PUBLIER

HISTOIRE

SHOPPING

Un amour si compliqué -01

Cette histoire remonte a déjà plus de 10 ans, mais je vais m'en souvenir toute ma vie.

(C'est la première fois que j'écris une histoire ici. Je suis Québécois, j'ai tenté de mettre le moins d'expressions pour faciliter la lecture, mais c'est évident que ma plume n'est pas exactement comme vous amis Français.)

Je m'appelle Félix, 20 ans à l'époque, étudiant en pharmacie à l'université Laval à Québec. Je suis Québécois originaire d'un petit village assez reculé. J'ai été élevé sur une ferme, mais je suis plus du type intello.

J'ai toujours travaillé fort pour être un premier de classe, j'étais donc fiché par mes pairs comme un "nerds".

J'ai eu quand même une très belle jeunesse. J'ai fait mon coing out assez tôt, à l'âge de 17 ans en fait. Cela a rien changé avec mes amis qui étaient tous hétéros à l'époque.

Je considère être un beau mec, j'ai eu la chance de me le faire dire souvent. Je suis un grand  mince (1m80,60kg) et seulement un peu musclé.  J'ai les cheveux châtains, les yeux bruns foncés, une mâchoire carré, mais les traits du visage fins. Je suis également bien équipé par la nature, une queue de 19 cm assez large.

Je passais une grande partie de mon temps à l'époque avec mon amie Noémie. Une fille très joviale, drôle et divertissante. Elle me demanda donc un jour, lorsque nous étions rendu à l'étape de notre vie de déménager en ville pour nos études, si je voulais habiter avec elle. J'ai évidemment accepté sur le champs.

Un mois ou deux plus tard, elle me contacta pour me demander si ça me dérangeait que son cousin, Samuel, habite avec nous en appartement. Je l'avais déjà croisé 2 ou 3 ans auparavant. Je le connaissais très peu, je savais seulement qu'il commençait ses études en agronomie et qu'il travaillait sur la ferme de son père. Le type de mec un peu macho qui aime parler de sa motoneige, de sa voiture ou de la pêche.

La seule crainte que j'avais c'était qu'il soit homophobe. Je dis donc à mon amie de lui rappeler que j'étais gay. Je ne voulais pas m'empêcher d'amener un mec dans mon futur chez moi à cause d'un coloc. Noémie m'a seulement informé qu'il le savait déjà et qu'il n'avait aucuns problèmes avec le fait que je sois homo.

 Le jour du déménagement venu, nous nous sommes beaucoup amusé à placer les meubles et la déco. Notre appart était très grand, ma chambre était très proche de Samuel tandis que Noémie était un peu plus à l'écart.

J'étais pas le style à fantasmer sur les hétéros, je n'aimais pas perdre mon temps. Mais je dois avouer que Samuel ne me laissait pas indifférent. Un beau mec très souriant, belle gueule, cheveux foncé, petite barbe et assez musclé probablement grâce à toutes ses heures travaillées à la ferme. Il me faisait rire beaucoup et était très serviable. La journée du déménagement, il nous avait aidé beaucoup Noémie et moi à déplacer nos  gros meubles. Il me taquinait en me disant que j'étais meilleure dans les livres que de forcer physiquement. Son petit côté macho ressortait quelque peu.  Je savais qu'il s'était séparé récemment de sa copine.

Il a même pris le temps de s'informer si j'avais  un copain. J'étais malheureusement célibataire, j'avais en fait seulement couché avec 2 ou 3 mecs dans ma vie. J'étais un peu réservé sur ma sexualité et je n'avais pas encore vécu beaucoup d'expériences. Admettons que mon principal plaisir se résumait à me branler sur des sites pornos gay.

Le soir du déménagement, nous sommes sortis fêtés en Ville au Dagobert. (Pour ceux qui connaissent la Ville de Québec) Une belle soirée ou j'ai appris à connaître énormément Samuel.

Le lendemain matin, un peu fatigué de la veille, je me leva et je surpris mon nouveau coloc en boxer très moulant torse nu dans la cuisine entrain de déjeuner. Il nous avait fait des crêpes à moi et sa cousine! Mais sérieux quel homme je découvris, en plus d'être sympa avec un sourire magnifique. Il était tellement beau, un peu poilus sur le torse comme j'aime,  bien découpé et avec un grosse bosse dans ses boxers.

Je suis tombé amoureux à ce moment précis de ce mec. Il était mon nouveau fantasme, ma bite commençait à prendre de l'expansion dans mon short, je voulais me coller à lui et sentir son odeur. Quelle souvenir! Ce n'était pas seulement de l'attirance que j'éprouvais, c'était un vrai coup de foudre.

Étant quelqu'un de pas très subtil en général dans la vie, Samuel compris que j'avais de l'intérêt pour lui. J'étais tellement heureux quand j'étais avec lui,  il devait bien se rendre compte que je le matais tout le temps. Honnêtement, je me masturbais tous les soirs en pensant à lui, je le savais en plus de l'autre coté du mur de ma chambre, j'aurais tout donné pour aller le rejoindre dans son lit.

Samuel était très sportif, il jouait au hockey et allait régulièrement au gym. Tous les soirs, après ses séances d'entraînements, il revenait à l'appart et allait aussitôt se doucher dans la salle de bain. J'ai fini par découvrir rapidement qu'il avait l'habitude de laisser ses vêtements sur le plancher dont ses boxers qu'il portait au gym. J'ai donc pris l'habitude d'aller me doucher après lui pour pouvoir sentir secrètement son odeur de mâle  à travers ses sous-vêtements. Je le faisais si régulièrement que je connaissais très bien l'odeur de sa bite et je pouvais savoir s'il avait davantage transpirer lors d'une journée. J'avais des érections très fortes lorsque je foutais mon nez exactement à l'endroit où sa bite avait frotté toute la journée. Il ne sautait jamais une journée, j'avais donc toujours accès à son slip sur le plancher de la salle de bain à tous les soirs à mon plus grand plaisir, je me suis même déjà demandé si ce n'était pas délibéré de sa part de laisser trainer son slip là.

Après quelques semaines de colocation, je suis malheureusement retombé de mon nuage. En prenant un verre de bière devant la télé avec lui , il me dit qu'il savait que je lui plaisais, mais qu'il n'était pas gay. Il me dit, toujours avec son plus beau sourire, qu'il était heureux d'avoir un coloc homo aussi sympa que moi, mais que c'était les femmes qu'il le faisait bander.  Il avait toujours le tour de détendre l'atmosphère, il me dit en rigolant que s'il devenait gay, il allait penser à moi en premier....

Ouf, je ne savais pas quoi répondre. Je me suis excusé des avances des dernières semaines, mais que j'étais bien heureux qu'on soit ami. Je lui ai souhaité qu'il se trouve une copine rapidement. Je ne le pensais pas du tout, mais qu'est-ce que je pouvais dire d'autre.

Ce fut difficile de me faire repousser par Samuel. Je me suis dit à ce moment là que plus jamais j'aurais un intérêt envers un mec hétéro.

Le temps passa. Samuel et moi avions une belle complicité. Nous cuisinions toujours ensemble. On allait au cinéma et on regardait presque tous les matchs de hockey ensemble. Aussitôt que ma voiture était recouverte de neige, il s'empressait à m'aider à la déneiger. Ma meilleure amie Noémie était au courante de mon attirance envers son cousin, mais elle m'avertie à quelques reprises de ne pas perdre mon temps à fantasmer sur son cousin, il n'était pas homo.

Samuel m'avait même présenté à sa famille. J'allais l'aider avec son père à entaillé les érables à leur cabane à sucre au printemps.

Sérieux, nous étions les 2 meilleures amis du monde. Si je n'arrivais pas le soir à l'appartement, je devais presque l'appeler pour lui dire où j'étais. Pendant cette période, je n'ai eu aucun copains ni aucuns rapports sexuels. J'espérais trop que Samuel change d'idées et tombe amoureux de moi.

Pour être honnête, je me masturbais en pensant juste à lui. Tous les matins je le voyais en boxer très moulant, quel apollon. J'aurais tout donné pour m'occuper de sa queue en dessous de ce simple bout de tissus. Je me suis même mis à aller au gym avec lui. J'adorais le voir forcer sur les appareils. Il me motivait, il me disait qu'un jour je finirais par être aussi musclé que lui en rigolant. Je ne pouvais pas le toucher, mais je voulais sentir son odeur. Il était tellement viril. Malheureusement, je ne lai jamais vu nu dans le vestiaire, car il se douchait seulement à l'appart. J'avoue que j'aurais aimé voir cette fameuse grosse bite, mais je me consolait le soir en respirant à travers son slip le soir à l'appart.

Un soir, je remarqua qu'il se mettait beau dans la salle de bain. Il est venu me voir et me demanda comment je le trouvais. Je lui dit qu'il était canon et je lui replaça un peu les cheveux avec son gel. Il m'annonça qu'il avait un rencart avec une fille ce soir et qu'il était nerveux.

Mon visage trahi mon émotion à ce moment, j'avais envie de pleurer. J'aimais cet homme à un tel point. Je me suis finalement mis à pleurer devant lui comme ça. Cela faisait peut-être 9 ou 10 mois qu'on vivait ensemble, il me serra dans ses bras très fort.

Samuel: "Tu sais Félix, c'est insoutenable pour moi aussi. Je le vois bien que tu es intéressé par moi, je ne savais tellement pas comment te dire que j'allais rencontrer une fille. C'est fou, je m'empêchais de dire ça à mon meilleur pote  pour ne pas lui faire de la peine."

Moi: " Je m'excuse, je me sens stupide. Je savais bien que cela arriver un jour. Je suis content pour toi."

Samuel: " C'est cool et empêche toi pas de rencontrer un homme pour moi. Tu es un gars intelligent et super beau."

Moi en rigolant: "Si tu deviens gay, pense à moi."

Samuel: "Oui mon Félix, il n'y aurait même pas d'hésitation."

Il me serra très fort dans ses bras musclés une 2e fois. Le monde est cruel, je sentais très bien sa queue dans son jean collée contre le mienne. Ça m'excitait tellement.

Il parti à son rencart, j'ai pleuré toute la soirée. Je ne pensais jamais que ce gars là pouvait me mettre autant à l'envers. Je n'étais pas capable de le cerner. Comment est-ce possible d'être aussi proche d'un ami ouvertement gay et être hétéro? Il le savait fort bien que je l'aimais. on était tout le temps ensemble.

Quand ils sont revenus à l'appart, ils ont fait attention pour que je ne puisse pas les entendre dans la chambre à Samuel, mais je sais qu'ils ont fait l'amour. Moi j'étouffais mes pleurs dans mon oreiller. Je me disais comment j'ai fait pour l'échapper comme ça,  tomber fou amoureux d'un hétéro. À ne plus faire!

Le lendemain matin, j'ai rencontré sa nouvelle copine. Elle s'appelait Sandra. Une rousse très jolie. Elle avait l'air vraiment d'une bonne fille, elle étudiait son droit en plus. Je la haïssais, mais ce n'était pas de sa faute. J'avais un sentiment de jalousie très fort à ce moment.

Après presque 1 an de colocation avec ce mec, je me résigna donc à rencontrer quelqu'un d'autre. Je pensais que cela pouvait me faire du bien, il fallait bien que je décroche. Je finis par rencontrer sur un site de rencontre un beau mec musclé avec les cheveux foncés et un beau sourire craquant... comme Samuel. Il s'appelait Adam et étudiait pour être policier. Je me souviens que ça faisait plus d'un an que je n'avais pas baisé, mes hormones sexuelles avaient atteints un pic inégalés.

Adam  m'invita chez lui le premier soir. J'avais tellement envie de baiser qu'à peine 5 minutes après qu'on se soit installé sur son canapé pour regarder un film. Je me suis mis à le coller et à lui rouler une pelle. Il embrassait comme un dieu et il m'excitait énormément avec sa petite barbe. Je vais vous dire qu'à ce moment là précis, je croyais avoir trouvé un remède contre la jalousie et Samuel: le sexe!

Adam m'allumait tellement que j'étais certain que ma bite allait faire exploser mon jeans. Je caressait son torse un peu poilu sous son chandail. J'ai par la suite mis ma main sur son gros paquet au niveau de son entre-jambe. Il m'emmena dans sa chambre et me poussa sur son lit. J'avais l'impression que le beau Adam voulait me posséder, j'adorais ça. Il m'a presque arraché mes vêtements sur mon corps. J'étais nu sur son lit et bandé comme jamais. Il se déshabilla rapidement et lorsqu'il enleva ses boxer. J'ai pu voir une verge d'au moins 20 cm très large avec belle ligne de poil  qui descendait jusqu'à son pubis. Je me mis à genou et commença à le sucer. Sa queue était si bonne. IL était très dure et je pouvais savourer sa mouille. Il se coucha sur le lit et on se mit à faire un 69. Il suça mon gros pénis avidement. Il se mis rapidement à bifurquer vers mon anus. Je n'avais jamais eu d'anulingus, mais mon dieu que c'était bon. Je gémissait de plaisir, j'écartais mes fesses pour qu'il enfonce ça langue encore plus creux.  Je me suis même assis sur son visage pendant que je suçais sa grosse teub. Son gland était tellement dure, il me bouffait le cul avec une telle intensité. Nous somme resté au moins dans cette position pendant 10 longues minutes. J'étais tellement excité que je me suis même mis à lécher aussi son anus pendant qu'il me dévorait carrément le cul. Nous avons manger nos culs en 69, je n'avais jamais fait ça, mais c'était si bon. On gémissait tellement de plaisir qu'on aurait pu réveiller tout le bloc appartement. Son cul était ferme et bombé, j'avais une trique d'enfer à lécher la rondelle d'un mâle bourré de testostérone. Son cul était  un peu poilu principalement entre les fesses, mais surtout autour de son anus. J'adorais ça m'occuper d'une raie aussi viril. J'avais tellement de plaisir et étant donné que j'étais encore par dessus Adam ma queue laissait échapper une quantité phénoménale de mouille sur son torse musclé.

Par la suite on s'est assis face à face sur son lit et il se mit à masturber nos 2 bites collées. Il me laissa même lécher un peu ses aisselles en même temps. Son odeur de mâle m'enivrait. Il me lécha les aisselles aussi. Je n'avais jamais fait ça auparavant mais cet homme m'excitait tellement.

Je me suis par la suite assis sur lui et j'ai commencer à frotter mon anus le long de sa queue tout en l'embrassant. J'ai titillé mon anus sur son gland sans l'enfoncer pendant quelques minutes, Adam était tellement excité qu'il lubrifiait mon anus avec sa mouille. Il me dit à ce moment qu'il voulait m'enculer. J'avais énormément envie aussi, je n'avais jamais pris une bite de cette envergure, mais j'étais tellement excité. Pour être honnête Samuel n'existant plus à ce moment, je voulais seulement m'empaler sur la bite du beau Adam.

Le fait qu'il m'est mangé l'anus pendant un long moment et avec beaucoup de lubrifiant, je réussi à m'enfoncer complètement sa bite dans mon petit cul sans aucune douleur. Il m'encula dans cette position pendant au moins 5 minutes. Je le sentais tout en sueur en dessous de moi à force de faire des vas et viens avec vivacité au fond de mon trou. Ma bite était tellement dure que j'avais peur d'éjaculer même si je ne me touchais pas. Il y avait de toute évidence une odeur de mâles qui remplissait la pièce tellement Adam me baisait avec fougue.

Il finit par me mettre sur le dos, le cul bien écarté pour bien mettre ma rondelle en évidence  et continua à me pénétrer d'une cadence très rapide. Je sentais la queue d'Adam tellement dure à l'intérieur de moi,  pour l'excité encore plus je contractais mon anus sur sa tige. Mon bel Adonis me limait tellement avec intensité qu'il perlait de sueur. Je l'entendais respirer très fort pendant qu'il m'embrasser dans le cou et que je sentais ses couilles me claquer carrément le cul à chaque pénétration.  Je finis par éjaculer une telle quantité de sperme que je réussi à atteinte mon visage ainsi que le sien. J'ai eu au moins 7 ou 8 jets de jus très puissants pendant que je retenais ses fesses musclés très fermement avec mes mains pour que son membre soit le plus creux possible  en moi. Il retira son gros engin de mes fesses et commença à lécher mon sperme sur mon ventre et mon torse. Il m'embrassa avec mon propre sperme tout en se branlant. Il était tellement excité que sans m'avertir Adam éjacula de très forts jets de sperme chaud direct tout le long de ma raie et il fini par remettre sa tige au fond de mon cul tout en s'écroulant d'épuisement sur moi. Il était si beau à voir après cette baise intense, je m'accrochais même à ses fesses pour que sa queue reste en moi.

Nous avons au moins fait l'amour 4 fois la même nuit. Nous n'avons presque par dormi, je me souviens par contre que je me suis réveillé le lendemain en sentant la bite d'Adam très dure contre  mes fesses. Adam m'a proposé d'aller se doucher ensemble. La première chose que j'ai faite sous la douche, ce fut de me mettre à genou et de sucer son engin. Sa bite était si belle et lourde. Adam s'avait m'allumer. Il me donnait des coups de sa grosse bite juteuse de chaque côté  de ma bouche, puis il la remettait très creux dans ma bouche jusqu'à ce que j'ai un haut le cœur. Il a répété ce manège à plusieurs reprises. J'était tellement excité de me faire défoncer la gueule qu'il m'était inutile de me branler en même temps. Il m'a par la suite demandé si j'avais le goût qu'on avale notre jus en même temps et qu'on s'embrasse avec. Je trouvais l'idée tellement excitante. Étant donné que sa douche était grande, nous nous somme étendus sur le sol en 69. Je me suis appliqué à faire la meilleur pipe à Adam de sa vie. Je l'entendais gémir pendant qu'il suçait ma queue avidement. Il m'a même enfoncé 2 doigts dans mon anus pendant le 69. Quelle sensation d'avoir une queue juteuse en bouche pendant que je me faisais sucer avec 2 doigts furtifs qui stimulaient ma prostate. Adam m'a même demandé de lui doigter aussi  la rondelle en même temps. Quelques minutes après que j'ai commencé à  enfoncer 1 puis 2 doigts au fond de son anus, Adam m'a inondé la bouche de plusieurs jets de sa semence. Le goût de son jus viril au fond de ma bouche m'a fait éjaculer instantanément au fond de la belle gueule d'Adam. Pendant que j'entendais Adam gémir avec mes nombreux jets de sperme qui remplissait littéralement sa bouche, je dégustais son jus de mâle. J'ai fait attention de garder une bonne quantité de sperme dans ma mouche, Adam a fait la même chose et nous nous sommes embrassés avec nos jus pendant de longues minutes. Nous avons tout avaler, c'était carrément délicieux. Après cette nuit là, il était évident que nous avions une complicité sexuelle très importante Adam et moi.

Une semaine après avoir rencontré Adam, j'ai décidé de l'inviter à mon appartement. Je me disais que Samuel ne s'est jamais gêné à ramener Sandra chez nous. Je me disais même qu'il serait peut-être heureux pour moi.

J'étais très loin de me douter par contre de la suite des évènements!

À suivre dans le prochain épisode....

(Merci de m'envoyer vos commentaires et suggestions)

HornyFélix

soman1985dg@gmail.com

Suite de l'histoire

Autres histoires de l'auteur : Un amour si compliqué

DROIT D'AUTEUR, TEXTES INSCITANT A LA HAINE, IMPLIQUANT DES MINEURS...
MERCI DE ME LE SIGNALER : CYRILLO@CYRILLO.BIZ

Cyrillo.biz ne revendique aucun droit sur les textes publiés.
Les textes publiés ont tous été envoyés directement à cyrillo.biz
Les auteurs sont libres de retirer leurs textes sur simple demande à cyrillo@cyrillo.biz

à propos des histoires Cyrillo

Dernière mise à jour publique

18/04 : 15 Nouvelles

Sauna de Sochaux Chatenois25
Une soirée partie en couille 17cmglandcompris
Un charme fou Ghost writer
Rasage coquin Jako
Plan anonyme -01 Rsexenc
Plan anonyme -02 Rsexenc
Surprise à la fac Aymeric
Militaire-Motard Militaire
Plan avec une racaille Passif-lille
Dans le vestiaire Pakito31
Voisin Marlon
L'éveil du Renart Renart
Séance sportive Pititgayy
Un Affectueux Collègue Jako
Tout a basculé à 19 ans ThomasLePassif

La suite... (7)

Mariage pour tous -09 Yan
Frenchies -11 Pititgayy
Mathieu -03 Jeanmarc
Chambres à louer -15 Jeanmarc
Kader -12 Cédric T
Kader -13 Cédric T
Dans les geoles d'Armid -03 Iwan

Avril 2014

Nouvelles

Que de changements -01 Evanaddison
Que de changements -02 Evanaddison
Que de changements -03 Evanaddison
Que de changements -04 Evanaddison
Soirée torride Caramel
À la fin de l’été Bookman
Victor Victorbg
Une aire d’autoroute. Ginger
Marché D’Amiens Nord Legarsdu80
Mon petit frère Pédale69
Un Chinois très chaud... Mat44
Thibault Theo5852
Masseur Bastien
Le Club Ganymède Jako
Soumis au livreur wantmonster86

La suite...

Que de changements -05 Evanaddison
Que de changements -06 Evanaddison
Que de changements -07 Evanaddison
5ème jour Curiosity
Frenchies -10 Pititgayy
Mathieu -02 Jeanmarc
Soumission & Domination -524 Jardinier
Souvenir d’internat -03 Benvart
RETOUR AUX HISTOIRES 2018
2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011 - 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

IMPORTANT
Rêve ou réalité, ces histoires ne sont pas un art de vivre
Elles ne doivent pas te faire oublier les dangers d'une relation sexuelle sans protection :
Les maladies sexuellement transmissibles.
Faites comme les gens qui aiment la vie, leurs proches :
PROTEGE-TOI ET METS DES CAPOTES!

Chercher :

Plan du site

Home page

Accueil

Cyrillo

Blog de Cyrillo - Contact - Twitter

Histoires

Ecrire une histoire - Top Auteur - Lire les dernières histoires - 2018 - 2017 - 2016 - 2015 - 2014 - 2013 - 2012 - 2011- 2010 - 2009 - 2008 - 2007 - 2006 - 2005 - 2004 - 2003 - 2002 - 2001

Photos

Amateurs - Bazard à teubes - Mon Cul

Shopping

Sex shop

Dial

Le service Chat n'est plus proposé car le fournisseur cesse son activité.
Le service n'est donc plus proposé sur ce site. Pour contacter le service chat : zone-dial.com

Merci!
Faire un don juste pour aider (Simple et anonyme)