PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 334

Nouvel an 2015 (suite 2)

Vers 2h du matin alors que j'allais me coucher avec Ludovic et PH, Enguerrand nous retrouve.

Déjà que je l'avais trouvé changé depuis qu'on s'était occupé de son tortionnaire, là c'est un autre gamin. La main dans la main avec Max, il me dit qu'ils se sont fait Marc et Hervé en parallèle avant de se faire un recto/verso tous les deux ensemble puis de juter en 69 alors qu'il se prenait Léopold et que Max lui se faisait enfiler par Baz. 
Ludovic ne le reconnais pas non plus. Enguerrand nous saute au cou et jure qu'on peut lui demander tout ce qu'on veut. Il est trop content. A ses côtés, Max est dans le même état, trop heureux d'avoir trouvé un compagnon de jeu.
Ludovic lui dit qu'on veut juste qu'il soit heureux avec la sexualité qu'il le fait kiffer avec le ou les mecs qu'il se sera choisi et que si une fille lui plait, ce sera pareil.
Max l'attrape dans ses bras et nous dit que pour le moment, c'est ensemble que ça va se faire. Enguerrand confirme en se retournant et en le faisant taire en lui mettant sa langue dans la bouche. On les pousse dans la chambre à côté de la nôtre et en les embrassant tous les deux on leur souhaite une bonne nuit.
Dès notre arrivée dans notre chambre, je trouve le canal des caméras de leur chambre et le sélectionne sur le grand écran.
Comme de vulgaires voyeurs, nous les matons se faire de vrais câlins avant de s'endormir. Je crois qu'on peut dire que ces deux-là se sont trouvés. Enguerrand est un peu plus large, la boxe fait des muscles plus ronds que la natation ! En attendant ils sont très beaux à regarder faire l'amour. Ludovic est surpris de voir les techniques que son frère met en pratique avec Max. Il n'en revient pas et nous dit que lui, à son âge, n'était pas aussi bien expérimenté. C'est là qu'il se souvient de la façon dont il a acquis ça. Il tousse pour cacher son embarras. Je lui dis qu'au moins il sait positiver sa mésaventure.
Ils nous font bander ces deux petits cons ! Rien que des petites pipes réciproques ne puissent résoudre.
Au matin je me réveille dans les bras de Marc venu nous rejoindre après que je me sois endormi.
Nous sommes moins nombreux  à ce petit déjeuner. Quelques Escorts ont dû embarquer des amis. Ils nous rejoignent avant midi. En attendant je me fais une heure et demie de muscu. La baise c'est physique mais plutôt de type cardio, sauf à utiliser le corps du partenaire comme barre de poids. Je travaille les pecs au développé couché puis incliné pour finir par des écartés couchés aux haltères. J'enchaine sur les triceps à la poulie puis à l'haltère. Une bonne séance d'abdos clôt le tout. Je n'étais pas tout seul, le second comme le jardin retentissait des souffles courts des levées de poids.
Samir avait anticipé et les propositions de restauration sont chargées en protéines.
Nos parisiens nous quittent dans l'après-midi. Alban nous prive par la même occasion de Ric qui le suit dans la capitale pour la fin du WE.  De même les étudiants en médecines de Bordeaux que nous avions rencontré la première fois aux 24h du Mans moto, redescendent tout comme les 3 mecs du club hippique. A l'apéritif, nous ne sommes plus que la moitié de l'effectif. C'est aussi sympathique. Les échangent sont plus profond. Le mélange entre amis et Escorts est complet. Celui qui ne saurait pas qui est appointé par ma boite ne verrait que des amis en train de discuter. C'est exactement ce que je veux comme comportement de leur part.
Max me demande de le ramener chez lui. Il me demande s'il peut emmener Enguerrand avec lui. Je l'envoie à Ludovic. Il revient me voir avec l'accord de ce dernier.
Petit tour en voiture. Il va vraiment falloir que j'acquière une voiture intermédiaire, La 300C est vraiment grosse. En route je dis à Max qu'il va falloir qu'il explique pourquoi son nouvel ami arrive sans bagages. Il me répond que sa mère il sait comment lui présenter les choses quant à son père, il sait pour lui et donc le pédigrée d'Enguerrand lui suffira.
Il n'empêche qu'à l'arrivée je descends de voiture pour les rencontrer.
On se souhaite une bonne année 2015 pleine de réussites. Ils m'invitent à rentrer quelques minutes. C'est moi qui présente Enguerrand puis ajoute que c'est mon nouveau « beau-frère ». Etonnement du père et félicitation de la mère qui ne savait pas que je m'étais marié.
Je détrompe cette dernière et lui dis qu'elle n'avait pas entendu les guillemets que j'avais mis autour de Beau-frère.
Je profite qu'ils soient là tous les deux pour leur annoncer qu'à partir de maintenant, je ne suivrais plus leur progéniture. Max est redevenu un garçon responsable et sérieux, il n'a plus besoin de mes services.
Max me regarde, il n'avait pas vu le coup venir. Je lui fais un clin d'œil. J'ajoute que comme il va maintenant travailler avec Enguerrand puisqu'ils sont au même niveau à défaut d'être dans le même lycée il gardera son nouveau standard comportemental.
Max voit où je veux en venir. Je lui laisse toute latitude pour élaborer avec son nouveau mais premier vrai petit copain le plan qui leur permettra de se voir souvent.
Avec les remerciements appuyés des deux parents (le père me glisse qu'il va m'envoyer rapidement le solde de mes émoluments de répétiteur), je rentre à la maison.
Quand j'arrive, Ludovic est en conversation téléphonique avec Enguerrand. Ce dernier voudrait qu'il l'aide à persuader ses parents de le laisser la semaine en pension chez ceux de Max pour éviter les aller et retour de son lycée à leur ferme.
J'entends Ludovic lui répondre qu'il n'est pas question qu'il l'aide à passer son temps dans les bras de Max au lieu de travailler à réussir son année. D'après ce que je comprends, Enguerrand promet que ses résultats seront même meilleurs qu'avant les mois de sa mésaventure.
Quand il raccroche, il m'explique le plan élaboré par ces deux petits cons pour pouvoir baiser entre eux le plus souvent possible.
Je tempère sa réaction. Après tout, Enguerrand sort d'une véritable mauvaise passe et une relation stable serait toute indiquée pour regonfler son égo après l'effet booster de sa participation à notre nouvel an.
Appel le lendemain matin de Max. il me dit qu'il a tout arrangé avec ses parents. Ils sont très contents qu'il se soit trouvé un ami et de bonne famille. Ils sont conscient de sa solitude d'enfant unique ont trouvé leur idée de passer la semaine chez eux et les WE à la campagne très intelligente à condition que leurs niveaux scolaires n'en pâtissent pas.
Ils me demandent tous les deux de les aider à persuader Ludovic et leurs parents.
Pour Ludovic c'est rapide. Il ne peut refuser à son petit frère le bonheur qu'il vit actuellement lui-même.
Le samedi matin, nous passons donc chercher nos deux amoureux pour les emmener à la ferme. Dans la voiture nous les entendons réviser leurs argumentaires. Je leur en donne quelques autres supplémentaires. Ludovic me demande de quel côté je suis. Du leur bien sûr !
Côme est là comme nous arrivons. Ouf, il va m'aider et aider son petit frère.
Les parents sont surpris, c'est la première fois que leur petit dernier ramène quelqu'un à la maison. Enguerrand leur déballe tout. Ça je ne l'avais pas prévu. Il raconte comment il était tombé dans les filets de XX de XXX. Sans entrer dans les détails physiques, il leur dit quand même qu'il était tombé dans un esclavagisme sexuel destructeur et le shit. Cela expliquait son comportement erratique de ces derniers temps. Il termine en leur disant que je l'avais tiré des pattes de ce triste sire.
Son père est statufié. Sa mère pleure silencieusement sur l'innocence perdue de son dernier rejeton. Un silence de mort ponctue son discours.
Je note que Max n'est pas étonné. Il doit connaitre la version non expurgée.
Enguerrand reprend la parole. Il leur demande de pouvoir vivre la semaine chez Max qu'il aime beaucoup et l'aide à retrouver son équilibre et en échange ils passeront leurs WE chez eux. Les parents de Max sont d'accord.
J'explique qui ils sont (les parents de Max).
J'apprécie la réaction de mon « beau-père ». Après avoir écouté son fils sans jamais l'interrompre, il s'excuse de n'avoir pas vu que son mal être n'était pas juste une crise d'adolescence. Il se lève et va serrer Enguerrand dans ses bras. Je vois ses bras se crisper pour ne pas serrer trop fort son fils contre lui. Nous l'entendons lui dire que si c'est ce qu'il veut, cette vie avec Max, alors il est d'accord. Il ajoute qu'il faudra quand même qu'il travaille dur pour rattraper ses mauvais résultats scolaires.
Max l'ouvre pour la première fois et leur dit que c'est aussi le but. Le gain de temps de trajet va lui permettre de le remettre à flots. Lui-même étant en tête de son cours, il s'engage à faire en sorte que ce soit pareil pour Enguerrand.
Côme s'est éclipsé depuis un moment. Il revient avec un thé pour tout le monde. Ça remet sa mère en selle. Après l'accord de son mari, elle se rend à la nouvelle organisation. Elle insiste pour qu'ils passent bien les WE avec eux. Déjà que Ludovic est parti et que Côme ne passe plus que quelques nuits chez eux, leur petit Enguerrand va leur manquer.  
Max leur dit que maintenant c'est deux garçons qu'ils auront les WE et qu'il s'essayera même à la chasse si ça leur fait plaisir.
Les garçons nous quittent comme Enguerrand veut faire visiter la propriété à Max.
Une fois le fils parti, le père me demande où est ce con de XX de XXX afin d'aller lui dire sa pensée. Côme qui connait bien son paternel le retient et lui dit qu'on a fait le nécessaire pour ne plus en entendre parler. Il est déçu, je crois bien qu'il aurait aimé lui mettre son poing dans la gueule. Côme ajoute qu'avec Ludovic ils lui ont cassé la gueule et que je m'étais chargé de le faire disparaitre du territoire français. Il me regarde avec un air tellement surpris que je lui dis que non, il n'est que parti faire de l'humanitaire en Afrique comme aide-soignant dans un hôpital Ebola.
Il se rend compte qu'il était prêt à lui faire bien pire. Je lui prends le bras et lui dis que ce fumier n'en valait pas la peine.
Il ne se détend vraiment qu'avec le retour d'Enguerrand et d'un Max enthousiaste à l'idée de passer ses WE à la campagne. Leurs bonnes humeurs éclairent le salon et les conversations reprennent sur des sujets plus joyeux.
Je rentre avec Ludovic. Les garçons restent et c'est mon « beau-père » qui les reconduira.

Nous ne sommes plus qu'une vingtaine à diner. Mes motards sont encore là avec Jules, Éric et Cédric aussi comme Léo(pold) et Arnaud. Le reste est constitué de quelque uns de mes escorts qui nous quittent après le repas.
Le reste du WE est tranquille. Sauf en ce qui concerne le portable qui chauffe des appels de tous les protagonistes du WE qui veulent encore me remercier.
L'année prochaine, ça va être dur de faire mieux !

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)