PAUSE

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

La corse me porte chance

Chapitre 1

Retour d'un voyage en Corse en bateau je me suis retrouvé avec une place en fauteuil dans une grande salle ou nous étions très nombreux, j'ai eu la chance d'avoir une place ou je pouvais allonger mes jambes pour pouvoir me reposer. Ajaccio/Marseille 12heures de traversée. Devant moi un couple d'habitués qui rentraient sur le continent. L'homme dis à sa femme qu'il allait prendre une douche, je ne savais pas que c'était possible et par curiosité je l'ai suivi discrètement. Il est rentré dans une salle ou il y avait des WC et des douches, je me suis dit qu'avant d'accoster je me prendrais une douche et en attendant puisque j'avais mon nécessaire de toilette je n'avais qu'à me raser et me brosser les dents.

Je commençais à me raser quand un homme d'une cinquantaine d'années est rentré et a lui aussi entrepris de faire un brin de toilette.

J'ai remarqué qu'il n'arrêtait pas de me regarder, machinalement du coin de l'œil je l'ai regardé aussi, je me suis aperçu qu'une bosse se formait au niveau de son sexe. Il s'est aperçu de la direction de mon regard et il s'est mis de trois- quart pour que je jouisse d'avantage de mon spectacle.

Apres avoir fini notre toilette il s'est approché de moi et a entamé une conversation anodine. Il s'est présenté et m'a dit avoir fini ses vacances et qu'il rentrait chez lui en Champagne ou son ami Marc l'attendait.

Son « ami Marc » ça m'a fait tilt j'ai bien compris qu'il était homo comme moi. Il m'a demandé si j'étais seul je luis ai dit non je suis marié mais aujourd'hui je voyageais seul.

Il m'a proposé de partager sa cabine car le voyage était long, je n'ai pas hésité  une seconde sachant ce que cela allait entrainer. Nous sommes repartis ensemble vers sa cabine. Une fois à l'intérieur il s'est débarrassé de ses vêtements et je fis de même. Nous nous somment embrassés longuement et il a commencé à me caresser pendant que je m'occupais de son sexe pas très long mais épais avec le gland plus gros que le reste, il bandait et en me pressent sur la tête me fit comprendre qu'il voulait que je le suce ce que je m'empressais de faire avec application le léchant, le suçant, m'occupant aussi de ses belles couilles bien pleines. Il s'est mis à me baiser la bouche avec force et me faisant la prendre jusqu'au fond de ma gorge,  au bout d'un très long moment je l'ai senti tressaillir et il s'est rependu dans ma bouche a longs flots de sperme chaud et d'un gout très agréable, j'ai tout avalé en dégustant jusqu'à la dernière goute.

Il s'est retiré s'est agenouillé et à son tour m'a prodigué une sublime fellation qui a duré un très long et bon moment, pendant qu'il me suçait il a entrepris de me doigter avec un puis deux et enfin trois doigts ce qui a eu pour effet de me faire jouir. J'ai déversais plusieurs jets de sperme qu'il s'est empressé d'avaler.

Nous nous somment couchés et nous nous somment câlinés en attendant de reprendre des forces, et c'est lui qui le premier a recommencé à bander, il a commencé à me caresser les fesses puis mon petit trou quand il a vu que je me dilatais suffisamment il s'est mis une capote et très lentement avec beaucoup de précaution et de tendresse il s'est introduit dans ce trou qui n'attendait que ça, arrivé au fond je sentais ses belles couilles contre mon cul et je me suis mis à bouger pour me baiser tout seul, il m'a laissé faire un moment et il a pris les choses en main et il m'a pilonné le cul jusqu'à jouir avec force.

Nous avons échangés les positions et je me suis de suite rendu compte que je pouvais tout rentrer sans forcer je lui ai bourré le cul et a un moment il m'a retiré le préservatif en me disant qu'il voulait sentir mon jus au fond de son cul, je n'étais pas très chaud mais je lui ai fait plaisir.

Quand j'au jouis il a lui aussi jouis avec force il adorait ça. Nous nous somment endormis dans les bras l'un de l'autre. Au petit matin nous avons refait l'amour,  nous avons pris une douche, le bateau rentrait au port de Marseille.  Nous nous somment embrassés et nous somment allés chercher nos voitures pour débarquer.

On  ne s'est plus revus et je pense souvent à lui avec tendresse et nostalgie.

Chapitre 2

Apres un court séjour en corse dans ma famille j'ai pris le bateau le samedi soir (reprise du boulot le lundi matin).

Fort de l'expérience de mon dernier voyage, dès la sortie du port je me suis baladé dans les pièces réservées aux douches et toilettes, a la troisième tentative alors que je faisais semblant de me brosser les dents (qui étaient déjà très propres) j'ai vu arriver deux hommes l'un la trentaine et l'autre la cinquantaine, sans un mot ils sont entrés dans une cabine de douche. J'ai ouvert puis refermer la porte principale tout en restant à l'intérieur. Quelques secondes après j'ai  entendu un bruit de succion qui ne laissait aucun doute sur ce qui se passait sous la douche. Ils étaient très discrets pendant leurs ébats  mais pour une oreille avertie certains chuchotements ne laissaient aucuns doutes, ils faisaient l'amour.

Une bonne demi-heure après, ils sortirent de la cabine et quand ils m'ont vus ils ont compris que je les avais espionnés, le plus âgé a eu vers moi un regard complice qui en disait long.

Je finissais de me coiffer quand il s'est approché de moi et m'a demandé si cela m'avais plu, je lui répondis oui et que si j'avais osé j'aurais frappé à la porte pour participer.

Il me caressa les fesses et me dis, nous verront ça plus tard car ils avaient réservés pour le petit déjeuné, il m'a donné son numéro de cabine et m'a donné rendez-vous vers huit heures trente.

Tout émoustillé j'ai pris une douche en me masturbant le cul d'une main et de l'autre la queue  tout a l'idée de ce que j'imaginais qui allait se passer et j'ai jouis.

Très impatient et après avoir repéré leur cabine je suis resté dans les parages en attendant l'heure fatale.

Huit heures trente, le plus âgé arrive et entre dans sa cabine sans refermer complètement la porte, j'ai attendu un moment mais le plus jeune n'arrivant pas je me suis décidé à entrer, il était la nu sur sa couchette une superbe bite en érection, visiblement il m'attendait,  à la vue de ce beau sexe j'ai refermé la porte, il m'a demandé de ne pas la verrouiller car son ami allait bientôt arriver.

Très excité je me suis approché de lui, me suis déshabillé et j'ai entrepris de m'occuper de cette belle queue qui n'attendait que ma bouche, je l'ai sucé tout en m'occupant de ses tétons je lui ai léché les couilles pendant que je le branlais, il grognait de plaisir, j'en ai profité pour lui caresser les fesses en insistant le long de sa raie, il avait l'ère d'apprécier aussi je me suis enhardi et mouillant mes doigts j'ai commencé à lui en introduire un plus un deuxième et pendant ma fellation je lui ai branlé le cul.

Il a jouis, j'ai dégusté son sperme très abondant avant de tout avaler, il m'a demandé de me mettre à genoux et il est passé derrière moi et m'a sucé la raie et mon trou, il a enfoncé sa grosse langue à l'intérieur pendant qu'il m'était une capote, et enfin ce que j'attendais est arrivée il a introduit doucement mais surement sa belle queue, j'ai eu un peu mal au début car elle était épaisse mais cela me faisait tellement du bien que j'ai oublié la douleur pour profiter de cette langueur qui envahissait tout mon corps, c'est à ce moment-là que son compagnon arriva, devant le tableau qui se présentait à ses yeux il se débarrassa de ses fringues en un tour de main et se plaça devant moi me tendant lui aussi une bite de gros gabarit et longue d'environ une vingtaine de centimètres et je m'empressais de gober ce bel engin, pendant que le plus âgé me pilonnait le cul le plus jeune me baisait la bouche et à chaque fois qu'il arrivait au fond de ma gorge j'avais l'impression que j'allais me faire défoncer la glotte, je déglutissais et ça passait au bout d'un très long moment je l'ai ai sentis se raidir, tressaillir et brusquement ils ont jouis tous les deux a quelques secondes d'intervalles, j'avais la bouche pleine de sperme que je me suis mis à déguster avant de tout avaler.

Apres une petite pause  le plus âgé m'a demandé de le sucer pendant que le jeune s'occupait de mon cul, la pénétration a été plus difficile car il avait vraiment une très grosse bite et je n'en avais jamais pris d'aussi grosse mais une fois à l'intérieur tout s'est bien passé, il m'a limé doucement au départ puis il a accéléré le mouvement pour finir par me pilonner comme un bucheron et malgré ma crainte et mes réticences j'ai adoré ce moment, j'ai reçu d'un seul coup une abondante quantité de foutre dans la bouche que je me suis empressé d'avaler, le plus jeune a lui aussi éjaculé et il y a eu une grosse quantité de sperme dans la capote.

C'est à ce moment-là que j'ai appris leurs prénoms le plus jeune René le plus âgé Albert, quand René a demandé à Albert de prendre une photo de mon trou resté béant, quand j'ai vu le cliché et vu ce gros trou bien rond je me suis demandé si c'était vraiment le mien (et oui c'était bien lui).

Je me suis rhabillé et Albert m'a demandé de revenir après diner pour recommencer car ils n'en avaient pas fini avec moi, j'ai donné mon accord et je suis parti prendre une bonne douche.

Vers 15h je suis retourné voir mes deux amants et nous avons commencés à nous câliner, avant de passer aux choses sérieuses, Albert m'a demandé si je voulais me faire sucer car le matin je n'avais servi que comme une femelle, j'ai de suite été d'accord, c'est René qui a commencé pendant qu'Albert me caressait le cul et l'anus en y mettant les doigts pour me branler, j'étais aux anges, je me suis mis à baiser la bouche de René qui était un super suceur et j'ai faillis éjaculer a plusieurs reprises mais j'ai réussis a me contrôler car je voulais qu'Albert me suce aussi, je le lui ai dit et il s'est exécuté, il avait une technique incomparable et bien sûr j'ai jouis  lui déversant un abondant flot de sperme qu'il s'est empressé d'avaler.

Nous nous somment reposés un moment et c'est là que j'ai appris qu'ils étés père et fils et qu'ils s'enculaient entre eux depuis que René avait 16 ans. Et on a recommencés à ce faire du bien tous les trois. Nous avons servis chacun notre tour de vides couilles avec la bouche et le cul pour les deux autres on s'est régalés et nous nous somment quittés heureux et comblés, ils m'ont donnés une adresse mail et j'ai fait de même, nous avons correspondu pendant quelques année et depuis 5 ans plus rien, mes mails me sont  revenus et je n'ai plus insisté. Dommage je garde un impérissable souvenir de cette traversée. (Bien sur ce sont des prénoms d'emprunt car cette histoire est strictement vraie et vécue il y a 9 ans)

Chapitre 3

Obligé de partir plus tôt que prévu à cause d'une menace de grève de la SNCM j'ai pris le bateau du samedi matin au lieu  de celui du soir.

Comme à mon habitude j'ai trainé vers les salles de douches et des toilettes sans succès, je suis monté sur le pont, il ne faisait pas beau à 8 h du matin je suis donc redescendu dans la grande salle garnie de sièges confortable et je me suis assoupi.

Vers 10h le temps s'est mis au beau je me suis levé et je suis reparti en prospection pour trouver un compagnon de voyage aimant le sexe entre hommes.

Rien à l'horizon, déçu mais pas résigné j'ai continué mon parcours en m'arrêtant systématiquement à toutes les salles réservées pour la toilette, j'ai visité tous les niveaux sans plus de succès, a un moment donné j'ai croisé un employé du ferry qui m'a demandé si je cherchais quelque chose et sans réfléchir je lui ai dit oui un mec avec une bonne queue, il a souri et m'a dit qu'il avait un copain qui aimait les tapettes. Il m'a montré une pièce qui servait de débarras et m'a dit d'attendre.

Quand même pas fou j'ai attendu mais pas dans le débarras juste à côté, au bout de 10 minutes j'allais partir quand un grand mec s'est pointé, est rentré ne m'a pas trouvé et il est ressorti, je me suis montré et il m'a demandé si c'était moi qui cherchais un mec viril, bien sûr que c'est moi,  il m'a fait signe de rentrer dans le cagibi il a dégrafé son pantalon et je me suis retrouvé devant une grosse bite bien raide, je l'ai prise de suite dans la bouche et je l'ai sucée avidement, il me tenait la tête et s'est mis à me pilonner la bouche jusqu'à ce qu'il jouisse, j'en ai pris plein la bouche, j'ai dégusté et avalé tout ce bon nectar.

Il m'a demandé de baisser mon froc, s'est mouillé les doigts et m' a pénétré directement avec 2 doigts, il m'a demandé si j'avais une capote et je lui en est donné une qu'il a enfilé et m'a pris violemment en me traitant de pute, sur le coup je n'ai pas trop aimé mais ça l'excitait tellement que je suis rentré dans son jeu, pendant qu'il me pilonnait le cul je lui disais de faire plus fort et plus profond, ce qu'il fit bien évidemment, cela a eu comme conséquence qu'il se mit à jouir avec des grognements sourds, ça n'a pas duré plus d'un quart d'heure et ça a suffi pour me combler.

Il s'est rhabillé et il est parti en me donnant une tape sur le cul me traitant de pute, je me suis branlé et j'ai éjaculé presque de suite.

Le reste de la traversée a été calme, trop à mon gout.

Arrivé à Marseille j'ai récupéré ma voiture et j'ai cherché un taxiphone pour prévenir chez moi de ma rentrée anticipée, j'ai cru en trouver un, je me suis garé mais il n'y avait pas de combiné, j'allais repartir quand j'ai vu des toilettes publiques j'avais justement envi de pisser, je suis entré et j'ai commencé à uriner, il y avait du bruit qui venait d'une cabine, je suis resté la a écouter quand un jeune rebeu d'environ 25 ans est entré il est de suite entré dans la cabine contiguë de celle d'où venait les bruits, il a volontairement laissé la porte entrouverte, bien entendu j'ai jeté un regard pour voir ce qu'il faisait, il a repéré mon manège et m'a fait signe de le rejoindre, par des trous dans la cloison il matait un gros black qui sodomisait un petit blondinet.

Le rebeu se collait de plus en plus contre moi, je sentais sa queue contre ma cuisse et machinalement j'ai laissé trainer ma main sur la bosse de son pantalon, il bandait et sa queue avait l'air d'être imposante il m'a souri et la sortie, elle était vraiment très belle, grosse, longue, mais j'avais remarqué que la porte ne se fermait pas, je lui ai demandé si il y avait une cabine qui fermait et sa réponse a été négative.

Je lui ai dit que je ne pouvais pas prendre de risque et que tant pis j'allais rentrer sur Toulouse, Toulouse ? Moi je suis de Nîmes et si tu veux on peut s'arrêter chez moi pour s'amuser un peu et en me précisant que lui était uniquement actif.

On a pris la route, je le suivais de prêt avec quand même une certaine appréhension mais je sais me défendre donc pas de problèmes. Arrivés au bas d'un HLM il me fit signe de m'arrêter, j'ai planqué mes papiers et mon fric et j'ai surtout récupéré  une boite neuve de 12 capotes et le gel, j'ai fermé la voiture et je l'ai suivi.

Arrivé chez lui il m'a dit de ne pas faire de bruit car son cousin dormait dans la pièce à coté, on s'est déshabillés et sans faire du bruit on s'est allongés, il m'a demandé de le sucer, ce que je me suis empressé de faire, sa queue était longue et grosse elle avait très bon gout, j'en avais plein la bouche, il a joui assez rapidement et j'ai tout avalé. Il m'a demandé de me mettre à quatre pattes, a mis une capote et avec délicatesse il m'a pénétré d'abord doucement puis de plus en plus vite et de  plus en plus profond, il était en train de me pilonner quand son cousin est arrivé, quand il a vu la scène il a baissé son pyjama a sorti une belle bite et il est venu se placer devant ma bouche je l'ai sucée avec fougue et il n'a pas trainé a éjaculer j'ai bien entendu tout avalé, pendant ce temps celui qui m'enculait a joui et s'est retiré, son cousin a voulu prendre sa place mais mon premier amant lui a dit pas sans capote, pas de problèmes les capotes étaient sur le lit il en a enfilée une et a pris le temps de bien m'enculer.

Je me suis retrouvé avec une bite devant ma bouche je l'ai engloutie c'était un troisième beur qui venait d'arriver lui aussi a éjaculé très rapidement et j'ai tout avalé une fois de plus et il a pris la place de celui qui m'enculait, et cela a duré une grande partie de la nuit, je ne savais plus qui je suçais ou qui me baisait. Au petit matin je n'avais plus de capotes dans la boite donc je me suis fait prendre au moins 12 fois.

J'ai demandé à mon hôte combien de mec m'avait enculé et il m'a répondu 7 plus moi mais moi 3 fois et d'autres au moins 2 fois et certains avaient leur propre capotes, comme par exemple le black qui ta fait crier tellement il a une grosse bite, et aussi quand on a voulu te faire une double mais ça n'a pas marché tu as un cul trop serré pour nos grosses bites. J'avais le cul en feu mais j'étais comblé J'ai pris une douche il m'a donné une brosse à dents neuve et il s'est absenté,  il est revenu avec des croissants, son cousin avait fait du café et il était parti bosser.

Nous avons déjeuné et ensuite il a voulu me baiser avant que je parte, j'avais le cul en feu mais j'en avais vraiment très envie, j'ai accepté car il m'avait permis de subir mon premier et dernier gang bang. Apres l'avoir sucé il m'a bien baisé j'étais sur le dos et il pouvait voir que je prenais beaucoup de plaisir comme il n'y avait plus de capote il a éjaculé sur mon ventre, j'ai ramassé son sperme et je l'ai dégusté jusqu'à la dernière goute. Je me suis relavé le cul et la bouche, il m'a donné son numéro de tel au cas où je repasserais dans le coin.

Je suis rentré chez moi, ma femme a trouvé que j'étais de bonne humeur je lui ai dit que la traversée et la route avaient étés particulièrement bonne. Elle n'a jamais su que j'avais pris le bateau du matin.

Je suis repassé a Nîmes mais je ne m'y suis jamais arrêté je ne voulais pas recommencer cette expérience sublime, mais douloureuse pour ma bouche et mon cul.

Je n'ai jamais recommencé avec plus de 3 mecs maximum, mais on ne sait jamais si une bonne occasion venait à se présenter ??? Pourquoi pas !!!!!

Ceci est une histoire vraie que j'ai vécue il y a quelques années.

michelgay31600

michelj9a@aol.fr

Autres histoires de l'auteur : J'aime me faire enculer - Patrick - La corse me porte chance - Je découvre mon homosexualité et j'aimes ça.

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

Septembre 2019

Repos

Le garçon derrière la machine a besoin de repos, de vacances...
Rendez-vous fin septembre ;)

Nouvelles (20)

Dépucelé par mon cousin Mecbi
Le pote de mon frère Jvicks
Plan au sauna Bonboul33
Du fantasme à la réalité Loic1972
Les oreilles d’Armand Romain
Gourmand Médi
Un domi humilé par son bâtard Franck de Nice
le prof et Karim -01 Gilou 44
Aurélie Yanno
7 mois d’abstinence James
Déjeuner torride Chopassif
Jack Yanno
Jeremy et Yohan Soroco63
Plans totalement anonymes Eric84
Premier plan hard Tardif
Après-midi au Suncity Hidalgowien
Dans l’intimité du Valo sauna Oakspirit
La Fratrie JulesP
Alexis Romain
Chroniques d’été -01 Caramel

La suite (7)

Première hard -02 Tours37
Mes dépucelages -03 XXL
Mes dépucelages -04 XXL
Mes dépucelages -05 XXL
Les potes de mon grand-frère 4-4 Marc 67
Un amour inaccessible -06 MiangeMidemon
Un Maitre marocain -02 Lope75
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider
(Simple et anonyme)
Ne donne pas accès aux pages "avant-première"