PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Le marché aux esclaves

Ayant répondu à une annonce sur Internet, j'ai été retenu pour une après-midi « marché aux esclaves » qui devait compter environ une trentaine de participants. Je m'étais proposé en tant qu'esclave et non pas en tant qu'acheteur.

Le jour venu, je me suis présenté à l'adresse convenue où j'ai été immédiatement vers une salle où se trouvaient déjà dix gars de tout âge et de toute couleur. Il nous a été demandé de nous déshabiller puis nous sommes entrés dans une autre pièce où se trouvaient des lits où nous avons du nous allonger. On nous a alors annoncé que nous allions être rasés de la tête aux pieds. Un esclave doit être totalement lisse ! Le rasoir a donc glissé sur mon corps et tous les poils ont disparu. Mon raseur s'est particulièrement attardé sur mes couilles, mon pubis  et ma raie. J'ai du ensuite mettre un cockring qui a eu pour effet de faire gonfler ma bite et j'ai été obligé d'enfiler un jock rouge. Puis nous sommes rentrés dans la pièce principale dans laquelle nous attendait une vingtaine de gars tous vêtus d'un jock bleu avec fermeture éclair. Nous sommes montés sur une estrade et la vente a pu commencer. Les gars se sont approchés de nous pour nous évaluer. Les cinq esclaves dont je faisais partie étaient totalement lisses. Plus aucun poil ne recouvrait leur corps. seuls les sourcils et les cheveux étaient encore présents. Nous avons été testés, caressés sur toutes les parties du corps et tout spécialement sur nos testicules et notre sexe. Les jocks étaient gonflés de désir dans l'attente d'être glissés le long des jambes. Les commentaires allaient bon train :

- Il a de grosses couilles. Je vais pouvoir m'amuser ! Je veux voir son cul, penche-toi en avant. Ecarte les cuisses que je regarde ton cul.

Puis chaque esclave a du s'allonger sur une sorte de planche où notre cul a été sondé. Les mains des gars écartaient nos fesses pour voir si notre cul était bien ouvert. J'ai été graissé et les tests ont commencé. Les acheteurs ont enlevé leur jock et ont présenté des sexes tendus par l'excitation et la vue de nos culs exposés. Les queues se sont succédées et mon trou restait continuellement ouvert. J'ai du accueillir de très grosse bites qui m'ont largement écarté le cul. J'ai du prendre une dizaine de queues au moins et les préservatifs ont été remplis de semence humaine toute fraîche. J'ai pensé alors que tout était terminé mais je me trompais. Après deux heures de repos, retour dans la salle principale. C'était au tour des bites d'être testées. Les jocks ont sauté et les mains ont pris possession de nos sexes qui ont très vite grandi. Le but était de nous branler mais il ne fallait surtout pas que l'on éjacule. Cette séance a duré au moins une heure. Je n'en pouvais plus. Les gars se succédaient pour me sucer en essayant d'extraire tout le jus qui était emmagasiné dans mes brunes. J'avais une très grande envie de me vider les couilles mais j'avais interdiction de me vider. J'ai été branlé, sucé par de nombreux gars.  L'excitation était à son maximum. Les gémissements se faisaient entendre. J'ai pu enfin me libérer de la pression du sperme qui ne demandait qu'à gicler. Cinq jets successifs ont atterri sur ma poitrine. Chaque esclave a ensuite été tiré au sort et les maîtres des lieux se sont approchés de nous. Cinq gars par esclave. J'ai du sucer cinq queues énormes et raides de plaisir jusqu'à ce que qu'elles se vident de leur semence sur ma poitrine. L'une d'entre elles était particulièrement imposante. Elle devait dépasser les 25 centimètres et les couilles étaient énormes. J'ai été recouvert de sperme avec lequel j'ai été ensuite massé. Les queues ont retrouvé leur place dans les jocks, les couilles étaient asséchées. Nous avons pu prendre une douche. J'espère un jour revivre un tel marché.

Filou68

filou4954@aol.fr

Autres histoires de l'auteur : Au service des mecs - Le marché aux esclaves - Une soirée naturiste au sauna qui se termine dans un club - Souvenir d'un bukkake - Je venais d’avoir 18 ans et le Sida n’existait pas

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

17/01 : 15 Nouvelles

Ibrahim le Camerounais Gregmrs
Urgence médicale Luk Alexandre
Premier contact avec deux daddies Chopassif
Mon meilleur ami Jeff
Intermittent de l’esclavage ? Jh30du11
Sévèrement déglingué James
Je (me) décoince (avec) mes amis Pititgayy
À dispo à l’hôtel Teteur69
Suprême Mathieu - SM JulienW
Baver sur un pote BearBen
Tea time rue Vivienne Lane
A quoi servent les muscles Julian
Le voisin de l'immeuble Nicolas 89
Le voisin de l'immeuble -02 Nicolas 89
1ere fois Hombre50

La suite... 5 épisodes

La grosse bite de mon beauf -07 Ghost writer
Pisse and Love -09 Yan
Chambres à louer -14 Jeanmarc
Chaude soirée -03 Red
Ma vie de lope exhib -04 Lopexhib
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)