourront jamais rejoindre leur pays.

« C'est pourquoi Marc, au cours des rencontres qu'organisera Monsieur Jean, ne t'attache à personne, ne fais jamais de projet de vie, car je te le dis, quand il se sera lassé de toi, il te vendra ! », ajoute-t-il.

Je me retiens de protester, de lui avouer mon amour pour Monsieur Aimé, de lui dire combien Monsieur Abdou m'avait ému.

A présent Monsieur Antoine est dans mon cul. Il me lime doucement tout en parlant et cela me plait.

« Si Monsieur Jean, mon oncle, est satisfait de toi il t'établira, tout comme moi, comme il l'a fait pour d'autres et qu'il fera sans doute pour Monsieur Aimé ! Soit il te donnera une profession et un établissement ou il te placera chez un vieux riche de ses amis, où tu couleras des jours heureux ! »

Tout en disant cela, Monsieur Antoine, sans un râle, se vide au fond de moi.

« Bien repose toi encore un peu, je vais rejoindre Gatien !».

Je me rendors à la fois inquiet et comblé.

Lorsque je me réveille, j'entends des gémissements de la chambre voisine. Gatien couine sous les coups de la pine de Monsieur Antoine.

Ils se lèvent enfin et j'en fais de même. Après être passé à la salle de bain nous passons à la cuisine pour le petit déjeuner, puis Monsieur Antoine nous suggère de nous habiller pour attendre Monsieur Jean.

Quelques coups de clackson dans la rue et Monsieur Antoine descend ouvrir la porte du garage.

Du bruit, de pas dans l'escalier et apparaît Maître Jean suivi de Monsieur Aimé et de Monsieur Antoine.

Mon cœur se serre et sans savoir pourquoi je me mets à genoux et baise le pied de Maitre Jean.

« Salut ma lope ! Tu as bien bossé ? Relève-toi ! » m'ordonne-t-il.

Je lui réponds : « bonjour mon Maître ! », en baissant les yeux.

Monsieur Antoine vole à mon secours : « oui il a été très docile et à pleinement rempli sa mission sans jamais se plaindre ! ».

Maître Jean me fait me retourner et me baisse mon pantalon. Je prends appuie sur une chaise et lui présente mon derrière. Monsieur Jean écarte mes fesses et m'enfonce ses doigts dans l'anus. Il les retire et constate qu'il y a du sperme.

« Oui il est encore gavé de jus ! Je vais le laisser un peu au repos !». Ce disant, il sort sa bite et demande à Monsieur Antoine de le sucer, puis il l'encule et décharge rapidement.

« Ah un jour sans ma lope, c'est long ! », déclare-t-il.

Maître Jean prend congé. Monsieur Antoine me fait rapidement la bise et me glisse à l'oreille : « courage, souviens toi de ce que je t'ai dit ! ».

Arrivé à la camionnette, Maître Jean dit qu'il va conduire et il ordonne à Monsieur Aimé de monter à l'arrière avec moi.

La camionnette démarre et Monsieur Aimé va s'asseoir au fond, près de la cloison de séparation de la cabine du chauffeur. Il me fait signe de venir m'asseoir à côté de lui.

« Ici nous sommes dans un angle mort et Monsieur Jean ne peut pas nous voir ! » me dit-il.

Monsieur Aimé me prend dans ses bras.

« Dis moi Marc, tout s'est bien passé ? Tu as été courageux ? Il faut que je te dise que j'ai l'impression que Monsieur Jean ne va plus me garder longtemps. Nous irons chacun vers nos destins, mais, si cela devait arriver, je te jure que nous nous reverrons un jour ! », me souffle Monsieur Aimé dans l'oreille.

Arrivé à destination, Maître Jean m'envoie dans mon appartement. Youssouf est là pour m'accueillir. Il a fait couler un bain chaud et parfumé. Je m'y plonge et je savoure, cette chaleur bienfaisante et apaisante. La salle de bain est dans une demi-obscurité éclairée faiblement par quelques bougies. Au bout d'un moment, Youssouf vient me savonner avec une grosse éponge. Il passe et repasse voluptueusement sur toutes les parties de mon corps. Puis il me fait lever et me rince à la douchette. Il m'essuie ensuite avec une serviette très douce et m'enfile un peignoir de bain chaud. Il me prend par la main et m'amène dans ma chambre, où je m'allonge sur mon lit et sombre dans un sommeil profond et réparateur.

Je me suis réveillé en fin d'après-midi. Youssouf me dit que Maître Jean est passé durant mon sommeil. Il a dit que la semaine qui venait serait une semaine de repos pour moi car il est content de ma prestation. Pendant cette durée mes exercices sur le fauteuil à godes seront considérablement réduits. Il a recommandé de me servir les plats que je préférai. Demain matin je vais devoir passer une visite médicale et tout au long de la semaine je vais recevoir de nombreuses visites, uniquement lorsque je serai sur le fauteuil occupé à faire mes exercices anaux.

Le lundi matin je n'ai pas reçu mon petit déjeuner au jus, mais des croissants et des pains au chocolat bien chauds et moelleux me seront servis après ma visite médicale.

Youssouf m'emmène dans la salle de bain. Il adapte la canule sur le tuyau de la douche et l'enduit de gel. Je pénètre dans la douche et lui tend ma croupe. Youssouf me doigte rapidement et introduit la longue canule. Je ne le lui dis pas, mais j'éprouve une brève sensation de plaisir. Vraiment j'adore avoir quelque chose dans le cul.

Rolex59

rolex59@club-internet.fr

Autres histoires de l'auteur : Etienne - Mon Père - Coutume de mon pays - Taxé - Formation - Employé dans un Palace - mon gynéco - Samedi 5 juillet

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)