PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

1er Épisode - Épisode précédent

Soumission & Domination 443

Les nouveaux jumeaux, 1ère prestation-1 :

Hip et Hyac
Ils reviennent pour la séance photo trois jours plus tard.
Même type de vêtements, propre, pas trop usés mais cheap. Jalil m'aide, pas qu'un peu intéressé !!
Ils se mettent nus rapidement. Je vois qu'entre-temps ils se sont taillé le pubis et le peu de poils blond qu'ils ont laissés est à peine visible sur leurs peaux blanches.
 Jocks enfilés, nous montons d'un étage pour faire gonfler leurs musculatures et optimiser leurs visuels.
Un peu de soulevés- couchés, quelques exercices de biceps et de triceps, ils sont fin prêts.
Retour à mon bureau. Jalil s'éclipse et quand il revient avec deux maillots Aussiebum pris dans les tailles mini (ils font du 26 en taille US), c'est trop tard, ils bandent déjà !! Pour mes tofs en maillot, il me les faut plutôt au stade demi-molles !!
En attendant je fais celles de nus bandés, seuls et en duo. Quand je leur demande de débander, ils me disent ne connaitre qu'une seule façon de faire. Bien sûr cela consiste à jouir !
Jalil a autant le sens du devoir que moi. Nous nous mettons à l'unisson (nus) et subissons l'attaque en règle des jumeaux. Mes 20x5 ont autant de succès que ses 22x6. Après un pompage en grande profondeur, ils nous offrent leurs rondelles.
Comme ils sont de même statuts sérologiques on peut les baiser alternativement sans changer de kpote (entre eux c'est sans bien sûr). Superbes rondelles, nerveuses, compressives à souhait, elles se laissent limer sans aucun défaut. Jalil me dit pareil pour lui. Les jumeaux qui nous entendent, vu que nous faisions nos commentaires tout hauts, assurent qu'ils en prennent un soin bien particulier.
Nous avons tous les eux le plaisir de les faire jouir sans qu'ils se touchent même s'ils font en sorte que leurs productions ne soient pas perdues et qu'ils se les échangent par léchages de mains réciproques.  
Sans douche, les maillots enfilés rapidement je peux prendre les photos qu'il me faut. Cerises sur les gâteaux la légère sueur qui recouvre leurs corps les rend encore plus sex !
Passage aux douches collectives de l'étage. Ces petites salopes (affectueux) réussissent à nous faire bander de nouveau et c'est contre le carrelage que j'encule le mien alors que Jalil prend le sien, lui debout et le jumeau la jambe droite sur le lavabo. Nous avons échangés de jumeau car le mien, là, me semble plus serré de la rondelle. Nouvelles productions de spermatozoïdes.
Retour au bureau.
J'explique qu'ils vont devoir s'équiper plus chic et plus « marque ». Silence gêné, puis : « c'est qu'on a pas encore les moyens ». Je reprends ma formulation et leur explique que pour le tous les jours ils feront ce qu'ils veulent mais pour l'escort il y a des minima dont j'assume l'approvisionnement. Je cite dans le désordre, costume, smoking, jeans de marque, hauts de même. Pour les sous vêtement et les maillots de bains, c'est pareil. Même si je n'en ai pas beaucoup à leur taille en stock, je veillerai rapidement à ce qu'ils aient un choix de slips, trunks, boxers, shortys et même caleçons longs s'ils le désirent dans les différentes marques qui vont bien, Aussiebum, ES, ADDICTED, N2N, 2iXt, Mondo Unico et autres Andrew Christian.
Ils ouvrent grand la bouche de surprise, mais sans sortir un son.
Comme ils n'ont pas encore leur permis, c'est pareil, je finance, ils doivent être autonomes pour leurs déplacements. Ça, par contre c'est un prêt qu'ils rembourseront sur leurs prestations.  
Hip me demande s'il en faudra beaucoup des prestations pour payer leurs permis. Je comprends pas la question, Jalil percute mieux et leur assure que dès la première prestation ils auront remboursé leurs 2 permis.
J'explique alors le système des enchères pour les nouveaux venus et le montant qui en général est atteint. Ils en restent cois une nouvelle fois. Puis Hyac me dit comprendre mieux le changement de leur cousin (Rody).
Du coup les deux sont impatients de commencer leurs carrières.
Pour une fois je vais proposer l'enchère à ma clientèle ++ (ceux qui me prennent les prestations de groupe).
En attendant je les amène à Jona pour leurs programmes sportifs. Nous le trouvons au plateau de combat. Il laisse les habitués pour venir évaluer mes recrues.
Il apprécie d'avoir des sportifs même s'ils sont orientés (aviron). Je les écoute discuter entre eux. Comme tous les jeunes, ils sont attirés par les sports de combats. Le fait qu'on pratique un mélange de diverses origines pour viser une efficacité maximale, les fait kiffer grave. On descend dans la cour couverte et ils démontrent leurs forces pures sous les barres chargées. Fin du parcours entre les mains d'Antony pour une petite demi-heure de natation. Ils maitrisent tous les deux les 4 nages de belle façon sans être de niveau compétition. 
Retour sous les douches et au bureau. Je viens de m'apercevoir que j'ai zappé la cellule familiale. Ils m'expliquent qu'ils ont deux petites sœurs de 15 et 12 ans et que leurs parents leur font confiance puisqu'ils ont de bons résultats scolaires. Ce que je veux savoir, c'est s'ils se poseront des questions si leurs fils découchent et s'ils s'opposeront à ce qu'ils travaillent quelques WE. Il est bien temps de se préoccuper de ça !!!  Je deviens négligent.
Ils m'assurent que c'est assez souvent qu'ils vont dormir chez des potes et que s'ils reviennent chez eux avec un travail qui paye bien pour assurer leurs études et leur indépendance, leurs parents seront contents. Comme ils n'ont que des vieux scooters pour leurs déplacements, j'assurerai la logistiques et ils devront bachoter leurs permis pour les passer en urgence.
Stage code, deux réussites et conduites en cours.

Les enchères dépassent toute les autres, même celle de mes canonissimes Ludovic et Enguerrand. Elles sont gagnées par le banquier suisse du quatuor. Quand je fais part du montant aux intéressés, ils éclatent de rire pensant que je plaisantais. Ils voient que je suis sérieux, Hyac me dit que rien que cette fois leur paye toutes leurs années d'études et Hip d'ajouter qu'effectivement le permis est une goutte dans leurs capacité de dépense. Je les engage à être discrets, même si, quand ils auront leur voiture de fonction et qu'ils auront upgradé leurs garde-robes, ce sera évident pour tous qu'ils ont trouvés une sinécure.

Pour les vêtements si Jalil les accompagne pour les tenues officielles (costumes, smoking et accessoires nécessaires : chaussures, boutons de manchettes, cravates et nœuds papillons..), il s'adjoint Enguerrand et Max pour le reste.
En un samedi, les jumeaux sont équipés de la tête aux pieds de tout ce qui va bien en pantalons comme en hauts, blousons et chaussures. Et ce d'autant plus facilement qu'Enguerrand avait ma carte de crédit !! Le coffre de la 300C est plein (et c'est la version break !!).

Ils sont touchants quand ils me disent qu'ils vont pouvoir aussi aider leurs parents et chérir leurs petites sœurs. Tant qu'ils ne font pas de conneries moi ça me va. En plus je demanderai au cousin Rody de me les surveiller un peu.
Peu de temps après je reçois un appel de Suisse. Le gagnant de l'enchère, mon banquier Suisse, voulait savoir si je pouvais envoyer Enguerrand avec eux et tous ceux du quintet que le désireraient. Il était évident qu'il les « prenait » aux conditions habituelles. Karl, le « neveu » de son ami de chez Patek-Philippe avait émis en leurs présences qu'il n'avait pas pris autant de plaisir depuis longtemps (après notre dernier passage).
Mais les jeunes doivent quand même travailler de temps en temps, même s'ils ont des facilités !!
Je prends donc la décision d'accompagner moi-même mes petits nouveaux avec Jalil qui a insisté pour venir. Il me dit que peut être Marian serait libre pour la prestation car il ne se voyait par remplacer le quintet à lui tout seul.  J'appelle, c'est OK pour lui aussi.  
Retour du client : Karl n'était que plus ravi de ma décision. Il avait gravement apprécié notre rencontre. Je n'ai même pas besoin de fixer un tarif, mon client m'estime à un chiffre que de moi-même je n'aurais osé proposer et mes deux acolytes (Jalil et Marian) au prix des 5. Et de m'expliquer que de recruter le patron de la société, il le savait, cela se payait au prix fort, lui-même ne travaillant pas pour rien !

Jumeaux en Suisse  Vendredi soir :
Je fais bien de les accompagner. Ils sont béotiens en voyage à l'étranger et encore plus en déplacement aérien. Ils apprécient le luxe de l'avion d'affaire et la rapidité du passage en douane. Bastien n'a pu venir nous chercher mais le service de bord est parfait. Il est là à notre arrivée. Roulage jusqu'au chalet. Les jumeaux ont des yeux comme des billes !!
Le client nous accueille. Je sens les jumeaux souffler, soulagés que le mec soit réellement  physiquement baisable. À l'instar de mes deux autres escorts, Jalil et Marian, ils se mettent direct à l'aise et leurs petits culs moulés dans des ES tout neufs fait bander notre client. Je vois ses yeux briller d'excitation et son pantalon se tendre sous la poussée de son sexe en érection. Moi-même je bande ferme aussi, comme tous les mecs qui les voient, de Bastien à son secrétaire et tous les autres hommes du chalet.
C'est aussi le cas de ses invités : le patron de Patek et Karl.
Ce dernier me dit bonjour avec une pelle que mes propres amours n'auraient pas renié. J'adore les mecs de 20ans !!! Son boss me serre la main et me dit que je ne pouvais faire plus plaisir à son « neveu » que d'être venu en personne. J'apprécie d'être autant apprécié !! Il trouve Marian tout à fait à son goût. Quand je lui précise que ce dernier cache un beau 19x7 dans son slip, il se lèche les lèvres par avance.
Le diner est vite expédié, non pas par frugalité mais par impatience à gouter les fruits défendus en guise de dessert.
Le client se retire avec les jumeaux, Le « Patek » avec Jalil et Marian nous laissant seuls Karl et moi.
Nous sommes au salon devant la cheminé où ronfle un feu. Karl me rejoint et enjambe mes genoux. Je le laisse faire. Il approche son visage et me roule une pelle d'enfer. J'aime les mecs qui se donnent comme lui !
Je ne sais comment il a fait mais on se retrouve vite en boxer tous les deux. Il a réussi à me distraire rien qu'avec sa langue dans ma bouche !! On bande bien sûr.
Sans interrompre notre baiser, il frotte sa queue contre la mienne au point qu'elles deux sortent de leur sous-vêtement et que nos glands partagent leurs lubrifiants.
Il glisse en arrière et je me retrouve kpoté par sa bouche et sa gorge avide de sexe. Il fait tellement bien le travail que je manque de jouir direct ! Après quelques minutes, je le pousse sur la peau de bête qui sert de tapis devant la cheminée et me place en 69 au-dessus de lui. J'apprécie autant que mon gland défonce sa gorge que l'inverse. Ses 21cm poussent son gland derrière ma pomme d'Adam et je joue avec elle pour le masser. Malgré le mien (de gland) qui le bâillonne, il arrive à me faire comprendre qu'il aime bien l'effet. Quand il sent que ça monte un peu trop près de l'éjaculation (ses couilles collent à sa verge) il replie les jambes pour me donner l'accès à sa rondelle.
Elle est encore bien ronde et son plissé serré. Je lui demande s'il s'était fait défoncé depuis notre dernière venue. Réponse : Non ! Tant mieux, il ne sera que plus serré !
J'attaque à grand coups de langue et largage de salive avant d'y mettre le pouce puis les doigts. Je le prépare, qu'il s'ouvre bien mais pas trop. Je dois avoir à forcer un peu pour notre plaisir commun. De son côté, il maintient ma queue à son expansion maxi.
Je relève la tête pour chercher du regard où peuvent bien être cachés les kpotes et le gel. Un des jeunes hommes du service devine ce que je veux et m'apporte les deux plus du poppers.
Le temps d'enfiler ma kpote, Karl se place en levrette écrasée (les épaules sur la fourrure). Je m'accroupi derrière lui et lui enfile mes 20cm. Dans cette position, je les lui rentre tous dès la première poussée. Il est bien serré, quasiment un trou de puceau !  Le gémissement que je lui arrache est nettement de plaisir. Arrivé au contact, c'est lui qui recule du cul pour vérifier que je l'ai rien laissé dehors ! J'aime et lui aussi !
S'ensuit une belle chevauchée avant son passage sur le dos. La nouvelle position nous permet de nous galocher le museau en plus de notre stimulation basse ! Il est assez souple et après avoir ouvert grand les jambes, il les a refermées sur mon dos, m'emprisonnant à ma taille ! Mes coups de rein sont plus courts mais tout aussi efficaces. Contre mon ventre, je sens ses 21x6.5 durs comme de l'acier. Plus je les masse avec mes abdos et plus j'ai envie et suis impatient de les avoir dans mon cul.
J'écarte mon torse et quand je lui enfile une kpote il comprend qu'on va vers une inversion des services.  Retrait de ma part, kpote dans le cendrier et je pivote pour m'assoir sur son visage. J'estime qu'il est aussi bon que moi dans cet exercice. Son anilungus est parfait. Sa langue alterne passage à plat avec pointage dans ma rondelle pour déposer au plus profond sa salive. De mon côté je lubrifie la lance qui va bientôt m'empaler. Quand je m'estime prêt, une simple rotation me fait le chevaucher au bon endroit. Il tient sa queue droite le temps que ma rondelle se pose sur son gland et que d'un petit mouvement je l'absorbe. Après c'est le plaisir simple mais dément de sentir chaque mm de chair raide et épaisse qui écartèle progressivement mon trou. Petit plaisir supplémentaire quand son gland tape ma prostate et quand j'écrase mes fesses sur ses cuisses. Sensation connue mais toujours aussi bonne.
Mes mains sur ses épaules, le torse redressé, je trotte puis galope tout en prenant soin régulièrement de serrer suffisamment fort ma rondelle pour bloquer tous glissements. Les première fois que je lui fais le coup, il laisse échapper un léger cri de douleur. Puis se met à apprécier et à attendre la prochaine constriction.  De mon côté, la pression monte et je ne peux bientôt plus retenir mon sperme qui fuse de son nombril à ses cheveux. Il me retient défoncé au maximum et je sens sa kpote prendre du volume. Il la rempli par saccades.
Épuisé je reste couché sur lui quelques minutes et ne me décolle que lorsque je sens qu'il se dégonfle dans mon cul. Je me relève et l'aide à se mettre debout. Roulage de pelle. Nous n'entendons pas arriver le mec qui nous avait fourni les kpotes et ne nous apercevons de sa présence que quand il nous couvre les épaules de grands peignoirs de bain. Remerciement de notre part, retour comme quoi c'est toujours agréable de servir deux beaux mecs comme nous. Lui-même est loin d'être à jeter !! Peut-être plus tard dans la nuit. Le regard que me lance Karl me laisse dans l'idée qu'il est sur la même longueur d'onde que moi !! 
En attendant, passage à la piscine (après douche) pour quelques instants de détente/ récupération. 

Jardinier

sasha72@hotmail.fr

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur ( Top auteur ) : Vacances - Soumission - Moto - Dépucelage anal - inceste - Soumission domination

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

16 juillet 2019

Nouvelles (21)

Au sauna avec Nicolas Julienbogoss
Accompagnateur Martin Tche
Comment je me suis fait violer le cul chuuuut17
Un dimanche Martin Tche
Le masseur turc Martin Tche
Ma première hospitalisation Martin Tche
Mon pote Brice Thomas
Amir Thomas
Gabriel Renart
Sur la route de Bruxelles Omar-lille
5 garçons de terminale Frank
Olivier Lycrahot
Rapport de force -01 Lucif
Rapport de force -02 Lucif
Kiff Seithan
Exhibition et domination Pol
Un job d’été prometteur Tomtom69000
Virée au bar Lifeisdream
Medhi, un Maitre marocain Lope75
Chambre d’hôtel Frank
Chambre d’hôtel -02 Frank

La suite (12)

Le patient -06 d.kine.75
Un amour inaccessible -04 Miangemidemon
Le chef de chantier -06 Romain
Le chef de chantier -Fin Romain
Passion en toutes lettres 07 Cyrillo
Passion en toutes lettres 08 Romain
Passion en toutes lettres 09 Cyrillo
Passion en toutes lettres 10 Romain
Passion en toutes lettres -11 Cyrillo
Passion en toutes lettres -12 Romain
Les potes de mon grand-frère 4-2 Marc 67
Le fils prodige aime obéir -07 Charles.lope

Juillet 2019

Nouvelles

Passion en toutes lettres 01 Cyrillo
Passion en toutes lettres 02 Romain
Passion en toutes lettres 03 Cyrillo
Passion en toutes lettres 04 Romain
Passion en toutes lettres 05 Cyrillo
Passion en toutes lettres 06 Romain
Dans les airs ! Peter pan
Mon collègue Farid Hugo
Le grand frère de mon pote Julian
Éveilleur Alex
Éveilleur -02 Alex
2 ouvriers au supermarché Thomasqueutard
Soirée chez mon meilleur ami Arnaud

La suite

Le chef de chantier -05 Romain
Découverte de mon côté gay Alb29
Un amour inaccessible Miangemidemon
Les bains d’Odessa -02 Loic.1972
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)