PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 320

Semaine courante au Blockhaus

Les semaines se suivent et se ressemblent. Enfin pas tout à fait !

Depuis l'arrivée de Ludovic dans notre vie, c'est souvent désordre et compagnie.
Si les séances de sports restent fixes, l'arrivée des 4 nouveaux a redonné de la motivation à tous.  Ils n'ont aucun problème pour trouver des partenaires et les résultats sont vite visibles. 

Com 1, le nageur, a été pris en main par Anthony qui n'entends pas le laisser perdre de ses performances natatoires, alors qu'il a été obligé d'arrêter ses entrainements en club. Il passe la moitié des soirs de sport dans l'eau à aligner longueur sur longueur dans la piscine de la serre. L'autre moitié est consacrée à l'apprentissage du combat. Il se débrouille d'ailleurs pas mal avec son allonge.

Com2, notre judoka, s'est bien trouvé avec Côme et, en plus du krav maga, il s'essaye à la boxe française. Avec la muscu qu'il pratique, il commence à s'épaissir au point de changer de catégorie s'il continu son sport. Sous la houlette de Jona cette prise de muscles se fait très harmonieusement et il ne perd pas en efficacité.
D'autre part il est de plus en plus à l'aise avec son statut d'Escort pour messieurs. La vie en communauté avec Com1, très satisfait de son travail, le naturel de tous mes autres escorts et leurs conseils a bien aidé.

Il voit bien que l'offre de services que propose ma société est clair, net et que les sentiments, c'est en dehors des horaires. Je crois bien qu'il s'est maintenant fait les 4/5ème de mes escorts c'est-à-dire la totalité des gays !

Alors qu'il a « fuit » les premières touzes post-sport, maintenant ce n'est pas le dernier à les lancer sous les douches.

Côme, lui reste sur sa relation avec Jona et François. Pas tant que ça le gênerait que les autres profitent de son corps aussi mais c'est que si avec les meufs il arrive à baiser sans sentiments, avec les mecs, c'est inverse. Il lui faut quelque chose en plus pour l'attirer vers les relations homosexuelles.

Mon Ludovic ne reconnaît plus son frère ! Sauf quand il se prend ses gants de boxe dans la figure.
En attendant il fait des merveilles auprès de mes clientes. Je lui demande toujours s'il la connait avant de conclure le contrat. Il m'a dit que ça le gênerait de se retrouver en face d'une amie de ses parents qu'il aurait pu rencontrer chez eux. Jusqu'à présent ce n'est pas arrivé.
Son corps de boxeur surmonté d'une tête d'ange déchu (il a gardé sa barbe de 3 jours) les excite toutes un maximum et son compte commence à monter convenablement.
Du fait qu'il craigne un peu de tomber sur des connaissances, je ne l'utilise actuellement que comme escort sexuel. Ce qui lui va bien. Ça ne le prend qu'en soirée et lui laisse suffisamment de temps pour étudier aussi.
Depuis son dépucelage homo, je sais qu'il n'hésite plus à enculer mes clientes. Comme ses sont toutes des chaudasses sous leurs dehors policés, je sais qu'elles apprécient. Je sais aussi qu'il ne repart jamais sans une enveloppe prime.

La dernière m'a appelé pour me dire tout le bien qu'elle en pensait. Elle me dit que je n'en demande pas assez vu la prestation qu'il offre et qu'elle avait corrigé ça en doublant le montant par l'enveloppe. Je suis étonné en général les montants des primes sont autour de 10 à 20% mais jamais 100% !
Elle me raconte ce qu'il lui a fait. Je suis content car, à ce que j'entends, il se donne à fond et ne s'économise en rien. Et je comprends mieux quand elle me dit qu'il a jouit lui-même trois fois sans débander ni cesser de lui donner du plaisir à elle. Elle ajoute que c'est le premier à avoir osé la prendre par derrière (c'est sûr qu'elle n'est pas du genre à me dire « m'enculer »). Et qu'il l'avait fait avec une délicatesse qui l'avait amenée, elle, à l'orgasme.

Convocation de Côme. Il arrive étonné de l'aspect impératif de la convocation.
Je le reçois à mon bureau au premier. Ça ajoute à son interrogation. Quand je lui dis, très sérieusement, que j'ai reçu des plaintes.
Il est étonné et me dis que s'il était mauvais, avec les enveloppes qu'il reçoit, qu'est-ce que ce serait s'il était bon !
Je souris et lui dis qu'il est là le problème, il est trop bon pour le montant de ses émoluments !
Il a du mal à comprendre. Je lui parle de madame X. Il me dit que oui, il n'avait pas compris et sortant de sa poche l'enveloppe qu'elle lui avait donnée, il me dit qu'il me l'avait rapportée et me la tend en me disant qu'elle n'avait pas dû me régler directement.
Je lui explique alors que si, le contrat avait bien été réglé mais qu'elle estimait qu'il valait le double au vu de sa prestation.  
Là il ne comprend pas mieux.
Je lui dis qu'en général elles s'offrent une partie de jambes en l'air simple avec broutage de minou, pénétration vaginale avec un ou deux orgasmes, ce qui ne leur arrive ou n'était pas souvent arrivé depuis longtemps avec leurs maris. Mais lui, il en faisait un feu d'artifices. Sans compté l'idée de les sodomiser !
Il me regarde et me demande si c'était interdit. Depuis qu'il y avait goûté avec Jona et François, il estimait ç'était trop bon pour ne pas en faire une de ses pratiques habituelles.
Je le rassure qu'il n'a en aucun cas démérité mais que du coup il fait passer mes autres escorts hétéros pour des pâlichons !
Je lui dis que j'ai pris ma décision. Il prestationnera pour le double. Même s'il travaille moins, il gagnera plus au final. 
Heureusement qu'il était assis sinon je crois qu'il serait tombé !
Le seul inconvénient qu'il voit c'est qu'il ne peut actuellement pas trop utiliser ses nouveaux moyens sans que ses parents ne se posent des questions. Je suis d'accord et lui dit de faire attention de ne pas me griller. Je n'aimerais pas que Ludovic ait à choisir entre moi et sa famille.
J'ajoute que dans ce cas-là, je ne suis pas sûr qu'il me suive.
Côme me rassure. Il me dit, pour en avoir discuté longuement avec Ludovic, qu'il serait moins catégorique que moi. Je pourrais être surpris pas sa position.  
 
Comme je fournis les véhicules pour les rendez-vous, il n'a même pas à changer son propre véhicule. Pour les fringues, comme je fais pareil, ce n'est pas là qu'il va aussi dépenser son argent. Je lui dis de thésauriser cela lui servira plus tard. Il me dit oui mais que ça l'embête quand même !
Il me quitte rassuré et content de l'évolution de son taf.

Avec nos internes, j'ai récupéré des compétences médicales qui complètent bien celle de kinésie apportées par Clément. Et ce, même si j'ai un médecin parmi mes clients qui se charge de la santé de mon équipe.

Ludovic m'a demandé à passer son permis moto. Il a vu nos bêtes au rez-de-chaussée et ne tient pas à prendre des crampes sur les sellettes derrière moi (c'est sûr qu'il est plus grand que les standards qui sont utilisés par les concepteurs de moto).

 Le plus dur n'a pas été de me convaincre, mais plutôt ses parents. Ça m'a couté une soirée entière chez eux !!
J'ai eu du mal à expliquer que je n'y étais pour rien dans sa décision. Si au début, ils pensaient que c'était moi qui lui avait demandé de passer son permis, à la fin, ils ont compris que je n'y étais que par le fait que je suis moi-même motard mais pas plus.

Récriminations de la mère qui trouve ce moyen de locomotion dangereux. Bon je ne lui parlerais pas de mon accident alors, réticences de son père. 

Ce dernier voit le côté matériel et le coût du permis. Je balaye l'argument et lui dis que j'ai parmi mes relations un moniteur d'auto-école qui lui donnera des leçons. Et concernant le véhicule, j'ai quelques motos au garage, il n'aura qu'à en prendre une quand il aura son permis.

Côme comme pour tout, nous aide à convaincre ses parents. Evidemment Enguerrand trouve l'idée géniale et dit que lui aussi peut passer un permis moto. Là l'interdiction est formelle ! Du coup il fait la tête jusqu'à mon départ.

Pour le permis je contacte Éric. Je lui dis de venir un soir au blockhaus avec Cédric.
Entre temps de demande Daniel de me livrer la dernière GSXR R1000 de Suzuki dans l'après-midi précédent son passage.
 Je la laisse devant le monte-charge.

Quand ils arrivent, Éric voit tout de suite la nouvelle moto. Il me regarde et devant mon air de saint, me dit qu'il a compris et me demande ce dont j'ai besoin. Il sait pour Ludovic mais ne l'a pas encore rencontré. Au 4ème, nous rejoignons PH et Ludovic. Si son physique interpelle Éric, la réciproque est tout aussi réelle.
Il comprend alors que la nouvelle moto c'est pour enseigner son art à Ludovic mais uniquement dans le domaine des deux roues. Il me dit que ce n'était pas la peine, qu'il était quand même capable de donner des cours à Ludovic uniquement pour me faire plaisir.

Je lui dis que c'est aussi pour ça que je lui offrais le nouveau modèle de GSXR, pas comme paiement mais juste comme remerciements. Il sait aussi qu'il peut y apporter toutes les modifications qu'il veut c'est prévu avec Daniel et Cédric.
Il me dit que c'est OK pour lui qu'il gardera sagement ses mains hors des fesses de mon protégé. Cédric met son grain de sel et ajoute « ta queue aussi ». Accord d'Éric qui ajoute que de toutes les manières Ludovic est trop grand pour lui, il préfère les petits formats. Rires dubitatifs de Cédric.

Nous dinons tous ensembles. On papote moto et Éric me demande des nouvelles de nos amis du sud-ouest, mes deux gendarmes. Je lui raconte qu'ils se font toujours Jules et que les deux Lads se joignent régulièrement à leurs plans culs.
Ludovic écoute nos deux amis et parle peu. C'est la première fois qu'il rencontre un couple d'amis en dehors de mes escorts.   
La différence de format entre le grand noir et le petit blanc l'impressionne. Surtout que les jeans usés d'Éric ne cache pas grand-chose de sa virilité. Cédric s'aperçoit de son trouble et lui glisse que c'est un bon 26x7 qu'il se prend régulièrement dans le cul. Comme il dit cela au moment d'un blanc dans la conversation, nous l'entendons tous ! Mon Ludovic rougit.

Éric en riant lui dit qu'il vaut n'importe lequel de mes clients.
Nous passons sur le programme de cours de pilotage. Comme il vient d'avoir son permis voiture, pas de code général à repasser mais le code moto si et les conduites. Ludovic veut aller vite. Ça va parce qu'il n'est pas un escort comme les autres et qu'il ne travaille pas trop souvent. Je freine un peu, même s'il est impatient, avec l'hiver qui arrive y'a pas d'urgence à prendre le guidon.
Quand ils repartent, Éric prend sa nouvelle moto alors que Cédric pilote l'ancienne. Fort à parier qu'il va la garder. Il la connait bien puisque c'est lui qui l'avait transformée quand je l'avais offerte à Éric. Ce dernier m'appelle dès son arrivée pour me dire que la base est bonne et qu'il est impatient de la débrider.
Ludovic me tombe dans les bras et me traite de fou. Il ne savait pas pour la moto. Il me dit que ça me coute plus cher que si j'avais payé tous les cours au prix normal. Je le sais et je m'en fiche. J'aime offrir des motos à Éric. C'est un juste retour des choses avec lui. E plus c'est un ami de longue date de Marc. Et ce n'est pas son salaire de salarié d'auto-école qui pourrait lui permettre de changer aussi souvent de moto.

Nous baisons deux bonnes heures avant de nous endormir. Je ne me lasse pas de son corps, de sa peau et encore moins de son sexe et de sa rondelle. PH est comme moi et je crois bien que c'est réciproque.
En attendant Ludovic réagit à nos caresses, tendu comme une corde à piano. J'aime le voir jouir et expulser son sperme à une hauteur impressionnante avant qu'il ne nous retombe dessus. J'adore lécher son corps pour le récupérer et qu'on se roule des pelles à trois avec. J'adore… Je l'adore !!  

Ludovic a intégré Marc et la réciproque s'est faite naturellement. Je sais qu'il n'y a pas entre eux les sentiments qui commencent à nous unir avec PH et Ernesto mais l'estime est là. Ludovic est fasciné par le taf de Marc et Hervé. Quand il rentre c'est un vrai compte rendu qu'il doit lui faire. C'est au point qu'il sert de brouillon aux rapports officiels que doit rendre Marc à ses patrons.
Ce qui au départ avait tendance à embêter mon mec finalement lui sert bien ! Mais ça finit toujours à poil avec « imbrications » et PH comme moi nous ne laissons pas notre part.

Ludovic est d'une sensualité rare. Je ne sais si c'est notre influence mais cela devient de plus en plus visible. Quelle chance nous avons !!
L'épilation de ses quelques poils a provoqué en lui une libération et c'est sans honte qu'il est celui qui lance les parties de jambes en l'air. Le premier il laisse parler sa libido et vient se frotter à nous comme un jeune chat mais un chat en manque.
PH me dit qu'il le voit souvent décliner des propositions de la part de ses collègues filles comme garçons de la Fac. Sa joie de vivre, sa décontraction vis-à-vis de son orientation assumée et les vêtements de marques qu'il pique dans notre dressing a changé l'image qu'il offrait.
Avant c'était un beau mec carré, avec une belle tête, vêtu négligemment et discret, essayant de se fondre dans la masse.
Maintenant, c'est un canon portant des fringues de marque, montrant une assurance certaine.
De ses anciens copains, il y en a un qui l'a suivi à la Fac. Quand nous le rencontrons, c'est en terrain neutre dans un bar. Il est beaucoup moins bien que mon Ludovic mais quand même au-dessus de la moyenne. Issu d'une famille aristocrate, très aisé, il fait droit pour reprendre le flambeau paternel. Quand il voit Ludovic avec nous, je le vois découragé.
Sans détour, il nous dit « vous avez gagné ! ». PH s'interroge mais moi qui ai vu son regard, j'ai capté qu'il devait être un peu amoureux de son copain.
Ludovic non plus ne comprend pas son pote.
Ce dernier reprend la parole. Il se déballe. Il nous avoue qu'il est amoureux de Ludovic depuis avant même qu'il n'ait bandé pour la première fois de sa vie.
Depuis le primaire, ils se suivent. Même classes, même sport, même sorties et même filles à faire danser dans les soirées. Il avait bien compris que son pote ne s'intéressait pas aux filles.
Ludovic l'interrompt. Il lui dit qu'il n'avait jamais douté que lui était hétéro. Avec les filles qu'il a sorties et même baisées.
Réponse : « je n'ai pas le choix, tu vois un Pd dans ma famille ? Et puis j'aime les filles, en mec ce n'était que toi ! ».
Ila ajoute en nous regardant PH et moi, « vous avez de la chance, c'est le mec le plus génial que je connaisse ».
Je suis d'accord avec lui et le lui dit.
Il ajoute que ce serait bien qu'on soit amis. Il prend la main de Ludovic et l'assure que lui il le veut, même si c'est avec nous qu'il prend son pied.
Quand nous rentrons, Ludovic monte avec moi. Dans la voiture il me dit avoir été scié de la déclaration de son ami. Il me dit qu'il a dû être malheureux de savoir qu'il était sorti avec des mecs et pas lui.

Je lui dis que c'est pour ça que je ne refuse aucune des options que la vie me propose. Me faire dépuceler par une copine de ma mère, m'être fait dépuceler par un copain de mon père, avoir vendu mes charmes, décoincé des couples hétéros, initié des jeunes hommes, monté ma boite d'escort et m'être fait adopter par Emma, vivre avec 2 mecs au quotidien et 3 de plus dans mon cœur et mon cul certains WE, avoir deux beurs de service en shorty cuir et une maison originale dans tous les sens du terme, je ne rejette rien, je ne regrette rien !
Il objecte que je n'ai plus mes parents et que cela facilite les choses. Il se rend compte de ce qu'il a dit et me prie de l'excuser. Il n'avait pas voulu dire ça !
Je comprends ce qu'il a voulu vraiment dire. Je lui réponds que je ne pense pas que cela m'aurais gêné. J'ai dit à mes parents que j'étais avec Marc dès que j'ai été sûr de ma décision. Mais je reconnais qu'avec ses parents ça aurait peut-être été moins évident. 

Nous retrouvons PH au Blockhaus. On passe la soirée à analyser le cas Aymeric le copain de Ludovic. Ce dernier est désolé pour son copain. Lui au moins avait testé les relations homosexuelles avant de trouver l'amour.
J'aime comme il a dit ça de façon si naturelle. Je le prends dans mes bras et je l'embrasse. Le câlin dégénère et quand PH nous rejoint, c'est passé au stade triple X.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)