PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Premier épisode

La lope parisienne - 02

Après avoir raconté mon aventure nocturne dans le Jardin des proies, j'ai eu le plaisir de recevoir des mails sympa et hot comme je les aime ... J'ai donc décidé de vous faire plaisir et de raconter une autre de mes histoires sexuelles dans la capitale.

Toujours âgé de 21 ans, j'étais enfin dépucelé et mon cul avait largement bien servi ce soir là, rappelez vous ... Je dirai qu'1 mois avait passé depuis mon dépucelage, je continuais à élargir ma chatte avec un plugg anal d'une taille désormais très respectable, et je me branlais sur la rubrique gay de Pornhub. Bref tout allait pour le mieux ...

Mais un jour, en lisant un site gay, je tombe sur le récit d'un mec parmis des camionneurs. Ce qu'il raconte m'excite beaucoup, je me dis qu'après tout je suis en vacance et que je pourrais très bien tenter l'aventure.

Alors c'est décidé, j'allais bientôt partir pour 1 semaine en camion de Paris jusqu'à Marseille. J'en ai parlé avec mes potes gays et ils adoraient cette idée, ils étaient étonnés de me savoir aussi investi dans ma vie sexuelle ...

J'avais fixé ma date de départ et c'est un lundi que j'ai pris le taxi pour me rendre une aire de repos proche de Paris. Je dois dire que le conducteur était surpris du lieu où il m'a déposé, j'espère qu'il n'as rien soupçonné ... Enfin je suis devant un grand parking au bord de l'autoroute, il y a une vingtaine de camions garés sur l'aire. J'ai de la chance !!! Je n'ai que l'embarras du choix pour trouver un camionneurs qui me prendra avec lui pour le trajet que j'ai prévu.

Il fait doux et le ciel est sans nuage, et j'avais la tenue idéale. En réalité je l'avais choisie uniquement pour montrer mon statut. En effet je portais un débardeur transparent ouvert sous les aisselle, et un short court blanc et très moulant ... Ce que j'aime avec ce short c'est qu'il est tellement serré qu'il moule ma bite et qu'il me rentre dans le cul.

A présent je le met au boulot et m'avance entre deux rangées de camions. Je vois que derrière les pare-brises que certains conducteurs ne sont pas endormis.

Une fois encore je me suis bien renseigné avant de venir et j'ai appris la technique de toute bonne lope ... Ainsi, je me met de dos et m'appuis contre le devant d'un des camions. Je cambre très légèrement le cul en arrière, et je le caresse lentement. Je sens mon short qui s'enfonce dans ma raie, elle doit donc être bien dessinée ...

J'attends tout de même une bonne minute dans cette position assez suggestive, avant qu'il ne se passe ce que j'attendais. Enfin, j'entends une portière s'ouvrir ... Un homme marche derrière moi, sur le bitume du parking. Une main commence alors caresser mes fesses que je cambre alors un peu plus.

— on connaît le message, viens                avec moi.

Je me retourne et le suis, il remonte dans son camion. C'est haut et très excitant, le siège est confortable et le "cockpit" est assez grand ...

— ça fais un bon bout de temps que j'ai pas croisé une nouvelle recrue ... On adore ça nous, quand une petite salope comme toi nous rend visite.

J'aime déjà comment il parle ... Et je vois qu'il est en train de frotter son entrejambe. On dirait qu'une bonne grosse queue apparaît à travers son jogging crasseux. D'ailleurs il faut préciser que les hommes un peu sales m'excite beaucoup.

— maintenant je vais te donner ce que t'es venue chercher hein ...

Évidemment je ne me fais pas prier et je me pense pour baisser son jogging. Je découvre un boxer tâché, sûrement par du sperme qui a séché ... Je sens aussi une odeur de pisse s'en dégager.

— attends, tu vas pas être à l'aise comme ça. Viens plutôt entre les genoux de papa ...

Décidément il m'excite ! Je me lève tant bien que mal et m'accroupis sous le volant du camion. Il écarte ses cuisses poilus sur lesquelles je pose mes mains. Lui me tient la tête et je commence à lécher son gland ...  Sa bite a une odeur, la même que son boxer. Détail plus important, elle est bien grosse, je bave dessus en essayant de la gober. Je n'oublies pas ses couilles, que j'aspire dans ma bouche en les léchant. Je lèche aussi sa queue avant de réessayer de l'avaler. J'arrive à la faire coulisser dans ma bouche, mes lèvres se frotte contre elle en déposant ma salive. Mais je veux l'impressionner, lui montrer ce que le suis ! Il grogne déjà un peu, ça lui plait ... Alors je décide d'avoir du courage et j'enfonce toute sa bite dans ma bouche, son gland est arrivé jusqu'à ma gorge. Je fait tout pour ne pas m'étouffer mais en tout cas, j'ai sucé toute sa putain de queue !

— oh ouiiiii ! Ça c'est bien putain ! Je suis tombé sur la bonne salope !!!

Je ressors sa bite de ma bouche mais je continue de le sucer sans la rentrer toute entière ...

Alors il se met à appuyer sur la tête pour la faire rentrer plus ! Il remue aussi en avant pour enculer ma bouche comme une chatte ... Je n'est plus rien à faire, il rentre et ressors sa queue lui même.

— tu vas voir je vais toit vider dans ta gueule ! Tu vas kiffer ça salope.

Il accélère et j'ai la bouche grande ouverte, quand ça y est ! Un grand jet de foutre arrive dedans, puis de longues coulées arrive lentement.

Tous ce sperme chaud de déposé sur ma langue, mon camionneur me l'étale avec sa queue.

— allez tu avales bien tout, hein ma petite pute à jus ...

Je referme la bouche et englouti sa semence en passant la langue sur mes lèvres collantes ... Je sens tout ce liquide descendre dans ma gorge. J'ai rempli mon devoir, sucer et aimer ça ...

— bravo ! C'est une bonne petite pute ça ! Hein pas vrai que tu l'aimes mon jus ...

Il me remercie en me caressant le visage avec sa queue encore gluante. Il ne me demande pas de la nettoyer et la remet direct dans son boxer tâché et odorant, il remonte aussi son jogging bien sale. Moi je me rassois sur siège à côté.

— j'avais bien besoin de me vider les couilles ! Merci salope, c'est sympa d'être passée.

Il faut que je lui demande de rester, alors je reste assis :

— heu en fait je cherche quelqu'un qui fait le trajet jusqu'à Marseille et qui pourrait me prendre avec lui ...

Le camionneur semblait étonné, il devait avoir l'habitude des suceuses de 5 minutes, des mecs de passage seulement ...

— je vais bien jusqu'à Marseilles mais je m'arrêtes dans d'autres villes et ça prends 1 semaine ...

Je lui ai dit que c'est exactement ce que je cherchais, il fallait à tout prix qu'il le garde dans son camion. Je voulais faire ce trajet d'1 semaine et surtout avec ce mec sale à grosse bite ...

— et puis je pourrai servir ...

Je le vis alors sourire, d'un air vicieux et un peu pervers. Il avait très bien compris ce que je voulais dire et il avait l'air d'aimer l'idée.

— alors j'accepte, tu seras mon vide couilles personnel ...

Évidemment j'étais heureux d'avoir trouvé du premier coup un camionneur avec qui faire ce voyage sexuel. D'autant que celui-ci m'excitait ... J'étais toujours assis sur mon siège, sans savoir quoi faire maintenant qu'il avait accepté. Mon camionneur, lui, observait mon corps en souriant, sûrement heureux d'avoir une salope à dispo toute une semaine. Il ne s'arrêtait pas de me mater ...

— j'aime comment t'es fringué. Je sens que j'vais m'amuser avec toi.

Il se penche alors vers moi et tend son bras poilu, il caresse mon entrejambe, moulée dans mon short blanc. Je me laisse faire, sachant que je suis sa propriété cette semaine. Je commence un peu à bander. Mais je ne sais toujours pas ce qu'on va faire ... Le camion était arrêté sur cette aire, peut être allions nous partir et rouler ... Mais non puisque c'était à l'arrêt qu'on pouvait "s'amuser" ...

— viens, on sort. Je vais te présenter aux autres ... Je suis sûr que tu vas beaucoup leur plaire.

Si vous avez aimé le début de mon aventure sexuelle en camion, envoyez un mail pour demander la suite

Lope_parisienne

lopeparisienne@outlook.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : La lope parisienne - 01

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

19/03 : 17 Nouvelles

Andrew Aeshenn
La fibre paternelle gaydu71
Parfaite femelle Femelle
Retour de soirée Vap
Le serveur de la plage Eric
Le sandwich taiwanais Jako
Cours particuliers Julespg
Les toilettes du train Marc
Combien sont-ils ? Houne66
Pas vu venir celle-là ! James
Seul… Jako
Première avec un homme mûr Curiosite40
Dernier sauna à Paris Chopassif
Lieu de drague Puteadispo
Le mec de ma coloc Bryan
Siaka, le bel Ivoirien Gregmrs
L’internat Matte070

La suite... 7 épisodes

Le moniteur moto -09 Sketfan
Ma gorge défoncée -05 Mâlelope
Mon demi-frère hétéro -05 Oldyano
Stage BTS à la ferme -09 Stéphane
Soumission & Domination -523 Jardinier
Le patient -05 d.kine.75
Mariage pour tous -05 Yan
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)