PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

la villa -2

De mon coté je ne pouvais detacher mes yeux des deux corps sublimes qui evoluaient devant moi.Ophelie en particulier prenait un malin plaisir à faire la planche, exhibant ainsi ses seins et sa petite chatte encore davantage.Tout comme Hugo, mes hormones travaillaient et ma queue prenait du volume.

Je decidai d'agir.

Chahutant, eclaboussant la belle, je me rapprochai d'elle.En riant, je tentai de la faire couler mais elle resistait.Et bien sur, j'en profitais pour laisser fureter mes mains.De subtils frolements anodins pour debuter, puis de divins attouchements, pour finir par des caresses de plus en plus poussees.Elle riait, se debatait, et sa peau et ses doigts semblaient de plus en plus souvent en contact avec mon corps.

Trois jeune gamins qui s'ebrouaient dans le clapotie de l'eau.Mais mon sexe lui, reclamait!!!

Quand Hugo nagea vers le petit bassin pour s'adosser au mur et profiter du soleil, j'en profitai pour passer ma main puis mon bras entre ses cuisses pour tenter de la soulever , en me collant à elle , dans le but de lui faire boire la tasse.Mais elle resista encore et s'agrippa à moi.Mon avant bras frottait sa fente et son pubis.

Je vis alors dans ses yeux une lueur de desir à laquelle je repondis en collant mes levres aux siennes.Ma langue chercha le passage pour venir gouter à la sienne en un long baiser fougueux et passiné.Je laissai glisser mon bras pour positionner la paume de ma main sur son minou gourmand.Dejà mes doigts gesticulaient pour titiller ses petites levres charnues.Elle gémit sous la caresse alors que, de mon autre main, je lui inclinai la tete en arriere.Son cou à ma merci, je l'embrassai delicatement avant de le lecher goulument, allant meme jusqu'à le mordiller d'excitation.

Nous etions seuls au monde, malgré nos deux spectateurs placés de part et d'autre du bassin, et qui n'en manquaient pas une miette.

Losqu'elle reposa les pieds au fond de l'eau, je me plaquai à elle, exerçant une pression légere pour la coller à la paroi de la piscine.Elle put ainsi sentir combien ma queue etait epaisse et restait fierement dressée.Elle ne se gena pas pour plonger sa main dans l'eau pour me la caresser allegrement.Quand elle fut bien calée, je glissai mon majeur avec délicatesse mais fermeté dans son orifice désormais bien ouvert et offert.Elle se mordit les levres pour se contenir et je commençai un doux va et vient.De son coté, elle me branlait au meme rythme que moi, accélérant quand j'accélérais, et ralentissant quand je diminuais la cadence.Je dus hélas me résoudre à stopper ce petit jeu assez vite si je voulais pouvoir me retenir encore un peu avant d'exploser, et décidai de me servir de mes deux mains pour m'occuper de sa poitrine.Je lui caressai les deux seins en meme temps .Délicatement au départ, puis plus fermement.Les mamelons et les pointesen rien épargnés.

Alors qu'elle posait les bras sur les rebords et s'offait à moi, en croix, je lui titillai encore les tétons de ma langue, puis de mes dents .Elle gémissait passivement en regardant de temps en temps nos deux spectateurs ravis du spectacle.Hugo de son coté avit posé ses mains sur son sexe pour dissumuler dans l'eau son début d'érection.Aussi et plus surement d'ailleurs pour pouvoir se caresser à sa guise tout en nous matant.

Je quittai sa poitrine et glissai ma bouche vers son ventre et son nombril où je m'attardai un peu.Puis, décidant de tester mon apnée,je continuai ma descente en m'imergeant totalement pour aller laper, titiller, et exciter sa petite chatte si appétissante.De mes deux mains j'ouvris ses lèvres pour y introduire au plus profond ma langue inquisiteuse.Pas loin du record du monde , je remontai à la surface pour reprendre mon souffle.Apeine respirai-je à nouveau qu'elle se ruait sur ma bouche pour me rouler une pelle d'enfer, en guise de remerciement.

Puis elle décida de reprendre les choses en mains et me fit pivoter à sa place pour inverser les roles.Du moins je le croyais car à peine étais-je installé qu'elle nageait pour aller rejoindre le petit Hugo délaissé jusque là.

Pantois et pris au dépourvu, je la regardai faire avant de me tourner vers notre employeur.Hugo parut stupéfait et écarlate.Il n'osa bouger quand elle posa ses lèvres sur les siennes tout en lui caressant déjà ses petites couilles imberbes.Notre hote me fit un sourire complice avant de me faire signe de les rejoindre.Ce que je fis aussitot.
Alors qu'Ophelie enlaçait Hugo qui la caressait sans retenue maintenant, je vins me plaquer contre elle, mon sexe droit calé contre ses fesses, et commençai à la caresser à mon tour tout en lui mordillant la base du cou.

Les mains d'Hugo passèrent alors tout naturellement des hanches de la belle aux miennes pour venir pétrir mon dos puis mes fesses,preuve que Hugo n'était pas si timide qu'il voulait le montrer.Ses petites mains me firent bander encore davantage et je commençai à m'exciter contre le fessier d'Ophélie, tout en rapprochant ma bouche de celle d'Hugo.Sans hésiter, il sortit sa langue pour venir me lecher les levres avant de m'embrasser goulument.

Ophélie de son coté ondulait de tout son corps pour nous exciter toujours plus avant de venir meler sa langue aux notres.Sans gène aucune nous nous léchions, embrassions, voire tétions nos bouches avides de plaisir.

Ma main caressait, palpait, tatait ces deux corps sublimes avant de rencontrer celle d'Hugo qui furetait aussi.Je la saisis pour la diriger vers le sexe ouvert d'Ophélie.Nos doigts se mélèrent alors pour aller titiller cette fente divine qui s'offrait à nous.Dans un mouvement de bassin, la belle vint s'empaler d'elle-meme sur nos doigts tendus et commença un doux va et vient.

Comme nous étions dans le petit bassin, l'eau nous arrivait en haut des cuisses, offrant à notre hote un spectacle de choix.J'étais d'ailleurs assez étonné qu'il reste dans son coin à nous regarder sans bouger pour mieux profiter encore de la situation.J'ai compris plus tard pourquoi cette attitude, mais dans l'instant, je sentais Ophélie au bord de l'extase de se donner ainsi à des quasi inconnus.

Je l'agrippai par les hanches pour la soulever doucement et la reposer sur la bite raide de mon complice.Un double rale accompagna la pénétration de cette chatte gluante de plaisir.Et tandis qu'elle s'agrippai au rebord elle reprit son mouvement de va et vient de plus en plus rapide.De mon coté, j'écartai ses petites fesses charnues et y introduisai mon majeur pour la satisfaire.La caresse parut lui plaire.Je me risquai donc à y mettre un deuxieme doigt pour mieux la dilater encore davantage.Elle semblait aux anges et alors qu'Hugo la baisait maintenant frénétiquement, je la doigtai de mon coté non moins vite.N'y tenant plus, je présentai ma queue contre ce petit orifice et exerçai une legere pression pour forcer le passage.Après une toute relative résistance, ma bite fut engloutie rapidement dans ce petit cul de femelle et je la limai doucement aussitot.La chaleur de son trou et le contact de la queue d'Hugo à travers cette minuscule paroi m'excitèrent tant que je dus me contenir pour ne pas jouir trop rapidement.

Mais cette petite salope en voulait toujours plus et d'elle meme s'infligeait des à-coups de plus en plus violents, en ralant telle une chienne en chaleur, sans vergongne et sans retenue.Si bien que Hugo ne put se retenir et je le sentis se crisper pour éjaculer au fond d'Ophélie.Je ne me retins alors plus longtemps et me laissai aller à me déverser au fond de ses entrailles, lui pinçant et titillant en meme temps sa poitrine toute tendue et sensible.A son tour, elle s'abandonna et cria son bonheur en un orgasme aussi violent que bruyant.

En ressortant de la piscine, nous eumes droit aux félicitations du maitre des lieux qui nous dit avoir été subjugué par notre prestation.Puis il nous notifia de nous doucher avant de le rejoindre à l'office.Là nous enfilàmes nos minuscules strings et ajustions nos petits tabliers.Ainsi vétus, nos fesses et notre dos restaient visibles, ainsi que notre poitrine, en particulier celle d'Ophelie qui ressortait d'autant plus.

Le traiteur ayant livré les victuailles, notre patron nous abandonna à notre travail pendant qu'il allait se mettre en tenue et recevoir ses premiers invités.

La soirée pouvait maintenant debuter.

(à suivre....)

floboy

flo-home@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Le mariage -
Plan cam - Farid - Jean Philippe - À la ferme - Boite de nuit - Vacances - Villa - Deal

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"