PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode 8 - Épisode 9- Épisode 10- Épisode 11 - Épisode 12 - Épisode 13

Sacha -13

Après cette baise par téléphone avec ma copine, je n'avais plus beaucoup d'énergie. J'ai passé l'après-midi au Lavomatic pour nettoyer les draps et quelques affaires. Dîner peinard devant la TV qui est au bout du lit. Je m'endors la TV allumée.

D'un seul coup, je sens quelqu'un contre moi... Je sursaute. C'est Louis, il vient de rentrer il est minuit, j'ai l'impression qu'il est 4 du mat. Il a l'haleine chargée !

Je me retourne et ferme les yeux. Mais Louis est insistant, il se colle à moi, je sens sa bite qui gonfle dans ma raie des fesses. Je me décale. Il revient à la charge et sa bite est dure comme du béton, il la tient dans sa main et me caresse le cul avec. Je grogne. Il a du prendre ça pour un encouragement ! Il pousse alors son gland dans ma raie. Je le sens sur ma rosette. Je me retourne pour lui gueuler dessus, il a sa tête sur moi, se penche et m'embrasse. Je me laisse faire, sa langue me pénètre la bouche et ses mains se baladent sur mon corps. J'ai la chair de poule. Je me retourne carrément et lui fais face. Il me regarde fixement, il  me caresse le sexe et les boules, je commence à bander. Mais je ne suis pas d'humeur.

Je le repousse violemment, il est surpris et je lui dis :

- hé mec, je suis pas ta meuf Ok

- Ben, je croyais que ça te ferai plaisir de baiser avec moi, balbutie t'il

- ah ouai, tu donnes pas de nouvelles pendant des mois, tu débarques, tu me baises et c'est reparti comme si on était les meilleurs amis du monde...

Louis m'interrompt :

- Ben, je te considère comme un de mes meilleurs amis.

- ton meilleur pote c'est Franck et moi je suis bon qu'à baiser

- nan, et puis avec Franck, c'est compliqué depuis cet été et tu y es pour quelque chose

- Ben voyons, je révèle ton côté obscur, ton envie de baiser des mecs et maintenant c'est ma faute...

- au mois d'août avec l'autre plagiste que tu as vu, j'ai pas pu résister, le mec me draguait, un truc de ouf, une vraie chaudasse du cul. Le soir dans le bungalow il nous sautait dessus. Un soir Franck lui a foutu une baigne, c'était compliqué à gérer. On ne pouvait pas se passer de lui en pleine saison, du coup, on a limité nos présences les soirs et nuits. Mais quand je me retrouvais seul avec lui, il se jetait sur moi, il arrivait toujours à ses fins et je lui défonçait le cul. Même dans la journée durant sa pose, il voulait que je le baise. Il allait dans les dunes pour se faire mettre par d'autres mecs. J'étais devenu accro à son fion et même Franck a baisé avec lui 2 ou 3 fois. Mais du coup, sale ambiance, en septembre notre gigolo parti, c'était plus pareil avec Franck. Depuis on se voit moins, j'ai pas vraiment de copine et j'ai pas envie de mecs...

Il renifle

- Je sais plus où j'en suis, et t'as raison pas sûr que ce soit une bonne idée de t'avoir revu et de baiser avec toi... Putain je suis hétéro. Qu'est ce que je fout là

Il se prend le visage entre ses mains et médite.

C'est le moment où Nabil décide de rentrer, j'enfile mon shorty et vais dans le salon le rejoindre. Je ferme la porte de la chambre pour que Louis reste tranquille.

- Salut Nabil, bonne journée ?

- pas mal, je suis claqué. Louis n'est pas rentré ?

- si, il se repose dans la chambre

Il me sourit et rajoute :

- vous venez de baiser ?!

- non pourquoi ?

- vous avez l'air chaud bouillant tous les deux.

Il se déshabille et se retrouve en slip toujours aussi craquant avec son Look de star des années trente. Il voit que je le matte, il rougit et dit :

- mec, j'ai donné, c'est pas mon truc désolé...

- dommage, parce que je t'aurai bien croqué, lui dis-je en me caressant la bite.

Je me retourne et repart dans la chambre, Nabil se couche sur le canapé qu'il a ouvert.

Dans la chambre, Louis est couché sur le coté, recroquevillé sur lui même. Je me couche derrière lui à poil. C'est moi maintenant qui me blottit contre lui, mon sexe contre ses fesses. Je le caresse, et l'embrasse dans le cou, il se laisse faire. Mon sexe gonfle et fait pression sur sa raie du cul. Louis bouge du bassin, ses fesses s'écartent, ma bite est maintenant bien positionnée entre ses 2 lobes rebondis. Je commence à bouger, ma bite coulisse entre ses fesses, c'est trop bon de me masturber ainsi.

Louis ne dit rien, j'en profite, j'ai envi de le baiser. Il desserre ses jambes et glisse sur le ventre, je suis toujours allongé de côté, je lui caresse le dos et les fesses, puis je mouille un doigt et le met direct sur son fion souple et déjà humide, visiblement Louis relâche bien ses sphincters, à croire qu'il sait déjà préparé le cul ! Je l'embrasse dans le cou, sur ses épaules et me redresse sur mes genoux pour me mettre derrière lui entre ses cuisses légèrement entre ouvertes. Je mouille mon pouce et lui rentre dans le cul en tournant, Louis ne moufte pas, je continue avec 2 doigts qui massent l'intérieur de son cul, puis j'enchaîne avec des va-et-vient rapides avec mon index et le majeur, que je pousse bien profond. Je crache sur sa raie du cul pour lubrifier. Dans sa position, ses fesses sont peu écartées, je pose mes mains sur ces 2 lobes pour les entre ouvrir et découvrir sa rosette toute fraîche et suintante de bave. À cette instant Louis pousse sur son cul, son fion se dilate, il est prêt.

Je crache sur ma bite et je pousse mon gland entre ses fesses. Ça va être serré, mais bien jouissif. Ma queue disparaît entre ses fesses, mon gland pousse sur sa rondelle qui rompt. Je pousse cm par cm, mais la position n'est pas commode, difficile de lui rentrer mes 18cm. Je lui écarte les cuisses et de lui-même il redresse son bassin, son cul bien haut et sa rondelle bien dégagée, je peux lui ramoner le cul... et je ne me gêne pas. J'ai agrippé sa taille, je pousse comme un malade, mais boules claquent sèchement contre son cul. Il gémit doucement, mais je sens bien qu'au fond de ses entrailles il aime ça... sentir ma grosse bite dans son cul, lui limer les chairs. Dommage qu'il ne soit pas plus démonstratif, j'aurai aimé que Nabil l'entende couiner ! En tout cas, je ne manque pas de râler à chaque fois que je lui plante ma bite au plus profond. Louis est totalement passif, il est maintenant à 4 pattes, sa grosse bite pend et ses boules se balancent au gré des mes butées.

Je ralenti le rythme pour passer une main sous lui et je chope sa bite. Je le masturbe, son sexe retrouve vite sa forme oblongue et généreuse. Il perle vite de quelques gouttes de mouille.

Je reprends mon limage à grand coup de reins pour lui mettre toute ma bite, je sens bien mon gland ouvrir son chemin et taper au fond de ses entrailles, Louis va jouir du cul c'est sûr et je vais le remplir avec force. Je suis en nage, je lui griffe le dos, il a relevé la tête et gémit de plus en plus fort, je lui attrape les cheveux et tire en arrière, il exulte. Sa bite bien raide tape contre son ventre, il va jouir sans se toucher, en tout cas il va jouir comme il n'a jamais jouit ! J'augmente le rythme et l'amplitude de mes mouvements, je veux qu'il sente bien tous mes 18cm. Je suis à chaque fois à la limite de déculer, mais je replonge de suite et tasse bien au fond.

Je sens un spasme puissant naître au fond du ventre, et mes couilles sont en ébullition, ma verge se gonfle,  ça monte, je bloque mes sphincters pour faire monter la pression, je vais exploser ! Dans un râle puissant, je m'enfonce dans son cul et lâche un jet puissant,  je ressors et revient en force pour lui lâcher 2 autres jets accompagnés  d'un autre râle. Louis jouit à son tour sans se toucher la bite, la tête dans l'oreiller pour étouffer ses cris.  Je m'effondre sur son dos en sueur.

Ma bite diminue et sort de son cul, entraînant du foutre. Louis se tourne, je tombe de côté et l'observe. Il s'empresse de planter 2 doigts dans son trou pour récupérer mon sperme mêlé à son jus de cul. Il se régale, j'ai l'impression qu'il a oublié ma présence... Mais non, une fois son trou du cul bien nettoyé, il m'appuie sur le torse, je tombe sur le dos et il se penche sur ma bite mi-molle qu'il astique méthodiquement, puis il lèche mes boules en faisant bien le tour avec sa langue experte.

Je frémis, je banderai bien à nouveau pour me faire pomper par Louis, mais pas sûr qu'il soit encore d'humeur à jouer les PD. Je le laisse donc aller sous la douche. Trop envie de pisser.

Quand je suis seul je le fais dans le lavabo de la salle de bain à côté de la chambre. Tous les mecs font ça, non !? Bref, avec Louis dans la sdb, ça craint un peu, je me lève pour aller aux WC de l'autre côté de l'appart. J'arrive dans le salon, j'entends des gémissements, Nabil se masturbe sauvagement, nos ébats peu discrets ont dû l'exciter !  Il ne m'a pas entendu arriver. Je m'approche, ses yeux sont fermés. Je pose ma main sur sa main qui monte et descend sur sa bite. De l'autre main, je lui caresse le torse. Il sursaute, mais se laisse faire. Il enlève sa main, me laissant le masturber. Je me penche et gobe son gland, pendant que ma main continu ses va-et-vient sur la base de sa queue. Il râle de plus en plus fort, je sens son corps se crisper, je lèche son gland, sa bite gonfle, il me décharge des flots de sperme dans la gueule. J'en recrache pas mal le long de sa tige. Son pubis et ses couilles deviennent vite dégoulinants et collants. Je le laisse reprendre ses esprits et me lève pour enfin aller pisser. De retour dans le salon, Nabil est assis sur le bord de canapé, je me nettoie à l'évier et me rince la bouche.

- merci, me dit-il

- de rien, je ne pouvais pas te laisser seul, et je souris

- J'étais super excité de vous entendre. C'est toi qui baisais Louis ?

- oui

- putain, t'as dû lui déchirer le cul, tellement il beuglait !

- ouai, on a bien kiffé, dommage que tu ne te sois pas joint à nous !? T'aurais pu me prendre pendant que je baisais Louis... J'adore les sandwichs !

- t'insistes, je t'ai dit que c'était pas mon truc

- Ben ferme les yeux pour m'enculer, un trou du cul, c'est un trou du cul ! Les filles ont le même, mais le mien sera plus accueillant tu verras... En plus je ne me suis jamais pris une bite aussi incurvée dans le fion, ça doit bien limer dans les coins !

Nabil rigole :

- c'est clair

- j'aimerai bien connaître cette sensation, dis-je, fais-le au moins pour la science !

Louis est sorti de la douche, il nous rejoint à poil et lance :

- alors les mecs, qu'est ce que vous foutez ?

Il s'est arrêté à 20cm de Nabil qui a la bite et les couilles de Louis sous le nez.

- je disais à Nabil que j'aimerai bien qu'il me baise pour voir comment ça fait d'avoir une bite comme la sienne dans le cul.

- je peux témoigner, dit Louis, dans nos plans à 3, les filles raffolent de sa bite, dans leur chatte ou leur cul.

- bon, je vous laisse disserter sur ma queue, j'ai du foutre plein les couilles, je vais sous la douche.

Il se lève et frôle de sa main les couilles de Louis. Louis chope sa main et la fait glisser sur sa bite. Ils se fixent. Nabil est surpris, Louis en profite pour engager des va-et-vient sur sa bite au creux de la main de Nabil. Mais Nabil réagit, il tire sa main et s'en va furieux vers la chambre. On peut admirer ses belles petites fesses rebondies et sa silhouette longiligne.

Louis et moi éclatons de rire

- Ben, il te fait de l'effet le Nabil, lui dis-je

Et je saisie la queue de Louis qui gonfle dans ma main. Louis appuie sur mes épaules pour me faire mettre à genoux... Je n’aurai pas dû le chercher !

Me voilà maintenant avec sa queue dans la bouche et le salaud me baisse sauvagement, je salive comme un malade. Il m'a agrippé  les cheveux et impose un rythme d'enfer, je suis rouge écarlate, prêt à tourner de l'œil quand il pousse son gland au fond de ma gorge. Ce côté sauvage  m'excite, ma bite bandée claque sur mon ventre, je me masturbe. Quelques minutes suffisent pour le faire jouir. Il me rempli le gosier. Je manque de m'étouffer. Je déglutis. Il sort sa bite de ma gueule tétanisée et la claque sur mon visage, étalant ses dernières giclées de foutre sur mes joues. Je jouis à mon tour, 2 petites salves qui dégoulinent sur mes doigts. Il s'agenouille face à moi et me roule un patin pour récupérer son foutre et me nettoyer la bouche. Puis il prend ma main toute collante pour la porter à sa bouche, nettoyant consciencieusement chaque doigt. Ce mec est malade, et je doute qu'il reste désormais 300% hétéro, comme il aime se décrire ! Il perd pieds pour mon plus grand plaisir et Nabil s'en rend compte lui aussi.

Nabil revient de sa douche et nous trouve tous les deux à genoux face à face en train de nous embrasser. Il racle de la gorge, nous nous levons pour rejoindre la chambre. Nabil se couche dans le canapé, Louis dans le lit et moi je pars sous la douche.

Je reviens dans le noir, tout est éteint et les gars dorment déjà.

Je me glisse sous les draps contre Louis. Le lendemain chacun vaque à ses occupations.

Sacha

sacha.paris.fr@gmail.com

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)