PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING
1er Épisode - Épisode précédent

soumission & Domination 189

PH, vacances à la maison-5, La Baule 3

Nous retrouvons Alban et rentrons ensemble à notre hôtel.
PH nous laisse et va m‘attendre au bar, pendant que je monte chez le client avec Alban.

Il nous accueil chaleureusement et il passe tout de suite au paiement de la semaine. Chose que nous avions prévus ensemble lui et moi. Nous comptons rapidement et j’emmène la somme avec moi pour le compte d’Alban.

Je les laisse et retrouve mon PH au bar.

Evidement il n’est pas seul ! A ses cotés deux mecs entre 30 et 40 ans lui ont offert un cocktail et se montrent un peu entreprenants.
La situation me fait sourire. Je m’approche doucement et me colle au dos de PH en lui plantant un bisou dans le cou.
Il éclate de rire à la vue des têtes que font les deux mecs. Ils s’excusent et vont pour partir quand je leur dis qu’il n’y a pas de mal, je sais qu’il est beau mon mec.
Ils acquiescent. Je leur demande s’ils sont ensemble. Ils nous disent, oui et que régulièrement ils pimentent leur vie de couple en trouvant un mec pour baiser à trois.

Comme ils sont sympas, nous nous installons à une table pour discuter un peu plus.
Nous apprenons d’où ils viennent, qu’ils sont en couple depuis plus de 15 ans et que, évidement, ils sont en vacances.
Nous ne voyons le temps passer que quand Benoit,  notre serveur, nous rejoint. Il est à son avantage dans un jeans slim et un polo de rugby rose vif.
Il nous cherche du regard et je lui fais signe de nous rejoindre.
Présentations, le plus âgé des deux mecs essaye tout de suite de le brancher.
Il est un peu pris de court et ne sait comment réagir. Je dédramatise en lui disant que ces messieurs cherchent un troisième homme.
Comme ils logent à l’hôtel, ce ne doit pas être des nécessiteux ! Je leur demande directement s’ils seraient prêts à faire, le cas échéant, un « cadeau » à leur partenaire d’un soir.
Ils comprennent de suite et me disent qu’effectivement, ils savent que les jeunes travaillent l’été pour pouvoir se payer leurs études et qu’ils seraient, le cas échéant, prêt à donner un coup de pouce.

Benoit est rouge tellement j’ai été direct. Je demande alors le montant potentiel du coup de pouce. Le plus âgé me dit que comme ils sont deux ça irait chercher dans les  600 en fonction de ce que l’étudiant serait prêt à faire.
Je n’ai pas le temps de répondre que Benoit prend la parole et demande « en cas d’utilisation maximale ? ». Le même de réponde, alors 800.
Benoit se lance et leur dit qu’il est leur homme.

Ils nous quittent tous les trois rapidement !

Avec PH nous finissons notre cocktail et rentrons nous changer. Ce soir : boite, et peut être arriverons nous à y aller !

Il est 2h quand nous passons la porte. La musique est bonne, forte comme il faut et la piste est piétinée par un bon nombre de jeunes. Avec PH nous nous introduisons et commençons à danser proche l’un de l’autre. Si je ne bouge pas trop mal, PH est, lui, dans son élément. Hormis le fait que ce soit mon mec, il se déhanche avec une souplesse et un art qui me subjugue.

Je ne suis pas le seul à le remarquer. Je jette un coup d’œil à 360° pour mater et sentir l’ambiance. Plutôt hétéro mais je vois deux filles se rouler un patin et plusieurs  mecs avec les mains posées sur d’autres fesses masculines que les leurs.

Ok ça a l’air gay-friendly. Après quelques morceaux, nous allons aux toilettes nous passer un peu d’eau sur le visage. La pièce est pleine et nous entendons distinctement sortir d’une cabine des ahanements significatifs. Quelques mecs nous dévisagent (enfin façon de dire pour être déshabillés du regard) et comme nous partons je ne peux m’empêcher de taper sur la porte fermée et de leur souhaiter de prendre du plaisir.  Alors que je n’attendais pas de réponse, celle-ci fuse « t’inquiète j’vais la faire jouir cette salope ». Un peu rude !  PH me pousse du coude et me glisse à l’oreille qu’il aimerait voir la tête des mecs en question.

Nous nous calons dans la porte d’entrée et attendons. Il n’a pas fallu beaucoup de temps pour que nous les entendions prendre leur pied. Eclat de rire de tous les autres occupants quand nous avons entendu, probablement l’enculé, « un merci c’était trop bon ».

Les mecs sortent, l’enculé, un p’tit jeune fin, marche les jambes un peu écartées. L’autre un balaise brun, sort en refermant sa braguette sur un paquet proéminent.
Il est laid, vraiment très laid, dommage !

Nous retournons sur la piste et nous dansons jusqu’à la fermeture.

Quand nous arrivons à l’hôtel, nous tombons sur Benoit. Lui aussi marche un peu en canard. On lui demande si ça va. Réponse positive, même s’il s’est fait grave défoncer par les deux mecs. D’autant plus que le plus âgé était bien monté.
Il me présente les billets qu’il a gagnés et me dit qu’il y en a pour 1000 ! Je lui dis qu’il a du être particulièrement performant pour avoir décroché un tel montant.

Il nous raconte brièvement qu’après les avoir sucés jusqu’aux couilles, ce qu’ils ont particulièrement appréciés, il s’est fait démonter le cul par leurs deux queues et que celle du plus vieux faisait bien dans les 22/23 par au moins 6 de diamètre.

Ils se sont finis, le vieux dans son cul (derrière une kpote) et le jeune sur sa gueule.
Je lui demande s’ils ont prévus de le reprendre une autre fois. Il a les yeux qui brilles  quand il me répond que oui, jusqu’à leur départ. 

En voila un second qui va bien améliorer son compte en banque. Tant mieux pour eux.

Je me couche avec PH et comme nous sommes crevés, c’est dodo de suite.

Le lendemain matin au bord de la piscine, nous sommes rejoints en premier par le client d’Alban qui me dit ne pas regretter d’avoir payé d’avance et que ce jeune rugbyman lui marque des essais de façon très poussée. Une demi heure plus tard ce sont les deux de Benoit qui se pointent. Ils viennent directement à nos matelas et nous disent avoir été très satisfaits du jeune que nous leur avons fourni.
Je me récrie que ça été juste une histoire de circonstance et de timing.

Ils arborent des mines de mecs comblés. PH leur en fait la remarque. Ils rient de bon cœur et nous avoue que c’est rare de tomber sur un mec qui les acceptent comme actifs tous les deux et en même temps. Je leur dis que s’ils veulent ajouter à leur deal, ils peuvent toujours lui laisser un pour boire conséquent car leur vide couille de la nuit est aussi serveur au restaurant situé sur la plage. 

Ils me disent qu’ils y réfléchiront mais que déjà ils avaient arrondis la somme convenue et  qu’en deux soirs, il se fera plus que son salaire mensuel.

Nous leur souhaitons une bonne fin de séjour et allons plonger dans la piscine.

Alors que nous sommes en train de sécher, PH revient sur ma proposition de faire l’amour à deux à Emma.

Je n’y pensais plus et il m’a étonné.
Il me dit que si j’y tiens, il veut bien essayer.
Je lui dis qu’il n’y est pas obligé, c’est juste que pour lui faire l’amour avec un autre mec, je ne saurais en choisir un avec qui je n’ai pas d’atomes crochus ou avec qui j’ai pas confiance.

Il me demande si je l’aime. Je lui réponds que dans l’ordre d’apparition dans ma vie, j’aime Marc, j’aime Emma et que lui est la troisième personne que j’aime.
Il continu avec ses questions, et les autres ?
Les autres ? Je les aime bien et surtout j’aime baiser avec eux. J’ai un petit faible pour Ric, Pierre, Théo que j’ai initiés à l’amour entre mecs, mais cela s’arrête là.

Il me pousse dans mes retranchements, et tes parents ?

Eux ? J’ai vécu auprès d’eux presque 19 ans. Il y avait peut être un peu de tendresse entre nous, mais je n’ai pas souvenir de plus.
Il souffle et me dit que c’est exactement ce qu’il ressent envers ses propres parents et que jusqu’à cet instant, il culpabilisait un peu.

Il roule sur le coté et rapidement claque un bisou sur mes lèvres. Puis il se retire vite et me dit être content d’être tombé sur moi.

Il me fait bander et je glisse vite fait dans le bassin pour réfrigérer mon ardeur.
Il m’y rejoint et du coup je bande encore plus, surtout qu’il vient se frotter le cul dessus !

Tant pis, je sors le plus naturellement possible malgré la barre bien visible dans mon maillot qui me moule jusqu'à détailler les bords de mon gland.

J’ai le plaisir de voir que PH n’est pas mieux que moi et qu’il a plus de mal à paraitre naturel. Draps de bain devant nous, nous retournons à notre suite.

Cette dernière est en plein ménage ! Nous nous excusons et virons les femmes de ménage et dès la porte verrouillée, je saute sur PH.
Les slips de bain volent et sans même une pelle, je lui mets la tête devant ma bite et la lui enfonce jusqu’aux amygdales. Que c’est bon ! Il me recrache en toussant. Je me replante au fond de sa gorge et lui dis qu’il n’avait qu’à pas m’exciter autant.
Je sens qu’il est d’accord à l’enthousiasme qu’il met à me sucer. Je mouille deux de mes doigts et les lui enfonce direct dans l’oignon. Il sursaute un peu mais ça passe sans mal. Il est excité lui aussi.

Je me retire de sa bouche le temps de passer une Kpote et je l’enfile comme il s’est retourné à 4 pattes. L’excitation et le gel de la kpote font que je rentre sans trop de difficultés ni de douleurs (pour PH).
Les mains accrochées à ses hanches, je l’encule à grands coups de rein. Il aime ça et l’exprime à chaque fois que mes couilles tapent les siennes.
Je me dis que Marc va apprécier ce cul lui aussi.

En attendant, il se retourne et sur le dos, il attrape ses pieds et tend les jambes en grand écart. Il est superbe ! je m’enfonce à nouveau dans son anus bien dégagé. J’ai toute latitude pour me coucher sur lui et pour lui rouler un patin.
Ses jambes se referment alors sur ma taille et je les sens me retenir fermement.
Je lui demande de serrer, juste pour voir. Il y va progressivement mais il arrive à me couper le souffle ! C’est la danse.
Il desserre et je reprends le limage de ses reins. Entre sa langue et les palpitations de son anneau, je jouis comme un ouf. En même temps je sens nos abdos souillés par son sperme.

Nous restons dans les bras l’un de l’autre le temps de récupérer un peu. Je glisse sur le dos, il vient se coller à mon coté, sa bouche quémandant un petit bisou.
Je tourne la tête et nous nous embrassons doucement, calme après la tempête.

Quand je vois l’heure, je le pousse pour que nous laissions la chambre au service. Douche rapide, quelques fringues et nous partons nous balader en voiture.

Nous suivons la cote en remontant. La Turbale, Piriac …, nous nous arrêtons déjeuner de fruit de mers à   XX  puis nous remontons jusqu’à Carnac. Promenade digestive entre les « cailloux » toujours en jouant les touristes étrangers.
Comme nous nous baladons en nous tenant la main, nous essuyons quelques remarques. Des mères de famille cachent les yeux de leur progéniture pour leur éviter ce « spectacle si dégradant ». mas en général cela laisse les gens indifférents et c’est tant mieux !
Nous arrivons même à nous rouler une pelle, cachés derrière un menhir.

Le reste du séjour se passe à baiser entre nous et guider Benoit et Alban dans leurs premiers pas d’Escort-boy. Quand ces derniers s’étonnent que je sois aussi pertinent dans mes conseils, je leur dis que je dirige une « agence d’Escort » depuis quelques années et que mes clients ne se sont jamais plaints.

Quand nous quittons La Baule, je suis rassuré quand à leur capacité de gérer seuls leurs petites affaires.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)