PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 411

Côme : retour de prestation suite 1

Je me retire de son cul le préso plein. Je reste à ses coté le temps que son excitation redescende et l'aide à se mettre sur pied quand elle en manifeste l'envie.
J'entends sa voix pour la première fois, avec un fort accent suisse, elle me remercie pour ce premier contact si « efficace ».
Je recule de deux pas et la saluant bien bas (simulation de balayage du sol avec un grand chapeau imaginaire) assure que je suis au service de son bon plaisir.
À poil l'effet comique est assuré et elle éclate de rire. Toujours dans le plus simple appareil, elle me demande de la suivre. Dans le salon elle me tend un écrin long. J'ouvre, il ne fait jamais dire non à un/une client/e. Une montre de joailler est couché sur du velours. C'est même plutôt un chronographe avec tourbillon. Le fond guilloché gris fait plus penser à du platine qu'à de l'argent. Je reconnais le nom du joailler comme étant celui où Sasha s'approvisionne, j'irais demander.
Elle me dit de la passer à mon poignet celle que je porte n'étant pas à la hauteur de son standing. Ça s'est dit !! Il va falloir que je fasse attention. Elle me renvoi avec instruction d'être en costume pour la journée.
Retour dans ma chambre, le groom de tout à l'heure y est à pendre mes chemises repassées. Je cherche des yeux le préso plein que j'avais laissé sur la table. Il s'en aperçoit et me dit qu'il a fait un peu de « ménage ». Il ajoute qu'une telle quantité était peu commune dans cet établissement, enfin parmi la clientèle. J'éclate de rire et lui dit que c'est ma production habituelle. Sans changer de ton, comme s'il me parlait de la pluie et du beau temps, il me dit qu'il se tient à ma disposition pour éviter la surcharge. Je redeviens sérieux, je suis sous contrat et lui dis que ce ne sera pas possible. Il me dit alors qu'il sera encore là dimanche soir avant mon départ et qu'il sera prêt pour honorer ma queue. C'est là que je prends conscience que je suis encore à poil  avec seulement ma nouvelle montre au poignet. Quand je regarde vers le bas, je bande encore suffisamment pour donner envie !

Douche rapide, déo plus parfum et me voilà à l'attendre dans le salon de la suite.
Son regard m'ausculte de la tête aux pieds. L'ensemble doit lui convenir puis qu'elle me dit que nous partons faire les boutiques.
Dans sa limousine nous écumons les marques les plus prestigieuses de Paris. De Chanel où je dois donner mon avis sur les tailleurs sur mesure qu'elle essaye, à la boutique Vuitton où elle fait l'acquisition d'une valise malle pour son mari, nous passons place Vendôme où elle retire une parure pour la réception du soir.
Elle garde le collier sur elle me demandant de prendre les deux boucles d'oreilles dans ma poche de poitrine. Le directeur de la maison doit être au parfum car il ne dit rien, un foulard Hermès cachant le tout à la vue du commun. Alors que nous allons pour sortir, il me demande si ma nouvelle montre me plait puis me dit de toujours garder un œil sur ma partenaire.
Je ne sais si c'est de l'inconscience ou un trop plein de confiance en elle et peut être en moi, mais elle choisit de renter à l'hôtel à pied !!
J'essaye de paraitre détendu mais je scrute chaque passant que nous croisons. Je ne me détends que dans notre suite.
Là, je dégrafe le fermoir et dépose le collier avec les boucles d'oreilles sur le bureau de sa chambre. Le chauffeur qui nous avait suivis dépose les nombreux sacs dans le salon avant de s'effacer.
Alors que je ne m'y attends pas, elle s'approche de moi et m'attrape par le cou, me tire vers elle et me roule une pelle. Entre deux batailles de langues, elle me souffle de la prendre comme une paysanne. J'imagine qu'elle veut que je la saute dans ses habits !!   
Escort = service client donc, collé contre elle ma langue bien profond dans sa bouche, je trousse sa jupe sur ses hanches, baisse sa culotte sur ses cuisses et la retourne pour plaquer ses seins sur la table. Je la maintiens plaqué sur la dalle de verre d'une main ferme sur sa nuque et enfile un préso de l'autre (main).
Elle veut du rural/brutal, je sais faire aussi !!
Sa culotte toujours en travers de ses cuisses, je me plante dans son vagin. Vu la chaleur qui m'entoure, elle s'était excité depuis un petit moment la « salope ». Je lubrifie le préso à sa moiteur avant de changer de trou. Là non plus, pas de doigts ou de langue, mon gland fore en direct/live. Elle gémit et alors que je m'attends à ce qu'elle me dise d'y aller plus doucement, elle me sort « vas-y saillie la ta jument ». C'est ce que je m'efforce de faire durant la demi-heure qui suit, faisant avancer la lourde table de près d'1 m et au final avoir le plaisir de l'entendre crier sa jouissance.
Emporté par l'action, je me retire et envoie un bonne claque sur sa fesse droite. Quand je m'aperçois que mes 5 doigts sont marqués, je me dis que j'ai merdé ! Jusqu'à ce que j'entende un « putain quelle chevauchée !! » qui me rassure.
Elle me congédie avec ordre de me présenter dans la demi-heure dans ma tenue la plus habillée, nous étions attendus à son ambassade.
   Alors que je sors de ma douche et que je commence à m'habiller, je vois poindre le museau de mon groom !!! Quand je lui fais part de ma surprise de le trouver matin et soir à notre service, il me dit être mis à notre disposition par la direction de l'hôtel afin de faciliter toutes nos demandes, tout comme une femme pour Madame. Comme il me demande ce que je vais porter je le lui explique. Il sort mes vêtements. J'enfile un shorty Addicted. Il ne peut s'empêcher de passer la main sur mon sexe pour me féliciter du rendu de ce bout de tissu. Je lui demande d'arrêter, si je bande ça va pas être discret vu l'effet slim du pantalon. J'enfile ce dernier et il admet que j'y suis indécemment moulé. Connaissant les goûts de Madame, ça devrait lui plaire.
Il m'aide à enrouler ma taille de la haute ceinture avant de m'aider à passer le spencer. J'ai droit à un sifflement peu classe mais révélateur. Quand je tourne devant la glace en pied, c'est vrai que j'ai de l'allure !! Chaussures vernies noires, nœud papillon et cet imbécile qui me caresse avant de me laisser, le paquet avantageux !!
Je rejoins ma cliente. Dans une robe de grand couturier elle aussi est très élégante. Le collier est déjà sur sa gorge retendue, elle ne porte qu'une des boucles d'oreille et me tend l'autre.
Je vais pour la lui enfiler dans le lobe droit, qu'elle m'ordonne de la mettre à mon oreille. Je suis surpris. Personne ne sait que je me suis fait percer l'oreille et je ne porte un très fin anneau en or que quand je suis seul, pour éviter que le passage ne se referme. Il est quasiment invisible, elle à l'œil la garce !! J'enfile donc à mon oreille droite la seconde boucle qui me descend le long du cou. Une succession d'émeraudes et de diamants sur 3cm environ.
Elle m'attire jusqu'à la psyché. Le tain nous revoit l'image d'un couple élégant et original avec cette paire de boucle d'oreille sur porteurs différents. Au moins personne ne pourra douter de la personne que j'accompagne et inversement tous sauront que je suis à Madame.

¼ d'heure de voiture et nous sommes à l'ambassade de suisse. Notre arrivée dans le salon fait tourner toutes les têtes et murmurer leurs propriétaires. J'ai l'impression que ma richissime cliente est connue pour son « originalité ». Si j'ai droit à beaucoup de sourire quand les autres invités viennent la saluer, certaine de ses « concurrentes »  arborent une moue pincée. Des jalouses ou des pisses froid !!  
Je l'accompagne dans ses déambulations jusqu'à ce que nous soyons présentés à l'ambassadeur et son premier cercle. J'ai le plaisir d'être salué sans distinction, l'ambassadeur se fendant même de me demander qu'elles études je suivais. Ma Xème année d'AGRO n'a pas été trouvée négligeable. Vive la diplomatie !
Je remarque qu'un des invités à ses côtés me mate peu discrètement. Quand il embrasse mon pygmalion joue contre joue, je me demande si c'est un ancien amant.
Le type est très brun, aussi grand que moi et il porte un smoking très élégant qui ne peut cacher sa largeur d'épaule et l'épaisseur de son torse. Mais je lui prends au moins 20ans !!
La réception est un cocktail. Le champagne ne manque pas et je fais très attention à ne pas trop en boire.
Alors que je m'apprêtais à passer la soirée en tant que « potiche décorative » au bras de ma cliente, je suis interrogé sur la PAC et les effets des réformes successives sur la situation générale de l'agriculture Française ! Comme si c'était ma spécialité, heureusement qu'avec l'exploitation de mon père je me tiens au courant de l'actualité.
Le grand brun ne nous quitte pas d'une semelle et sa discussion avec ma cliente, me confirme qu'ils ont été intimes il y a quelques années. Quand je reviens après avoir attiré l'attention d'un serveur, j'ai comme l'impression qu'ils ont parlé de moi et que quelque chose a été décidé. 
Ça se confirme quand ma cliente de me demande de lui rendre le service de suivre son ami et d'accepter ce qu'il me demandera. Comme je suis dubitatif et que je lui rappelle gentiment les termes du contrat qui nous lie, elle insiste en me disant que c'était dans mes cordes d'escorts et que je ne serai pas perdant. Ce n'était que pour un moment puisque nous rentrerons ensemble et qu'elle saura se montrer reconnaissante. 
Je n'hésite plus, je sais que Sasha saura régler cela à postériori et que je suis assez aguerri pour maitriser le bonhomme en cas de besoin.
Je suis donc l'homme en question. Il a l'air de connaitre l'ambassade comme sa poche et nous fait entrer dans une grande chambre un étage plus haut.
La porte refermée il me dit crument que c'est mon cul qu'il veut. Depuis qu'il m'a vu il ne rêve que de m'enculer. Au moins ça le mérite d'être direct !
Ok autant expédier ça. Il me mate me mettre nu et quand je me retourne il se met à passer ses mains sur mon corps.  Il soupèse mon paquet et me branle pour me faire bander. Mes 20x6 me valent la réflexion comme quoi ils doivent faire grimper son amie surtout si je les lui ai enfilés dans le cul.
Je ne confirme ni n'infirme, les rapports intimes que je peux avoir avec une cliente sont sa propriété !!
Je sens ses doigts explorer mes fesses et ma rondelle. Elle ne sert pas souvent dans ce sens et j'appréhende un peu. Je suis rassuré quand, une fois le mec à poil je vois qu'il n'est que moyennement monté, à vue d'œil dans les 17x4. Il me pousse contre le lite et je me plie le torse sur le matelas. J'écarte les jambes et j'attends !
Il se met un préso, me passe du gel et me défonce la rondelle ! La brute !! Je me détends et pense à mes amis. Putain quel mauvais coup, il me lime à peine 10mn et ressort brusquement ayant déjà rempli son préso ! Moi, c'est sûr, je n'ai pas joui.
On se rhabille, il m'aide à poser correctement ma grande ceinture et alors que nous allons rejoindre les invités, il sort de sa poche une pince à billet épaisse. Je le vois hésiter puis me tendre le tout. Ma cliente m'avait bien dit de tout accepter, je glisse le paquet dans ma poche. C'est malin, ça fait une bosse bien visible sur ma cuisse !

Nous retrouvons ma véritable cliente qui lui demande s'il a été satisfait. La réponse est positive à l'extrême !! Si c'est ce qu'il appelle une bonne baise, elle n'a pas dû être comblée souvent avec lui !
La soirée se termine et j'ai droit encore à des regards inquisiteurs à chaque fois que ma cliente parle avec une connaissance féminine ou masculine d'ailleurs.
Pendant le retour à l'hôtel elle me questionne sur ce que m'a demandé son ami. Là je n'ai pas de réserve à  observer puisque c'était sur son ordre. J'essaye de lui faire comprendre à demi-mots que c'était loin d'être mon meilleur plan.
Elle me coupe et me dit que je peux lui parler franchement, ils n'avaient été amants que quelques semaines tellement il était mauvais au lit, cela s'ajoutant à la petitesse de son matériel.
Elle me demande si au moins coté « remerciements » il avait fait ce qu'il fallait. Je sors alors la pince à billet pleine et déplie son contenu. Là au moins il ne s'est pas foutu de moi. 10 000 francs suisses  pour 10mn de sodo ce doit être pas loin le tarif horaire !!
Alors que je suis content, ma cliente estime que pour le désagrément que ça été pour moi il a été un peu pingre.
Douche à l'arrivée chacun dans sa salle de bain puis je traverse le salon à poil pour aller travailler. Elle m'attendait, nue sur son lit.
J'ai déployé toute ma science du sexe hétéro. Préliminaires à la langue et aux doigts, j'ai le plaisir de la faire jouir alors que, deux doigts dans son cul, je lui aspire le clitoris  pour jouer de ma langue dessus.
Un préso et je m'enfile dans sa chatte. Mes 6 cm de diamètre lui écartent bien les parois et  je la trouve plus « tonique » que pas mal des autres clientes de Sasha. Je prends bien soin de lui écraser le clito en fin de pénétration ce qui la fait trembler comme une feuille à chaque fois. Face à face, je peux lui travailler les tétons. La texture de ses seins est trop ferme et je ne prends pas le risque avec ses prothèses.
Changement de position : levrette ça va me permettre de passer sans difficulté de son vagin à son anus. C'est d'ailleurs elle-même qui décide du moment, profitant d'une de mes sortie complète, elle s'affaisse un peu sur ses genoux pour que mon retour se fasse quelques cm plus haut, pile-poil (sans) dans son oignon.
Là, je passe en mode étalon des plaines et entame une saillie que j'essaie de rendre mémorable pour elle.
Sans me vanter je crois avoir fait le taf. Je ne cesse de la baiser qu'après trois autres orgasmes dont le dernier l'a laissé sans exténuée. C'est mon cas aussi !!!
Souffle repris, je regagne ma chambre.

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)