PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Épisode précédent

Mustapha - Le Boss

CHAPITRE II:  LA SOUMISSION ET LE PLAISIR

je suis toujours enfermé dans ce coffre de la bagnole. On c'est arrêté, j'entends une porte de garage, la voiture entre, claquement de portière, le bruit de la porte du garage qui ce referme et plus rien, j'attends????? Ça pue a mort la-dedans, non c'est moi qui pue: la sueur, l'alcool, la pisse et le sperme, les restes de ma séance dans le bar avec LE BOSS et Mr Henry, j'ai désoulé et la honte m'envahis quand je repense a la façon dont je me suis comporté: une vraie salope. Puis c'est la peur qui commence a me serrer le bide, j'appelle, je crie, je supplie que l'on me libère mais seul le silence me répond. La panique monte, j'essaie de remuer, de taper contre les parois du coffre mais la corde qui me saucissonne du cou jusqu'au pieds me brûle la peau. Finalement j'éclate en sanglots puis me calme petit a petit et je m'enfonce dans un sommeil sans rêve.

Réveil brutal: le coffre s'ouvre brutalement et une lumière blanche et crue m'éblouis, des néons ! Je distingue une silhouette grande et mince au-dessus de moi.

-'' Salut ma belle Lucienne, t'as bien dormis?''

-'' .....'', et BING, une grande baffe sur la gueule, ça recommence!

-'' Répond PD, t'as bien dormis?''

-''...euh??? oui..BOSS''

-'' Y a intérêt, parce-que t'as une dure journée qui t'attend, mais avant tout une bonne douche s'impose. Jvai te détacher si tu fais un geste de trop jt'éclate ta face de ptite tapette, c'est clair?''

-'' oui boss!''

Il lui faut 10 bonnes minutes pour me déficeler, je suis complètement ankylosé et je sens le sang qui se remet a circuler normalement dans mes membres, c'est presque douloureux mais quel soulagement. LE BOSS me mate avec un sourire carnassier et le regard noir, je remarque qu'il est vêtu d'un tee-shirt qui moule bien son corps, un bas de survêtement et une vieille paire de basket, il me choppe les cheveux et tire.

-''aller, Lucienne, debout et vite, putain tu pue la mort et t'as pourri mon coffre de bagnole, tu nettoieras plus tard''

Je sort comme je peux du coffre, mes jambes me portent a peine mais LE BOSS me traîne par les tifs et je suis bien obligé de suivre. Il ouvre une porte au fond du garage et on se retrouve sous un auvent qui donne sur un grand terrain entouré par une haie très haute. Le auvent est soutenu par 2 piliers en bois entre lesquels LE BOSS a vite fait de m'attacher, bras en croix et jambes écartées a fond face a l'immense terrain. Je vois le boss passer derrière moi.

-'' si jamais tu ose te retourner jt'assomme''

Pour l'instant je suis en mode survie et j'obéis sans discuter. J'entends du bruit et d'un coup un jet d'eau glacée me frappe entre les omoplates, je me cabre d'un coup, il m'asperge sur tout l'arrière du corps avec son tuyaux d'arrosage puis passe devant, j'en profite pour boire quelques gorgées, j'ai trop la soif mais je suis trempé et je grelotte ce qui fait bien rire LE BOSS.

-''Alors ma belle t'as froid ? Y fait pas chaud au ptit matin ! T'inquiète jvais te réchauffer''

Il me savonne d'abord les cheveux et le visage, pour le reste du corps c'est savon et gant de crin, la vache c'est vraie que ça chauffe a fond, ça brûle même surtout quand il me frotte la raie du cul, la bite et les couilles, s'en suit un bon rinçage encore a l'eau froide, il met la pression plus fort et vise bien mes petites bourses et mon fion, ouille ça fait mal et je me tortille dans tout les sens, le boss est mort de rire. Au bout d'un bon moment il coupe l'eau.

-''bon , jte laisse sécher, jvais te préparer ta gamelle.''

Je suis frigorifié mais cette douche froide m'as fait reprendre conscience de la situation : faut que ça s'arrête, impossible de me détacher : je suis écartelé a fond et, déjà mes épaules et les cuisses me fond souffrir. Une seul solution lui parler, lui faire comprendre que je ne peux pu supporter un tel traitement, je prépare mon petit discours dans ma tète mais le temps passe et LE BOSS ne reviens pas. Au bout d'un moment mes bras et mes jambes me fond tellement mal que j'appelle a l'aide, je crie pendant au moins 10mn quand Mustapha arrive enfin.

-'' qu'est-ce qui spasse ici ? T'en as pas marre de gueuler comme une truie ?''

-''Pitié Mustapha, j'en peux pu, jveux pu être Lucienne-la-chienne, laisse moi partir jt'en supplie, jdirai rien a personne jte ljure !!!!''

Je suis en larmes et Mustapha s'approche de moi et me caresse gentiment les cheveux, le cou et les épaules.

-''d'accord mon gars, tu seras pas Lucienne-la-chienne !'' VLAN … un cou de genoux dans les couilles !

-''Tu seras « LUC-LE-TROUDUC ! Ça sonne encore mieux jtrouve !''

Je suis a moitié plié en 2 retenu par les liens qui me serre les poignets, et BING un grand coup de poing sur le crane, je vois 36 chandelles, LE BOSS me détache les mains et je m'écroule, face en avant sur le gazon et la il commence a me frapper avec une grosse corde qu'il as sorti de je ne sais où, je hurle a mort, j'essaie de me rouler en boule mais mes pieds, toujours attachés, m'en empêchent, lui continue a me cogner sans rien dire un long moment puis il s'arrête et se masse l'épaule.

Il me détache enfin les chevilles et, comme je suis trop groggy pour marcher, c'est en me tirant par les jambes qu'il me traîne jusqu'à la salle de bain où il me jette dans la baignoire, je le vois se retourner vers une armoire d'où il sort une paire de ciseaux.

-'' tu veux être LUC-LE-TROUDUC ? Pas dsoucis mon PD mais du coup faut que jte fasse une tète de vrai trouduc''

Retour direct en mode survie : en voyant les ciseaux je me met direct a genoux dans la baignoire les  2 mains sur ma petite bite.

-''t'inquiète, tapette, jvai pas tcastrer, t'es vraiment trop con !''

il m'attrape une grosse touffe de cheveux et ZAP , un grand coup de ciseaux et en 2mn mes belles mèches blondes se retrouve répandues au fond de la grande baignoire, puis c'est la tondeuse et enfin la mousse et le rasoir, en 10mn j'ai le crane lisse comme un œuf moi qui aimais tant ma belle chevelure, l'humiliation est total enfin jusqu'à ce que LE BOSS m'ordonne de me branler. Faut dire que j'ai une toute petite bite, 12cm en érection.

-''aller PD, branle ton ptit zizi, jveux voir comment tu gicle''

je commence as me manipuler le paquet, LE BOSS sort sa bite a moitié bandée et me pisse dessus et comme un pauvre con ça me fait bander direct, je me prend aussi quelques bons mollards sur le crane et la tronche et, d'un coup, je crache 3 bonnes giclées de foutre sur mon ventre, je jouis comme jamais.

-''Bien mon PD, jvois que t'apprécie. Aller debout et viens te mater dans le miroir!''

Je sort de la baignoire comme je peux malgré mes courbatures et ce que je vois dans le grand miroir mural me file un dernier choc : j'ai le corps couvert d' hématomes et d ecchymoses, de la pisse me coule encore sur le torse et j'ai mon sperme qui me coule sur le pubis, pubis que LE BOSS me rase vite fait, le reste est déjà complètement imberbe. J'ai la face et le crane couvert de mollards. Et la je me rends compte que je chiale comme un bébé et, a cet instant, je réalise que je suis brisé, en quelques heures LE BOSS m'as détruit physiquement mais aussi psychologiquement, je ne suis plus rien ni personne, je sais qu'a partir de maintenant j'obéirai a tout les désirs pervers de MON BOSS quoiqu'il me demande.

-''Aller mon PD, approche toi plus du miroir pour bien voir ta tronche de tafiole''

j'obtempère et je remarque dans le reflet que LE BOSS c'est mis a poil, il se branle doucement l'énorme truc qui lui sert de bite et je comprends vite ce qu'il veux, je me colle donc contre le miroir, j'écarte un peu les jambes et je cambre mes reins afin de lui tendre mon cul.

-'' C'est bien ça mon pti PD, tu commences a comprendre !''

Il vient se positionner derrière moi et il frotte son gros gland déjà baveux sur mon fion.

-''Dis donc tapette, ça m'as l'air bien étroit tout ça, la Lucienne hier soir elle c'était fait élargir par Mr Henry et sa canette de bière, mais les bâtards dans ton genre moi jl'ai défonce a sec, jvai te déchirer, écarte bien les fesses !''

Je m'écarte le fessier avec les mains, j'ai la bouche collé au miroir pour pas trop gueuler et là je sens son nœud qui se pose sur mon trou et il me l'enfourne direct. Je grogne, Je gémis mais ne crie pas. MON BOSS me tiens fermement avec un bras autour de la taille et, de sa main libre, il guide sa grosse teub veineuse dans mes entrailles. Je transpire comme un malade mais je ferme ma gueule : marre de me prendre des coups. Au bout d'un moment je sens ses couilles qui me touchent le bas des fesses : ça y est, j'ai ses 23cm dans le cul, ça me déchire et j'ai l'impression que je vais m'ouvrir en deux.

-''Alors PD, tu la sens bien ma grosse bite ! Tu kif ? Aller bouge ton cul, montre au BOSS comme t'aime sa bite !''

Et, comme la dernière des tapettes de la terre, je me met a onduler du fion sur la grosse tige de MON BOSS et je me met a déliré.

-'' OH OUI BOSS, ELLE EST TROP BONNE TA BITE, J'AI MAL MAIS J'AIME CA, EXPLOSE MOI, DÉCHIRE MOI LCUL, JSUIS QU'UNE FIOTTE, TA FIOTTE, DÉMONTE MOI A MORT?AAAHHHH OUI ! BAISE MOI !!!''

LE BOSS se déchaîne, mon fion est limée, bourrée, défoncé dans tout les sens, ça dure un temps infini et je me rends compte que j'aime ça, je jouis du cul, de la mouille et du foutre coule de ma bite pourtant molle.

-'' AAAAHHHHHH JVAIS T'FECONDER BATARD !!!!''

Et c'est la teub plantée a fond dans mon derche de tafiole qu'il se vide en gueulant comme un dément et moi je gueule a l'unisson : trop bon d'être devenu un vrai bâtard .

Vieusoumis

Autres histoires de l'auteur : Mustapha - Le Boss

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

21 mai 2019

Nouvelles (15)

Découverte Femelle
Une bonne salope sur un parking Chubbyslut
Complainte du garçon... Jako
Mon coloc me trouble -01 Svven
Mon coloc me trouble -02 Svven
Mon coloc me trouble -03 Svven
Mon coloc me trouble -04 Svven
Dépucelage à la plage Femelle
Découverte de nouveaux plaisirs Paupours
Louvain-La-Neuve sur un parking Nico
Sauna, mon premier dominant Femelle
Mes rêves J.S.
Domination à la forge Theo49
L’ange pervers Frank
L’ange pervers -02 Frank

La suite (8)

L'éveil du Renart -07 Renart
L'éveil du Renart -Fin Renart
Valentin et Simon -02 Aeshenn
Kader -16 Cédric T
Colocation -09 Emerick
Colocation -10 Emerick
Stage BTS à la ferme -13 Stéphane
Les potes de mon grand-frère 4/2 Marc 67

Mai 2019

Nouvelles

Sauna Sun city Julien
Ma première chez les hommes 13008
Une sacrée initiation Lucif
Mon prof, mon pote et moi ? Étalon
Un bon prêt en liquide Pititgayy
Le copain de ma fille Jeanmarc
Soumis en cam Lope75
Jeux de rôle musclés Stéphane
Les potes de mon grand-frère 3-1 Marc 67
Travesti éduquée par son maître Julia2
Mise à dispo  Lopeajus39
Sissy Bumi88
Tournante de rêve Jerem72
Le clandestin Jako
Les skets de mon pote d’internat Kifflesket
Ma (Dé) Formation Matiti Yah
Un plan psychologique Alcide
Révélation nocturne Pierredelavega
Enfin ! T&R
Au mariage de mon neveu Eliot
La chienne exhib Pol
Bar bien chaud Caramel
Réalité fantasmée Fred
Un taxi ? Houne66
Rendez-vous chez le médecin Paul75
Randonnée initiatique Ron
Comment j’ai sucé mon cousin Romain
Prague Astro
Vengeance Julian Lerkin

La suite

Un amour de soumis -06 Elfe
Au Sauna de Sochaux -02 Chatenois25
Un examen oral -03 Gogo
Les skets ... -02 Kifflesket
Soumission & Domination -527 Jardinier
Soumission & Domination -528 Jardinier
Soumission & Domination -529 Jardinier
Soumission & Domination -530 Jardinier
Frenchies -12 Pititgayy
Le patient rebeu -02 Dirtybator
Stage BTS à la ferme -12 Stéphane
Ma (Dé) Formation -02 Matiti Yah
Ma (Dé) Formation -03 Matiti Yah
L'éveil du Renart -04 Renart
L'éveil du Renart -05 Renart
L'éveil du Renart -06 Renart
Kader -15 Cédric T
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)